Portrait: au-delà de la technique

jam-et-malika

Quand on s’aventure dans la photo portrait et que l’on cherche des informations, on trouve beaucoup, beaucoup d’informations sur ce type de prises de vues.

Des conseils techniques, des conseils pour les poses, pour les shooting de dedans, dehors, lumière flash, lumière naturelle, les différents cadrages et tous ces détails importants, voir capitale.

Mais on ne trouve que peu d’infos sur ce qu’il se passe avant, pendant et après le shooting d’un point de vue organisation et logistique.

Dans ce petit article, nous allons nous pencher sur ces détails, qui ont toutes leurs importances. Connaître la technique, les astuces, c’est une chose, gérer un tout un shooting en est une autre et ceci même si ce n’est pas pour un shooting pro, mais un travail pour le plaisir.

Je vais vous donner mes astuces, ma méthode, il en existe évidemment bien d’autres et si vous voulez les partagez avec nous, les commentaires son ouvert.

Avant l’avant:

chambre-bordel

La photo portrait est un domaine particulier de l’image, mais heureusement sur certains points le déroulement reste le même que pour d’autres types de prises de vues.

Plus on prépare avec soin sa future prise de vue, plus le déroulement en sera simplifié. C’est pour cette raison que les grosses productions font des repérages, des story-boards et des équipes uniquement prévues pour la logistique et les préparatifs.

Malheureusement, nous ne sommes pas une grosse production, il nous faut donc faire avec les moyens du bord, un peu d’astuces et de réflexion.

Quand on prépare une prise de vue, la première chose à faire est de penser aux futurs photo que l’on va réaliser. Les imaginer, les préparer mentalement. Cette étape peut sembler logique à certains et inutile à d’autres, pourtant, en photo portrait plus qu’ailleurs cette préparation est capitale.

Il ne faut pas oublier que lorsque l’on touche à la photo portrait, on doit établir un contact social avec notre modèle. Que le modèle soit quelqu’un de proche ou une personne que l’on va rencontrer pour la première fois, le rapport photographe modèle est un point délicat. On verra un peu plus loin en détail cette interaction, ce qu’il faut retenir, c’est que plus on est à l’aise, plus il sera simple de surmonter les quelques difficultés qui vont se présenter à nous.

Il faut donc imaginer ce que l’on veut comme résultat, bien y penser et coucher nos idées sur papier. Que ce soit les poses vaguement esquissées ou les détails du décor, comme l’endroit, les accessoires et tous les petits détails d’une future photo réussie.

Même si l’image est faite simplement en studio, on doit penser à tous les détails, parfois, un simple collier, une paire de lunettes ou une tenue précise peu changez tout le caractère d’une photo.

Le cobaye:

IMG_9314

Quand on fait de la photo et qu’on prépare un shooting, le cobaye est un élément indispensable. C’est cette personne qui va nous servir à tester les différentes situations, les différents éclairages, les différentes poses et cadrages.

On a l’impression que j’en parle un peu comme d’un objet, j’ai presque envie de dire que c’est vrai … mais c’est un objet qu’on aime!

Plus sérieusement, il faut trouver une personne avec laquelle vous vous sentez à votre aise pour la mettre en situation afin de préparer au mieux le futur shooting, afin que le jour où l’on doit réaliser la photo on puisse avoir une vision très nette de ce que l’on veut.

Pour ce genre de travail, avoir un assistant c’est précieux, et quand je dis qu’on aime nos assistants, je le pense! Regardez cette vidéo faite par Joey Lawrence pour son assistant:

Malheureusement, parfois il nous manque un assistant, dans ce cas là, si personne n’est là pour vous aider … l’arme secrète, c’est l’ours en peluche!

Cette prise de vue test vous saura d’une utilité capitale, c’est à ce moment que vous pourrez constater si vos idées sont bonnes ou s’il faut corriger certaines choses.

Noter, observé, corriger.

Ce genre de repérage est très important en studio, mais ça l’est encore plus en lumière naturelle et d’autant plus quand on est en extérieur et en lumière naturelle.

