Le journal de mes aventures en macro — [Partie V]

Les autres épisodes

Mon dernier journal sur mes aventures macro a été écrit il y a trois mois, en pleins milieux de l’hiver. Je me plaignais d’ailleurs du manque de sujets.

Depuis le temps c’est adouci, les premières fleurs ont pointé le bout de leur nez et les insectes virevoltent dans tous les sens.

C’était le moment de ressortir le matériel macro.

Je suis parti en balade plusieurs fois, et chaque fois que je suis revenu pour trier ma récolte du jour, j’ai repensé à mes débuts dans le monde de la macro il y a presque un an de ça…

Du chemin de parcouru:

En presque un an de pratique, j’ai appris beaucoup de choses:

  • J’ai appris à reconnaitre plus facilement les espèces.
  • À comprendre leur comportement.
  • Savoir sur quelle fleur je vais trouver tel ou tel insecte.
  • Savoir à quel endroit chercher un autre insecte.
  • Connaitre l’heure idéale pour faire une photo avec la meilleure lumière.
  • … etc.

Avec le temps j’ai acquis certains réflexes, j’ai compris comment m’approcher selon le type d’insectes, j’ai compris qu’il fallait avoir de la patience et parfois attendre simplement que l’espèce espérée arrive, j’ai amélioré ma façon d’appréhender une photo macro.

Je prends plus de temps pour composer mes images, pour avoir un arrière plain esthétique, pour attendre une lumière particulière.

Si un insecte s’envole, si une ambiance change, pas de stresse, j’y reviendrais une autre fois.

En un mot je suis bien plus sûr de moi, mais surtout, bien plus patient.

De la passion:

Comme je vous l’avais expliqué lors de mon premier article, j’étais admiratif des photos macro que je voyais et j’avais envie de faire la même chose.

J’avais pourtant une petite crainte, celle d’aimer ces photos, mais de ne pas aimer les réaliser.

Cela peut sembler un peu paradoxal, pourtant c’est quelque chose qui arrive.

Je suis certain que quelques-uns d’entre vous apprécient un type de photo, alors qu’ils n’aiment pas forcément les réaliser … À moins que je sois une exception!?  :-P

Mais la pratique de la photo macro m’a très vite séduit, et la passion a grandi avec le temps.

Au début, on se dit que ce type de photo n’est pas si compliqué, le bon matériel, un peu de patience et il est facile d’obtenir une image.

En effet, contrairement à la photo d’oiseaux par exemple, on peut pratiquer la photo macro n’importe où, les insectes nous entourent que l’on soit en ville ou à la campagne.

Mais en réalité, ce n’est pas si simple que ça!

En macro, la photo demande une attention particulière si on veut obtenir de bonnes images.

On doit faire tout particulièrement attention au fond, à la profondeur de champ,  l’endroit où l’on fait la mise au point, à avoir assez de lumière, à ne pas bouger (le flou du bougé en macro ne pardonne pas) on doit trouver les espèces, comprendre comment elle fonctionne, comme elle agisse et réagisse…etc.

Techniquement c’est un domaine de la photo qui est particulièrement exigeant, et qui de plus est soumis à la bonne volonté de votre modèle qui n’hésitera pas à s’éclipser sans égard pour votre travail.

Mais cette difficulté apporte quelque part un côté addictif, on imagine une photo et on fait tout pour essayer de la réaliser.

On se rend vite compte que plus on fait d’effort pour obtenir une image, et plus on est content de l’avoir fait.

Parfois, c’est amusant de présenter ses photos et de voir les gens les trouver belles sans qu’ils arrivent à comprendre le travail qu’il y a derrière.

Parfois une image qui semble avoir été réalisée sans difficulté est obtenue après beaucoup d’efforts, et cette impression qu’elle fut simple à prendre lui apporte un petit plus…

Un peu comme le gymnaste qui fait une série de figures en donnant l’impression que c’est réalisé sans effort, facilement, alors qu’il faut des années de pratique.

Toutes ces choses m’ont conforté dans ma passion de la macro qui a pris maintenant beaucoup de place dans ma pratique de la photo.

Et pour l’avenir?

Comme vous le savez peut-être… ou peut-être pas, ce journal est mon avant-dernier.

Je vous ai expliqué mon évolution face à la pratique de la macro.

Dans le premier journal, je vous ai raconté mes débuts, puis mon évolution, et dans celui-ci vous avez eu droit à ce que je ressens face à cette expérience.

Pour l’avenir, je vais faire simple, je vous invite fin juin, voire début juillet, pour le dernier épisode de ce journal où je vous expliquerais ma vision de l’avenir pour ce sujet passionnant!

