Les fleurs en campagne!

Après mon article humoristique sur les photos estivales, je me devais d’un peu corriger le tir et vous offrir un article plus sérieux sur cette période que l’on apprécie tant.

Surtout, qu’en ce moment on trouve déjà pas mal de fleurs, on a de quoi s’occuper.

Je vous vois venir, prendre une fleur en photo, c’est facile!

Oui…mais, non!

En tout cas pas pour moi! Avec le graphisme, c’est un des sujets qui me pose problème….

Alors, je vais vous raconter une virée photo “imaginaire” qui réunit un peu toute les situations que j’ai rencontrées en m’essayant à la photo de fleur.

L’espoir…

Ça commence un jour de beau temps, juste avec quelques nuages, le moment idéal pour une virée photo.

Pour changer, je décide de me consacrer aux fleurs. L’avantage, je peux partir avec moins de matériels, pas besoin de téléobjectifs.

Je prends mon boitier, mon 24-70 un flash (au cas où), je mets le tout de mon sac et me voilà parti en balade.

Je profite de la température agréable, je me promène en laissant mes yeux s’émerveiller du spectacle que nous offre la nature.

Immédiatement je regrette ma décision de me consacrer uniquement aux fleurs quand je vois dans le champ devant moi deux magnifiques buses-variable… Pas grave, je continue.

Je remarque une première série de fleurs qui attire mon attention. Je me décide à leur tirer le portrait.

Premier problème, la fleur est blanche et en plein soleil…

Je reconnais que la difficulté technique n’est pas là pour me déplaire, c’est une sorte de motivation.

Je réfléchis et je me dis que le meilleur moyen est une petite mesure spot avec une légère surex pour garder de la matière en dehors de la fleur même.

Le début des ennuis…

Je colle mon œil au viseur, et la vraie première difficulté se présente…l’arrière-plan.

Comme d’autres fleurs sont présentes, le fond est parsemé de petites taches blanches.

Bien entendu, il est hors de question d’arracher la fleur, de la torde ou autre chose du genre.

On ne touche pas ce qui est en place pour réussir une photo!

Je tourne alors autour un moment, je me couche, je mets à genoux, je vise sur le dessus, mais rien n’y fait!

Je prends quand même quelques photos, mais je renonce rapidement.

Je continue ma balade et me voilà arrivé devant un joli bosquet de…heu..Je ne sais pas.

C’est aussi une de mes grandes faiblesses, je ne connais rien aux fleurs!

Ni leur nom, ni quand elles fleurissent, ni…etc.

Là, j’ai un peu plus de chance, car la couleur des fleurs ressort très bien sur le lit de verdure.

Yes! Une photo potable.

Ma randonnée continue, le bruit familier du bourdonnement des abeilles vient chatouiller mes oreilles.

Je suis content, je me vois déjà tout fier rapporter une image d’une abeille en vol stationnaire au dessus de la fleur qui l’intéresse….

Après une heure de photo floue, je renonce au vol! Je peux aussi bien me contenter d’une abeille qui butine! Après tout c’est aussi sympa.

Au bout d’une heure, je me dis que les abeilles ne sont pas si intéressantes! :plok:

De toute façon elles nous tournent toujours le dos et quand elles sont de face et qu’on a enfin réussi à faire le point au bon endroit, elles s’envolent!

De guerre lasse je continue mon exploration!

La goutte de trop…

Me voilà devant un superbe parterre de…heu…je ne sais toujours pas!

Ce n’est pas important, je m’approche et que vois-je?

Je vous le donne en mille, pour accéder à ces très jolies fleurs violettes, je dois traverser un champ de ronces…. :lol: 8-O …. :zooh:

Et tout l’après-midi ou presque continue ainsi!

Entre obstacles insurmontables et autres déceptions, la photo de fleur en campagne, ce n’est pas simple!

La solution…

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot, j’aurais mes photos de fleurs!

Rien ne m’en empêchera!

Je retourne chez moi, je prends les clefs de la voiture et je fonce au Jardin botanique (cliquez pour agrandir):

Voilà ce que j’arrive à faire là-bas!

C’est simple, c’est beau et on n’a pas l’impression d’aller à la guerre…

Sans compter que toutes les fleurs ont leurs petits noms de marqué, il n’y a que les abeilles qui sont aussi revêches qu’en campagne!

C’est décidé, je préfère passer 15 heures en affût à attendre un hypothétique oiseau que de faire des photos de fleurs sauvages!

Sérieusement….

J’avoue que j’ai toujours un mal fou à faire de jolies photos de fleurs sauvages.

L’image d’illustration a pourtant bel et bien été prise en pleins milieux de nulle part.

