Quel matériel pour débuter en photo Animalière

Tout ce que vous avez besoin de savoir pour débuter en photo animalière

illustration-materiel-animalier

Voici une question que l’on me pose souvent et qu’un de mes lecteurs sur Facebook m’a suggéré de traiter.

Le problème de cette question c’est que beaucoup ont des idées préconçues sur le sujet, sans compter tous les conseils que l’on peut trouver à gauche ou à droite sur le web, qui sont souvent étranges, pour ne pas dire faux.

Il y a beaucoup de choses à prendre en compte avant de s’équiper, beaucoup de choses à penser, à regarder.

Nous allons essayer de détailler le plus possible les besoins minimums pour débuter en photo animalière.

Pour ce faire, nous devons d’abord définir une chose…

Qu’est-ce que la photo animalière ?

grenouille-600mm-900

La photo animalière englobe un large choix d’activités et de styles.

En effet, que l’on photographie son animal de compagnie, des animaux dans un zoo, des rainettes dans une mare, en passant par les ruminants qui broutent dans un champ, jusqu’aux oiseaux les plus rares, tout cela est de la photo animalière.

Chacun de ces types de photos demande dans l’idéal du matériel spécifique.

On ne photographie pas un oiseau en vol avec le même matériel que son chat qui fait le pitre ou encore le petit insecte qui se pose sur une fleur.

Du fait que l’idée de l’article est de donner des conseils pour s’équiper lorsqu’on débute dans cette catégorie de photo, il nous faudra ratisser large.

À moins d’être riche, on ne va pas dépenser des fortunes dans un équipement si on n’est pas certain de l’avenir que l’on va avoir avec cette discipline.

On peut penser que l’on va adorer faire des photos du brame du cerf, puis au final se rendre compte qu’on préfère se consacrer à la macro, ou pire encore, après quelque temps s’apercevoir qu’on n’est pas si fan que ça de la photo animalière.

Et dans cette idée, tous les scénarios sont possibles, alors autant rester prudent en gardant en tête qu’il faut avancer étape par étape.

Photographe ou naturaliste ?

La question peut sembler étrange, mais quand on s’intéresse à la photo animalière, c’est un point capital.

Un bon photographe animalier se doit d’être un peu naturaliste.

Avant même de penser au matériel, votre meilleur outil, celui qui vous aidera le plus, est la connaissance de l’espèce que vous allez photographier.

Par exemple, vous voulez photographier cette belle cigogne blanche que vous aviez croisée l’été passé avec votre magnifique nouveau matériel reçu en décembre.

Comme la plupart des cigognes font des migrations hivernales, vous aurez peu de chance de la croiser.

L’exemple est limite caricatural, mais c’est pour montrer que la connaissance de l’espèce peut vous aider.

En étudiant bien votre futur modèle, vous saurez quand il est actif, quand il se repose, où et quand il se nourrit, comment il se nourrit, à quel moment et où il est le plus simple de le voir, comment l’approcher, comment l’observer… etc.

N’hésitez pas à vous renseigner et à chercher de l’aide pour en savoir plus.

Je vous conseille d’ailleurs de vous fixer sur une espèce à la fois, de bien vous documenter, mais comme on débute on veut toucher à tout, c’est un conseil plus facile à donner qu’à suivre…

En plus de votre savoir de « naturaliste » il vous faudra un…

Équipement passe-partout :

Avant de choisir son futur matériel et de lister nos besoins, une chose primordiale va compter.

Le nerf de la guerre, cette chose qui fait que souvent nos achats sont plus modestes que nos ambitions.

Je veux bien entendu parler du…

Budget :

Est-ce que dans ce cas le budget à une importance ?

Oui et non.

Oui, car s’il vous reste 50€, il vous sera difficile de vous équiper, on ne fait pas de miracle, même pour débuter il faut un minimum de matériel.

Non, dans le sens où pour vos débuts en photo animalière, vous n’aurez pas besoin du meilleur équipement du monde.

