Les projets photo

[overlay image="http://blog.darth.ch/wp-content/uploads/2011/04/oiseaux-echassiers-heron.jpg"]

Qui trouvera son petit nom?

________________________________
Modèle de l’appareil : Canon EOS-1D Mark III
Objectif : EF400mm f/2.8L IS USM
Distance focale : 400mm
Distance de mise au point : 9.76m
Ouverture : f/4.0
Durée d’exposition : 1/2500
Équivalence ISO : 100
Correction de l’exposition : aucune
Mode de mesure : Spot
Exposition : priorité ouverture (semi-automatique)
Balance des blancs : automatique
Utilisation du flash : Non
Photographe : Giannilivigni Franky[/overlay]

.
Quand on avance dans sa pratique de la photo, viens un moment où l’on se pose une question:

Est-ce que je me lance dans un projet photo?

Si cette question ne vous a pas encore traversé l’esprit, ne vous en faites pas, cela viendra tôt ou tard.

Dans cet article, il n’y aura pas d’astuce pour choisir son projet photo, on va plutôt regarder si c’est une bonne idée ou non de ce lancer dans cette aventure.

De cette façon, ceux qui ont déjà tenté le coup pourront donner leur argument, et ceux qui n’ont pas encore essayé auront peut-être une base de réflexion pour savoir s’ils se lancent ou non.

Nous allons avant tout commencer par répondre à une question primordiale…

Qu’est-ce qu’un projet photo?

Il est important de répondre à cette question, car certaines personnes ont tendance à confondre « projet photo » et « reportage photo ».

Le reportage photo, c’est raconter une histoire en image.

J’en parlerais d’ailleurs dans un article très prochainement…peut-être même le prochain tient!

Je passe donc sur l’explication détaillée et revenons à notre projet photo.

C’est en réalité très simple, on choisit un fil conducteur (qui peut être n’importe quoi) et on s’y tient.

Comment cela se présente?

Un projet photo peut prendre toute sorte de formes.

Dans les plus connus, on a les projets 365, qui se résument par faire une photo chaque jour de l’année pendant un an.

Il y a bien entendu certaines variantes, par exemple le projet 365 de Marc qui en plus de s’imposer une photo par jour, il la réalise uniquement à l’aide de son iPhone voir ICI. Ou encore un projet 52, comme celui de Chopperrette que l’on retrouve sur son blog c’est par Là une photo par semaine tout au long de l’année.

On peut choisir un objet que l’on va photographier dans toutes les situations possibles, je vous en avais parlé dans mon dernier blog tour, avec le Crétin’s Project, c’est par ICI.

On peut choisir une couleur, comme l’excellent projet blanc de Levarwest: Cliquez Là, puis cliquez sur « projet blanc« .

Vous aurez compris, il y a autant de variantes que vous pouvez avoir d’imagination.

Est-ce utile?

Je pourrais trouver pas mal d’arguments en faveur de cette activité:

  • Entre autres pour les plus débutants d’entre nous l’entrainement que cela apporte.
  • Pour les plus experts la perspective d’un travail soigné sur le long terme.
  • Pour les créatifs, faire travailler l’imagination.
  • Pour…etc

Mais en réalité, l’argument le plus fort me semble être le challenge à relever, et ceci, quel que soit notre niveau photographique.

Se lancer dans un projet et aller au bout est toujours une belle satisfaction…et parfois, même si ce n’est pas le but premier, cela peut se terminer par une exposition!

Bien entendu, cela n’arrive pas à chaque fois, et surtout, ce n’est pas ce qui doit vous motiver.

Comment choisir son futur projet?

Je sais, j’avais dit que je ne vous donnerais pas de conseils sur cette partie…mais je ne pouvais pas vous laisser sans quelques pistes.

Même si Marc et Chopperrette s’en sortent très bien, je vous déconseille les projets 365.

En fait, j’y vois surtout deux inconvénients:

  1. La contrainte est vraiment grande, au début c’est drôle, mais le plus souvent à la fin on fait des photos pour faire des photos, et on perd tout le côté sympa.
  2. Tout le monde le fait, ça manque un peu d’originalité.

Le meilleur conseil que je peux vous donner est de chercher quelque chose qui vous correspond, n’importe quoi que vous apprécier, soit comme sujet, soit comme fil conducteur.

Par exemple, mon projet personnel est de photographier les oiseaux sur fond noir (ou très foncé).

Cela fait pas mal de temps que je « collectionne » ce genre d’images.

J’ai fait ce choix pour deux raisons, j’adore les oiseaux et techniquement et esthétiquement le fond noir était (pour moi) vraiment intéressant.

En résumé, il vous suffit de trouver le bon fil…

Conclusion

La conclusion sera simple, les projets photo sont de très bons moyens de pratiquer la photo, de se donner un but et de s’offrir de véritable moment de plaisir.

De plus, comme à la base on fait des photos pour les montrer, c’est toujours agréable d’avoir un sujet concret, aussi bien pour celui qui présente, que pour ceux qui regardent.

