Le Flash II (le retour)

geneve-flash

Il y a quelques mois de ça, je vous avais parlé du flash (voir ICI) c’était une petite introduction pour comprendre les bases.

Maintenant que votre flash vous fait un peu moins peur, on va essayer de comprendre ce qui différencie une photo prise au flash d’une prise en lumière naturelle, et ainsi on va s’orienter sur les bases du Bounce-Flash.

On va se concentrer pour voir les détails qui dans notre tête nous font comprendre qu’il y a eu l’utilisation du flash!

Comme je vous l’avais dit dans mon article cité plus haut, les ombres portées sont le signal déclencheur de cette déduction.

geneve-cindy-2Prenons cette photo, on reconnait sans aucun doute qu’il y a eu un coup de flash à la simple vu de l’ombre portée du nez.

C’est ce genre de situation qui pose le plus souvent problème avec le flash, car ces ombres enlèvent beaucoup du naturelle de la photo.

La première chose à faire pour remédier à un problème est d’en comprendre les tenants et les aboutissants afin de trouver la meilleure solution.

Mais pourquoi diable un coup de flash provoque des ombres?

Un flash fonctionne exactement de la même manière que notre bon vieux soleil.

Il envoie une lumière directe.

De la même façon que le soleil qui par beau temps vous transmet sa lumière de façon directe, rien n’est là pour dévier les rayons lumineux d’un flash.

Comme vous le savez, par beau temps selon l’heure de la journée les ombres seront plus ou moins grandes, ceci est dû à l’angle des rayons qui viennent du soleil durant les différentes heures de la journée.

Quand il fait beau, rien ne vient perturber le chemin de la lumière (ou presque) qui part de sa source (le soleil) et va tout droit sur le sujet, c’est un éclairage “dur “.

C’est bien ce qu’on appelle une lumière directe!

Le flash à la base va en faire autant, il va envoyer de la lumière de façon directe sur le sujet photographié, sans rien pour dévier les rayons.

Maintenant, prenons une belle journée d’automne avec ce ciel gris et plat (pas génial pour faire des photos de paysage).

Là, plus d’ombre! La lumière est uniforme et éclaire de façon égale le sujet.

geneve-papiQuand cette lumière est uniforme, notre cerveau déduit qu’il n’y pas eu de coup de flash.

Comme on peut le voir sur cette photo, l’éclairage semble naturel, pourtant j’ai bien utilisé un flash.

Le fait qu’il n’y est pas d’ombre marquée donne pourtant l’impression d’un éclairage naturel.

Mais comme mon petit papa était placé devant une fenêtre, sans flash, soit, il aurait été sombre et le fond bien exposé, soit, il aurait été bien exposé et le fond surexposé. (tout le problème des contres-jours)

J’ai, pour garder une lumière “naturel“, fait du flash indirect.

Exactement de la même façon que le soleil par un jour de temps gris.

Mais pourquoi n’y a t’il plus d’ombre les jours où le ciel est maussade?

La raison est simple, la lumière agit comme une boule de billard….elle rebondit ! (bien sûr, pour les puristes, c’est une explication très simplifiée…mais on ne fait pas de physique! ;) ).

Plus la surface qu’elle touche est claire, moins la lumière perdra d’intensité lors du rebond.

Quand la lumière arrive du soleil et doit traverser les nuages qui la séparent du sujet qu’elle va éclairer, elle va rebondir un peu dans tout les sens dans le nuage même (qui va agir comme un réflecteur géant) et va arriver non plus de façon directe, mais bien de façon indirecte et ainsi donner cet éclairage uniforme et sans ombre marquée.

On en déduit donc que pour “simuler” les nuages et avoir un éclairage uniforme, il va falloir suivre la même idée et faire en sorte que son éclairage soit indirect.

On sait maintenant que la lumière à cette chouette tendance à rebondir un peu partout, nous allons utiliser cette particularité….bienvenue dans le monde du Bounce-Flash.

Bounce-Flash…???….Mais qu’est-ce!?

C’est la particularité de faire rebondir la lumière de son flash sur une surface (claire de préférence) pour éclairer le sujet de la photo de manière indirecte.

En pratique cela n’est possible qu’avec un flash orientable, malgré qu’il existe quelque astuce pour dévier la lumière des flashs fixes.

Comme pour toutes choses, rien ne vaut la pratique et l’entrainement!

Je vous déconseille donc de débarquer au mariage du cousin Jean et de faire du Bounce-Flash si vous n’avez pas essayé au moins quelques fois pour l’entrainement.

Je vous rassure quand même, c’est très très simple à mettre en œuvre, mais un minimum de pratique pour comprendre les rouages de la chose est obligatoire.

Première étape:

Il faut avoir un sujet à photographier…hé oui! C’est la base!

Pour vous entrainer, réquisitionnez le petit frère, la petite sœur, l’ami(e), le cousin…etc. En bref, trouvez quelqu’un!

Si tout le monde vous déteste et que vous n’avez pas d’amis, une peluche fera parfaitement l’affaire!

Deuxième étape:

La pièce dans laquelle vous allez faire vos photos à toute son importance.