Je dirai même que certains types d’équipement très spécifiques pourrait vous pénaliser dans votre découverte de cette discipline.

Je vous parlerai de ce point un peu plus en détail dans le chapitre suivant.

Nous dirons qu’à partir de 300 ou 400€ on peut envisager de s’équiper (si on a déjà un reflex).

Le matériel :

buse-variable

Je vais rester dans l’idée que vous avez un reflex, car s’il est possible de faire de la photo animalière avec d’autres types d’appareils, le reflex reste le meilleur choix, et pas uniquement pour la photo animalière.

Quel que soit votre reflex, il sera largement suffisant pour débuter la photo animalière.

Cela peut paraître étonnant, mais pas besoin du meilleur appareil du monde pour s’initier à ce type de prise de vues.

C’est surtout sur l’optique que l’on va se pencher…

Si votre budget pour la photo animalière doit passer dans un seul et unique élément, il est certain que l’objectif sera le plus important.

Il y a bien d’autres accessoires, comme le trépied, les flashs, les camouflages, les … etc.

Mais l’achat de base le plus important, c’est l’objectif.

Pour le reste, il sera temps de voir plus tard. Inutile d’acheter du matériel que vous n’allez peut-être jamais utiliser.

Contrairement à ce que peut laisser suggérer la photo d’illustration de l’article, pas besoin d’un gros téléobjectif ultra-lumineux du genre 500mm f/4, 200-400mm f/4 ou autres 600mm f/4. Pour preuve, la photo de la buse variable en vol qui illustre ce sous-chapitre a été prise avec un objectif des plus simples, un très modeste 70-300mm f/4-5,6.

En réalité, je vous déconseillerai même les gros super-télé pour débuter en animalier.

La raison est simple, s’ils ont toutes les qualités pour vous permettre d’obtenir de belles images, piqué, bokeh, qualité de l’AF, stabilisation performante et beaucoup d’options, ils sont souvent difficile à maîtriser, surtout quand on débute avec ce genre d’engin, ceci pour plusieurs raisons :

  1. Ils sont lourds
  2. Chercher et trouver sa « cible » avec une focale qui va au-delà 500mm c’est pas forcément facile (surtout avec un tel poids).
  3. Leur PDC sont souvent ultra-courte et demande un certain savoir-faire pour maitriser la zone de netteté.
  4. …etc

Je vous conseillerai donc des objectifs plus légers, plus courts et surtout moins difficiles à l’usage, car les gros télés demandent un certain temps d’apprentissage avant d’en tirer le meilleur, autant vous faire la main sur quelque chose de plus accessible, surtout que le prix de ces monstres est en rapport direct avec la qualité des images qu’ils délivrent, le plus souvent proche des 10’000€ voir plus!

Penchons-nous donc sur des objectifs plus accessibles dans tous les sens du terme.

Dans l’idéal, et si vous avez le budget (qui reste ici tout de même assez raisonnable rapport qualité-prix) je vous conseillerais un 300mm f/4 (si cela existe dans votre marque ou chez un fabriquant tiers, comme Sigma) et s’il vous reste assez d’argent pour y adjoindre un converter *1,4 c’est à mon sens la meilleure configuration pour débuter.

Si vous voulez un peu plus de polyvalence, et gagner un peu de longueurs focales, les 100-400mm ou autres 80-400mm f/4-5,6 sont de bonnes alternatives. On perd en luminosité ce que l’on gagne en longueur focale, mais ils sont efficaces.

Dans le même ordre d’idée, pour un budget un peu plus conséquent, je vous conseillerais volontiers les 70-200mm f/2,8, qui aidé des différents multiplicateurs (*1,4 – *1,7 – *2) allient luminosité, grande qualité d’image, bonne longueur focale et polyvalence. Le revers de la médaille est un prix bien plus conséquent, mais on n’a rien sans rien.

Dans les objectifs au prix tout doux qui pourront vous permettre de débuter en photo animalière sans vous ruiner, on trouve les 55-200, 55-250 ou encore les 70-300mm (attention, Canon propose un de ses 70-300mm f/4-5,6 absolument hors de prix, car il se situe dans la catégorie pro, si vous cherchez un petit budget, je vous déconseille).

