Test terrain : Nikon D7100

test-nikon-d7100

Voilà un appareil que pas mal de monde attendait. Le nouvel APS-C de Nikon; après la sortie successive de trois plein-format; c’était pour le moins espéré par les fans de ce format.

Pourtant, la plupart des Nikonistes amoureux de l’APS-C espéraient plutôt le renouvellement du Nikon D300s plus vieux que le D7100.

Malheureusement pour eux, au même titre que le 7D MKII chez Canon, la sortie d’un hypothétique Nikon D400 semble de moins en moins certaine.

Alors la grande question, est-ce que le “petit” D7100 saura satisfaire les attentes des Nikoniste en matière d’APS-C ?

C’est ce que l’on va essayer de voir avec ce test.

Pré-test:

Quand mon ami Andi de Nikon Suisse m’a fait savoir qu’un D7100 était disponible en test, je fus vraiment content et très impatient de me lancer encore une fois sur le terrain pour vous ramener mon ressenti.

Mais petite exception cette fois, moi qui adore jouer avec de très beaux objectifs, d’un commun accord avec Nikon nous avons décidé de faire ce test avec le matériel qui sera le plus souvent monté sur ce boîtier, soit:

  • L’objectif du kit, le 18-105mm VR
  • Un petit télé léger, le 70-300mm VR

Quelque chose de simple, mais certainement la configuration la plus utilisée avec ce type d’appareil.

La fiche technique à première vue semble prometteuse…

Fiche technique

  • Capteur d’image CMOS APS-C de 24,1 millions de pixels (sans filtre passe-bas)
  • Processeur de traitement d’images EXPEED 3
  • Sensibilité de 100 à 6400 ISO, extensible jusqu’à 25 600 ISO
  • Système AF de 51 points AF, dont 15 en croix
  • Prise de vue en rafale à 6 images par seconde
  • Fonction de recadrage 1,3x vitesse accrue (jusqu’à 7 img/s)
  • Capteur de mesure RVB 2016 photosites avec reconnaissance de scène
  • Video Full HD : 1920 x 1080 à 24p/25p/30p jusqu’à 50i/60i
  • Viseur 100 % et grossissement de 0,94x.
  • Écran arrière 1 229 000 pixels et 8 cm de diagonale
  • Boîtier en alliage de magnésium résistant à la poussière et aux intempéries.
  • Double logement pour carte mémoire SD
  • poids 675 g

Comme son grand frère le D800E il n’a pas de filtre passe-bas, je vous en parlerai un peu plus en détail plus loin dans la test.

Nous allons donc passer à …

L’ergonomie :

nikon-d7100-multivues

Le D7100 ressemble au boitier qu’il remplace, au premier coup d’œil difficile de voir les différences. Ce n’est qu’en s’attardant sur les détails que l’on peut voir que les deux appareils ne sont pas les mêmes.

Par exemple, la touche pour la mesure d’exposition s’est un peu décalée sur la gauche et est plus en retrait du déclencheur pour laisser la place au bouton d’enregistrement direct.

On notera également (très bon point) que la molette de sélection est maintenant sécurisée, ce qui évitera les changements par erreur.

Pour les autres changements, le dos perd un commutateur laissant plus de place pour le revêtement à l’arrière.

Pourvu d’un grand écran de contrôle très bien défini il permet de visualiser l’image même en plein soleil.

Tropicalisé au même niveau que le D800, le petit D7100 saura braver tous les temps sans le moindre problème.

Le viseur :

Comme toujours chez Nikon le viseur est de très bonne qualité!

Très clair et offrant 100% du cadre, toutes les infos nécessaires sont là.

Vous le savez maintenant, pour moi le viseur est un point clef de l’appareil, et ici malgré le format APS-C il est très agréable à utiliser, avec un bon dégagement qui permettra même à ceux qui portent des lunettes de l’utiliser sans le moindre problème.

Un très bon point pour cet appareil.

Prise en main :

Le D7100 est un boitier léger et très agréable à manipuler, malgré sa compacité il reste très bien proportionné.

Un revêtement de qualité et un dessin ergonomique soigné de la poignée offrent une très bonne préhension, de ce côté Nikon reste fidèle à ses habitudes en offrant un appareil à l’ergonomie parfaitement réalisée.

Pour ce qui est du placement des différentes commandes, on reste en terrain connu, le schéma étant le même que sur la plupart des autres boîtiers de la marque.

Signe de fabrique des jaunes, ils éparpillent un peu partout les commandes avec une logique qui leur est propre.

Au final cela reste déconcertant, mais on se familiarise très vite, si je la trouve toujours étrange, la disposition des commandes ne me perturbe plus, sauf peut-être le bouton ISO que je trouve encore et toujours mal placé ! Oui, je connais toutes les remarques des fans de la marque pour justifier ça, mais reste qu’un bouton dédié proche du déclencheur serait un vrai plus !

Les menus restent fidèles à Nikon,soit un peu fouillis et d’une logique toute personnelle à la marque jaune. Mais rassurez-vous, on en vient vite à bout après quelques jours et pour les Nikonistes de longue date, c’est déjà inscrit dans leur ADN…

Dans l’ensemble, sur le terrain le Nikon D7100 est superbement réalisé, mis à part les deux trois petits soucis ergonomiques que j’ai relevés, toutes les commandes tombent facilement sous les doigts et les réglages sont aisés.

Joli travail ergonomique, à défaut d’être ce qui se fait de mieux, c’est au moins agréable et facile à utiliser

 Capteur :

test-nikon-d7100-studio

Voici un chapitre que j’avais inauguré avec le test du D800 et qui revient pour le D7100 pour ses similitudes avec son grand frère. Si je m’attarde ici tout spécialement sur le capteur, c’est pour deux raisons

  • Son nombre impressionnant de pixels, élevé sur un capteur APS-C (bien que ce ne soit pas le premier à atteindre ce chiffre)
  • Le fait que comme son grand frère le D800, le D7100 n’a pas de filtre passe-bas.

Les petites explications que je vais vous donner ici n’entrent pas dans les détails et sont fortement simplifiées pour que vous puissiez comprendre sans que nous nous perdions dans les détails techniques ou des notions de physique compliquées, qui n’intéresseraient que peu de monde.

Si vous voulez plus de détails, n’hésitez pas à m’en faire la demande dans les commentaires. Je répondrai avec plaisir au cas par cas.

Ceci étant dit nous allons commencer par…

Son nombre de pixels :

Vu comme ça on peut se dire que 24 millions de pixels ce n’est pas énorme au final.

Sauf que sur un capteur APS-C (15,7*23,6mm) cela représente des photosites d’environ 3,9 µ soit presque 1 µ de moins que ceux du D800 que je trouvais déjà “trop petit”.