La taille, la couleur des murs et du plafond, la hauteur de la pièce….etc.

Selon la configuration vous n’allez pas choisir d’orienter votre flash de la même façon.

Si le plafond fait 12m de haut (genre église) on va plutôt se servir des murs.

Si le plafond est noir de même…etc.

Il faut aussi choisir l’endroit où orienter son flash selon l’éclairage ambiant.

Il ne faut pas non plus oublier que la couleur du mur va influer sur votre balance des blancs…donc, RAW obligatoire pour la corriger en post-prod (hé oui…c’est moi qui est dit ça!)

Mais je vous rassure, cela n’est pas si difficile, un peu de bon sens et de pratique et on comprend vite comment faire et où orienter son flash.

Troisème étape:

Quand on a compris comment orienter son flash, il faut faire quelques essais pour obtenir l’ambiance lumineuse désirée.

Si vous avez lu mon premier article sur le flash, vous êtes maintenant un pro et vous utilisez votre boitier en mode manuel avec le flash.

Cette solution reste la bonne, mais en bounce, pour garder l’ambiance lumineuse je vous conseille de passer en priorité ouverture, ainsi le coup de flash sera juste un ajout pour compenser le manque de lumière.

Quatrième étape:

Il faut garder en tête que les flashs que nous utilisons actuellement sont plutôt intelligents et savent délivrer la quantité de lumière nécessaire.

Il faut donc prendre ses photos sans trop d’arrière-pensées, votre flash fera très bien son travail!

Donc, n’hésitez pas à prendre plusieurs photos afin de trouver la configuration qui vous convient.

Les corrections sur l’intensité du flash, sur les iso…etc. Ne seront là que pour changer le rendu que vous voulez donner à votre image.

Démonstration:

Comme un exemple vaut mieux que mille mots, je vais vous expliquer comment j’ai procédé pour la photo de mon papa.

Comme la pièce était simple (un salon clair avec de grandes vitres) je savais que l’orientation du flash pourrait se faire à peu près n’importe où.

Mon père était assis devant une baie vitrée, la difficulté serait de compenser le contre-jour.

Pour cela j’ai fait une mesure spot sur l’extérieure (pour garder une bonne exposition et éviter de me retrouver avec l’arrière-plan sur ex).

J’ai orienté le flash au plafond, et j’ai sorti le petit diffuseur intégré en position verticale (il revoit ~ 30% de la lumière du flash en direction du sujet).

La magie de l’électronique opérant, j’ai eu droit à une photo parfaitement exposée en conservant l’ambiance lumineuse.

Parfois il convient d’augmenter ou descendre l’intensité du flash selon le rendu que l’on désire.

Par exemple, pour la photo de mon père j’ai un peu augmenté la puissance.

Conclusion:

Rien ne vaut la pratique pour maitriser son flash, mais cela reste vraiment à la portée de tous!

Plus vous allez l’utiliser et mieux vous allez comprendre comment il réagit, et pour finir vous ne pourrez plus vous en passer.

Personnellement mon flash est presque toujours monté sur mon appareil photo.

On peut faire tant de choses avec, qu’il serait dommage de s’en priver.

La prochaine fois, je vous ferais un article sur le fill-in encore une technique bien utile et très facile à mettre en oeuvre!

 

Bon courage et bonne photo

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

26 Comments
  1. Bon article sur le flash! Faudra que j’investisse un jour dans un de ces appareil. Je me rends compte que ça me serait souvent utile ;-) Et bien plus efficace que celui de l’appareil

    • En premier lieu merci pour le compliment ;)

      Pour le flash, en effet le flash cobra à des capacité bien supérieur au flash intégré, et ce n’est pas un luxe que d’en avoir un … voir deux !

      Je ne peux que te conseiller cette petite folie pour Noël!

      Demande au père Noël, je suis sûr qu’il se fera un plaisir.

      Et ne me dit pas qu’il n’existe pas….(voir ICI) lol :mrgreen:

  2. Ghile

    Salut Darth !

    Super article ! Je constate que tu parles à nouveau du flash autour de la période de noël, serait-ce lié aux journées courtes de cette saison ? ;-)
    Personnellement je préfère me priver de flash dans la mesure du possible, mais je n’ai parfois pas le choix. Et quand je l’utilise, j’ai tendance à diminuer sa puissance à -1 ou -1 1/3 sinon c’est trop !

    J’attends l’article sur le fill-in avec impatience !

    A+ !

    • Merci pour le compliment.

      En fait, je ne sais jamais trop pourquoi je fais un article.

      L’inspiration ici est venu d’un ami qui à de gros soucis de flash et qui préfère faire des photos floues que d’utiliser le flash.

      je me suis dit qu’il était important que je complète mon premier article que j’ai un peu laisser à l’abandon afin de pouvoir l’aider.

      D’ailleurs, je pense faire assez rapidement le billet sur le Fill-in

      En espérant qu’il t’intéresse et qu’il te donne envie de plus utilisée ton flash ;)

  3. Superbe article!

    J’ai toujours hésité a en prendre un… je me demande si il va me servir souvent ou juste de temps en temps dans des conditions difficiles…
    Mais je pense craquer :D

    T’as un model a nous conseiller??!