Quel que soit notre niveau, les projets photo sont de très bon moyen d’avancer dans notre pratique.

Bien entendu, tous les avis sont les bienvenues, rendez-vous dans les commentaires.

Bon courage et bonne photo.

PS: Vous pouvez essayer de trouver la réponse à la petite question posée dans les exifs de la photo d’illustration.

 

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

175 Comments
  1. Marckaos

    Bonjour à tous.

    Tel M. jourdain je fais un projet photo sans en avoir l’air.
    Depuis que je me suis mis à la photo numérique je photographie inlassablement un petit étang de mon village sous toutes les coutures. Avec le temps je m’aperçois des fautes inévitables du débutant que j’étais sans pour cela prétendre à l’excellence maintenant.

    Pour l’animal en photo c’est un « oiseau ».

    Amicalement, Marckaos.

  2. Très intéressant comme article et merci pour le petit lien en passant et les 2 projets que je ne connaissais pas.
    Personnellement, je pense que si on veut progresser en photo et proposer une « oeuvre » cohérente il faut travailler par projet ou thème. Quand on n’est pas un professionnel de la photo on a vite tendance à être touche-à-tout. C’est indispensable pour apprendre la photo mais après je trouve bien de se jeter à l’eau prendre une ou 2 directions dans sa pratique de la photo…

    Avoir un projet, ça permet aussi de l’exposer en vrai dans une galerie. Exposer des photos diverses et variées sans lien ou fil rouge présente peu d’intérêt pour le visiteur je trouve.

    J’espère que tu nous présenteras ton travail sur les oiseaux sur fond sombre ;-)
    Pour l’identification… je tente une aigrette…

    • C’est tout à fait ça!

      Un projet nous permet d’avoir cette ligne et d’avancer avec quelque chose de concret.

      Bien entendu, cela ne nous empêche en rien de continuer à sortir notre appareil pour être « touche à tout ».

      Et encore une fois, tout à fait d’accord pour l’exposition.

  3. Toff

    Perso ça fait un moment que j’ai envi de faire un projet photo pour plusieurs raisons :

    - m’imposer des séances de travail photo, et je veux dire par là faire de la photo autrement qu’en sortant l’appareil quand je vois un truc sympa.

    - plutôt un projet sur un thème ou une technique que je maitrise mal histoire d’apprendre et de progresser.

    - me faire plaisir

    - ptet vous faire plaisir si un jour je décide de mettre des trucs en ligne.

    - d’autres trucs qui là me sortent de la tête :)

  4. Bonjour,

    En lisant l’article je me demande si un projet photo ce n’est pas tout simplement sortir de la simple photo pour le plaisir vers une démarche plus construite ou l’on va se donner des contraintes et mais aussi des objectifs.

    Des contraintes car sans cela, il ne peut y avoir de création mais aussi pour se mettre des difficultés sui oblige à se dépasser à aller sur des terrains sur lesquels on ne serait pas allé naturellement. Les concours photos jouent souvent pour moi ce rôle là. En les faisant, on découvre des types de photographie ou des genres que l’on ne pratique pas. Cela ouvre des horizons

    Des objectifs, car sans cela pas de progression possible. Un objectif est intéressant souvent parce qu’il devient un fil rouge dans son travail photographique. Il oblige, les jours ou l’on a moins envie, ou l’on est en manque d’inspiration à y aller quand même. Je pense à choperette sur son thème du 52 photos/52 semaines. On voit bien qu’il y a des semaines plus dures que d’autres. Mais l’objectif, comme un défi à soi même, est là pour avancer encore.

    En ce qui me concerne, j’ai 2 projets en cours. Un premier que je vais monter avec une personne rencontrée par hasard su Flickr, qui habite à coté de chez moi. Nous prenons des photos similaires sur notre quartier et avons décidé de créer une galerie en commun sur ce thème et ensuite de nous créer un fil conducteur commun. Prendre les mêmes endroits mais chacun à notre façon. Pour ensuite créer une expo internet.
    Le second est en cours de construction, donc je n’en parlerais pas.
    Je pense qu’un projet vient naturellement dans une démarche photographique. Comme en musique on fait ses gammes, vient le moment où l’on va jouer un morceau ou écrire de la musique. En photo, la démarche est identique et vient le moment où il faut passer à une réalisation.

    • Merci pour ton commentaire très sympa qui sonne bien juste.

      Je voulais aussi te féliciter pour ton projet à quatre mains, c’est assez original, et j’ai hâte d’en voir le résultat.

      Et pour ton projet « secret » j’espère qu’un jour tu nous en fera part 8)

    • Merci Pierre pour l’intérêt que tu portes à mon projet 52 (et à Darth au passage qui semble le suivre de plus loin).

      Il est vrai que j’ai dû me forcer certaines semaines à sortir de chez moi… ou pas pour les ciseaux.
      J’espère que tes projets t’aideront à avancer et j’ai hâte de voir ta future expo commune!