Pour bien comprendre à quel point le nombre de pixels est important, il faut imaginer que la résolution du D7100 reporté au format 24*36 donnerait 6’115*9’153 pixels, autrement dit, un capteur plein format qui afficherait pas moins de 56’000’000 de pixels! Presque autant que le capteur PhaseOne IQ260 pourtant 4 fois plus grand !

Le revers de la médaille est le même que sur le D800, la densité de pixels et leur taille vont provoquer deux choses:

  1. Une diffraction en dessous de f/8
  2. Une plus grande sensibilité au flou de bougé

Ceci n’est pas une simple « impression » mais un phénomène physique.

De plus la taille extrêmement petite des photosites demande des optiques de haut vol capables d’avoir un pouvoir séparateur supérieur à 107 paires de lignes par mm.

Autant dire que le 18-105mm que j’avais en duo avec le boîtier, bien que de très bonne qualité, ne pouvait pas offrir un tel rendement!

De fait s’ensuit en toute logique un manque de piqué dont je parlerai plus tard, et ceci malgré le fait que Nikon a retiré le …

Filtre passe-bas :

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici ce qu’est un filtre passe-bas pour ceux qui l’ignorent:

Un filtre passe-bas, autrement appelé filtre anti-aliasing (A-A), est une astuce des constructeurs pour éviter un phénomène d’apparence proche de celui de l’aberration chromatique (bande de couleurs) qui se produit sur des motifs répétitifs. Pour remédier à ce problème qui n’est pas très esthétique sur une photo, on place ce filtre qui va « élargir » le rayon lumineux avant qu’il n’atteigne le capteur, ce qui empêchera ce fameux phénomène de se produire.

À nouveau, nous sommes face à une réalité physique. Sans filtre passe-bas le piqué est meilleur, il devient même exceptionnel, par contre, revers de la médaille, un effet de « moiré » peut être observé.

Mais de façon un peu paradoxale, et au vu du nombre de pixels et de leur taille, ici, plus de problèmes de moiré, mais plus non plus de piqué exceptionnel.

En effet, la taille des photosites est si petite que le capteur demande beaucoup à l’optique qu’on va lui mettre devant, à tel point que le 18-105 n’est pas assez défini pour donner le meilleur que ce que peut apporter ce CMOS.

Du coup, c’est directement l’objectif qui va jouer le rôle du filtre passe-bas. De ce fait, et bien qu’ayant cherché à reproduire un effet de moiré, il m’a été tout simplement impossible de le faire.

Et je pense qu’à moins de lui offrir des optiques telles que le 400mm f/2,8 VR II, le  Nikon D7100 n’aura pas le moindre souci de ce côté-là, car très peu d’objectifs seront capables de faire ressortir le meilleur du CMOS qu’il embarque et du coup provoquer une sensibilité au moiré.

Un mal pour un bien ?

La qualité d’image :

buse-variable

Comme on l’a un peu compris avec le chapitre précédent, avoir beaucoup de pixels n’est pas forcément gage de qualité.

Alors, malgré les petits points noirs mis en avant, que donne l’engin sur le terrain?

Plusieurs choses rentrent en ligne de compte pour offrir la meilleure qualité d’image qui soit dans toutes les situations possibles.

  • La qualité de l’exposition.
  • La qualité de l’AF et son suivi.
  • La qualité des images fournies et la gestion de la montée en ISO.

Nous allons donc détailler ces trois points en regardant les réactions du Nikon D7100 loin des labos de test, mais bien sur le terrain. Commençons par…

La qualité d’exposition :

Avec un capteur de mesure dédié qui voit en couleur sur 2016 photosites et avec reconnaissance de scène, difficile de prendre à défaut le dernier né de la marque jaune.

Il faut dire qu’à l’heure actuelle et avec l’expérience qu’ont les grandes marques dans ce domaine précis, il serait presque étonnant, voire surréaliste, de trouver un appareil qui soit totalement à côté sur ce sujet.

Si la qualité d’exposition est un peu moins précise (surtout dans les scènes sombres) que ses ainés les Nikon D800, D600 et autre D4, le petit D7100 s’en sort tout de même très bien et il n’y a pas de réel reproche à lui faire de ce côté-là.

Vous pouvez lui faire confiance sans trop d’arrière-pensées, d’autant plus facilement si vous photographiez en RAW, car les petits décalages d’exposition qui restent possibles seront facilement rattrapables en post-traitement.

Passons maintenant à l’…

Autofocus et Piqué :

test-nikon-d7100-sara

Ces deux paramètres sont la pierre angulaire d’une image de qualité. Sans l’un ou l’autre, les photos que l’on va produire vont nous sembler « molles ». Pour que l’image « croustille », qu’elle nous offre de beaux détails, il nous faut les deux!

Penchons-nous en premier lieu sur le piqué.

Je vous en ai déjà parlé un peu plus haut, et je dirais que si on met un objectif exceptionnel devant le capteur du D7100, qu’on veille à ne pas avoir de flou bougé, on aura une image exceptionnellement piquée.

Le problème ici, c’est qu’en réalité ce n’est pas vraiment ce qui va le plus souvent se retrouver devant son CMOS, et du coup, avec un objectif standard, bon ou même très bon, on aura un léger (voir plus) manque de piqué, comme on peut le voir sur le crop de la photo d’illustration (cliquez sur l’image) où le manque de piqué est bien présent malgré un diaph fermé et une lumière suffisante (flash studio).

Et ce léger manque de piqué ne pourra pas être mis sur le dos de l’Autofocus qui lui est exceptionnel de par sa qualité.

Imaginez un dérivé de l’AF du D4 directement transposé à un capteur APS-C et vous pouvez constater la couverture très large et une précision à toute épreuve.

La chose est aussi simple que ça, vous verrouillez la cible, et plus moyen de la perdre !

Le gros point faible du système reste la rafale ultra limitée !

En effet, les 6 images par seconde semblent plus que correctes, pour ne pas dire largement satisfaisantes… Sauf que la rafale en RAW même avec les cartes les plus rapides ne va pas au-delà de 6 images avant de ralentir à environ 1 image par seconde ! C’est un peu mieux en JPEG, sans être pourtant extraordinaire.

En résumé, ne comptez pas trop sur votre rafale pour obtenir THE image, car celle-ci risque de vous lâcher avant d’avoir la photo tant attendue !

Quelque part, cela rappelle de sympathiques souvenirs d’argentiques.

La gestion de la montée en ISO:

test-nikon-d7100-iso

Voici une partie très importante et de la prise de vue.

La montée en ISO nous permet de surmonter le manque de lumière, mais pour que cela soit un vrai plus, il faut que cette montée en ISO se fasse proprement !

Comme je le dis dans la presque totalité de mes tests d’appareils photo, toutes marques confondues, cela fait un moment que j’ai pris parti de ne plus faire une série de photo à chaque valeur ISO pour vous les présenter.

Je pense simplement que prendre un objet en augmentant la valeur ISO n’est pas un compte rendu juste de la réalité du terrain!