Cela fera un an (ou presque) que j’aurais commencé ce journal, ainsi, la boucle sera bouclée.

Bon courage et bonnes photos!

 

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

115 Comments
  1. shoube

    Voila une très bonne évolution, deux belles photo, un bon état d’esprit dans le rechercher et la compréhension de la pratique et une bonne explication de celle ci, du grand darth.

      • shoube

        Mais c’est sincère, il faudrait presque que tout photographe qui ne connais pas l’envers du décor fasse le test pour comprendre ou du moins voir que c’est pas si simple la macro, comme d’autre disciple photo me dira ton et j’en conviens, mais ca reste sport.
        mais ici tu l’explique très bien.

    • Merci beaucoup.

      C’est vrai que beaucoup pense que la macro est très facile.

      Mais il y a une nuance entre faire la photo d’un insecte, et réussir une belle photo d’insecte ^^

  2. alors bientôt le MP-e 65mm ???

    La macro c’est pas simple mais c’est plaisant … il suffit bien souvent de savoir observer pour ramener des photos

    et peu importe l’espèce même une photo de grosse mouche sortira de l’ordinaire car prise avec une vision que l’homme ne peut pas avoir naturellement

    • Non, pas pour le moment.

      Si je m’améliore en macro, je pense que je ne suis pas encore apte à utilisé un objectif aussi spécifique.

      Il faut connaitre ces limites!

  3. ;) Merci pour ton retour très intéressant sur ta pratique!!
    Je suis vraiment contente de lire ton évolution, de voir que tu as bien progressé (mais je ne pense pas qu’il y avait des lecteurs inquiets à ton sujet! :lol:)

    C’est bientôt la fin :( mais c’est normal. Je garde la satisfaction d’avoir été à l’origine de cette série d’articles! ;)

    PS: j’oubliais… Bon à quand la photo IR!! :twisted:
    Oui je sais tu n’as pas les moyens… pfff :grrr:

  4. Gordon Shumway

    Il ne te reste plus qu’a commencé la photo sous-marine. :lol:

    Tiens c’est un exemple de type de photos que j’aime et pourtant la complexité de la chose et le prix du matériel m’ont dissuadé d’en faire. Photos + Plongée ca coûte bonbon. :oops2:

    En plus, ca à plutôt tendance à gâcher la plongée car on s’occupe plus à faire correctement la photo que de profiter du calme et de l’environnement qui nous entoure. :roll:

  5. Bidonus

    Bonjour,
    Ce que j’aime avec la macro, c’est qu’elle nous permet de voir notre monde d’un oeil différent mais aussi de changer d’approche photographique…C’est toujours sympa de varier les plaisirs :)

    Avec cet article on sent bien la passion montante et bravo pour ces belles photos…J’aime particulièrement la première :tumbsup: Elle me fait penser à la difficulté de ne pas avoir plein de reflets presque cramés sur les fleurs. (on les voit pas trop à l’oeil, mais agrandi c’est autre chose)

    salutations

    PS L’envoi de la photo pour le concours a fonctionné?

    • Merci, je connais bien ce genre de situation de stresse.

      Surtout en ce moment, mon papa est à l’hopital, et je dois jongler entre les visite, le travail..etc.

      J’ai à peine le temps de dormir 3h par nuit… la classe 8)

      • zanguyo

        ouille :S
        C’est jamais bien ces situations… :(
        Si c’est « pas trop grave » ou si ça va mieux, je lui souhaite bon rétablissement..

        Quant au sommeil, oui, j’ai l’impression que bien souvent c’est en option et qu’on a oublié de cocher la case :lol:

    • Il va mieux, il est sorti des soins intensifs, c’est déjà une très bonne chose!

      Il sortira certainement de l’hôpital la semaine prochaine ^^

      Je pense que pour rattraper notre sommeil en retard,il reste la drogue :-P :lol: ;)

      • Gordon Shumway

        Rah tout de suite, pourquoi pas un peu de sommeil simplement. :mmmh:
        Ou alors il suffit de lire certains coms du blog.

    • Fizette

      La drogue c’est mal :twisted:
      En plus je suis sûre que ça peut empirer l’état selon la drogue :-P
      Le café ou le thé ça peut aider… ou pas :grrr:

    • Il n’y a rien qui remplace le sommeil. 8)
      Les drogues ou autres substances ne font que « masquer » le manque de sommeil mais ne le compensent jamais.

