Photo: Making-Of

Aujourd’hui j’inaugure un nouveau type d’article, qui pourrait devenir récurrent si l’idée vous plait.

Mais quelle est cette idée?

Le concept est tout simple, je vous présente une photo et je vous explique par le détail sa réalisation de A – l’idée, à Z – quand l’image est prête à être “publiée”, pour que vous puissiez ainsi vous faire une idée précise de la marche à suivre.

Et pour commencer cette nouvelle “rubrique“, je vous présente cette basket Nike que vous avez découverte en illustration.

L’idée:

L’idée de base n’est pas de moi, en réalité c’est ma sœur Cindy qui s’est offerte cette paire de Nike et qui voulait la montrer à ses amis sur Facebook.

J’ai pris sa demande comme une commande de client, en lui posant des questions pour savoir ce qu’elle avait en tête.

Après une petite discussion, j’ai compris qu’elle voulait une présentation sobre, mais classe genre “pub” avec pour mission de faire ressortir le côté multicolore de cette chaussure noire.

La réflexion:

C’est une partie de la création de la photo qu’on n’a pas toujours le temps de prendre….croit-on! Mais qui est en réalité indispensable!

C’est elle qui nous permet de ne pas improviser, de savoir exactement ce que l’on veut. Même si c’est en quelques secondes, il faut toujours prendre le temps de la réflexion avant de photographier!

Ici j’avais le temps d’imaginer, j’ai donc mis plus que quelques secondes pour réfléchir au meilleur moyen de satisfaire la demande de ma sœur.

Je voulais jouer sur la lumière pour mettre en avant les éléments en couleur de la chaussure.

Pour y parvenir, le meilleur moyen que j’ai imaginé c’est de présenter la chaussure sur fond noir, ainsi les couleurs prennent beaucoup de valeurs, et comme la chaussure est aussi noire que le fond, j’ai décidé de jouer avec plu­sieurs sources d’éclairages pour la faire ressortir au mieux et ainsi éviter qu’elle ne se fonde trop dans le décor.

La préparation:

Une fois que je savais ce que je voulais, je devais préparer le tout.

La préparation en studio peut prendre du temps, pour bien penser et imaginer.

Sur le terrain, elle s’emboite avec la réflexion, mais c’est une étape importante qu’il ne faut pas oublier!

Pour cette séance, j’avais le temps, et je l’ai pris.

La première chose fut de faire un plan d’éclairage pour savoir en gros comment j’allais placer chaque source de lumière.

Pour rester dans l’esprit accessible du site, j’ai mis de côté les flashs studio pour me contenter de flash tout ce qu’il y a de plus classique, ainsi, ceux qui voudraient essayer de reproduire cette photo auront plus de facilité.

Comme je savais déjà que j’allais faire cette prise de vue devant les portes-fenêtre de mon salon et ainsi profiter d’un bel éclairage principal, il me suffisait de placer mes flashs de façon à sculpter la chaussure avec la lumière et mettre en avant les éléments importants.

Un flash sur la gauche et un sur la droite pour modeler la chaussure. Un légèrement sur le dessus pour faire ressortir les œillets et leurs couleurs.

Il est donc temps de s’occuper de la déco!

Pour faire le support et le fond, j’ai choisi la facilité!… Rien de plus simple, une sacoche d’ordinateur et un simple t-shirt noir.

Prise de vue et réglages:

La première chose à faire est de mettre en place la chaussure sur son “décor“, puis de placer les flashs.

Pour maintenir le tout, on ne se complique pas la vie, vive les chaises!

Il faut prendre son temps pour cette mise en place, car plus on est appliqué, moins on aura de correction à apporter.

Comme on a déjà bien réfléchi à ce qu’on voulait, il est simple de placer la chaussure dans une position idéale, mais quand on n’a pas l’habitude, placer les flashs est quelque chose de plus délicat.

Mais pas de souci, on les place au mieux, puis on prend une première série d’images pour faire nos réglages.

Cette série va nous permettre d’apporter les corrections sur le placement des flashs, leur puissance, leur orientation…etc.

Cela va aussi nous servir à choisir nos réglages boitiers.

Si vous avez vraiment de la peine pour le réglage des flashs, l’astuce est de ne pas hésiter à n’en faire fonctionner qu’un à la fois pour voir son impact et réagir en fonction de ce que l’on voit.