En effet, un éclairage qui donne un 1/20 de seconde à f/5,6 pour 100 ISO, donnera 1/1’250 de seconde à la même ouverture pour 6’400 ISO, ce qui est loin d’être la situation lumineuse la plus catastrophique. De fait, le fichier présenté ne souffrira que très peu du manque de lumière, ce qui sur le terrain est bien différent. En règle générale, on utilise de telles valeurs pour pallier un manque de luminosité.

De ce côté là Nikon gère plutôt bien la chose, surtout au vu de la taille des photosites.

Car il faut savoir que plus les photosites sont petits, plus la montée en ISO est difficile.

Ici, pas trop de problèmes, on peut monter jusqu’à 1’600 ISO sans remords, passer à 3’200 ISO avec un peu de travail et 6’400 ISO avec un peu plus de travail, le reste sera réservé au dépannage ou à l’affichage web (sans dépasser les 1’200px pour la partie la plus large) comme on peut le constater sur l’image d’illustration à 25’600 ISO. Je vous invite à cliquez sur l’image pour voir le crop.

Les petits plus :

Pour ne pas manquer à la tradition, le Nikon D7100 a pas mal de petits plus, certains sympathiques, d’autres qui me semblent un peu plus inutiles, comme le HDR que je préfère faire en post-traitement. Mais ici, c’est un avis tout personnel.

Dans les petits plus sympathiques, notons la possibilité de faire directement à la prise de vue un recadrage de *1,3. Possibilité bien connue des Nikonistes sur les plein-format avec la fonction DX qui ici à l’avantage de garder encore beaucoup de pixels sous le coude (un peu plus de 15 millions) et d’avoir une couverture AF sur la presque totalité de l’image.

Un 300mm se transformera ainsi en un très sympathique 585mm !

Dans les autres fonctions on notera un mode vidéo très bien pourvu avec plusieurs options et même une possibilité d’enregistrer des vidéos en HD à 60 images/s, vraiment top pour la partie vidéo!

Conclusion :

Je pense que vous l’aurez compris, cet appareil n’est pas vraiment mon préféré dans la gamme Nikon .

La fiche technique semble si prometteuse qu’on en vient à espérer qu’il soit un possible remplaçant du D300s, mais la réalité du terrain est plus difficile que ça.

Je pense qu’il souffre surtout de quelques petites lacunes qui auraient pu être surmontables, un buffer plus costaud pour permettre une rafale un peu plus longue, ou encore un peu moins de pixels pour offrir un piqué exceptionnel avec la plupart des objectifs.

Ainsi, il aurait vraiment été un appareil hors norme tout à fait exceptionnel et qui aurait ravi plus d’un photographe !!!

Ce qu’on peut retenir, c’est qu’à défaut d’être le boitier idéal, il est un bon appareil qui saura satisfaire la plupart des utilisateurs.

Si vous avez déjà un D7000, le passage au D7100 ne vous apportera pas grand-chose, à moins d’être fan de vidéo.

Si vous attendiez LE successeur du D300S, désolé, mais il faut encore attendre.

Si vous avez envie de vous offrir votre premier Nikon , ou si vous voulez monter d’un cran en partant d’une gamme plus modeste, cet achat pourra parfaitement vous satisfaire.

Au final, ce petit D7100 est une légère évolution presque trop timide du D7000, et j’avoue que j’attendais un peu plus de lui…

Dans tous les cas, et quelle que soit votre décision, je vous souhaite bon courage et bonnes photos !!!

Pour acheter cet article, cliquez ICI: Nikon D7100 + Objectif AF-S DX 18-105 ED VR

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

168 Comments
  1. Christian Cuennet

    J’aime beaucoup tes conclusions… ^_^ … Mais on le sait depuis pas mal de temps, rajouter et rajouter sur une si petite surface……………………. :nawak: :zooh:

    • Hé oui! Mais le problème reste très marketing, dans la tête de beaucoup de consommateur, beaucoup de pixel représente un gage de qualité.

      Ce qui est faut, mais difficile à leur faire comprendre!

      • Y a beaucoup d’endroits sur le net où on peut lire des âneries, faut se méfier ;)
        En l’occurence l’explication de Franky est sensée : trop de densité de pixels tue le pixel
        (La densité m’a tueR )

  2. Cool test! J’ai déjà testé le D7000 qui était déjà pas mal du tout. Celui-ci me semble poursuivre dans la même voie!
    Petite question: c’est mon écran ou il y a plein de zones cramées sur certaines photos?

  3. Merci pour ce test tant attendu !

    Je possède le D3100, très très limité: des trucs tout bêtes, mais je n’ai pas de grille des tiers, pas de bracketing, AF vraiment limite, montée en ISO bof bof… Et j’en passe ^^

    Par contre, j’ai deux bons objectifs, deux Nikkor: le 35mm et le 85mm f/1,8. Si j’ai bien compris, avec ce genre d’objectif le D7100 devient beaucoup plus intéressant ? Ou cela va au contraire détériorer l’image avec le moiré ?

    J’ai l’impression que ce D7100 n’est pas si bien que ça, qu’il est handicapé par la qualité de son capteur (c’est ce que je comprend en lisant ton test). Comme le mode rafale, 1 RAW/seconde ??? C’est ridicule !

    Est ce que tu me conseillerai d’acheter ce D7100 pour changer mon D3100 ? Est ce que un D5200 serai suffisant ?

    Mon modèle actuel ne me suffit pas, c’est un fait. J’aimerai un système AF plus performant avec plus de collimateurs, une meilleur montée en ISO et meilleur exposition. Le D7100 coute tout de même 1200€ environ.

    J’ai certainement des tas d’autres question que j’oubli sur le moment ;-)

    • Je serais toi je chercherais plutôt un bon D300 ou D300s d’occase ;)
      Histoire de pas te retrouver de nouveau limité dans 6 mois (ou moins, vu ta pratique)
      En plus, vu la rotation actuelle sur les boitiers, même pro, perso je n’ai plus acheté un boitier neuf depuis… mon d40x (le 1er oui oui )

      • Et lorsque tu achète d’occasion, tu le fais par correspondance ? Tu fais confiance ? En fait, tu achète par correspondance ou en main propre ? (j’ai déjà acheté un objectif d’occasion mais pour le coup en main propre pour vérifier l’état des lentilles, mais pour un boitier je me demande si c’est nécessaire)

        J’ai bien compris que le nombre de déclenchement était important et reflétait plutôt bien l’usure de l’appareil (pas l’usure externe, apparente ^^).

        Une brève recherche d’un D300s d’occasion m’a permit d’en trouver un avec 4900 déclenchements, ça me parait très peu pour un appareil si “vieux” ;-)

        • Perso j’achète sur le forum pixelistes à des forumeurs qui ne sont pas de “passage” (petites vérifs nécessaires avant l’achat + questions de base avant de confirmer une cde)
          Jamais eu de souci jusque là.
          Perso 2, le nombre de déclenchement ne m’a jamais réellement freiné et jusque là j’ai eu raison : aucun obturateur ne m’a laché ; si le bestiau a été manipulé correctement sans s’acharner, il n’y a pas de raison que ca lâche à 30k déclenchements… sauf à pas de chance !