J’ignore son nom, mais j’ai dû me battre un moment pour que ses consœurs n’entrent pas dans le champ pour perturber l’image.

J’avoue que je l’aime bien, ce n’est pas la plus belle des photos, mais je suis heureux de l’avoir réussi.

Bref, si pour une fois on inversait les rôles et que vous me donniez quelques bons conseils, j’avoue qu’ils seraient les bienvenus!

En attendant vos petites astuces, bon courage et bonne photo!

 

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

123 Comments
  1. Salut Darth !
    Et bien, mon sujet je dirais de “prédilection” est la macro-photo, bien que je la pratique beaucoup moins maintenant. Et à mon grand désespoir, je n’ai jamais réussi à trouver une technique fiable ou une astuce pour bien réussir une photo de fleur. Sur ce sujet, je suis comme toi. J’aime les fleurs, mais je n’y connais rien. Donc déjà, on part avec un désavantage.
    Je ne pense pas qu’il y est vraiment de “technique” à proprement parlé pour réussir ce genre de cliché. Peut être quelques astuces, mais je ne suis pas sûr. A mon avis, c’est plutôt comme pour les animaux. Il faut s’adapter en fonction de l’espèce et des conditions.

    Je te laisse sur ce commentaire qui ne t’aidera pas beaucoup, mais bon…

    Amt.
    Tim

  2. Argh !
    Je croyais que tu allais donner LA clef pour avoir la science infuse ès nature dès qu’on se trouve devant une espèce inconnue…

    Bon ben je t’en serre cinq : je n’y connais rien en fleurs non plus, ni en petites bébêtes. Je suis en pleine recherche d’une méthodologie d’identification (à part me balader avec une bibliothèque de poche, pour le moment, je n’ai pas trouvé grand chose.)

      • Pierrot

        Hello Darth,
        Il y a une application pour l’iphone qui s’appelle Fleurs en poche, que j’utilise, qui est très bien.

        J’avais déjà laissé un commentaire dans l’article l’histoire de notre passion sous le nom de Pierre, et j’ai vu qu’il y a un autre Pierre beaucoup plus prolifique que moi. donc je prend le nom de Pierrot, je crois que c’est bon.

        P.s. Merci pour tes articles qui nous font progresser et rire par la même occasion.

    • Merci à toi d’avoir pris le temps de laisser ce commentaire et pour le compliment qui me touche beaucoup.

      Pour ce qui est de l’application, je vais de ce pas aller voir de quoi il s’agit exactement, merci pour l’info! 8)

  3. Gordon Shumway

    Je ne suis pas tout à fait d’accord. On peut éventuellement toucher autour si on fait très attention à ne pas abimer.
    Des fois c’est possible, très simplement, et cela facilite beaucoup la vie pour la photo.
    Par contre casser des feuilles, tiges, fleurs pour prendre sa photo non. Pour ca, je suis d’accord.

    • On est d’accord.

      Mais malheureusement, certaines personnes qui nous lisent (et ils sont beaucoup) tu leur écris, tu peux faire mais en faisant attention…etc.

      Et ils lisent juste “tu peux faire!”.

      Du coup, je fais attention à ce que j’écris 8)

  4. Han……..

    Je suis désolée de te contre dire.

    Mais prendre les fleurs en photo ça demande un peu d’engagement,comme pour prendre le superbe 14 bois, ou n’importe quelle oiseau.

    Personnellement je ne suis pas le type oui pars pour “faire” l’affut pendent des heurs, je veut bien attendre cinq minutes…….mais si rien bouge, au bout de dix minutes, j’abandonne et tant pis pour le cerf ou autre animal.
    Imagine toi,tu n’as pas le droit de parler,ni de faire pipi, ni te moucher,ni boire un café…..et le pire pauvre moi même pas le droit de fumer…. :( La cata donc.

    Contrairement aux fleurs qui ne se déplace pas, qui se tient relativement tranquille (sauf si le vent joue le trouble fête…)

    C’est vrai les fleurs ne poussent pas au bord du chemin,quoi que….

    La démarche pour moi est comparable à c’est que tu fait pour prendre n’importe comme animal,je cherche,et tant pis si je dois traverser un champs de ronces,tu le fait bien aussi non?

    Tout ça pour une “simple” fleur, oui j’aime ça moi.

    Pour exemple….

    Je peux?