Une fois tous nos réglages choisis, on peut prendre les photos le cœur léger et se concentrer uniquement sur le cadrage.

Ici, et au vu de notre réflexion et du placement des flashs, l’amplitude de mouvement est limitée, mais il faut en pro­fiter pour choi­sir avec soin son cadrage.

De toute façon, le choix était décidé à l’avance, ce n’est donc que du détail, des mouvements de quelques millimètres pour obtenir le meilleur.

J’ai donc fait quelques essais pour ensuite choisir la photo finale sur l’écran de mon ordinateur.

Post-Traitement:

Une fois le choix final de la photo fait sur écran, il est temps de la passer par un programme de retouche (ou de développement) pour en tirer le meilleur.

Plus on apporte de soin lors de la prise de vue, moins on aura à faire de post-traitement.

Ici, on voit que l’image de base, comparée à la photo finale,  manque un peu de peps et que le fond est un peu trop visible.

Nous allons donc arranger ces petites choses grâce à Photoshop, mais d’autres programmes peuvent être utilisés:

Conseil: Visionnez en plein écran.

Comme vous pouvez le constater, la retouche est d’une simplicité enfantine et vraiment à la portée de tous.

Conclusion:

Avec un peu d’attention et de préparation, on peut tout à fait obtenir des images travaillées de façon aisée.

Pas besoin de matériel de studio ou d’un savoir-faire énorme.

Un peu de réflexion, une bonne préparation, et vous pourriez presque présenter vos œuvres à une agence de pub!

Nous voilà arrivés au bout de cet article, qui, je l’espère, vous aura fait plaisir.

Pour savoir si je dois réitérer l’expérience, je vous invite à répondre à ce petit sondage:

Est-ce que les Making-off doivent revenir régulièrement?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Merci d’avoir participé, et n’hésitez pas à me donner vos avis dans les commentaires.

Bon courage et bonnes photos!

 

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

108 Comments
  1. Bon tuto, même si j’avoue ne pas avoir appris grand chose, (ah si, les ctrl + souris horizotale ou vertical pour modifier la dureté ou la taille du pinceau !) mais ça remet les idées en place ;-)

  2. Chouette article et très très bonne idée ! :tumbsup: A renouveler sans hésitations…

    (je ne passe qu’en coup de vent pour signaler que je suis toujours vivante, mais que je n’ai pas le temps de venir bavarder ni même de corriger les petites fautes qui se cachent plus haut… :cry: Donc pour plus de présence de ma part, faudra attendre la semaine prochaine !)

  3. Emmanuel

    “Aujourd’hui j’inaugure un nou­veau type d’article, qui pour­rait deve­nir récu­rant si l’idée vous plaît.”

    Récurrent (adj) : qui revient régulièrement
    Récurant : participe présent de récurer (par exemple: les crasses sur le filtre UV)

    :D

    Sinon, c’est une bonne idée.

    • Emmanuel

      Oh non, j’ai du aller vérifier l’orthographe et puis la confusion avait son charme.

      “il faut en pro­fité pour choi­sir avec soin son cadrage.”
      –>
      “il faut en pro­fiter pour choi­sir avec soin son cadrage.”

      “j’ai décidé de joué avec plu­sieurs sources”
      –>
      “j’ai décidé de jouer avec plu­sieurs sources”

      “cette prise de vu”
      –>
      “cette prise de vue”

      Et pour être vraiment correct, on dit “Making Of”, pas “Making Off”, mais changer le titre d’un post publié n’est certainement pas une bonne idée.

    • Corriger un titre ne me dérange pas, car la racine de l’URL qui compte pour le SEO reste la même.

      Par contre, là j’hésite à corriger, car une recherche “rapide” sur google me fait dire que les deux versions son valable.

      En fait, on peut écrire (à ce que j’ai compris):

      Back to the Futur: Making off

      ou

      Making of Back to the Futur

      Mais peut-être ai-je mal saisi?

      En attendant, merci pour la correction des autres erreurs c’est très gentil à toi d’avoir pris le temps!

      D’autant que Mel est en congé jusqu’à la semaine prochaine!

    • J’ai lu rapidement au boulot du coup j’ai zapé les fautes! :lol:

      Sympa le récurage d’articles. Ca ne fait pas trop de saletés au moins sur le clavier? :-P

      “off” étant plutôt le contraire de “on” je dirais “Making of” avec un seul f, parce que la préposition (ou je ne sais pas comment ils appellent ça outre-Manche) “off” changerait sûrement le sens. “of” étant traduit souvent par “de” me paraît plus adapté.