          Après c’est clair que si tu as possibilité de faire ta transaction “en mains propres” ca simplifie beaucoup de choses, pourvu que tu penses bien à tout tester sur place et que tu prennes les précautions de rigueur (pas de rdv seul dans un garage en sous-sol à 23h30 par expl ;) )

          Dans tous les cas, discuter avec le vendeur et creuser un peu les raisons de la vente sont tjrs intéressantes et t’aident en général à cerner ton vendeur ;)

          Pour un d300s à 4900 déc. c’est effectivement pas beaucoup, mais c’est largement crédible : typiquement je me suis chopé un D300s comme 2nd boitier à côté du D700, mais je l’utilise très peu.
          Demande au vendeur, et avises en fonction de sa réponse !

          Tiens sur les pixelistes, y a un d300 à 400 zoros (bon ok 65k déclenchements aussi ;) )
          Mais au vu de ca : http://www.olegkikin.com/shutterlife/nikon_d300.htm
          Tu as beaucoup de chances pour qu’il n’en soit qu’à la moitité de sa vie ;)

      • Question bête: le D700 a deux fois plus de pixel que le D300S, on s’en fout non ? C’est pas la quantité de pixel qui fait la qualité non ?

        Il a l’air pas mal ce D300S, il commence à me plaire. À suivre…

  4. Comme par hasard, le D7100 souffre du même problème de capteur surpixellisé du Sony A77 concernant la montée en ISOS ce qui avait été tellement décrié envers Sony.

    Test intéressant et je plussoie pour le D400 qui aurait certainement été un choix plus intelligent de la part de Nikon.

    • Frabre

      D’un autre coté, ils ne pourraient pas se permettre de se passer de filtre AA si le capteur ne possédait pas des photosites aussi petits.

    • Je pense qu’ils pourraient, les dos moyen format n’ont pas de filtre passe-bas, et ça gère super.

      Je pense que la chemin à suivre est celui de Fuji, on abandonne le filtre passe-bas mais on revoit la matrice de couleur pour éviter le phénomène de moirée.

      • Frabre

        Justement, les objectifs moyens formats ont un pouvoir séparateur moins important qu’en petit format. On peut donc se passer du filtre sur les dos.

        Ici le soucis de Nikon c’est qu’ils ont des optiques au fort pouvoir séparateur, donc pour se passer du filtre AA ils doivent avoir des capteurs a fort pouvoir sel également, donc des pixels petits, donc nombreux.

        Ensuite fuji a décidé de se passer de filtre AA car ils développent leurs optiques pour quelles soient compatible avec leur capteur. C’est la logique inverse.

      • Oui, mais aussi en n’utilisant plus une matrice de Bayer, mais une vision différente de la répartition.

        Ce qui aide énormément, un coup de génie de Fuji!

  5. Hello déjà une première remarque, parce que ca me tend (bon un peu, faut pas déconner non plus) : je suis pas FAN de la marque. Je suis utilisateur. Punkt.
    Le fanboyisme, très peu pour moi…

  6. Michaël

    Comme toujours, un test honnête et sans compromis. Tes tests permettent de se faire une bonne idée du matériel et surtout du matériel sur le terrain. Merci de prendre le temps de travailler ces tests et de nous livrer des articles de qualité.

  7. Okapi

    Pour avoir possédé le 18-105mm, je dois dire qu’il est vraiment très mauvais pour ce qui est du piqué. Alors je ne le qualifierais pas “de très bonne qualité”…

    Donc c’est clair qu’il est impossible de juger du piqué du D7100 avec ça. Le 18-105mm que je possédais était déjà mauvais sur mon boîtier de 12 Mpix!

    • Il n’est pas si horrible que ça!

      Après, Nikon le met en kit avec le D7100, donc, logique qu’il soit testé avec.

      Je pense vraiment qu’il peut donner satisfaction, pour un tel zoom, c’est pas non plus ce qu’il y a de pire!

      • Okapi

        Je n’ai jamais pu essayer d’optique pire que celle-ci. Peut-être des vieux zooms?

        Alors oui, j’en ai été assez satisfait quand je l’ai eu avec mon premier reflex, venant d’un compact bien plus ancien. Mais j’ai vite compris que c’était un énorme gâchis de pixels (même sur un boîtier 12 Mpix) quand j’ai essayé d’autres objectifs (notamment le 35mm f/1.8 DX qui est très bon marché – c’est cet objectif que tu aurais dû demander !).

  8. Sartarius

    Alors l’article est bien écrit comme à ton habitude. Après sur le matériel lui même j’ai l’impression que Nikon nous la fait a la Canon.
    Je m’explique…alors que tous le monde attend le 7D mark II Canon nous sort EOS100 et EOS700 en somme surtout pour le 700 une très légère évolution du EOS 650D.
    Chez Nikon tous le monde attend une nouveau D300 et Nikon se la joue Canon a nous sortir une légère évolution du D7000.
    Alors que l’EOS 650D et le D7000 ne sont pas si vieux que ça !!

    Voila pour moi EOS700 et D7100 aucun intérêt. :roll:

    • Oui, c’est exactement ça!

      Et il est clair que Canon et Nikon sont pour le coup sur la même longueur d’onde, celle de dire qu’il n’y aura pas de successeur à leur boîtier pro APS-C, les 7D et D300s vont finir leur vie et n’auront jamais de successeur.

      Il est d’ailleurs à noter que dans l’article test du D7100 paru dans le Chasseur d’images d’hier, GMC dit peu ou prou la même chose!

      • Sartarius

        En faite, ils te poussent inexorablement vers le FF, MAIS parce qu’il y a un mais et je parle pour le Canon, même si le 6D est pour moi l’appareil qui me fera passer au FF, je peux comprendre ceux qui on un 7D entre les mains la difficulté a passer au FF, pour eux et pour garder le meme type d’appareil entre les mains, ils devront s’orienter vers le 5D et la on est plus du tout dans la même gamme de tarifs.

  9. Bouh! :twisted:
    Non là pas de bravo. Et ce n’est pas parce que c’est du jaune.

    Tu n’as pas mis la légende sous la montée en ISO donc si je comprends bien le texte en dessous, tu étais à 25 600 ISO. Pour cet appareil, je suis désolée Darth mais ton test n’est pas bon, moi j’attendais un 3200 ISO grand max, pour montrer ce qu’on aura d’à peu près exploitable. Là c’est juste dégueu et du coup on ne sait pas ce que ça donne vraiment. Ou alors il fallait mettre 2 photos, une “envisageable” pour les possibilités de l’appareil, 1600 ou 3200 max et le “fun” en 25 600 ISO.