Le repérage est un point capital en photo qu’il faut absolument faire quand c’est possible, et ceci quel que soit le sujet!

Avant le shooting:

maman-phaseone-fb-eclairage

Ce petit moment entre l’arrivée des personnes qui vont participer à la séance et le début proprement dit du shooting est tout à fait particulier. Si on est attentif et bien préparé, cela peut devenir un instant très efficace pour que la suite se passe de la meilleure façon.

Nous allons prendre comme idée de base que la séance se passe en dehors d’un studio tout équipé. Par exemple à l’intérieur d’une maison, au milieu de la forêt, dans un local mis à disposition, dans un champ, bref, où vous voulez, mais là où il faut une certaine mise en place.

C’est le moment idéal pour engager le dialogue tout en étant actif. Préparer le matériel pendant que le modèle se prépare aussi, vêtement, maquillage (même pour les hommes viril) et de votre côté, appareil photo, flash, réflecteur…etc

Tout en vaquant à vos occupations parler un peu avec votre modèle, trouver des sujets intéressant, l’actualité est assez fournie pour ne pas manquer de sujets de conversation. Évitez de parler de shooting, ici, le but est de détendre votre modèle, faire connaissance si vous vous découvrez, dans tous les cas établir un lien, habituer le modèle à votre voix et créé une vraie interaction.

C’est aussi le bon moment pour proposer une boisson ou de quoi un peu grignoter. Ce genre de petit ravitaillement est INDISPENSABLE, en plus d’être agréable c’est un bon moyen de créer une ambiance détendu.

Depuis le début de cet article, je vous parle de moment détendu, d’être à l’aise de se sentir bien.

Si je pars dans cette direction, ce pour une très bonne raison, une raison que nous allons voir tout de suite …

Le Shooting:

making-off-studio

Après avoir tout installé, tout réglé, vous voilà prêt à tirer le portrait de votre modèle.

On dit souvent que les premières photos ne servent à rien d’autre que mettre les personnes en confiance.

Pour le photographe, il y aura deux utilités, voir comment réagit le modèle à ses instructions et permettre à celle-ci de s’habituer à être dirigée par le photographe, car même si on va travailler avec un modèle pro, chaque photographe à sa façon de diriger les modèles, ils doivent donc s’adapter l’un a l’autre.

Pour le modèle, qu’il soit débutant ou expert, ce sera ce moment qui va permettre, comme expliqué juste avant, de se mettre dans l’ambiance, de comprendre comment le photographe agit et comment il faut réagir.

Pour que cette interaction fonctionne, il faut absolument que le photographe maîtrise la situation et qu’il sache ce qu’il veut et comment il le veut.

Si on reste passif, sans prendre de décision, sans parler, il va s’installer une atmosphère étrange où le modèle pourra avoir en gros deux réactions selon son expérience et son ressenti du moment.

La première sera de le voir se figer sans trop savoir quoi faire, ce qui va poser problème, car si on ne sait pas quoi faire et qu’en plus le modèle devient statique, crispé et gêné, autant dire que le shooting ne donnera rien de bon.

La deuxième, c’est voir le modèle prendre l’initiative. On pourrait penser que c’est une bonne chose, mais c’est ce qu’on appelle “une fausse bonne idée”. Même si le modèle prend sur elle de vous offrir des poses,  vous ne contrôlerez plus la séance, c’est la personne qui fera le travail pour vous et de son côté cela risque de vite la fatiguer de faire votre travail à votre place en vous regardant shooter sans rien faire d’autre.

Il ne faut jamais perdre le contrôle de la situation, le photographe est le chef d’orchestre, c’est lui qui maîtrise, même quand il ne maîtrise rien, il doit faire comme si. Même s’il ne sait pas ce qu’il veut, il doit faire semblant d’avoir une idée.

Si le chef d’orchestre sait ce qu’il fait, le reste de l’orchestre joue en mesure, dans le cas contraire, c’est dissonant et en photo le résultat se voit très clairement sur les images que l’on produit.