    Géranium Robert,

    http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ranium_Herbe_%C3%A0_Robert

    http://www.hejaphoto.com/albums/Ambiances%20florales/Les%20fleurs/robert-hen1.jpg

    Hendrik-Jan

  5. Bon, déjà pour quelqu’un qui dit ne pas maitriser le sujet, je trouve que tu t’en sors pas mal! Surtout sur un fond aussi foncé, ce n’est pas évident ;-)

    Je me vois mal te donner des conseils, je peux juste te décrire comment je travaille:
    Je prend un peu le temps d’observer avant de photographier (comme en photo animalière en fait, mais là les fleurs vont pas se barrer!
    Après je vois la fleur comme un modèle humain, que je dois photographier. J’essaie de varier les angles (plongée, contre-plongée…) et les lumières (contre-jour, de coté, avec flash si je l’ai sur moi…).
    Après, de la photo classique: profondeur de champs, surex/sous ex….

    Donc pas de recette mais plutôt une façon de voir la fleur: comme un modèle en studio!

    Sinon, quand je suis gêné par d’autres fleurs, je prends une débroussailleuse et je taille tout sur 10 m2! :lol:

  6. Je ne fais pas de photo de fleur, je suis allergique au pollen.
    Et puis de nuit sa ressemble à rien :lol:

    Darth : et la case a cocher “Je souhaite être prévenu(e) des nouveaux commentaires pour cet article”, tu la modifies quand ? Au pire tu peux la placer entre le champs de saisie et le bouton envoyer ? Merci d’avance.

  7. perso, pour les fleurs, j’aime bien les faire ressortir soit par un fond très coloré flou ( si possible avec une texture particulière ), soit par un fond très clair ou très sombre, quand les conditions s’y prêtent… ce qui est rarement le cas :zooh:
    quand les fleurs sont à ras du sol, je profite des herbes autour pour créer un bokeh “rayé” irrégulièrement ( comme ici : http://natureenimages.free.fr/picture.php?/88/category/6 ), quand la fleur est haute j’aime bien jouer avec les flares en arrière plan quand c’est possible ( comme ici : http://natureenimages.free.fr/picture.php?/92/category/6
    je pense que sur ton image,si il manque quelque chose c’est soit une lumière d’enfer, soit un sujet plus facile à mettre en valeur, car à ta place je n’aurais surement pas fait mieux et j’aurais sans doute pas fait aussi bien :-P
    bonne chance =)

  8. J’adore les fleurs, j’aimerais arriver à faire de chouettes photos de fleurs, mais malheureusement mes résultats ne sont pas souvent à hauteur de mes espérances…
    Donc pas de conseils à te donner !

    (mais tout ça ne m’empêche pas de renouer avec ma spécialité : le commentaire inutile… :lol: )

    • Mais je ne fais presque que ça, quand je suis chez ma grand-mère… Des photos de fleurs et de mes cousines (et mes cousines au milieu des fleurs).

      Par contre, c’est pas pour tout de suite l’entraînement, il y a un méga orage, je vois plus rien à travers ma fenêtre…

      • si j’avais voulu faire une photo hier, on aurait eu pour résultats :
        1er plan, la vitre constellée de gouttes d’eau (ben oui, avec toute cette flotte qui rebondit sur l’appui de fenêtre et frappe ma vitre, je préfère la garder fermée).
        2ème plan, le rideau de pluie (vous voyez à quoi ça ressemble, les chutes du Niagara ? Bon ben là, c’était pareil. Mais à Grenoble.).
        3ème plan, ben y a pas de 3ème plan, on voit plus rien à travers la pluie.
        En plus, y avait pas des mais un seul gros nuage, donc pour faire des photos de nuages, échec. Et les éclairs… J’crois que j’aurais perdu patience… Du coup, pas de photos hier soir !

  9. :lol: :lol: :lol:

    Alors là tu m’as bien fait rire! J’admets que j’ai moins accroché sur l’humour du précédent article mais là c’est réussi. :oops: Désolée si ce n’était pas le but.

    Je ne pense pas maîtriser l’art de faire les photos des fleurs sauvages mais je pense qu’il y a aussi une part de chance… vu que je n’y connais moi aussi absolument RIEN en fleurs. Cependant je suis d’accord, elles ont beau ne pas bouger, elles ne sont pas si simple à photographier, même en jardin botanique où l’arrière plan n’est pas toujours à la hauteur. :lol:

    Cette année, je crois avoir pas trop mal réussi celles-ci

    Ma préférée reste tout de même celles-là

    Pour la “recette” je suis d’accord avec Marc. Il faut tourner autour du sujet, et reprendre peut-être simplement les bases: une bonne lumière, un sujet bien cadré dans une belle composition.