    Et pour le moiré et le piqué, et bien moi je suis déçue, j’aurais aimé que tu chopes un objectif un peu péchu et que tu le cherches un peu et vérifie que le piqué est bon. Pas du “ça sera l’optique qui limitera vu les caractéristiques”. Tu crois les constructeurs maintenant!! :twisted:

    :-o Voilà le coup de gueule du GPS est fait. :-o
    Bon en plus j’ai eu une journée un peu à cran aujourd’hui ça n’aide pas… :-P MAIS QUAND MEME :twisted:
    On a connu plus sérieux et plus impliqué dans les détails!

    :-x Copie à revoir. :-x

  10. Encore un test terrain bien détaillé et complet.
    Merci pour ce retour d’expérience honnête qui montre aussi les côtés négatifs.
    On a la même vision sur ce boitier qui n’est pas le meilleur de chez Nikon …

  11. Salut Darth. Juste une petite remarque sur ton test très intéressant. Tu as bien sûr noté que le buffer est un peu jute. Mais il est facile de passer à coté de plusieurs choses.
    Par défaut le D7100 est en RAW 14 bits. Dans ces conditions le poids des images n’est pas très indique pour la rafale surtout pour un appareil de 24Mpix et de cette gamme.
    En mode 12 bits compressé sans perte la rafale est de 8 images à 6 im/s . Après 3 secondes le buffer est vide, mais après1 seconde on peut déja faire 3 images à 6 im/s
    En mode 12 bits compressé compressé la rafale est de 11 images à 6 im/s de nouveau entièrement dispo après 3 secondes car le traitement interne est très rapide.
    En mode 12 bits compressé et crop 1,3x (intéressant en sport comme tu l’as noté) la rafale est alors de 17 RAW à 6 im /s
    Mais pour le constater il faut utiliser une carte 95Mo/s (sandisk) qui libère très vite le buffer et désactiver les correction de distorsion et le traitement du bruit qui allongent le traitement interne.

    Cordialement
    Bernard (2)

    • :tumbsup: C’est une très bonne remarque, d’ailleurs “valable” pour tous les boitiers Nikon que j’ai eu dans les mains.
      Pour faire de la rafale, faut enlever le 14bits et mettre de la compression !
      La rafale dure plus longtemps, et en général avec une cadence plus élevée

    • 8-O
      J’avoue que pour le coup, là, je reste dubitatif!

      C’est un peu comme si vous me disiez, j’ai une audi RS6 transmission intégrale, mais pour améliorer la tenu de route dans les virages je conseille de passé uniquement en mode propulsion.

      On ne devrait pas trouver “d’astuces” pour pallier à un problème de conception.

      Je ne vous apprends rien en vous disant que si on encode sur 14 bits, et qu’on passe à 12 bits, même si soi-disant la compression n’est pas destructive, on vire pas moins de 2 bits d’information en fin de chaine, ce qui est bien plus que d’avoir deux bits d’info en début.

      C’est quelques millions de couleurs qui passent à la trappe d’un seul coup!

      Bref, je dirais que pour faire une rafale il faut “rester en RAW le plus haut et sans compression”, sinon, pourquoi avoir des RAW 14bits?

      Parce qu’à 12bits, la dynamique légendaire des capteurs Nikon en prend un sacré coup dans l’aile!

      • Ben, en même temps c’est pour faire de la rafale à haute cadence ^^ ; c’est tjrs une histoire de compromis… en jpg ca va plus vite et plus longtemps qu’en raw 14bits non compressé… c’est une histoire de tuyaus et de débit !
        La question à se poser ici, c’est l’objectif du réglage : maximiser la qualité ou maximiser la cadence ; en fonction de ce que tu shootes tu vas opter pour une option différente.

        Ta métaphore est mauvaise, à mon avis, puisque la propulsion ne permet en aucun cas une meilleure tenue de route en virage, par rapport à une transmission intégrale.
        L’image que je mettrais c’est plutôt : t’as une bagnole avec une transmission auto, soit en mode sport, soit en mode normal. En mode normal tu vas moins avoir de pêche, certes, mais tu consommeras moins et tu ne seras pas obligé d’aller faire le plein aussi souvent qu’en mode sport.

        Ensuite, j’aimerais bien que tu me prouves par des photos que tu as une perte d’information entre le 12bits et le 14 bits…
        C’est bien beau de dire qu’on perd des millions de couleurs, si c’est ensuite pour afficher la photo sur un écran qui a de toutes façons une dynamique laaaaaaaaaaaaargement inférieure.
        Même en tirage papier, jusqu’à présent je ne me suis jamais senti limité par le fait de shooter en 12bits plutôt qu’en 14bits.

        Moi c’est ta conclusion qui me laisse dubitatif quand même ^^
        Et je confirme ta question : je n’ai jamais compris l’intérêt des raws 14bits non compressés ^^

      • Je te rassure, je fus le premier à expliquer que le RAW a en lui des milliers d’information qu’on ne peut pas afficher: Voir ICI

        Tu noteras que l’article date de 2008 … comme quoi ça fait longtemps!

        En réalité, tu ne verras pas plus de couleurs, c’est un fait, mais par contre ta l’attitude à aller chercher des détails là où on a l’impression qu’il n’y en a pas (ou plus) genre, les HL ou les BL, sera forcément impactée.

        C’est pas une supposition, c’est un simple fait mathématique.

        Pour preuve, il te suffit de prendre exactement la même photo (sous exposé pour rire) une fois en 12 bits compressé, une fois en 14 bits, et tu regardes laquelle des deux à une meilleure marge de manœuvre pour le rattrapage!

        Sinon, mon exemple était bel et bien tout pourrit, mais moi et les voitures :lol: :lol: :lol:

        • Que ce soit un fait mathématique, je n’en doute absolument pas.
          Ce que je mets en doute c’est l’application dans la vie réelle.
          Et si tu me dis qu’il faut sous-exposer gravement une photo et chercher à récupérer les HL pour voir les effets, ca me conforte dans mon opinion : si j’expose un minimum correctement, j’ai pas forcément (du tout) besoin du 14 bits.
          J’y mettrais vaguement une exception : si tu shootes pour faire du n&b où là ca peut devenir intéressant (et encore).

        • Tu as lu mon article RAW ou JPEG, et tu dois bien de douer que je suis largement plus que d’accord avec cette conclusion.

          Je parlais dans le fait, je trouve dommage de devoir limité pour obtenir ce que l’on veut, alors que d’autres boitier (de la même marque aussi) le font très bien sans limitation!

          Mais pour l’essentiel, on est tout à fait d’accord! :tumbsup:

          • ce que j’essaie de t’expliquer c’est que ce n’est pas histoire de limite d’un boitier que n’aurait pas un autre.
            Là on rentre dans les histoires de tuyaux et de débit : pour TOUT boitier (peu importe lequel) si le fichier que j’ai à écrire sur ma CM est plus volumineux, ca va prendre plus de temps pour le stocker sur la CM et le buffer va avoir tendance à se remplir plus rapidement.
            Punkt.