      Et dès que le corps voit une opportunité de se reposer, il ne rate pas le coche!! :-P

    • fizette

      Ben le mien il connait pas… En ce moment je suis en mode insomnies pourtant j’ai prévu du temps pour dormir… Le corps est étrange parfois ! :-P

  6. zanguyo

    Voila, retard rattrapé ! :)

    Déjà, très bon article :tumbsup:
    C’est sympa d’avoir ce retour / ressentis après presque un an de pratique.

    Et, si ça peut te rassurer (ou pas ?), tu n’es pas une exception ;) Par exemple, j’admire souvent des photos de paysage, mais n’aiment pas en faire ! Serait ce parce que je n’arrive pas à reproduire tel que je le souhaite, possible… C’est ingrat je trouve le paysage :hihi:

    • C’est sûr que le paysage c’est ingrat.. surtout pour entendre « ouais ça fait très carte-postale ». :oops2:

      Mais quand tu arrives à quelque chose de pas « carte postale » c’est quand même super agréable. Je me suis bien lâchée la dernière fois que j’ai été en Corse. J’admets qu’au grand angle ce fut plus facile pour moi d’aborder le paysage…
      Il fallait juste m’adapter au déformation de l’UGA et les gérer. :-P

      • zanguyo

        Exact ^^
        Tu as également le problème de lumière.. Entre le beau ciel bleu et le vert éclatant de la vallée (ou autre :p ), restituer la bonne lumière de l’un et de l’autre… Pas toujours évident, voir des fois, sacré défi :D

      • Fizette

        Je préfère le paysage mais il est vrai que souvent je fais des photos très « carte postale ». C’est le début de l’entrainement :lol:

    • Des fois j’adore les rendus « agressifs/typés HDR » en paysage! :)
      Surtout avec de la pierre, j’aime bien avoir un rendu un peu « dessin ». Pour d’autres, un rendu plus naturel me plaît aussi.

      Enfin il en faut pour tous les goûts!!
      Et pour le HDR, il ne faut pas hésiter à en faire même sans trépied. Ca reste l’idéal mais des fois en posant l’appareil sur un rebord ça permet déjà de faire des choses sympa! ;)

    • Moi j’ai la chance d’avoir un appareil qui fait 10 images par seconde… ce qui me permet de faire des HDR sans trop de difficulté sans trépieds :-P

      • Alors là N’IMPORTE QUOI LE PATRON!!! :twisted:

        Tout dépend si tu fais varier l’ouverture ou le temps de pose mais de mémoire le bracketing fait varier le temps de pose. (en général c’est ce qu’on préfère pour le HDR)

        Donc tout dépend du temps de pose de la la photo « de base ». Il faut rester stable et ne pas bouger sur le temps cumulé des 3 (à plus pour ceux qui ont des réflex permettant plus de 3 photos en bracketing) photos du HDR.
        Si c’est pour faire mon HDR de la lune où les temps de poses peuvent se compter en secondes, le fait d’avoir un réflex avec 100i/s n’y changerait rien!!! (c’est dommage d’ailleurs cette idiote de lune elle bouge « vite » à 300mm x 1,6 soit 480mm)

        :twisted: :arrow: :ouch: :arrow: :nawak:
        LE PATRON IL DEVRAIT ALLER DORMIR AU LIEU D’ECRIRE DES BETISES!!!

      • Je sais c’était pour le plaisir d’embêter le patron!! :-P

        Pour le paysage ça passe, j’en ai déjà fait à main levée avec mon 50D. Je maintiens que ça « bouge » un peu mais ça va. Il n’empêche que si tu prends une photo où de base tu es à 1/200e… moi en général je fais un bracketing sauvage à -2IL/0/+2IL…. ça veut dire que celle à -2IL est prise à 1/50e! Bon après 1/50e, c’est gérable avec un grand angle.
        En plus en paysage, tu as tendance à fermer le diaph, surtout avec un UGA donc pour être au top à main levée d’après moi, il faut déjà avoir une photo de base vers les 1/600e – 1/800e. Mais c’est l’idéal de mon point de vue… et pour profiter d’un mode rafale vraiment rapide il faut bien que tu sois à des vitesses élevées! Si tu fais un 1/25e, 1/100e, 1/200e, la bête de course n’apporte rien! :lol:
        Après il te reste à monter dans les ISO pour gagner un peu si tu es un peu « bas » en vitesse.

        Pour les HDR de la lune non pas souvent! :lol:
        J’ai eu une opportunité, je n’allais pas la gâcher!! ;)
        Photo prise avec un trépied et en bracketing car la lune « bouge » trop vite sinon. Déjà là c’était limite avec 1/4s, 1/15s et 1s.
        J’oubliais qu’elle a été bien débruitée avec LR car si les photos de bases étaient « propres » photomatix s’est bien lâché sur le bruit dans le ciel… :(

        • :oops: Merci beaucoup ça me touche.