L’avantage des objectifs mentionnés, c’est qu’ils vont vous permettre une approche très générale de la photo animalière.

Vous pourrez « goûter » à tous les types de photo, des grands mammifères aux petits oiseaux, en passant par la proxy… etc. avec ce genre d’objectifs pas de problème.

S’il vous reste du budget… Mettez cet argent de côté pour un achat futur, car pour débuter, ce qui est écrit ci-dessus sera suffisant!

Vous verrez par la suite comment évolue votre passion, et vous pourrez choisir au cas par cas de faire évoluer votre matériel.

Les pièges à éviter :

Il y a beaucoup d’idées préfabriquées en photo, et en particulier en photo animalière.

Combien de fois on lit sur les forums :

Si j’avais eu tel ou tel matériel, j’aurais réussi ma photo !

Si je ne nie pas que le matériel peut aider, et parfois faciliter la vie (sinon, pourquoi avoir des boîtiers de 300€ à plus de 6’000€), il ne faut pas penser que le matériel va vous sauver d’une situation où vous vous êtes mal engagé.

Je dirais que 90% des photos animalières « ratées » son dues à l’opérateur, au manque de chance ou à de mauvaises circonstances, mais presque jamais à un déficit de matériel.

Ne tombez pas dans le piège de « si j’avais eu mieux j’aurais fait mieux », car ce qui va vous manquer ce n’est pas des mm à votre objectif, une tenue de camouflage digne des Navi Seal ou encore un boîtier avec une meilleure rafale, mais de l’expérience, la connaissance, la pratique.

J’avais d’ailleurs fait une démonstration de ça il y a presque trois ans: Le matériel ça compte ?

Dans cette idée, si vous ne réussissez pas une photo, posez-vous les bonnes questions :

  • Pourquoi ma photo est « ratée » ?
  • Quelle a été mon erreur ?
  • Comment puis-je améliorer les choses ?

On en revient un peu à ce que je disais dans les premiers chapitres, souvent, connaître l’animal que l’on va photographier permet d’éviter les problèmes.

Le matériel de meilleure qualité n’est pas là pour éviter de rater une photo, mais il est là pour nous offrir des images de qualité … et il est vrai, un peu nous faciliter la vie !

Dans le même esprit, je vous déconseille les objectifs du type 50-500mm, lourds avec une ouverture à 6,3 et un AF assez lent, ils vous apporteront plus de déconvenues qu’autre chose.

Conclusion :

Comme vous l’aurez compris, votre meilleur matériel pour débuter sera surtout votre savoir !

Dépensez votre argent en livres, en DVD et votre temps sur internet à étudier, cela sera bien plus bénéfique que le meilleur matériel du monde.

Quand je donne un cours photo, que ce soit des Workshops ou des cours à la carte individuelle, ce que je dis à tous mes élèves, et ceci quelque soit le sujet du cours, c’est que je vais les pousser dans leurs derniers retranchements, que je vais les mettre en situation de grande difficulté, comme ça, une fois de retour chez eux, quand ils auront une situation plus simple, prendre la photo leur semblera très facile.

Celui qui peut le plus peut le moins.

Dans la même idée, en commençant la photo avec du matériel très simple, cela vous aidera dans le futur, plus difficile au début, mais bien plus gratifiant aussi !

Bon courage et bonnes photos… animalières !

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

131 Comments
  1. Gordon Shumway

    Dans le même ordre de prix du 70-200 canon, tu peux ajouter le sigma 120-300 (même l’ancienne version est bien à ce qu’il parait). Avec un converteur x1,4 ca doit faire dans les 1600 euros.

  2. Très bon article ! J’ajouterai dans la liste du petit matériel une paire de jumelle, très pratique pour le repérage. J’utilise une bonne paire de 10*25 légère et toute petite et ça m’a beaucoup aidé ;)

  3. Ivan

    Excellent article et je trouve que l’on fait toujours mieux près de chez soi.
    Car c’est le « territoire » que l’on connait le mieux.