    • Je sais que je suis coupable de ne pas venir assez souvent écrire un commentaire…mais crois moi, je passe très régulièrement sur ton blog, qui en plus d’être dans mes lien ce trouve être dans les onglet de mon Firefox 8)

    • C’est ce que je truuve beau. Le moment ou l’on sent que l’envie n’est pas là, mais que tu y vas quand même. Le plaisir aussi de partager de belles photos.

    • Souvent, quand on se « force » au début c’est dure, et très vite pendant la séance, on retrouve cette joie et on est heureux d’avoir « forcé » les choses!

      • Toff

        Perso, c’est justement ce qui me rebute à commencer, avoir à me « forcer ». On se force déjà tellement pour d’autre truc, que (dans mon cas) la photo est un loisir, donc pour me détendre.
        Mais là ou je te rejoins c’est qu’effectivement le plus dur et de s’y mettre. une fois que l’on est lancé, le plaisir vient vite.

    • mais crois moi, je passe très régu­liè­re­ment sur ton blog, qui en plus d’être dans mes lien ce trouve être dans les onglet de mon Fire­fox 8)

      :plok: :oops: Merci Darth ça me touche beaucoup!!

    • Content que ça te touche, mais croit moi, c’est sincère quand je dis que j’aime vraiment ton blog.

      J’adore ce qui s’en dégage, les photos, les textes, tu as su trouvé ta ligne éditorial, et parmi tous les blogs, c’est rare de voir un peu d’originalité, et j’avoue que ta façon de faire m’a séduit et qu’a mes yeux je trouve ça bien original!

      Alors, merci à toi de continuer à l’alimenter aussi régulièrement! 8)

    • Gordon Shumway

      Les projets à thème sont vraiment plus sympa. Un autre exemple est le site sur les minipouces de ton dernier blog tour (amusant techniquement et rafraîchissant).

  5. Toff

    J’aime bien aussi, ce que je vais appeler les « projets collaboratifs ». Même si ce ne sont pas des vrais projets, j’aime bien quand plusieurs personnes « bossent » sur un même thème, ex ton sujet « sublimer les choses simples » on pourrait assimiler cela à un projet collaboratif.

    • C’est un peu vrai.

      Cette article à donner un mini projet plutôt sympa (dont je vais donner les « résultat » bientôt).

      Un vrai sujet collaboratif en effet!

    • Et qu’est devenu ce mini-projet? :gne:

      Je n’ai pas l’impression que tu nous l’ais présenté. Depuis 4 mois, il a dû bien avancer au moins, non? Ca devrait tenir dans le « bientôt ».

      Mais tu as peut-être simplement oublié de nous en parler. :-P

  6. Je rejoindrais Darth sur le fait de déconseiller un projet 365!
    Pour ma part, j’y ai pensé mais j’ai immédiatement renoncé car une photo par jour, ce n’est pas ce que je « produis » habituellement. J’ai estimé que c’était totalement irréaliste vis-à-vis de ma pratique de la photographie. J’ai donc préféré un projet 52. Mon but était aussi de m’inciter à plus sortir mon appareil photo, à pratiquer plus régulièrement sans que la contrainte soit trop forte ou décourageante. Et certaines semaines, c’est dur, j’avoue!

    Avec le recul, je trouve qu’il y a peu de projet 52, les gens préfèrent faire un projet 365 quitte à ne pas réellement le réussir ou l’abandonner en cours de route.

    Mais mon prochain projet ne sera pas un projet 52, c’est sûr. Je serai déjà contente de le tenir! D’ailleurs pour voir seulement les photos de ce projet le plus simple est d’aller sur mon tumblr.

    • Le projet 365 est une vraie difficulté en soit, et pas mal de personne s’y sont cassé les dents.

      Comme le dit Marc ci-dessous, certain, qui sont pourtant de bon photographe, n’ont pas réussit à aller au bout de leur projet.

      Le projet 52 est de ce côté plus accessible.

    • Moi, je conseille un projet 365 ;-) mais uniquement si, comme tu le dis, cela correspond à ta pratique photo et si on dispose du temps nécessaire pour le mener à bien.
      C’est dommage effectivement d’abandonner en route, faute de temps ou de motivation.
      C’est ce qui est arrivé à Elkana. Des photos sublimes- et je pèse mes mots – mais qui devaient lui demander 1 bonne heure de travail par jour… c’est quasi impossible de tenir la durée. Il a donc allégé ses contraintes et produit régulièrement de nouvelles images mais pas 1 par jour.

      Perso, j’ai pris le parti d’utiliser l’iphone en grande partie pour des raisons de temps: il faut 2,3 minutes pour prendre la photo, la retoucher et l’envoyer sur mon blog. Ma seule difficulté tient dans l’accès à internet pas toujours possible.

