Test terrain : Canon EOS 1Dc

L'appareil photo qui sait filmer...

Ce n’est pas tous les jours que je commence un test avec une vidéo (et 15 petits kilos de trop… mais je travaille dessus), mais à boîtier spécial, traitement spécial!

J’ai donc le plaisir aujourd’hui de vous présenter le test terrain d’un appareil assez exceptionnel, un boîtier photo fait et pensé pour la vidéo.

Comme je connais bien mes limites, et je sais m’entourer des bonnes personnes quand il le faut, ce test a été réalisé à l’aide de notre cher Daniel, très connu de ce blog et grand fan de vidéo, qu’il a étudiée lors de sa formation.

C’est donc avec son aide et ses précieux conseils qu’a été réalisé ce test terrain un peu différent des autres.

Prenez tranquillement place, on va commencer…

Canon EOS 1Dc :

Le nom même de ce boîtier nous offre pas mal d’infos quant à ses spécifications.

En premier lieu, EOS est le nom de la monture des boîtiers reflex de Canon en général (il existe maintenant également la monture M), ce qui en traduction veut dire que le 1Dc pourra recevoir tous les objectifs de la gamme EOS.

L’autre sigle à noter est le 1D, celui-ci est un numéro tout à fait spécial de Canon , 1D pour son flagship, le vaisseau amiral, le fer de lance de la production photo. Tous les appareils de Canon qui ont été siglés 1 suivi d’une lettre, comme 1N, 1V, 1D étaient ce qu’e Canon faisait de mieux en photo.

Puis la dernière lettre C, comme la nouvelle gamme de Canon… la fameuse gamme Cinéma.

Pour mes lecteurs plus “fans” de photo, permettez-moi de faire une petite parenthèse historique sur cette fameuse…

Gamme cinéma de Canon :

canon-eos-1d-c

Comme beaucoup de choses, la gamme cinéma de Canon a commencé un peu par hasard, sans vraiment chercher une nouvelle orientation qui était déjà bien définie. (ils avaient déjà une section vidéo).

Remontons un peu dans le temps, fin de l’année 2008 où Nikon annonce la sortie du D90 premier reflex à intégrer la vidéo. Pourtant, cet appareil ne fera pas beaucoup de bruit pour cette option supplémentaire.

Ce qui ne fut pas la même chose pour le 5D MKII de Canon, qui, sorti un peu plus tard avec également la possibilité de filmer, a connu un succès incroyable.

Et ce petit plus, cette petite fonction à tout simplement révolutionné le monde de la vidéo.

Du simple passionné aux professionnels tous, je dis bien tous, ont regardé du côté du 5D MKII pour l’image animée.

Compact, avec une qualité et un rendu très typiques du cinéma pour un prix plus que dérisoire face à des caméras qui annoncent au moins 5 chiffres dans leur prix pour avoir la même chose.

Pourquoi le 5D plus que le D90?

Pour pas grand-chose, pour en fait presque rien, juste une fonction vidéo un peu mieux intégrée, mais surtout pour un capteur plein format, il s’en est fallu de peu que Nikon remporte la mise, mais ce ne fut pas le cas.

De là, tout a été très vite ! De simples vidéos d’amateurs avec une qualité extraordinaire aux super productions hollywoodiennes, on a retrouvé le 5D MKII sur un peu toutes les productions de films et autres clips, même les rédactions TV finissent par utiliser l’engin.

Le plus amusant, c’est que même certaines marques pour démontrer les mérites de l’option vidéo de leur reflex ont utilisé pour tourner leur pub un Canon 5D MKII.

Personne ne s’y trompe, et les accessoires pour “améliorer” l’ergonomie des reflex pour ce genre de prise de vue commencent à fleurir un peu partout.

Il n’en faut pas plus pour que Canon se penche sur le sujet et commence à créer sa gamme Cinéma.

Le premier boîtier cinéma qui va sortir est le Canon EOS C100 qui est une vraie caméra, autant dans sa conception que son ergonomie.