  4. Séverine

    Super article, j’aime bien le style du blog :)
    J’envisage l’achat d’un 55-250mm (j’ai comme boitier le canon 100D qui est vraiment super par sa petite taille qu’on peut emporter partout). Cet objectif me plait bien parce qu’il n’est ni trop lourd ni trop gros ni trop cher et avec de bonnes critiques, et devrait bien passer avec le boitier. Par contre est-il possible d’y ajouter un multiplicateur pour gagner quelques focales? Et si oui, lequel peux-tu me conseiller? Et où peut-on les trouver en Suisse?

    • En premier lieu, merci.

      Ensuite, oui, tu peux mettre un multiplicateur, mais l’AF ne va plus fonctionner et tu devras faire le point à la main, donc, je te déconseille.

      Surtout qu’avec un Canon EOS 100D tu as l’équivalent l’équivalent d’un 400mm avec ton 55-250!

      • Sartarius

        Canon a fait tres fort avec le EOS 100D, ils ont bien ciblé les femmes et leurs petites mimines et si ils le sortent en ROSE c’est un carton assuré :lol: :lol: :lol:

        • Séverine

          En noir ça me va très bien! Je n’ai pas besoin que tout le monde soit intéressé par mon appareil, surtout à l’étranger où il équivaut à des années de salaire…

          Merci pour le feed-back et je vais donc juste acheter l’objectif.

      • Attention !!!

        Il faut un multiplicateur KENKO, le Canon est PHYSIQUEMENT incompatible !!!

        Et 250mm sur un APS-C c’est déjà un cadrage type 400mm en 24×36.

        Sachant la perte de qualité avec un multiplicateur, même le x1,4, il vaut mieux tailler dans l’image après coup…

  5. Sartarius

    Un article de bon sens, c’est ça aussi que j’apprécie dans tes articles.
    Effectivement tu aurais pu dire faut un 1DX avec un 600 si tu veut faire de l’animalier (comme on peut le lire un peu partout) mais la plupart d’entres nous n’ont pas forcement envie d’investir 20000€ pour débuter en animalier, et d’un j’ai pas les moyens et de deux je sais même pas si ça va me plaire.

    Je ne me suis jamais encore tenter a faire de l’animalier sauvage par manque de temps plus que par manque d’envie, car comme tu le dit il faut être un minimum naturaliste pour être photographe animalier.

    Mais je reste toujours admiratif devant ceux qui nous montre leur talent et pas toujours avec le meilleur matos du monde.

    Merci Darth :ll:

  6. Tres bon article, sur une idée simplement excellente ! ;-)

    Ça confirme plus ou moins ce que je pensais, a savoir que je dois en savoir un peu plus sur les espèces aux alentour et aussi m’acheter un bon objectif.
    Les 300 F/4 sont encore bien au dessus de mon budget, mais j’essaye de mettre de cote pour atteindre le 70-300 Di VC USD de Tamron. Tu connais cet objectif ? il me semble supérieur (fabrication, stabilisation et rapidité de l’AF) aux Canon 70-300mm f/4-5.6 IS USM et Sigma 70-300mm DG OS dans la même tranche de prix.

    • Je t’avoue que je ne l’ai pas testé, je n’arrive pas à contacter tamron, et de fait, difficile pour moi de tester!

      J’essaye d’obtenir le bon contact, mais il faudra être patient !

    • Par contre, je connais bien le Canon 70-300mm f/4-5.6 IS USM puisque je l’ai. Il n’est pas mauvais, un peu mou comparé au haut de gamme bien sûr mais je pense que dans cette gamme, c’est un bon investissement pour commencer.

      En tout cas, il faut clairement un objectif avec stabilistation, ça aide bien.
      Par contre, le manque de luminosité à f5.6 se fait vite sentir dans les bois, mais ça oblige à plus s’appliquer. L’avantage c’est que c’est un objectif très léger et maniable.