      • Gordon Shumway

        Je suis d’accord, je me demande le temps qu’il doit passer par jour à faire ca.
        Elles sont vraiment magnifique. Maintenant pour un non-photographe, ou quelqu’un de pas au chômage ca doit être impossible à faire. Le travail doit être énorme.
        8-O

    • J’ai vu beaucoup de version du projet 365, le plus souvent, pour ceux qui arrivent au bout, les photos au début sont vraiment sympa, réfléchie et bien traitée.

      Puis arrive un moment où l’on ressent au travers des images la perte d’intérêt et de motivation.

      Ils vont au bout, mais la qualité n’est plus là.

      Rare sont les projets 365 qui sont des perles avec de superbes images sur presque toute l’année.

    • Oui Elkana fait des photo magnifiques…
      Pour les projets 365, il est évident que l’accès internet est à prévoir, une autre raison qui m’incite à déconseiller le projet 365.
      J’ai moins le problème avec le projet 52, surtout quand je me retrouve en déplacement professionnel. Une des raisons principales qui a fait que je n’ai pas voulu faire un projet 365, c’est bien ces déplacements et mes contraintes professionnelles.

      Et puis j’avais peur de faire n’importe quoi à la longue… c’est déjà presque le cas avec mon projet 52, mais je trouve que c’est plus facile de varier. 52 c’est beaucoup et peu à la fois. 365, c’est énorme et cela demande un meilleur niveau photographique de mon point de vue!

      Bref je dirais, mieux vaut faire un projet 52 correct et mené à terme qu’un projet 365 bâclé.
      Mais je me dis qu’il faut aussi se donner une « quantité » minimale de photo pour un projet, ce dont Darth ne parle pas.
      Pour ma part, je pense que 20 ou 30 photos me paraît le minimum.

    • Un nombre minimal de photo dans un temps impartie?

      Je ne sais pas si c’est une bonne idée.

      Si on se donne un nombre minimal de photo à atteindre, quand on a le nombre de photo, on ressent comme l’arrivée au but de notre projet.

      Si j’avais placé un nombre minimum de photo dans mon projet personnel, imaginons 365 sans durée de temps, cela ferait longtemps que j’y serais arrivé.

      Sauf, que sans nombre, je sors régulièrement des photos de ma sélection qui pour moi étaient réussit, mais qui avec les nouvelles arrivé cède leur place pour des cliché meilleur.

      Au final, j’ai pour le moment dans ma sélection « final » temporaire, une trentaine d’images.

      Mais comme je n’ai fixé aucune limite, ma sélection se peaufine avec le temps.

      Je pense que mon projet s’arrêtera simplement quand j’en aurais marre et que dans ma tête j’aurais fait le tour du sujet.

      Pour le moment, ça continue à m’intéresser, et je suis donc content de ne pas avoir fixé de limite!

      • Darth:
        Un nombre mini­mal de photo dans un temps impartie?

        Pas forcément un temps imparti, mais il me semble qu’un nombre est important. Et puis un projet par définition a une fin. Pour moi la sélection fait partie du projet. Lors d’une exposition, on ne peut pas tout montrer, il faut choisir. :)

        Après les contraintes précises à mettre dépendent à mon avis du projet.

      • En effet, ça dépend du projet et de la personne.

        Selon, on ne va et on ne doit pas envisager les choses et les contrainte de la même façon, là je suis d’accord avec toi.

      • Gordon Shumway

        je ne crois absolument pas que la contrainte temporelle soit obligatoire. Il est à mon avis plus sympa de se fixer un thème de projet comme des photos sur l’heure bleue par ex. C’est aussi un très beau projet. Ou sur un thème de couleur par ex.

        Il faut être plus original que le 365/52/12. non ?
        A quand le 365*24 ? :lol:

      • Pour moi, le principal intérêt du projet 52, c’est la contrainte temporelle de faire une photo sur la semaine. L’originalité n’est pas importante, c’est la régularité que je trouve intéressante.

        Surtout que quand on débute, on part un peu dans toutes les directions, on ne sait pas trop quoi faire par contre il faut faire des photos et s’entraîner.

        En cela je trouve que le projet 52 est parfait pour inciter à une certaine discipline et régularité. Trouver le temps sur la semaine ce n’est pas insurmontable. Il y a entre 1h à 3h pour la « virée » photo et maximum 1h de tri/retouche et publication.

      • De ce côté, le projet 52 est en effet bien plus accessible, et donne une bonne motivation à sortir l’appareil.

        Peut-être qu’en plus sur l’année on verra l’évolution des images?

      • J’espère y voir une évolution positive en tout cas!! :lol:

        J’essaie de faire de mon mieux sur la semaine et il est évident que le plus souvent je fais ma photo de la semaine le week-end.

        A part quelques occasions lors de déplacements comme celle de ma semaine 4.

        Je regrette de ne pas avoir eu plus d’opportunité de ce type mais je sais que sans ce projet, je n’aurais jamais fait cette photo. 8)

    • Je trouve que le pro­blème du pro­jet 365 est le coté mara­thon. Ca tient plus de l’exploit du nombre que de la qua­lité. Je me trompe peut être , masi je ne suis pas sur que nombre et qua­lité va de pair.