      D’ailleurs d’après reverso, “make off” veut dire s’enfuir… M’est donc avis que c’est “make of” le bon choix et donc making of.

      Et puis sur le net, je ne vois pas pourquoi les francophones seraient les seuls à faire des fautes. :lol:

    • Je ne suis pas sure… y a-t-il un anglophone avec un très bon niveau d’anglais dans la salle? :roll:

      Mouais pas sûr que ça réponde…
      D’après ce site, to make off est équivalent à run away.
      Donc je vois pas comment le sens pourrait changer à ce point.

      Et je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas d’erreur sur les DVDs, les fautes on en voit partout, et de plus en plus dans la presse écrite. Je ne vois pas pourquoi la langue de shakespeare serait épargnée, surtout si ce ne sont pas des natifs qui font la traduction… ou justement qui ne font pas la traduction.

      :twisted: Darth tu n’as qu’à parler français!!! :twisted: Au moins ça arrêtera la discussion.
      La langue de Molière est très bien avec “Photo: réalisation”, “Photo: envers du décor”, “Photo: les coulisses”… et je suis sure qu’on peut en trouver d’autres. :-P

      C’est peut-être plus long mais au moins ce sera en français! :twisted:

    • Dozz

      Ca s’écrit “making of” ou “making-of”, traduit littéralement par “fabrication de”.
      Pour “preuve” tapez le contenu de cette parenthèse dans Google (“making off” wikipédia), vous tombez directement sur la signification de making-of, ensuite dans Google Vidéo tapez “making off”, tous les premiers résultats sont orthographiés “making of”. :hihi:

  4. Je note quand même l’idée d’éclaircir ou d’assombrir localement avec l’outil courbe et le masque de fusion.

    Perso, j’ai plutôt tendance à utiliser un nouveau calque en lumière tamisée (initialement gris neutre) que j’éclaircis / assombris dans les zones voulues.

    C’est sympa de voir comment il y’a plein de méthodes pour faire la même chose sur CS !

    • À qui le dis-tu!

      Il y a littéralement des milliers de moyen d’obtenir ce que l’on veut avec photoshop!

      Ce que j’aime avec cette méthode, c’est qu’on peut jouer sur la courbe, donc, on peut faire plus que simplement augmenter ou diminuer la luminosité, on peut vraiment modeler la lumière.

      Ici, et pour l’exemple, c’était basique, mais dans des cas plus compliqué on peut aller encore plus loin avec cette méthode.

  5. J’aime beaucoup l’idée mais il faudra que ce soit varier, pas toujours du “studio”. Problème, en “extérieur” c’est plus compliqué à expliquer.
    J’attends avec impatience les coulisses des photos animalières. ;)

    Je ne peux pas encore voir le tuto photoshop mais ça doit être intéressant. :)

  6. Eki

    Super article ! J’aime beaucoup étant débutant c’est juste parfait ! Rien à dire ! Je n’ai pas de flash mais c’est sympa d’avoir fait avec le matériel que le plus de personne possède.

    En voyant l’image j’imaginais une installation impossible mais non ! Surpris en bien car je me dit que je pourrai aussi le faire dans mon salon.

    Merci et bonne continuation.

    • J’essaye de toujours veiller à ne pas écrire d’article de conseils où la matériel utilisé est hors de portée de la plupart des gens.

      Le but est que tout le monde puisse refaire et utiliser mes conseils 8)

  7. C’est une bonne idée , mais faudrait penser aux personnes qui n’ont pas photoshop / lightroom et autre logiciels qui coutent la peau des fesses.
    En plus je suis archi nulle en modification d’image, j’avoue je n’ai pas fini la vidéo car n’ayant pas photoshop ben ça me sert a rien.
    Mais j’adore vraiment le résultat final, pis les baskets sont vraiment chouettes aussi.

    • Comme je l’ai précisé, on peut faire ce genre de retouche avec d’autres programme, mais ne les maitrisant pas du tout, il est difficile pour moi de faire des tuto. :(

    • Pitch,

      Je suis utilisateur de Gimp et j’arrive à réaliser 80% des tutoriaux Photoshop. Pour les 20% restant il faut être inventif mais le plus important dans un toto c’est la méthode, pas l’outils.
      Si tu veux essayer Gimp, tu trouveras facilement des tutos de bases qui te permettrons ensuite de transposer les tuto photoshop.