            Finalement c’est une histoire de compromis, valable pour tous les boitiers nikon (en tout cas, je ne sais pas comment ca marche du côté obscur :troll: ) : quelle est ma priorité ? augmenter ma cadence pour tel ou tel cas particulier ou augmenter ma marge de manoeuvre à la retouche pour tel ou tel autre cas particulier ?

            On dit peut-être la même chose, mais ta manière de le formuler me gêne un peu ;)

  12. Fred

    J’ai changé mon d300 pour un d7100 et je suis très content de mon choix.
    Les points positif et décisifs dans mon choix ont été les suivants:
    -Définition doublée par rapport au d300
    -Traitement d’image dernière génération
    -viseur idem d300, à l’usage beaucoup + clair.
    -Autofocus 51 pts comme le d300
    -Mode crop super en animalier et sport.
    -rafale assez élevée.
    A l’usage il est super réactif les images sont superbes.
    toujours bruité en raw mais moins que le d300.,
    Après traitement dans LR tout est nickel.
    J’ai testé le mode rafale au cour de prises de vues en moto cross, 800 clichés en une apm
    franchement je n’ai pas vu la différence avec le d300 pas d’écroulement au bout d’une cadence
    un enregistrement hyper rapide et ce à la définition la plus élevée et en raw 14 bits.
    Je ne comprends donc pas les critiques fait à cet appareil à ce sujet.
    Avec ce boitier j’utilise des objectifs Nikkor 24/120 f4 constant, et le tout dernier 70/200 f4 constant
    avec ces 2 cailloux la qualité d’image est top.
    Je peux d’autant plus comparé ayant aussi le D600.
    Ce que je regrette comparé au d300 ce sont les 4 configurations perso qui étaient vraiment bien, les 2 possibles sur le d7100 comme sur le d600 sont moins intuitives.
    J’aime mes boitier Nikon j’ai commencé avec cette marque (f401) , je vais bientôt acquérir un f100 pour
    faire du N et B, mais ça ne m’empéche pas de rêver au EOS 1dx .

  13. Darth, merci beaucoup pour un article aussi détaillé et bien écrit ( surtout)
    C’est vraiment de ta part de prendre le temps et de nous préciser tant de détails dans tes articles!
    Chapeau pour ton travail!

  14. Crapouillaud

    Je vais l’acheter et je crois qu’il va parfaitement aller avec mon 16-85 (meilleur que le 18-105) et plus tard, avec un Sigma 35 f1,4.

  15. schektman philippe

    bonjour
    je vais prochainement faire l’acquisition d’un appareil photo reflexe et j’hésitai ente le nikon D7100 et le canon eos 650 d . mes questions sontr les suivantes :
    – avez -vous testé le canon eos 650 ?
    – y -a t’il une difference significative entre ces deux mdéles concernant le piqué ?
    merci d’avance votre réponse et je vous félicite pour la qualité de votre test du nik.on

    • En fait le problème c’est de comparer le comparable.

      Ici, les deux appareils sont dans des catégorie différente.

      Le 650D est en face du D5200, alors que le D7100 serait en face d’un D60 (D70 quand il sortira), ce n’est donc pas vraiment comparable.

      Pour autant, je peux dire que question piqué, ils sont plus ou moins du même niveau

      • Tiens pour la culture ce serait intéressant d’avoir une sorte de tableau avec la gamme de chaque Marque mise en parallèle des autres, avec les boitiers comparables au même niveau.

        Quelqu’un sait si ca existe / si cela a déjà été fait ?

  16. Just'

    Bonjour ! Je viens de lire avec attention votre test très intéressant qui, pour le coup, me laisse encore une fois un peu perplexe !
    Je possède un D3100 depuis un an maintenant et avec la sortie du D7100, je souhaitais monter un peu en gamme. Mais après lecture de différents tests et autre, j’hésite avec le D7000. Pourriez-vous m’éclairer ?
    Je souhaite rester en APS-C…
    Mes objectifs : 18-55mm classique, 55-200mm classique et 90mm macro tamron
    Merci de vos commentaires !

  17. Bonjour et merci pour ce test.
    Je suis sur Sony depuis deux ans et j’hésite en ce moment à faire une bascule chez les jaunes.

    Mon A77 me donne de la satisfaction sur beaucoup de chose mais malheureusement :
    – Gestion iso déplorable >1600

    Aussi, je me demande si, pour ma bascule, je dois opter pour un D7100 pour retrouver les 24Mpx (mais avec le risque de gestion iso + du flou de bougé + grand et la perte de piqué si pas d’optique haut vol) ou simplement prendre un D7000 sachant que je n’aurais pas les moyens de mettre autre chose sur le boitier que du Tamron de toute manière.

    Je me tourne donc vers vous, utilisateur des 2 boitiers, pour me dire si il y a vraiment une plus valu légitime au D7100 vs D7000 et si oui, à quels niveaux?

    Je vous remercie des réponse que vous voudrez bien m’apporter

    • Pierre

      J’ai un D7000 et en lisant l’article de Darth, pour rien au monde je n’achèterai le D7100. Si tu souhaîtes un meilleur résultat dans les iso et garder les 24 MP, alors pas de secret, il te faut du FF!
      Il est bien plus judicieux d’investir un peu plus dans un D600 que dans un D7100 saturé de pixels!

  18. Puma

    Bonjour, ,felicitation pour les explications ,les debutants avisés devraient y voir pluus clair.
    Je resume D300 case depart direct D600? ou…………………

  19. vandriessche

    Bonjour,
    Superbe comparaison avec le d300s, mais je suis toujours avec un doute ! !
    Mon D300s est parti chez mon frère et de fait je voudrais me racheter un nouvel appareil, dois-je reprendre un d300s (qui existe toujours) ou le d7100 ??

    Mes objectifs sont samyang fisheye 8mm, nikon 16/85 vr et le tout nouveau af-s 80/400 vr2.
    Merci de votre réponse

  20. Val

    Bonjour à tous.
    Merci Darth pour le test et à tous pour les coms aussi intéressants les uns que les autres.
    Hier j’ai acheté le D7100 (début de gamme compatible avec mes objectifs que j’avais avec mon F60 que je souhaitais conserver – le D7000 aussi compatible mais j’ai craqué pour le dernier né) Vu la météo je ne l’ai pas encore testé comme je voulais mais partir 3 jours au vert devraient me permettre de le tester et me re-familiariser avec les réglages.
    Cependant, je me pose une question qui peut être fondamentale pour l’utilisation du mode rafale.
    J’ai installé dans le slot 1 une carte SD Sandisk Extreme Pro 95 mb/s 8 Go. Si j’installe dans le slot 2 une carte SD Sandisk Extreme Pro 45 mb/s 16 Go, est-ce que le boitier va transférer les photos à la vitesse de la carte la moins rapide (comme la mémoire vive d’un pc) ou bien il va gérer en fonction de la vitesse de la carte ? 95 pour l’une et 45 pour l’autre en cas d’utilisation en débordement ou sauvegarde voire même en raw + jpeg selon le paramétrage du boitier.
    Merci d’avance si vous avez la réponse car je ne l’ai pas encore trouvée.