      Par contre, je ne recommanderai pas spécialement le Canon car pour moi la lentille frontale pivotante est une plaie ainsi que le vissage du pare-soleil. J’ai toujours peur d’abîmer l’objo…

      Mais via ce lien, tu peux déjà voir qu’on obtient des choses assez sympa.
      Et encore je suis franchement pas très douée en photo animalière, j’ai beaucoup beaucoup de déchets qui m’incombe. Particulièrement le bougé à la prise et la mauvaise MAP.

      • la stabilisation est l’un de mes critère obligatoire qui justement permet aussi de s’en sortir parfois malgré quelques problème de luminosité.
        j’avoue que je n’ai pas vérifié le problème de la lentille frontale sur Tamron et Sigma…

      • Ce sont les deux détails (pose du pare-soleil et lentille frontale pivotante) que je reprocherai principalement à mon objectif.

        La lentille frontale n’est pas trop gênante en elle-même mais si tu poses des filtres, ça peut être gênant. Mais c’est un effet de bord sur la pose du pare-soleil. :-P
        Si ce petit détail peut t’aider dans ton choix, je suis ravie d’aider ! :hihi:
        Franchement, c’est seulement parce que je le vis que je réalise combien c’est pénible. Sinon comme toi, je ne me serai même pas posé la question. :lol:

        Donc prévois en test concret sur l’objectif: pose et retrait du pare-soleil. Sur le Canon, c’est vraiment le retrait qui est pénible… en général, j’enlève l’AF, je bloque la bague de MAP avec une main et je dévisse le pare-soleil de l’autre.

    • Sartarius

      J’ai le 70-300 Di VC USD de Tamron, j’en suis content et deçu en même temps. Je trouve que la qualité de fabrication de Tamron en dessous de Sigma, effectivement il est léger, mais j’ai comme l’impression que pour le changement de focale ils ont monté l’objectif sans roulement et j’ai 2 point dur sur chaque buté ce qui est chiant quand tu veut changer de focale rapidement afin de zoomer ou de de-zoomer. Par contre pour le reste le poids et la qualité d’image c’est nickel, enfin c’est pas non plus la qualité du 70-200 f2/8 L de chez Canon, mais c’est pas non plus le même prix.

      Si je devais aujourd’hui acheter un même objectif, je crois que je préférerais patienter un peu et mettre quelques deniers en plus de coté pour m’acheter le 70-200 f4 chez Canon.

          • Sartarius

            Peu être suis je tombé sur une mauvaise série. en tout cas avant de l’acheter (si tu es en magasin) essaye celui de la boite qu’on te file.

  7. Sympathique article… qui me conforte dans mon choix du 70-300 (non L, le petit noir) que j’avais acheté il y a quelques temps.
    Il est léger, a ses limites mais avec une bonne lumière et en fermant un peu, il est loin d’être mauvais. Par contre l’opératrice… :roll:
    Toujours du mal à cadrer quand je le reprends à 300mm (du coup 480 avec mon 50D… il est où le truc que je visais déjà??? :cry: )

    En tout cas, ça m’a appris que bon la photo animalière, je n’en fais quasiment pas (en même temps à Paris, ça ne motive pas) :mrgreen:
    Tu devrais ajouter de prendre en compte son lieu géographique et la proximité qu’on a avec la nature en PRATIQUE.

    Ah et demande à Eki si tu as satisfait sa demande d’article: « Le maté­riel spé­ci­fique à la photo ani­ma­lière »
    Cela pourrait correspondre à sa demande d’article en tant que gagnant du Mais qu’est-ce de Septembre 2011. Ouais t’as plutôt du retard !!! :mrgreen:

    • Eki ça fait un moment qu’on l’a pas vu d’ailleurs.

      Faudra que je le contacte par mail pour lui demander.

      En tout cas, je suis ravis de voir que mon article te plait!