    • Il ne vont pas toujours de paire en effet.

      Il y a de rare exception, comme celui de Marc qui tient bien la longueur, qui nous offre de très belles images chaque jour (quand on sait que c’est pris avec un iPhone, respect).

      Mais c’est des exception, il est vrai que le plus souvent la qualité descend fortement les premiers mois passé.

      • Merci Darth!Je sais pas pour la qualité des photos, mais je n’ai aucun doute sur le fait de tenir sur la longueur. Je prend entre 2 et 10 photos par jour (iphone et Canon) alors à moins de me retrouver amputé des 2 bras… ou panne d’iphone, j’ai peu de chance de caler en route.

        En plus, j’ai comme projet d’en tirer un très grand poster « mosaique » à la fin et d’en faire un livre (pour moi j’entend) pour finaliser le projet. Alors ça me motive bien!

      • Je me suis aussi demandée si je ne ferais pas un livre de mon projet 52.

        J’hésite encore. En tout cas, ce projet m’aide à trouver ce que j’aime photographier. Donc ça me motive, je trouve le défi intéressant et enrichissant.

    • Pierre:
      Je trouve que le pro­blème du pro­jet 365 est le coté mara­thon. Ca tient plus de l’exploit du nombre que de la qua­lité. Je me trompe peut être , masi je ne suis pas sur que nombre et qua­lité va de pair.

      Je suis d’accord Pierre. Et ce d’autant plus que je me suis lancée dans ce projet 52.
      Par contre, je trouve que le projet 52 est une bonne idée pour un débutant voulant s’obliger à pratiquer plus régulièrement. Cela reste accessible et oblige à se forcer un peu, regarder partout toute la semaine à la recherche de sa photo et exercer son oeil. Je pense que c’est un bon compromis en quantité sans trop attaquer la qualité possible du projet.

      D’aillleurs, j’ai toujours mon compact sur moi « au cas où » pour le projet 52. Car je ne peux pas emmener mon réflex avec moi au travail ou en déplacement. :)

  7. Gordon Shumway

    On peut commencer en tant que débutant par un projet 12. Ce qui laisse par exemple un we par mois pour la photo et le temps de bien sélectionner ses photos. Voir deux photos par mois.

    Il faut reconnaître que le 365 est hors de porter de la plus part des gens (pas assez de temps) ou alors il sera mal réalisé. Le 52 demande déjà beaucoup de temps (voir chopperette).

    Et puis je pense que les projets à thèmes sont mieux. Par exemple, 3 photos par vacances, ….

    Enfin, le fait d’avoir un blog, une page flickr/tumblr n’est-il pas déjà un gros projet photo en soi. :-P

    • Pour le blog, je ne sais pas, tout dépend ce que tu y mets.

      Mais les blogs, c’est un peu comme les projets 365, il y en a tellement qui s’ouvre et qui finisse par être abandonné.

      Ce lancer dans l’aventure du blog c’est pas si facile à tenir sur la longueur!

      • Wphil67

        C’est ce que je redoute le plus dans le blog, ouvrir un blog c’est tellement « facile ».
        La longueur c’est ce qui y a de plus fondamental :-?

      • Il est vrai que tenir sur la longueur n’est jamais facile.

        Mais au demeurant, si quand on a envie d’ouvrir un blog on prend vraiment le temps de réfléchir à notre ligne éditorial, normalement, il n’y a que peu de problème.

        Souvent, l’arrête vient de deux raison:

        1) Manque de visiteur, les personnes désespère de ne pas faire aussi bien que le blog « machin » ou le blog « truc ».

        2) Manque d’idée pour remplir le blog

        Et parfois même, c’est les deux en même temps.

        Pour le problème 1, il n’y a que la patience et un contenu intéressant.

        Pour le problème deux…beh, faut réfléchir à sa ligne éditorial.

        Quand j’ai lancé mon blog j’avais pas 6’000 visiteurs unique par jour, il a fallu du temps.

        Puis maintenant cela fait presque 1 an chiffre ne bouge plus, j’ai en gros atteint ma vitesse de croisière, et en toute sincérité, je me vois mal faire mieux!

        Par contre, mon blog d’info lui cartonne, il m’a largement battu, et je sais qu’on a encore pas mal de marge.

        Le pire…c’est que lui y est arrivé bien plus vite qu’avec ce blog… :plok:

    • Gordon Shumway

      Mais quasiment aucun projet n’est facile a tenir sur la longueur. Un projet de 3 photos n’est pas un projet.

      Cela demande un gros investissement et un travail construit (comme tous les projets au final).