  21. Laurent

    Bonjour,
    merci pour votre article.

    Je viens d’acheter un D3200 + 50 mm/1.8 en pensant (c’est mon premier numérique) que grace à la densité du capteur (similaire au 7100) j’obtiendrai une excellente définition au format d’impression natif (34×51 cm).

    Ce que vous écrivez concernant le piqué correspond bien à mon ressenti, l’image est “molle” et pour obtenir du “croustillant” il faut descendre a un format d’impression un peu supérieur au A4.

    Avant de lire votre article je m’apprêtais à aller échanger mon D3200 contre un D7100 en pensant que la suppression du filtre passe-bas arrangerait les choses ; maintenant ça ne me semble plus être une si bonne idée. et j’avoue que je ne sais pas quel matériel numérique (de 1500 € maximum, peu importe la marque) équipé d’un seul 50mm serait le plus pertinent pour des tirages de 50 cm de large, et si même cela est possible dans ce budget.

    Laurent

    • Pierre

      Le filtre passe-bas n’est qu’un arbre qui cache la forêt. On n’arrange pas les choses avec ce genre d’emplâtre! Même si effectivement les détails ressortent mieux comme l’indique Darth, le problème des pixels demeure et handicape fortement ce petit boîtier pourtant plein de ressources.

  22. M FAUVERGUE

    Et bien voila un test et une critiques constructifs.

    Equipé en pentax j’hésitait à passer chez nikon pour ce D7100 et ce que je lis me refroidis un peu, à plus de 1200€ le kit je ne m’attendais pas à voir autant de critiques notamment concernant le piqué et l’utilité de retirer le filtre passe bas au final puisqu’avec des optiques abordables au commun des utilisateurs ca n’amènera rien.

    Du coup pentax k5iis ou autre chose chez nikon? la question reste entière pour moi….

    • Pierre

      Avec mon K5 je monte dans les pixels allègrement à 6400 ISO sans problème (enfin disons raisonablement car la qualité se détériore quand même!). Lightroom et le RAW sont nécessaire pour arriver à garder le plus de détails possible (mais avec du bruit aussi). Les APS-C ont encore de beaux jours devant eux, mais ils sont limités physiquement par leur taille alors que les grandes marques veulent leur faire avaler le même nombre de pixels que leurs aînés (FF). Ilogique. Alors ne tombons pas dans le panneau!

  23. z84

    Question d’un néophyte: N y-a-t il pas moyen de baisser la résolution (dans le paramétrage du boîtier) pour retrouver un piqué satisfaisant ?

    • Pierre

      Quel intérêt d’acheter un 24MP pour travailler avec du 12MP? C’est comme si tu achètes une Ferrari pour rouler à du 30 km/h………??????

  24. gwen

    Bonjour moi aussi je voudrais acheter le D7100 mais maintenant après tout ce qui c’est dit ici j’hésite avec le D7000.Un début de réponse ? Merci

  25. Denis

    J’ATTENDS TOUJOURS LE REMPLAÇANT DU D300.
    Un grand merci pour ce test. Je suis passé avenue de Beaumarché à Paris, il y a 14 revendeurs Nikon ! J’en ai visité 8. Houuuh. Ils suivent plutôt bien les consignes de Nikon: pas d’annonce. Mais en insistant et en lisant entre les lignes et en croisant les info on devine qu’il y aura du nouveaux chez Nikon à la rentrée en septembre.
    Je veux un D300 full frame avec au moins 18 millions de pixel et 25 maxi (après c’est du gaspillage) , vraiment étanche (sisi!) pas seulement tropicalisé, 7image/seconde, et des images encore parfaites à 6000iso, et je veux pas plus de 800gramme pour la bête. J’ai déjà 2400 euro de côté pour ce beau rêve, en attendant je reste avec mon bon vieux D300 qui m’a accompagné aux mille coin de la planète.

  26. Je suis très content du boitier, je trouve toutefois que l’AF à du mal à accroché rapidement quand il fait trop sombre et/ou sur des surfaces pas suffisamment détaillées.

    Pour améliorer les haut iso, il semblerait qu’exposer à droite donne de bons résultats ?

    a+

  27. Olivier

    J’ai sauté le pas il y a 15 jours et couvert 2 mariages avec le D7100. j’en suis plus que satisfait.

    Le problème de piqué amené dans ce sujet ne se pose qu’avec des optiques bas de gamme et si l’on est pas attentif à la stabilité lors de la prise de vue (coudes au torse, pas de tremblements ou de déclenchement brusque…) . Le passage à 24mpx sur un APS-C oblige (en tout cas dans mon cas) à doubler les vitesses de sécurité. Donc aller à 1/80s pour un 35mm, 1/200s pour un 85m, etc…
    Si on respecte ces principes le résultat est phénoménal même avec des optiques qui restent abordables (dans mon cas : Nikkor 35 et 8mm 1.8G et Tamron 17-50/2.8).

    Le suivi AF est monstrueux (mais il faut prendre le temps de comprendre comment il fonctionne et choisir le mode approprié à son sujet), m^me si l’accroche est un tout petit peu moins bonne quand il y a peu de lumière… et encore.
    La gestion ISO est “du jamais vu” pour un APS-C. Le bruit apparait à pleine image à partir de 2000/3200 iso mais reste super discret et n’entame pas le piqué. Les 6400iso restent exploitables mais sont plus visibles mais ce en préservant tout de même une bonne définition et netteté de l’image (à partir de moment ou le point est précis) : un petit passage au traitement fait l’affaire. Par contre, la qualité chute brutalement dès qu’on dépasse 6400 iso et les clichés deviennent inexploitables… Mais bon : qui aurait pu dire un jour que 6400iso seraient ok sur un APS-C?

    Seul bémol pour ma part : le buffer. en Raw, l’appareil “s’enraye” au bout de 4-5 clichés…

    En bref : une pratique et une rigueurs de prise de vue à réapprendre due aux 24mpx… mais un bonheur de technologie parfaitement adapté à mes besoins.

    PS : pour les photos “molles”, penser également aux micro réglages des optiques. Par exemple mon 35mm avait un léger back Focux qui faisait que l’image n’était jamais vraiment “ni flou-ni piqué”. Cela m’étonnait étant donné les test consulté à son sujet. Après un petit test sur mir et recalage précis du back focus la qualité surprenante.