À un peu moins de 6’000 € le prix peut sembler élevé, mais pour une caméra, quand on sait le prix du matériel professionnel pour avoir un rendu similaire ce n’est pas si cher que ça. Ce fut le début de la démocratisation de la vidéo de haute qualité.

Avantage indéniable, tout le savoir-faire de Canon en photo et leurs années d’expérience en vidéo se retrouvent sur leur caméra, et filmer à très haute sensibilité avec une PDC contrôlable à souhait devient un jeu d’enfant.

Voilà comment Canon entre avec force dans le monde du cinéma faisant une concurrence directe à la marque RED.

En parallèle Canon va sortir des…

Objectifs Cinéma :

C300_lenses

Pour ce test, j’avais trois objectifs (que vous pouvez voir sur l’illustration) les CN-E85mm T1.3 L F – CN-E50mm T1.3 L F – CN-E24mm T1.5 L F.

Les objectifs cinéma sont calculés pour être adaptés de façon parfaite à la prise de vue animée et aux contraintes qui vont avec.

Très longue course de la bague de mise au point, qui en plus est très douce et crantée (pour s’adapter aux appareils de Follow-Focus) avec ses très nombreux repères de distance, elle permet une mise au point très précise et d’une douceur de transition impressionnante.

Le diaphragme est commandé de façon manuelle directement depuis une bague sur l’objectif, ce qui permet de jouer avec l’ouverture sans contrainte de position. Autrement dit, avec un objectif ouvrant à f/1,4, on peut très bien fermer à f/1,5 ce qui serait impossible avec un objectif normal qui a des valeurs entières ou au tiers de diaphragme.

Tout ça sans le moindre bruit de mécanique, tout se passe dans un silence absolu.

Les objectifs sont très gros, imposants pour loger une mécanique de précision aussi fine que de l’horlogerie suisse.

Pour vous faire une idée, une petite photo du Canon EF 50mm f/1,4 à côté du CN-E50mm T1,3

cineam-normal-comparaison

Ils sont bien entendu tropicalisés et supportent toute la rudesse du terrain, malgré leur apparence qui donne une fausse impression de fragilité.

Je ne peux dire qu’une chose, ces engins sont vraiment impressionnants…

Mais assez blablaté sur l’histoire de la gamme Canon cinéma, penchons-nous à nouveau sur le 1Dc, et plus précisément sa partie…

Photo :

Le Canon 1Dc comme dit plus haut est le frère presque jumeau du Canon EOS 1Dx.

Pour la partie photo ils partagent exactement les mêmes aptitudes et performances, très peu de changement si ce n’est l’entrée pour la prise syncrhoflash qui a été abandonnée au profit de la prise d’entrée pour le casque.

Donc, pour se faire une idée des performances de l’engin en photo, je vous invite à lire l’article suivant : Test terrain : Canon EOS 1Dx

Comme on peut le constater, il a ce qui se fait de mieux en photo.

Pourtant, quand on s’offre un appareil de chez Canon siglé avec un C, c’est aussi (pour ne pas dire surtout) pour ses capacités en…

Vidéo :

cours-studio

Avant d’entrer dans le vif du sujet je me devais de vous parler des différences entre le 1Dx et le 1Dc, car Canon n’a pas beaucoup communiqué à ce sujet, et une petite polémique a enflé.

En effet, beaucoup se sont demandés pourquoi payer plus cher un 1Dc qui est la copie du 1Dx avec la possibilité de filmer en 4K.

Alors, il est sûr que si le 1Dc est un 1Dx auquel on aurait seulement enlevé un bridage électronique pour passer en 4K, l’idée serait presque mesquine.

Mais en causant avec des responsables de Canon j’ai appris que tout était un peu plus complexe que ça. Une électronique différente, un système de refroidissement différent, et quelques autres choses dont je n’ai pas le détail.

Au final, difficile de trancher et de vraiment savoir si la différence de prix est justifiée ou non.

Mais revenons au test en lui-même.

Le but était de tester cet appareil dans des conditions réelles de tournage, pas juste en filmant quelques séquences en 4K et en s’émerveillant devant la qualité des images.