      • Merci pour l’appréciation! Ni l’un ni l’autre. Crois-moi il était bien vivant et peu après il est remonté plus haut dans l’arbre et je ne l’ai plus revu. :( J’ai eu de la chance qu’il prenne assez longtemps cette pose pour en tirer un portrait sympa. :ll:

        J’ai beaucoup de déchets par manque d’expérience et pourtant, l’écureuil à Central Park, ce n’est pas un sujet très difficile, il y en a beaucoup et donc c’est parfait pour débuter. :tumbsup:
        :dead: … bah je suis vraiment débutante dans ce domaine !! :dead:

        • Merci Sartarius.
          D’après mes fichiers il a pris la pose dans les 30s max. Ce qui est déjà énorme pour un écureuil du coin.

          Je ne vous ai pas montré le reste « la queue de l’écureuil », « les fesses de l’écureuil », « l’écureuil flou » (j’en ai plein de celles-là)… entre le flou dû à l’opératrice, le flou map ratée, le flou l’écureuil a bougé trop vite, ….

  8. Stef

    Très bon article, tout en vérité :)
    J’ai fait 90% de mes photos animalières avec un 70-300VR (désoler je suis chez Nikon – avec mon vénérable D300), très bon pour la prise en main « et savoir si j’aime ou non ce genre de photo ». L’autre 10% avec un fabuleux 300 f/2.8VR et quelques unes au 600 f/4. Tout a fait vrai ce que tu dis sur la « difficulté » de trouver un sujet dans un long objo.
    Quelqu’un parlais du Sigma 120-300 f/2.8, lourd, mais belle flexibilité je l’ai trouver décevant coté AF sur le D800.
    Félicitation pour ton site que je suis régulièrement.

  9. zanguyo

    Ah ! LE article que je voulais lire :tumbsup:
    (je sais… le article ne se dit pas mais c’était pour souligner son caractère important :lol:)

    Ça me conforte dans l’idée de continuer à faire mes armes avec le petit 55-250 avant de trouver ma voie (et que mon banquier ne mette ma tête à prix…) ^^

  10. Le Cubain

    Encore une fois bravo pour cet article qui est complet, bien amener et avec toujours cette pointe d’humour qui donne envie de revenir. :tumbsup:
    Pour un peu plus que ce que tu donne en terme de tarif, il y a aussi le 120/400 Sigma qui est assez facile à dompter et qui te donne un bon compromis pour commencer l’animalier.

      • J’allais le dire, et m’étonne que tu n’en parle pas dans ton article.

        Ce n’est pas une optique du niveau d’un L canon, mais elle a le mérite d’offrir un bon rendement pour un coût qui reste dans le raisonnable.
        Reste le poids qui n’est pas négligeable, en fin de journée, il pèse lourd le bestiau, je peux l’assurer.

  11. Bonjour,

    Merci pour cet article très agréable à lire et instructif même quand on a déjà un peu joué avec son matos ;)

    Parmi les 7x-300 canon, il faut absolument éviter le Canon EF 75-300 mm f/4-5.6 III qui est une optique d’un autre âge.

  12. Article sympathique et tellement plein de bon sens !
    J’ai également fait « longtemps » avec un 70-300 VR, qui s’en sort très bien (bon un peu mou entre 250 et 300 qd même).
    J’ai craqué ce printemps pour un 100-300 f/4, car je peux lui mettre un petit extender 1.4 ; je m’entraine cette saison (rahh ces milans noir qui squattent le parc au boulot), l’objectif (ho ho ho) étant de me faire plaisir l’année prochaine lors de l’anniversaire de l’armée de l’air suisse… Où il risque d’y avoir d’étranges oiseaux bruyants à Payerne quelques jours…
    ;)

  13. Telyt560

    Merci pour l’article, comme d’ab super !
    Il faut noter qu’un 300mm en FF, c’est un peu juste pour les sujets farouches, par contre en APS-C cela cadre comme un 480mm, (670mm avec extender 1.4X), là nous sommes à distance confortable.
    Je ne suis pas vraiment débutant, mais j’ai souhaité un objectif polyvalent pour la photographie animalière, j’ai choisi le 300mm f:2.8 II, avec extender 1.4X, et 2.0X sur 7D, la lecture de ton test ayant fini de me convaincre.
    Que du bonheur, merci Darth.