    • Merci.

      N’hésite pas à craquer, généralement si on prend la peine de faire l’effort de l’utiliser et d’apprendre comment le faire, on ne regrette pas son achat.

      Pour les flash, difficile de te donner un conseil, mais je dirais que pour ton premier achat ne vise pas forcément le plus cher, le moyen de gamme est parfait pour s’initier ;)

  4. Ah super article

    j’en ai un de flash, un cobra et c’est super on peut l’orienter comme on veut…sauf que mon diffuseur est cassé :|

    faudrait que tu fasse un article sur le déporté aussi, ça m’intéresserais beaucoup

    A+++

    • Le petit diffuseur n’est pas non plus capital, ne te fais pas trop de souci.

      Pour l’article sur le flash déporté je le ferais, il y a aura toute une série sur le flash, par contre je ne peux pas te dire quand exactement.

  5. Ma phrase préférée :

    “Si tout le monde vous déteste et que vous n’avez pas d’amis, une peluche fera par­fai­te­ment l’affaire!” :mrgreen:

    Il est bien ton article, Darth : il présente simplement quelque chose qui fait souvent peur.
    Et bravo à ta famille.

  6. steve54

    Il faut que j’investisse dans le diffuseur !!! Je ne me sers que rarement du flash cobra (un 580EX) qui est pourtant fort utile même en extérieur, mais la lumière qu’il produit est bien trop dure.
    Je suis aussi heureux que Canon pense enfin à sortir un appareil avec le pilotage des flashs distants (encore faut-il pouvoir s’offrir le 7D qui est un bel outil!), cela existe depuis le D70 chez Nikon (juste 6 ans, une éternité dans le monde numérique!).
    Bref, savoir manier cet outil est en effet indispensable pour notre passion,
    car après tout la photographie est bien l’art de “peindre avec la lumière”.
    A+

    • Steve comme le dit Ouds quelques petites astuce maison remplace assez facilement un diffuseur!

      Souvent en photo s’en sortir pas trop cher et efficacement demande juste un peu d’astuce.

      Bien qu’un diffuseur soit effectivement très pratique! ;)

      Ouds, merci pour ce compliment qui me touche vraiment beaucoup!

  7. Oud_s

    Un kleenex, un bout de scotch, un bout de carton ou un papier de bonbon suffisent pour faire un excellent diffuseur.

    Me fait extrêmement plaisir de voir cet article Darth.

    Amitiés.

  8. yohan

    :shock: Merci ! pour mes photos floues !!! c’est………………..artistique d’abord !! Maaaaaaa… C’est fou…c’est pourtant simple….quand c’est toi….mais comme tu le dit : essayer – essayer – essayer…(et analyser biensur..)..a bientôt :razz: :razz:

  9. Il faudra que je relise cet article quand j’aurais un flash! ;-)

    Ca vient de là alors le “yohan aime les photos floues”… Ca explique des commentaires dans un autre article bien plus récent! :lol:

  10. Yohan le grand spécialiste de la photo floue.

    Il faut dire qu’il va photographier une piste de danse éclairé par deux bougie à 100iso … il trouve ensuite ces photo trop floue … on ne se moque pas svp :mrgreen:

  11. Sympa ce triptyque sur le flash, et bien utile à lire avant l’achat. Que penses-tu du Canon 430? Une bonne affaire pour découvrir le flash (portrait/macro) ou bien mieux vaut passer directement à onéreux 580ex?

  12. Michael

    On est en 2013 et… rien ne change !

    Tes articles sur le flash sont nouveaux pour moi et pourtant, de tous les sites que j’ai compulsé, les tiens sont vraiment la référence !

    Simples, pédagogiques, clairs, laissant de côté les théories fumeuses et matheuses pour inciter après explications à la mise en pratique. Bref j’adore !

    Plus qu’à essayer tout ça :ll:

    Merci pour tout :l:

  13. Wphil67

    Darth,

    Petite question concernant la photo de ton papa. J’ai bien noté que tu fait une mesure spot sur l’extérieur, tu veux dire sur la baie vitré donc ?
    Je que je ne comprends pas, avec le flash indirect, on rencontre souvent le soucis d’ombre porté des sourcils sur les yeux ainsi que sous le nez. Or ton papa n’a aucune trace d’ombre du flash .Comment est ce possible ? Je pense pas que l’électronique est capaque de calculer que ‘attention, fait attention aux yeux et au nez” :-P
    Remarque, si je regarde avec attention, on voit tout de même une légère ombre, mais faut regarder avec attention. Faut chercher la petite bête ….

One Ping
  1. […] This post was mentioned on Twitter by tangi bertin and tangi bertin, Smeablog. Smeablog said: #photo:Tout savoir sur le flash: Intro http://j.mp/9LKRLf , Bases http://j.mp/aj35hS , Fill-in http://bit.ly/aBNI8i (via @Katiaphotos) […]

Répondre à Oud_s Annuler la réponse

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