Voici une petite vidéo qui a été tournée pour montrer la relation photographe modèle – Merci à Daniel d’avoir fait le film.

N’oubliez pas ce conseil qui peut paraître inutile pour certains et même faux pour d’autres, car il est capital et cela change réellement l’aspect de vos photos.

Être organisé:

Quand on fait un shooting, c’est un peu comme faire une recette, quand on a fini d’utiliser la casserole, on ne la laisse pas trainer, on la range.

En photo, c’est la même chose pour le matériel. Si vous aviez besoin de votre 85mm et que vous avez fini avec, on le remet dans le sac. Si vous avez utilisé la softbox de 180cm et que vous en avez plus besoin, rangez là, puis montez la nouvelle, ne la laissez pas dehors.

Le temps que vous perdez à ranger tout de suite, c’est le temps que vous gagner en fin de shooting quand c’est le moment de ranger.

Rien de pire après une longue séance fatigante de passer un temps fou à tout ranger car on n’a pas été organisé pendant la séance. Sur le moment on ne perd pas vraiment de temps, mais à la fin on en gagne beaucoup.

De plus, ces petits temps permettent à votre modèle de prendre un peu de temps pour souffler, ce qui n’est pas une mauvaise chose.

Fin du shooting:

Quand vient la dernière photo, celle, qui clôture le shooting, notre travail n’est pas encore tout à fait fini, il reste quelques petits détails.

La première chose à faire n’est pas de courir tout ranger le matériel, mais bien de parlé un peu avec son modèle, connaître son ressenti, ses attentes sur le résultat des photos. Son avis pourra être précieux et pourra orienter votre travail sans forcément l’influencer.

Une fois ce petit débriefing finit, il est temps de tout remballer. Si vous n’avez que peu de matériel, cela ne posera pas de problème. Si vous en avez beaucoup, n’hésitez pas à prévoir une checklist, histoire de ne rien oublier sur place.

Il est facile d’oublier un transmetteur posé quelques instants histoire de pouvoir faire autre chose. Et ne croyez pas que ça arrive uniquement avec le petit matériel, j’ai réussi à oublier un trépied sur un shooting, me souvenant que je ne l’avais pas à la station-service 30km plus loin …

La petite checklist ne coûte rien et permet de ne rien oublier, même s’il est vrai qu’il est souvent plus simple d’égarer du matériel en extérieur qu’en studio.

À la maison:

tournage

De retour dans notre douillet petit foyer, la seule chose que l’on souhaite après une longue journée de photos, c’est de se poser et ne plus bouger.

L’envie de tout laisser en place et de s’occuper du rangement le lendemain est grande, et j’avoue que parfois, malgré le bon conseil que je vais vous donner là, c’est ce que je fais.

Pourtant, dans l’absolue la meilleure façon de faire serait en priorité de décharger son appareil photo pour mettre les images du jour en sécurité. C’est quelque chose que je m’oblige à faire, la seule chose pour être franc.

Rien de pire que d’avoir reporté cette tâche et de se retrouver avec des cartes pleine le lendemain alors qu’on a un shooting à assurer.

Ce n’est pourtant pas le pire scénario, j’ai déjà vu des cartes mémoire plantées alors que la veille tout allait bien et le propriétaire ne réussir qu’à récupérer qu’une vingtaine de photos sur plus de 300.

Ensuite, et c’est là que je ne suis plus très assidu, il sera pas mal de ranger son matériel, le vérifier, surtout la batterie, et mettre tout en place prêt pour un nouveau départ … mais parfois la fatigue prend le dessus sur la motivation.

Si vous vous êtes occupé des photos, disons que le plus important est au moins en sécurité.

Conclusion:

Comme je l’ai dit, ces conseils sont donnés pour de la photo portrait, mais pour la plupart ils peuvent être appliqué à tout type de photos.

Ce qui se passe au-delà de la technique pure est trop souvent oublié, on agit sans réfléchir à l’instinct. Je suis loin d’être le plus organisé des hommes, mais avec l’expérience j’ai appris qu’un peu d’effort peut en éviter beaucoup après.