C’est donc avec l’aide de Daniel que l’on a décidé de tourner la vidéo promo de mon cours photo studio :

Pour vous faire une petite idée de comment s’est passé le tournage, voici une autre vidéo qui montre l’envers du décor :

La qualité des fichiers que produit cet appareil est impressionnante, on peut sans souci extraire d’un tournage 4K une photo et l’imprimer en A4.

Mais personne ne pouvait remettre en question la qualité des images produites par cet appareil.

La question qui reste intéressante est son comportement sur le tournage.

Comme le 1Dc a une forme d’appareil photo, contrairement aux C100 et autres C300, il faut reconnaitre que l’ergonomie n’est pas la plus adaptée à ce genre de prise de vue.

Il faut donc utiliser toutes les astuces à disposition pour faciliter la prise en main, comme la prise de vue depuis un trépied ou une steadycam.

L’utilisation des objectifs cinéma se fait en revanche très naturellement et il est vraiment aisé de s’en servir, même pour les plus débutants d’entre nous. Ils sont de plus parfaitement adaptés aux différents accessoires vidéo.

Les images délivrées offrent des couleurs très neutres, ce qui permet un montage facile avec une gestion de la colorimétrie en post-prod bien plus aisée que les formats vidéo qui saturent un peu trop certaines couleurs.

On comprend très vite tout l’avantage d’avoir un tel matériel, au vu des expressions de joie dont nous gratifiait notre cher Daniel, on ne peut qu’en déduire que c’est le genre d’outil qui ravira tous les cinéastes.

La question reste posée, le 1Dc est…

Utile pour qui ?

J’ai longuement réfléchi et posé pas mal de questions pour savoir qui serait intéressé par le Canon EOS 1Dc.

Il y a plusieurs profils, mais un de ceux qui de façon étonnante ressort le plus est le photographe de mariage (de qualité, pas les mariages à 300 € la prestation).

Ici il aura tout le meilleur de ce qui se fait en photo, avec en prime la possibilité de filmer des séquences en très haute définition sans se dire qu’il risque de perdre une photo, car il pourra toujours extraire de la séquence en 4K une image de 8 millions de pixels pour en faire une photo.

Nous avons aussi toutes les professions comme les journalistes, photographe animalier… etc, qui ont besoin d’appareils photo de très grande qualité, mais qui ont aussi parfois besoin de faire des séquences animées.

Conclusion :

La 4K ne fait que commencer, il n’y a pas encore d’écran grand public en 4K et aucune émission ou autre plateforme n’accepte ce genre de format, sauf le cinéma pour le moment.

Mais au même titre que la full HD, ce format va très rapidement se démocratiser.

Canon prend donc une longueur d’avance en proposant du matériel qui peut déjà filmer dans ce format en offrant en prime une qualité digne des productions cinéma.

Ils proposent des outils qui seront dans quelques années un standard, mais avec l’avantage de le faire “presque” en premier.

Quand les pros qui travaillent en Canon auront de telles demandes, ils seront déjà équipés, alors que la concurrence commencera simplement à intégrer ça sur leurs boîtiers.

On ne peut que dire bien joué !

Voilà un appareil que j’ai eu plaisir à tester, mais c’est un peu un “délire” et pour plusieurs raisons.

La première, c’est que si je commence à m’intéresser à la vidéo depuis quelque temps, je suis loin de faire autorité sur le sujet. Je me suis entouré pour ce test de personnes capables de m’aider, mais j’imagine que les vidéastes amateurs ou experts seront peut-être un peu frustrés par mon article somme toute assez “basique” sur les possibilités vidéo de l’engin.

Mais je préfère donner des éléments sur lesquels je suis sûr de moi, plutôt que de m’aventurer sur un terrain que je ne maîtrise pas.

Si vous avez des questions plus pointues auxquelles je n’aurais pas répondu, n’hésitez pas à demander dans les commentaires, Danny vous répondra, soit de façon directe, soit à travers moi.