  14. LE NAOUR

    Bonjour et merci pour cet article fort sympathique.
    Débutant en photo, j’ai acheté un bridge Canon (le SX20) il y a 3 ans 1/2 et je ne pensais pas vouloir me tourner vers le reflex si tôt même si je pense que c’est bon APN (c’est subjectif, hein) !! J’attends encore un peu avant de pouvoir m’en offrir un.

    La photo animalière et plus particulièrement les oiseaux me tente beaucoup et le fait de voir la photo de ta buse réalisée avec peu de moyen me tente encore plus!!

    Mon rêve : réaliser un filé de mouette(s) avec un fond de plage/mer bleue bien flou!!

    Merci encore pour ce bel article, je n’ai pas encore lu tous tes articles car je découvre seulement ton blog!!

  15. bonsoir

    tres bon article qui dis bien que pour commencer il ne faut pas se ruiner sans savoir si la discipline va plaire.
    j’ai commencer avec un 40d et un 55-250 et je suis arrivé a sortir de belle photos avec cet ensemble, bien sur quand la lumiere est au rendez vous.
    au fil du temps je suis monté en gamme bien sur, mais je confirme ce que dis l’article, n’allez pas vous ruinez pour commencer.
    Pensez également a la location pour vous rendre compte deja si vous allez pouvoir portez votre materiel, car les longues focales c’est bien mais c’est lourd.

    Généralement mon sac fait 25kg minimum, et a trainer toute la journée ca use je vous promet, et l’age étant la aussi, ca vous rapelle a l’ordre.

    j’au que des personne parlais du 120-300, j’ai eu la premiere version non stabilisé et j’ai maintenant la deuxième, la troisième étant hors de prix et ayant prix 1000€ et 1kg ne m’interesse pas.

    c’est un objectif tres polyvalent mais qui est lourd et surtout tres mal equilibré, impossible de shooter a main levé toute une journée, alors que je le faisait avec mon 500/f4 IS.

    par contre il encaisse tres bien les 2 TC TC1,4 TC2.

    bonne photos à toutes et a tous

  16. n!kko

    ,

    j’ai une amie qui est parti en randonnée kayak avec son Canon 600D.. la fin de la randonnée fut tragique car le 600D a fait un plongeon dans les gorges du Verdon (un plouf suivit de quelques jolies bulles d’agonie).. :oops2:

    ma question étant que lui conseillerais-tu d’acquérir comme boitier sachant qu’elle dispose toujours d’un grip et de 4 batteries pour 600D, sachant aussi qu’elle lorgne sur le 5D mark III, sans parler qu’elle attend la future annonce de Canon le 21 août (7D mark II?)?

  17. Loic_J

    Hello,

    Moi je viens d’investir pour commencer la photo animalière : safari de 15 jours dans le Parc Kruger (Afrique du Sud) début février.

    Après m’être renseigné, j’ai investi dans un pack : Boitier Canon EOS600D + objectif 18-135mm f/3.5-5.6 + téléobjectif Sigma 120-400mm f/4-5.6 (avec AF). Total 1500 euros (incluant garantie de 3 ans sur l’ensemble du matériel).

    J’ai choisi de couvrir 18 à 400mm, pour couvrir l’ensemble des panoramas possibles, y compris pour pouvoir prendre des animaux éloignés. Le téléobjectif Sigma pèse 1.5 kg, donc je l’utiliserai avec un monopied (trépied compliqué à utiliser car pas le droit de sortir de la voiture quand on prend en photo un lion …). Il coûte 800 euros, ce qui est raisonnable pour un débutant.