          Mais oui il faut essayer!! :hihi: Suivant les cas, avec un trépied (ou si l’appareil est posé) on monte facilement à plus que 3 photos. Je n’ai pas encore dépasser 7 expo différentes… j’ai même fait 6 au lieu de 7, je me suis gourée dans mes comptes!! :lol:

          Un cas de HDR facile à trouver pour s’entrainer c’est une église avec ses vitraux devant l’autel. Mais ce n’est pas forcément facile pour le rendu par contre. :oops2:

      • Gordon Shumway

        Oui enfin des fois les temps de poses doivent être long quand même. Il faut quand même un trépied (genre photo le soir ou nuageux). Remarque toi tu as des objo qui ouvrent beaucoup donc tu as moins de pbs du côté lumière. ^^

      • Pour les longs de temps de pose, à main levée c’est mort, il faut un trépied. Pareil si tu veux prendre plus de 3 photos (en tout cas sur les Canon que j’ai eu entre les mains), l’appareil doit être posé.
        Pour les HDR en intérieur, où une fenêtre fait arriver la lumière c’est quasiment obligatoire d’avoir un trépied. On peut poser l’appareil mais pour avoir une liberté de composition, le trépied est vraiment un plus.

        Mais un paysage en plein été, tu peux facilement être au 1/500e et c’est tout à fait gérable. 8)
        Sauf qu’en général, ce n’est pas le cas où tu as besoin de faire du HDR, :lol: sauf en plein contre-jour.

    • En fait l’utilisation du trépied permet d’avoir des images plus « net » plus contrastée du fait qu’il n’y a vraiment aucun mouvement entre les différentes images.

    • Fizette

      Le HDR je trouve ça joli quand la technique est maîtrisée :), ce sont des choses qui s’apprennent et il est vrai que parfois les résultats sont épatants !

    • Tu entends quoi par « technique maîtrisée »?? ;)

      Je pense que l’aspect post-traitement est peut-être le plus crucial. Pour la « technique photo » pure, il suffit juste de repérer une scène qui se prête au HDR.

      Par contre le rendu, c’est une autre affaire! :lol:

    • Fizette

      La technique pour le rendu :) j’ai un ami qui se juge photographe mais quand je vois ses photos en HDR mes yeux saignent :D
      Ca donne une espèce de truc surréaliste où on voit parfois le ciel qui se coupe étrangement… Bref très bizarre !

    • Tu n’avais qu’à pas t’absenter autant!!! :twisted:

      Bon je sais tu as des excuses… 8) … mais non rien n’excuse!! :twisted:

      Contente de te revoir ici!! je te repasse la main pour ton blog! :hihi:

    • Ton blog aurait survécu!! Je n’ai pas non plus fait un truc exceptionnel! ;)

      Mais je sais qu’il te tient à coeur et que c’est toujours rageant de ne pas répondre à ceux qui laissent un commentaire, car c’est source de motivation.

      Mais pas de problème pour « dépanner » de temps à autre. :hihi:

  7. Fizette

    En tout cas c’est un très bon article (les photos sont surement jolie mais comme j’ai une phobie des insectes en général j’avoue ne pas avoir pris le temps de les regarder… ). Il explique bien la patience qu’il faut et surtout on sent la passion derrière :tumbsup:

    • Fizette

      Je ne pense pas… Une fois alors que je faisais une nuit des chauves souris (et en général tu n’en vois pas car il y a trop de monde !) j’ai dévié sur la vie des insectes de nuit… Eh bien avant ça j’aimais bien les papillons mais d’en voir de près, ça m’a dégoûtée et depuis je n’aime plus les papillons :cry:
      Bref tout ca pour dire que les insectes doivent rester loin de moi surtout que je suis incapable de les tuer et du coup quand j’en ai sur moi soit je lui souffle fort dessus pour le faire s’envoler, soit je hurle pour qu’on me le retire et dans les deux cas j’ai l’air bien con :lol:

  8. La deuxième est vraiment klass !
    Je suis tombée ici pour le concours à la base mais ce blog est bien sympa, j’aime aussi ta façon d’écrire, c’est kool :)

  9. Un peu déçu que ce sois l’avant dernier… Et je le serai encore plus quand ce sera le dernier… sniffff :cry: . Perso j’ai adoré, mais alors vraiment adoré cette série de journal!!!!!! C’était top interessant et j’adore la façon avec laquelle tu aborde le sujet. :) En fait j’adore ton blog, juste, et simplement. :ll:

0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)