La deuxième chose, c’est que mon blog est orienté photo, et je ne vais pas le faire glisser vers une spécialité autre, même si les deux sont très liées.

Donc, à moins que vous me réclamiez tous corps et âmes en test d’autres “machines à filmer”, du genre de la C500 qui sortira sous peu et affichera un prix de… 25’000 €, vous ne devriez pas retrouver ici de tests de la gamme C de Canon.

Sauf exception pour une raison particulière.

Au final, c’était un peu un rêve de bosser avec cet engin capable de faire des fichiers en 4k ce qui correspond à 25 images d’un peu plus de 8’000’000 de pixels par seconde !

De l’autre côté, aucun écran actuel ne peut restituer une telle définition… Mais le futur est bientôt là, Samsung annonçant un écran 4K grand public pour la fin de l’année.

Vous l’aurez compris, une très belle machine que j’ai pris bien du plaisir à utiliser, mais réservée à des professionnels ou des amateurs fortunés qui sauront vraiment quoi en faire.

J’espère que cette petite parenthèse dans le monde de l’image animée vous aura fait plaisir !

Mais surtout, j’espère que vous appréciez ma vidéo promo… ^^

Bon courage et bonnes photos… ou vidéos !

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

109 Comments
  1. zanguyo

    Hello !
    (I’m back ^^)

    Superbe test ! Même si je ne suis pas très vidéo, l’engin est magnifique !!

    PS: il y a une petite erreur dans le lien vers le test du 1Dx au début de l’article ;)

  2. Sympas ce 1D C mais c’est vrai que la cible de ce produit est difficile a cerner. Comme tu le dis il a au moins le mérite d’être déjà là et donc quand on verra tous du 4K partout.

  3. ary

    Tres bon test comme d’hab.
    Plusieurs questions, pour simple information, je ne pense pas pouvoir un jour acheter ce genre de joujou.
    1- les objectifs cinémas sont-ils utilisable en photo ? Un j’imagine mal un photographe de mariage changer d’objectif pendants que les maries sortent de l’église
    2- a l’inverse est-on oblige de se servir d’objectif cinéma pour tirer parti de la qualité du 1Dc, ou c’est une simple question d’ergonomie
    3- troisième point, pourrai-on imaginer ce genre d’objectif sur un appareil moins haute de gamme et verrai-t-on une quelconque amélioration en video ?

    deux petites coquilles :
    “En effet, beaucoup se sont demandé pourquoi payer plus cher un 1Dx qui est la copie du 1Dx avec la possibilité de filmer en 4K.”
    et
    “La qualité des fichiers que produit cet appareil est impressionnante, on peut sans autre extraire d’un tournage 4K une photo et l’imprimer en A4.”

    • 1) oui, mais ils sont manuel et optimisé pour le 4K, il ne faut donc pas que ton capteur dépasse les 8 millions de pixel.

      2) Non, on est pas obligé, les objectif cinéma n’améliore pas la qualité même de l’image, mais permette plus de créativité (pour l’ouverture réglable de façon très précise) mais c’est surtout une ergonomie adaptée au tournage qui fait toute la valeur de ces pièces.

      3) cela ne va pas améliorer la qualité de la vidéo, mais aura les même avantage ergonomique et créatif que pour le 1Dc.

      Merci pour les deux coquilles

  4. Stéphane.D

    Très bel article comme d’hab. J’avais un peu le même style de question que Ary ci dessus avec un petite question en sus, les objectifs utilisé ici sur le 1DC sont ils utilisable avec un 5D mark III ?

  5. 3 p’tites remarques :

    – la monture Eos s’apelle EF de son p’tit nom technique ;
    – beaucoup de fabricants de marques tiers ont sorti des objectifs cinema en monture EF, souvent des PL juste réadaptées , et ces fabricants ont une légitimité d’opticien cinéma plus que reconnue ;) ;
    – les objectifs cinema sont juste superlatifs du point de vue optique en général, répondent aussi à des normes précises de fabrication pour pouvoir par exemple monter un moteur externe de map etc etc… Ils sont principalement acquis par des loueurs, ce qui explique qu’ils ne sont pas grand-public.