  28. CADART Emeric

    Bonjour,

    Merci pour ce test très complet !
    Que pensez-vous d’un couple D7100 + 70-200mm f/2.8 OS (Sigma stabilisé) : est-ce un objectif de haut-vol à 1ère vue ?

    Je suis aussi équipé du 50 f/1.8 D + 35 f/1.8 G + 18-200 DX VR2
    Qu’en est-il de cela ?

    Merci beaucoup !!!

  29. Je découvre ce blog aujourd’hui! Ca fait plaisir de voir quelque chose de local pour une fois, la plupart du temps c’est assez loin de la Suisse romande! Je vais le liker sur facebook pour rester un peu au courant mais bravo! Article très intéressant sur un boitier que je vais acquérir prochainement! Un tout petit détail me manque : Tu dis qu’il faut un objectif de très haute qualité qui a “un pouvoir séparateur supérieur à 107 paires de lignes par mm”. J’avoue que ça ne me parle pas plus que ça! Quel objectif conseillerais-tu dans ce cas? (j’avoue m’intéresser au 24-70 de nikon particulièrement).

    Merci et encore bravo!

    Chris

  30. Bonjour,
    Tout d’abord merci bcp pour ce test de haute voltige.
    Je suis actuellement possesseur d’un D90 et j’aimerai investir dans un nouvel appareil photo. Le D7100 me tentait bien. Par contre en lisant tes commentaires tu dis “(…) ou encore un peu moins de pixels pour offrir un piqué exceptionnel avec la plupart des objectifs.” Si je réduit le nombre de pixel sur l’appareil lui même ça ne va pas corriger ce défaut ?
    Merci pour ta réponse.

  31. Ciré Reinart

    Bonjour, je viens de faire l’acquisition du 7100 avec 50 mm f/1.4G Je le teste demain sur un baptême. Pour ce soir le peu que j’en ai vu est qu’effectivement l’image est un peu molle. Je possedais un d70 avant ce boitier. Je “bosse” sur aperture et au vu des shoots de ce soir je reste un peu sur ma faim. A voir si je peux faire des reglages par defaut plus interressants…
    Par ailleurs je viens de le passer en derniere version de firmware.
    Merci pour les tests

  32. bonsoir

    je vous relate ma NAVREUSE expérience avec mon D7100

    1 mois en thaillande cette été
    boitié tropicalisé sauf que….

    l’écran ne fonctionne plus
    le SAV me dit OCCIDATION
    forfait payant de 19€

    aucune réponse de ou de la page facebook de nikonFrance

    je trouve cela moyen !!!
    et navrant…

    Laurent

  33. Pierre

    Bravo Darth pour cet essai franc et intéressant!
    La course aux pixels n’apporte rien comme tu le confirmes par la qualité d’image du capteur bien trop petit pour le nombre de pixels qu’il contient. Ils font tous la même erreur (marketing oblige). Chez les rouges, même chose. Le 70D avec ses 22 MP n’arrive pas à monter dans les iso comme son prédécesseur. Impossible de tenir la comparaison dans ces conditions avec un 5DMK3 qui possède le même nombre de pixels mais dans un espace presque 2x plus grand. Merci pour ton avis sur la question qui devrait en faire réfléchir plus d’un!

    • Eric

      Pierre je suis bien d’accord concernant la course aux pixels (à l’heure d’aujourd’hui), en revanche je suis curieux de voir où on en sera dans 5 ans en ce qui concerne leur gestion. Puis plus lourd est le fichier plus il faut du matériel solide en post traitement ! La montée en iso est plus intéressante, cependant il est fort logique qu’un capteur FF laissant entrer plus de lumière qu’un APS-C soit bien devant dans ce domaine. En ce qui concerne le 70D sa montée en iso n’est pas moins bonne que le 60D je pense que Darth pourra le confirmer lors de la publication de son test. Et c’est 20,2 Mp et non 22.. c’est une augmentation substantiel d’un capteur ayant déjà rendu pas mal de services chez Canon.

  34. Thibaut

    Merci pour ce test Darth, pour moi qui recherche un remplaçant a mon D3100 j’ai longtemps hésité entre D7000/D7100, je me suis poser les bonnes question(enfin je crois), ai-je besoin des 24Mpx, du crop 1,3, de la couverture AF des 51 colli etc…
    Et la réponse et non pas vraiment, je fais principalement du portrait posé ou du paysage, je me met doucement a la macro, très très peu d’animalier et de sport.
    Donc je pense que je vais partir sur un D7000 qui me changera déjà bien de mon D3100, et qui est d’un excellent rapport Q/P, je profiterais de la différence (300€ quand même) pour investir dans une optique de qualité qui me fais vraiment envie.

  35. Ben

    C’est vraiment dommage cette course aux megapixels.. quel intérêt ? J’aurais bien aimé trouver un appareil qui apporte vraiment un plus par rapport à mon D7000. Je pense que je vais devoir passer au plein format… Ca va douiller…

  36. Thibaut

    Me revoilà, j’ai finalement craquer pour le D7100 que je possède depuis 2 mois maintenant et j’en suis vraiment satisfait, il est très agréable a l’usage.
    Mais mon pauvre 18-55 est un peu a la ramasse(vu mes attentes), donc je cherche un bon transtandard (sauf le 17-55 f/2,8 Nikon, qui est je trouve trop cher vu son âge même si il est d’excellentes qualité), du coup je sais pas trop vu que dans le futur(1 ou 2ans max) je prendrais un FF, alors:
    -24-70VC f/2,8 Tamron
    -24-85VR f/3,5-4,5 Nikon + 35 f/1,8G
    ou rester sur un standard DX
    -17-50 f/2,8 Tamron/Sigma
    -17-70 Contemporary Sigma

    Un peu d’aide n’est pas de refus, ma pratique surtout du portrait(que je fais avec le 50f/1,8G), un peu de paysage/archi mais très peu en dessous de 24mm.

  37. Gwen

    Je profite du dernier poste pour rebondir et signaler que je vends un nikkor 17-55mm f/2.8 en très bonne état.Pour plus de renseignements me contacter.

  38. Pour avoir utilisé le D7000 à plusieurs reprises avec le nikkor 24-70 f/2.8, je peux dire que cela fonctionne très bien pour la photo de portrait. Sur un capteur FX, le 24-70 change de complètement de fonction. Après tout dépend des usages.

    • Thibaut

      Merci pour ta réponse, je vais me prendre le 24-70VC f/2,8, je pense que je ne pourrais pas regretter, classer 4eme meilleurs zoom pour le D7100 sur DxO après les 70-200 f/2,8 de Nikon Tamron et Sigma, aller je sors la CB :)

2 Pings & Trackbacks
  1. […] Franky a testé le Nikon D7100. Bon appareil mais peut mieux faire? […]

  2. […] Lire l’integralité de ce test sur blog.darth.ch […]

Répondre à Grofbd Annuler la réponse

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