      • Gordon Shumway

        Oula, moi, je ne sais pas encore construire. Et je suis en phase (très -trop- longue) d’apprentissage faute de temps. D’ailleurs là je relis la doc de mon 350d car, j’ai eu de pbs de réglage … :grrr: Et bien je suis passé à côté de beaucoup de choses.

        ps : En fait, je ne suis bon qu’à troller. Il n’y a qu’à voir mes commentaires. :nawak:
        pps : mon projet actuel c’est de finir premier sur le blog à la fin du mois.
        ppps : ouf ouf ouf je tiens la distance … :-P

      • Darth:
        Tu tiens le bon bout pour ton pro­jet, bravo…mais atten­tion, Miss te suis!

        Miss GPS a un peu de mal, ce mois-ci j’ai l’impression que ça va être sacrément difficile. C’est dur de lutter avec un maître de conférence en vacances!

        En plus, là il s’est juré d’être au top. Je vais ramer un peu à rattraper mon retard, je le sens. :) Au moins il y aura du suspens. :lol:

        Mon projet sur le Darth’s blog c’était de rafler la médaille de la première place tous les mois sur un an! :-P

    • Moi je trouve qu’un projet 12 n’est pas assez contraignant. Un 24 ou 26 à la rigueur. Dans la mesure où ces projets n’ont pas de thème (enfin on peut se rajouter la contrainte ceci dit), il faut que la contrainte « production dans un temps imparti » soit là.

      Et pour le blog, c’est du temps mais c’est aussi agréable de partager. Je n’ai peut-être que 5 lecteurs réguliers (je doute d’en avoir 10 aujourd’hui mais peut-être) mais je suis contente d’être « suivie » et d’avoir des échanges avec quelques personnes.

      Il est évident que les échanges avec ses lecteurs incite à continuer son blog! ;)

      • C’est vrai que si tu n’as aucun retour et que tu vois dans tes stat que tu n’as pas vraiment de lecteur, la motivation doit très fortement baisser.

        D’ailleurs, je ne cesse de dire que sans vous, mon blog ne serait et de loin pas, ce qu’il est aujourd’hui!

      • Les blogs, c’est comme la vraie vie. Ce sont des lieux d’échange. Pour avoir des lecteurs, il faut soit même être lecteurs et partager. En tout cas cela demande un investissement en publication et temps passé à découvrir les autres blogs qui partage de même passion 8)

      • Tes stats ne te donnent que 5/10 visiteurs par jour? C’est étrange, ton blog est sympa je trouve! Bon si tu compares à Darth c’est pas pareil. Il parle plus de sujet photos qui méritent débat. Quand on présente ses photos ou des infos « simples » comme c’est mon cas, on n’a pas forcément cet effet « communauté ». J’ai d’ailleurs poussé notre ami à créer un forum ;-)
        Il faut aussi du temps pour commenter… je « suis » une bonne 50aine de blogs « actifs », j’ai de la peine à commenter faute de temps, même si je lis beaucoup!

      • C’est vrai que ce n’est pas facile de commenter tous les blogs que l’on suit, je suis bien placé pour le savoir.

        Sinon, ce que dit Marc m’interpelle, est-ce tes states qui te donne le chiffre de 5 à 10 personnes qui te suivent, où est-ce une déduction de ta part?

      • Alors les stats que j’ai montre une dizaine de visites par jour, c’est mon « régime » de croisière. Après, quand on me fait un peu de pub, j’ai un pic de visites comme hier où j’ai eu 30 visiteurs uniques.

        Par ailleurs, je n’épluche pas en détail mes statistiques. Disons que j’ai un petit noyau de visiteurs réguliers, dont un tout petit noyau qui me fait l’honneur de laisser des commentaires régulièrement.
        C’est surtout ce noyau que je compte car il m’aide à tenir.

        Après d’un point de vue plus général, j’ai 100 à 150 visites uniques par mois. Chiffre que je prends avec des pincettes car je suis bien placée pour savoir que je consulte un blog de potentiellement 2 @IP bien différentes (boulot et maison)… voire plus en déplacement professionnel.
        Donc j’aurais plutôt tendance à diminuer d’1/3 à 1/2 les visites uniques comptabilisées.

        Donc je dirais que j’ai un bon noyau dur d’une dizaine de lecteurs et sûrement un peu plus de lecteurs réguliers mais discrets.

        Mais déjà avoir ce petit noyau de lecteurs est une source de satisfaction pour moi. :)

        Voilà j’espère avoir répondu à vos questions.

    • Toff

      alors carrement, je commence à avoir qq photos sympa, mais qui sont, pour le moment, sagement stockées. Je conforme qu’une page flickr/tumblr ou un blog/gallerie, est un pas supplémentaire que l’ont peut assimiler à un projet.

  8. Gordon Shumway

    ps: c’est à ça qu’on reconnait les vrais passionnés.
    Tu parlais du coût de « notre cher passion ». Tu peux y ajouter le temps. ;-)

  9. Je fais moi-même un projet photo 52 sur mon blog mais il est différent de celui dont tu parles dans ton article dans le sens où l’on est une cinquantaine de personnes à le faire ensemble !