    En fait, les leaders de la video “portative” sont plus Sony et Panasonic. Red panavision sont plus orienté production.
    Le 1dc, je le vois plus comme une performance technologique. La sortie d’optiques canon en monture PL me fait penser plutôt que Canon essaie de se donner une légitimité marketing pour venir prendre des parts de marché sur les deux marques précédentes.

  6. Sympa tes vidéos
    mais ouais ta 15kg en trop là dit donc
    et ces cheveux longs nan mais c’est po possible là
    rhoooo comment y s’est laissé allé le mossieur :zooh:

    Bon sinon ce canon moi j’en veut pas il m’intéresse pas même si il a l’air bien
    donc j’ai pas lue tout l’article mais j’ai vue toutes les vidéos.

  7. Petit test bien sympa. On peut juste préciser que pour filmer avec un tel engin il vaut mieux investir dans un écran déporté. Avec un écran fixe, c’est très galère…

  8. Bonjour Darth, waw, cet appareil et ces objectifs sont réellement impressionnants. Ce n’est clairement pas quelque chose qui me fait envie vu que je ne fais pas de vidéo, mais j’ai d’abord beaucoup apprécié l’introduction sur la marque Canon dans ce domaine, notamment le fait que certaines marques aient utilisé cet appareil pour filmer leurs propres produits (j’avoue, ça m’a fait rire, car ça veut tout dire ! lol) et tes vidéos qui en plus d’être très éloquentes au niveau de la qualité de l’appareil, sont aussi, très bien faites.
    Et pour le 15 kilos en trop, je te rassure, j’ai pas saigné des yeux ! lol Moi aussi, j’en ai 15 à perdre, mais quand on est bonne vivante, ou bon vivant, dur dur de se mettre à la diète….. ^^

  9. Intéressant. Hors budget totalement mais intéressant !
    Question con, car il ne me semble pas l’avoir vu, c’est quoi le prix des objos ?
    Pertinent de les utiliser pour de la photo “seule” sur un boitier plus classique ?
    (le 24 f/1.5 sur un FF pour faire de l’astro, ca doit envoyer du paté j’imagine)

    • Ils sont super cher, vu que les trois tourne à plus de 4’000€

      Et non, pas pertinent de les utiliser en photo, car ils sont optimisé pour le cinéma, photographier avec avec un capteur de plus de 8 millions de pixels c’est les surexploiter.

      Donc, pour le peu d’essais que j’ai fait en mode photo, c’est un peu “mou”.

  10. Sartarius

    Me voila de retour de voyage et un article de présent à mon retour, que demander de mieux !!!
    Je me retrouve un peu avec tous les commentaires, c’est beau, c’est cher mais j’en aurais aucune utilité. Quitte a investir dans un 1D ça serait le 1Dx pas le Dc, mais ça reste du super matos. :tumbsup:

  11. Si je résume bien ton test, qui est très bien, c’est un 1Dx avec un C rouge qu’on paye plus cher car il est dans la gamme cinéma?

    J’ai tout compris?

  12. Barrault

    Merci pour ce test. Il manque peut être quelques photos et des RAW disponibles pour se faire une idée plus précise de ce superbe boîtier.

  13. En plus des arguments que cites plus haut ce boitier à l’avantage d’être plus léger qu’une caméra professionnelle, ce qui n’est pas négligeable pour les réalisateurs de film qui se balade régulièrement dans des milieux hostiles comme la haute-montagne où le poids et la place sont comptés. Le boitier de rêve pour tout les photographes amoureux de l’image :tumbsup:

2 Pings & Trackbacks
  1. […] Lire l’intégralité de cet article sur darth.ch […]

  2. […] aime la photo mais il n’est pas contre le fait de jouer un peu avec le nouveau Canon EOS 1Dc, l’appareil photo/vidéo haut de gamme de Canon! L’occasion aussi de voir sa tête en […]

Répondre à Oud's Annuler la réponse

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