    Et sinon tu tentes du pseudo “n’import nawak” voir si ça marche comme ici. Ce n’est pas ma plus réussie mais c’est vraiment un défi d’arriver à quelque chose dans un par terre de pensée, franchement, je ne suis moi-même pas convaincue. Mais le rendu rend le détail des pétales intéressant à mes yeux.

    Par contre, je ne suis pas d’accord pour le téléobjectif, on peut avoir des résultats très sympa avec en proxy photographie…. un exemple? heu non désolée je n’ai pas en “fleur”, j’ai juste un chêne naissant.

  10. Je n’aime pas trop les photos de fleurs personnellement, mais pour les insectes, l’idée est d’approcher très lentement, de prévoir où ils vont butiner (souvent ils font toutes les fleurs d’un même groupe les unes à la suite des autres). Sachant qu’ils sont moins vifs quand il fait un peu froid et un peu humide.

    Je rajouterai aussi que les plantes de jardin botanique c’est bien, mais ce ne sont pas des plantes locales, et je trouve que de jolies fleurs sauvages présentent bien plus de charme. Surtout si elles sont rares ou protégées, mais pour ça il faut souvent aller un peu plus loin qu’un bord de chemin ;) (quoique les coquelicots se raréfient dangereusement en raison des pratiques agricoles !)

  11. Gordon Shumway

    Et puis pour certaines photos, faut un objectif macro … :nange: :lol:
    Il te reste plus qu’a en tester un avec des photos de fleurs. :mmmh: 8)

  12. Idée 1 : se lever le matin :-P
    La lumière est plus douce et bien souvent il y a moins de vent (qui se lève facilement vers 9h30-10h à cette saison). Après les fleurs n’arrêtent pas de bouger. Je suis étonné que ça t’ait pas dérangé, mois c’est le premier truc qui me gonfle :twisted:

    Idée 2 : prendre un objectif à focale plus importante, genre du 105 ou 150. Au lieu d’avoir un groupe de fleur on a juste une fleur. Moins de fleurs = moins d’ennuis (environ 10x pour l’illustration là haut). Et c’est pas plus facile de contrôler le fond quand celui-ci est la feuille de ladite fleur ou un pétale de sa voisine ? :nange:

    Idée 3 : Prendre un réflecteur, il parait que ça peut adoucir le contraste si tu as un fond sombre… j’ai jamais testé donc je sais pas trop. On peut peut-être aussi transformer ça en pare-vent ?

    Idée 4 : planter son propre jardin botanique à la maison. Y’a personne qui va gueuler si tu arraches quelques fleurs pour faire ta photo :lol:

    Bon, je dis ça, mais ça m’a jamais vraiment permis de réussir une belle photo de fleur non plus :hihi:

    Idée 5 : Tout plaquer, gueuler un bon coup pour se détendre, prendre son plus grand angle, reculer de quelques mètres et déclencher au hasard : de toutes façons il y aura bien quelques fleurs là au milieu et comme elles seront petites personne ne pourra te dire qu’elles ont tel ou tel défaut.
    :nawak: :zooh:

  13. Sarah

    Je trouve que les photos que tu as faites au jardin botanique très belle.

    En plus, c’est pas si facile, moi j’ai essayé et j’ai pas réussi aussi bien. :(

  14. Oud_s

    Heu les photographes de plante ont plein de trucs en fait ;)

    Perso je ne me verrai pas sortir sans un tit bout d’alu et des pics à brochette en bois pour des photos de fleurs.

    Amitiés.

      • Oud_s

        Tu sais je n’invente rien du tout : la photo a un coté mac gyver (et non mac gaga euh non lady gagga heu non …) avant tout.

        Ecrire un e-book ? Plein le font déjà à ce sujet. Il existe même des livres pour se fabriquer studio, éclairages etc etc mais je ne les ai pas lu donc je ne saurai en parler.

        C’est la lumière qui guide l’imagination … ;) la regarder suffit souvent.

  15. Oui, comme pour beaucoup de sujet, il faut “tourner autour”.
    Je ne suis pas non plus “spécialiste” des fleurs, mais ces temps derniers, j’ai trouvé la contre-plongée” intéressante :
    http://mesphotosperegrines.over-blog.org/article-paques-72593766.html
    ou
    http://mesphotosperegrines.over-blog.org/article-le-printemps-en-automne-58705417.html
    C’est pas dur : il suffit de creuser un trou assez grand pour descendre dedans, et se mettre au niveau du sol ! ;)

  16. Mais dit moi, c’est une véritable expédition de prendre des petites fleurs à l’autre bout du lac. Vient dans mon beau Valais, tu verras en montagne tu n’auras pas ce soucis :zooh:

0 Pings & Trackbacks

Répondre à Sarah Annuler la réponse

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