    En fait, chaque semaine, je donne un thème sur lequel tout le monde doit plancher pendant la semaine. Je reçois ensuite les photo et je publie un récapitulatif.

    Ce qui est sympa dans ce système, c’est qu’on avance en groupe et qu’on peut voir ce que font les autres, s’améliorer en recevant des critiques constructives (pas comme dans certains forums que je déserte un peu…).

    En tout cas, j’aime beaucoup l’ambiance qu’on a réussi à créer et je trouve qu’on a tous fait du chemin depuis le début du projet (oui, on est presque tous des débutants de la photo dans ce projet 52 ).

    Quant aux projets 365, j’ai tout de suite refusé de me lancer là-dedans, trop intense pour moi et fatiguant à la longue (je ne suis pas une machine à photo ! ) !

  10. Pour ma part, je fonctionne ainsi sur deux plans : avec ou sans contrainte dans le temps.

    Sans contrainte temporelle, j’appelle ça « mes séries en cours », certaines courent depuis 30 ans. Il s’agit de photos par thème auxquelles j’ai décidé d’appliquer une cohérence formelle. Je suis toujours à l’affût d’une situation qui me permettrait d’enrichir l’une de mes collections. C’est ainsi que, sur mon site internet, j’ai regroupé les galeries que je présente par titre de séries.

    Avec une échéance.
    Depuis quelques temps, lorsque je souhaite participer à une manifestation, je retiens le sujet de l’exposition avant même d’avoir fait mes photos.
    Il en va ainsi de ce projet : ICI

    Pour l’instant, je me casse la tête pour un projet précis : je dois présenter le 21/5/2011 un tirage 80 x 80 cm d’une photo inspirée de la musique du film « l’Arnaque ». Les 9 autres plasticiens inscrits à la manifestation ont reçu chacun une autre musique de film. Les œuvres seront dévoilées les unes après les autres tandis que les élèves d’un conservatoires joueront en direct une adaptation du morceau retenu.
    C’est du projet ça, non ?

    J’en profite pour passer une annonce : Quelqu’un connait-il un endroit (dans le Sud-Est de la France) où il y aurait un vieux piano droit en ruine ?

    • Ho oui c’est du projet, c’est même un très beau projet.

      Désolé, je ne connais pas d’endroit comme tu les cherches, j’espère qu’un de mes lecteurs pourra t’aider.

    • Oud's

      Pareil Jérôme : j’ai toujours deux projets en cours, mais qui sont en train de murir sur la base de photos, sans contraintes …

      J’en ai besoin, pour les moments creux, et surtout pour continuer à faire de nouvelles photos, celles à venir qui me passionnent.

      Les demandes de mes clients me survoltent, alors que mes projets personnels me permettent de souffler, sans contraintes et d’explorer.

      Amitiés.

    • Je suis en phase avec la vision de Jérôme. La série lorsqu’on ne souhaite pas mettre de contrainte temporelle, le projet quand il y a un délai.

      Pour l’instant je n’ose pas me lancer dans une série en parallèle de mon projet 52.

      J’espère que l’annonce aura une réponse mais je ne peux pas aider. Cependant si un vieil harmonium peut faire l’affaire, je conseillerai de faire un tour dans les paroisses au cas où.

  11. Salut,
    merci pour cet article, il me permet de mettre un nom sur ce que je fais. J’avais appelé ça un super défi mais finalement je trouve que projet photo cela sonne mieux.
    Alors mon projet c’est de suivre pendant 52 semaines un clan de lapins de garenne et d’en faire un compte rendu de manière hebdomadaire.
    J’ai commencé tout récemment et ça donne un bon coup de motivation. J’ajouterais que le fait de tenir un blog lié à ce projet donne une sorte d’obligation morale vis à vis de ses lecteurs : ça peut aider à se lever parfois !

  12. c’est marrant, depuis le tweet de Focale alternative, Je me pose la même question.
    Ça me titillai déjà au début du projet 365 de marc puis encore plus en découvrant le « lapins cretins project ».
    Je pense avoir trouvé une piste mais je trouve que j’ai encore des progrès a faire au niveau technique.

    Concernant le tenu du blog, je poste plus ou moins régulièrement depuis 2006 et c’est un sacré challenge. Sur l’ancien blog, n’ayant pas d’anti-spam, j’avais fermé les commentaires mais depuis le déménagement sur la nouvelle plateforme c’est vrai que c’est super enrichissant d’avoir des retour sur ces publications.

    J’en profite pour féliciter encore ceux qui ont des projets et qui réussisent. J’essaye de commenter les photos des que je peux mais comme beaucoup, le temps me manque. :oops:
    Heureusement que Steve J a inventé l’IPhone :-P

    • J’y pense j’ai quelques idées mais j’arrive pas formuler une idée originale qui ne plagie pas un truc existant. :mrgreen:
      Je pense qu’il y aura bientôt une page sur mon blog pour définir ma démarche. :)

    • Je ne sais pas si on peut avoir la certitude d’avoir une idée complètement originale, il y a tellement de personnes dans le monde qui pourraient avoir une idée similaire. Internet nous permet de nous en rendre compte.