    Comme souligné dans l’article, pour passer à la gamme au dessus, faut cracher un max !! (téléobjectif Canon 500mm f/4 = 7500 euros … gloups)

  18. Guillaume

    L’optique … En effet ! C’est le plus important mais avec mon budget (et ma petite expérience) j’ai du rester sur un 55-300. Je rêve d’un 500 mm à focale fixe pour mon Nikon (D3100 … mais est ce que ca vaut le coup d’investir beaucoup dans une optique pour un réflex entrée de gamme ?) ou plus encore … mais à 4000€ minimum l’optique ca fait cher, surtout quand c’est pas un métier que l’on pratique.

    Merci pour le blog bien rempli d’informations et d’astuces.

  19. Dominique THUILLEZ

    J’ ai canon EOS 550D avec un objectif 18-55. je souhaite faire un peu de photo animalière (J’habite près de la Baie de Somme donc oiseaux, phoques veau marin…), en cherchant sur le net j’ai trouvé le sigma 70-300mm
    f/4-5,6 DG macro, compatible pour Canon EOS.
    Je suis tout à fait débutante.
    Qu’en pensez vous ?
    Merci pour votre réponse.

  20. bonjour

    ayant été plusieurs fois en baie de somme je dirais que c est plus fait pour le sornithos que les photographes, les oiseaux sont vraiment loin.

    meme avec mon 500/f4 a l’époque étais trop loin.

    le 70-300 en plus en sigma est pas ce qi il y a de mieux franchement, il y a toute fois 2 modèles.
    un DG stabilisé et un autre

    120€ ou 280€, il vaut mieux prendre le DG quand même.

    après cet une question de budget aussi.

  21. Salut !
    Je vais régulièrement en baie de somme et je trouve qu’il y a vraiment moyen de se faire plaisir (côté oiseaux, surtout en allant vers le Marquenterre).
    Sinon, pour l’animalier général ne pas hésiter en s’enfoncer en foret (l’avantage dans ce coin c’est que tout est à porter de main) vers la foret de crécy par exemple. biches, sanglier, etc.. c’est vraiment sympa

    Sinon, materiel, j’ai commencé avec le 55-250 de chez canon (sur 550D). Très sympa pour quelqu’un comme moi qui débute !

  22. Quark

    Bonjour, Merci pour cet article qui m’est très intéressant.

    J’aurais besoin de votre avis,
    Pour débuter je souhaite acquérir (d’occasion) un Nikon D90 + Nikkor 70-300 mm F/4.5-5.6 AF-S VR IF G ED
    pour environ 550€ l’ensemble,

    Je souhaite prendre en photo les Biches, Cerfs, Chevreuils …
    Je dispose d’une tente d’affût ainsi qu’un trépied.
    J’ai peur que ce soit un peu juste pour la luminosité

    Est ce une bonne idée ?
    Privilégier un autre appareil + objectif ? (Budget Max de 800€ pour de l’occasion).
    Merci de votre réponse.
    Bien cordialement
    Quark

  23. Bonjour,
    Je suis passionnée de photos comme vous tous.
    En matériel j’ai le EOS 50D de chez Canon avec un70-200 série L stabilisé en f/2,8 et un multiplicateur 1,4
    Je souhaiterai que vous m’expliquiez mon ressenti. J’ai déjà fait des photos mais pour ma part je ne trouve pas que cet objectif soit suffisant. Les animaux sont bien trop loin. Je dois notmment participer a un comptage de chamois imaginé la distance.
    Que pouvez vous me die là dessus ?
    D’autres part vous n’avez pas du tout abordé les lunettes adaptables sur les apn a mise au point manuel. Car là on peut touché des 800mm pas cher (300€ maxi) J’aimerai votre avis.

    En tout cas merci pour votre article et surtout votre sympathie.

4 Pings & Trackbacks
  1. […] Tout ce que vous avez besoin de savoir pour débuter en photo animalière (RT @Frankydarth: Quel matériel pour débuter en photo Animalière?  […]

  2. […] Lire l’intégralité de cet article sur darth.ch […]

  3. […] Tout ce que vous avez besoin de savoir pour débuter en photo animalière  […]

  4. […] 05) Matériel pour prendre de belles photos Lien : blog.dart.ch […]

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