    • Je pensais aussi qu’en donnant les bases, les utilisateur d’autre programme pouvait déduire comment faire avec le leur.

      Bien sûr, il y a des facilité sur CS5 que l’on ne retrouve pas ailleurs, mais comme tu le dis, un peu d’astuce et on doit pouvoir s’en sortir!

  8. Bel article et bon tutoriel. :tumbsup:

    C’est fascinant comme les calques sont puissant.

    Je n’utilise pas Photoshop mais Gimp et il me semble que ce type de calque n’existe pas. Il faut gruger en dupliquant le calque, appliquer la courbe puis mettre un masque de fusion.

    Vivement le prochain en exterieur ou de nuit :)

    • Les calques sont la base de toute retouche, quelque soit le soft utilisé.

      Je pense qu’il est difficile d’envisager un tel travail sans les calques.

      En tout cas, très heureux que cet article t’ais plu!

  9. Bon l’article il est bien… J’ai toujours le même problème le plus souvent… Etape: La réflexion.

    JE NE SAIS PAS CE QUE JE VEUX FAIRE!!! :cry: :cry:
    Et comment on trouve l’idée hein? :grrr:

    Voilà voilà, j’ai décidé de mon sujet pour ma photo de la semaine mais je ne sais pas quoi en faire… comment le photographier.

    Cahier des charges: Mettre en valeur au mieux l’objet…

    On va loin avec ça!!! JE SAIS PAS QUOI FAIRE!!! :cry: :cry:

    • C’est là tout le problème et c’est souvent ce qui fait la différence entre une photo et une belle photo.

      Au début (et selon le sujet) c’est une étape un peu difficile, mais avec l’expérience on fini pas rapidement avoir des idées!

      Courage, ça va aller, tu vas finir par avoir l’illumination! :-P

      • Darth: Cou­rage, ça va aller, tu vas finir par avoir l’illumination!

        Ouais… j’ai fini par faire quelque chose… de là à dire que j’ai eu l’illumination, faut peut-être pas pousser non plus. Mais bon ça fait travailler, exercer, ramer, désespérer et à la fin on rigole de l’histoire de chorizo.

        Je compte sur toi pour faire un petit coucou :hihi: après la mise en ligne, au moins sur l’article où j’ai mis en avant ton blog!! :twisted:
        J’abuse moi? :) nooooon :nange:

    • Bon c’est vrai que j’ai faim.. mais non franchement… ou alors on était deux. Mon chéri a plutôt vu une pizza, moi du chorizo, du coup on est tombé d’accord sur une pizza au chorizo.

      Bon 2e série d’essai. C’est mieux mais… éclairage pourri… :cry: :cry: :cry:

    • J’ai aussi pu constater que ton éclairage c’est pas tout à fait ça!

      Pourtant, il y a plein de petite solution pour éclairer une scène sans avoir des tonnes de matériel! 8)

    • Ah mais le pire c’est que j’ai essayé!
      Flash – recalé à cause de l’éclat sur l’écran en arrière-plan et en plus le jeton est figé ou le flou de bougé est disgracieux. Du coup, je peux faire aussi bien avec un jeton à l’arrêt, correctement posé. Et moi, je voulais du mouvement.

      Lampe – comme je n’ai pas de super lampe pour bien éclairer la scène c’était à peine mieux. Je n’ai pas de petite lampe comme la tienne et la lampe de poche ce n’est pas adapté. Bref… à la fin, j’ai fait tellement d’essai que je ne peux même plus dire s’il y a un supplément d’éclairage sur cette photo ou pas. :lol: :lol: :-P

  10. fizette

    Je viens de voir cet article car je me suis acheté de nouvelles chaussures dans le même genre que je voulais prendre en photo et je viens de rire car j’ai hésité avec celles sur la photo :lol:
    Du coup je vais tenter de faire la photo avec la lumière naturelle car je n’ai pas de flash !

  11. En voyant l’image qui illustre ton article je ne pensais pas tomber plus dans les explications à une chaussure entre deux chaises posé sur un carton. Comme quoi avec peu de moyen il est possible de sortir une belle image :tumbsup:

One Ping

Répondre à Mélusine Annuler la réponse

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