      Mais je suis sure que ta manière de traiter le projet sera originale!
      Après tout c’est comme les défis, il y a autant de manière de photographier un thème qu’il y a de photographes! :-P

    • Comme dirait le grand philosophe Perceval : « C’est pas faux! ».

      C’est vrai pourquoi devrais-je me faire des noeuds au cerveau pour trouver un truc inédit alors que ma vision d’un thème sera forcement inédite ?
      Peut être pour éviter de tomber sur un thème à la mode comme les figurines misent en scène (sans vouloir écorner la qualité énorme de certaines séries).

      Je vais méditer sur cela devant Cars :P

    • Je comprends ce que tu veux dire.

      C’est en partie pour ça que je ne me suis pas lancer dans un projet 365, car je trouvais que l’idée manquait d’originalité, malgré l’envie de relever le défi.

      Donc, tu as raison de vouloir trouver quelque chose qu’on ne voit pas tout le temps, mais ne te mets pas trop la pression quand même.

  13. Hello,

    Un projet photo c’est déjà du sérieux, c’est que l’on se consacre déjà à la photo, non plus aux photos prises à la volée…il faut sortir des images.
    Bravo à ceux qui se lancent dans un projet 365, je suis sûr qu’il apprendront bcp de choses et je suis admiratif, ca n’est pas simple…faire 1 photo par jour…pfffouii :-P
    Pour ma part, j’ai ce projet…disons 52…52 sports en 1 année, je ne sais pas si j’arriverai au bout…mais j’en suis à 17 (en 16 semaines) :)
    Bonne continuation à tosu ceux qui ont un projet :-P

      • Volontiers, je dois dire j’apprends plein de choses, du sport en salle sans lumière au sport en extérieur avec un soleil de plomb, la sélection des angles de prise de vues, la préparation des appareils, les raccourcis claviers, la maîtrise des objectifs, du grand angle au télé…je m’éclate :)

      • Ca je reconnais que le choix de ce projet est à la fois ambitieux et très bien choisi sur beaucoup de points!
        Original, instructif (pour l’apprentissage de la photo et sur les sports photographiés), ludique…

        Sauf que moi je suis sure de ne pas avoir le courage de sillonner ma région pour partir à la recherche de 52 sports différents. :lol:

        En plus je trouve que tu t’en sors très bien.

        PS: Chopperrette met un coup d’accélérateur pour revenir dans la course… Cela sera-t-il suffisant pour décourager Alf?
        Réponse en fin de mois…

    • Non c’est surtout que je connais mon emploi du temps! Et c’est dur de rivaliser avec quelqu’un qui a une baisse de charge dû aux vacances scolaires quand on est soi-même en déplacement et potentiellement sans internet.

      Je n’ai pas d’iphone pour spammer moi! :lol: :lol:

      • Gordon Shumway

        Achète toi un android si tu aimes pas le iPhone. :-P

        Ben oui, c’est juste un baisse de charge, qui me permet de me balader et de voir des expos. Je spamme pas tout le temps quand même. :-P

        En tout cas je dois dire que ça fait du bien de redécouvrir des horaires « allégés » même si c’est pas des vraies vacances. :ll:

  14. Ce qui devait arriver est bien arrivé, mon projet est terminé.

    Je suis très contente de l’avoir mener à terme et il me reste la dernière ligne droite, faire un livre!
    Si Alf repasse par là, il me posera la question « hmp? » (How many pages? pour les intimes). Pour tout dire, j’ai fait mes 52 pages mais je dois relire et il me reste à combler les premières et dernières pages histoire d’exploiter au maximum les 58 pages que je vais utiliser.
    La relecture c’est certainement le plus dur. Traquer les fautes… Mais j’ai hâte de le finir et surtout de le recevoir!!

    Au fait Darth…

    Darth:
    C’est un peu vrai.

    Cette article à don­ner un mini pro­jet plu­tôt sympa (dont je vais don­ner les ”résul­tat” bientôt).

    Un vrai sujet col­la­bo­ra­tif en effet!

    Ca devient quoi cette histoire!

    • Darth:
      J’avoue que j’avais com­plè­te­ment oublié!

      Je vais donc le faire l’article cette année, avant février se serait une bonne idée

      Je crois que tu as encore complètement oublié… :oops2:
      On est presque début mai et je pense n’avoir rien vu dans ce sens!! :(

  15. hayat

    j’étais en galère pour une évaluation en anglais où l’en doit faire « une production aboutie » et grâce à cet article je décidé de faire un projet photo. je ne sais pas sur quoi exactement …

    Merci

One Ping
  1. [...] m’a permis de faire mûrir ce que l’on appelle des projets photographiques. Quesako ? Il s’agit d’un travail photographique suivant une ligne directrice donnée [...]

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