Si vous-même vous avez de bonnes astuces, de bons conseils à partager, n’hésitez pas, les commentaires sont aussi là pour ça.

J’espère que cet article un peu en dehors de ce que l’on voit habituellement vous aura plu, merci à Danny Daniel (edit de Daniel : je n’aime pas Danny :D ) de me l’avoir suggéré.

Bon courage et bonnes photos

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

46 Comments
  1. CHARLES Gabriel

    Ouai !!! Depuis le temps que j’essaie de devenir premier (d’habitude j’ai cours)
    Bon maintenant j’ai pu qu’à lire l’article

  2. Merci pour l’article. C’est effectivement très important et c’est ce que je tente d’expliquer lorsque je joue au prof pour un autre photographe pendant une séance. Ne jamais arrêter de parler, même quand on est emmerdé parce qu’on ne voit pas ce qui cloche en réglage et qu’on tente, plus ou moins en vain, de trouver comment corriger ça. Quitte à expliquer à la modèle qu’on essaie de trouver comment corriger un souci, lui faire un compliment (sans tomber dans le harcèlement hein, mais juste dire que t’as bien aimé l’une des poses qu’elle a faite avant, vrai ou non).

  3. Un très bon article qui explique aussi pourquoi un shooting n’est pas juste venir sur place et appuyer sur un bouton, il y a tellement d’aspects différents à prendre en compte qu’il vaut mieux être organisé pour être un bon photographe ! J’aime beaucoup l’idée de la vidéo pour montrer qu’un shooting n’est pas juste un truc technique, qu’il y a un besoin important d’interactions entre le modèle et le photographe, que ce soit en studio avec un modèle pro ou avec un couple (je dirais encore plus !) car il faut bien pouvoir expliquer ce que l’on veut sortir d’eux (expression, émotion, pose).

  4. Hello.

    Autant sur la pré-production (j’insiste même sur cet aspect, bien bien bien préparer ses séances !!!) je suis d’accord, autant sur la partie contrôle de la séance, je suis plus large que toi, suivant les cas.

    On ne travaille pas du tout de la même manière, de mon point de vue, suivant quel’on rentre dans le cas d’une prise de vue destinée à une campagne de com avec un DA, souvent calibrée avec un cahier des charges très précis, que pour un book acteur-modèle destiné à une agence, ou encore une séance de portraits traditionnels commandés par des particuliers.

    Et “le truc” (hors pub) c’est dans la mesure du possible de réaliser le plus vite possible la prise de vue ! Pas d’y passer 3 heures !

  5. J’ai dévoré l’article !
    Pour moi qui ne m’en sort pas en portrait, ça va sans doute me permettre de mieux préparer/appréhender mes prochains tests :) Je risque de le relire plus d’une fois ^^

  6. p'titJo

    Salut Darth,a tous
    Super ton article,ne faisant jamais de portrait “à la pro” comme toi et pour être sincère je n’y connais pas grand chose en portrait,j’en ai appris beaucoup grâce a ton article très complet sur le sujet……
    Merci Darth :tumbsup:
    p’titJo

  7. Merci pour cet article très complet !
    C’est toujours bon de rappeler des règles de base, que la plupart connaissent mais que beaucoup oublient d’appliquer ;)
    Et là, il y a en plus plein de bons conseils :)

  8. Dans des domaines qui n’ont rien à voir avec la photo, on parle même de la pyramide Mindset / Skills / Tools
    Le plus import est Mindset – l’état d’esprit – en photo on pourrait parler de vision. Savoir ce que l’on veut obtenir
    Ensuite viennent les skills – les connaissance / la technique – savoir comment on va faire pour obtenir ce qu’on veut
    En dernier seulement viennent les tools – les outils – et oui, le reflex truc bidule au top du hip hop, si tu sais pas la différence entre Av et Tv, tu vas pas pouvoir en sortir grand chose à moins d’un coup de bol !

    Et le principe de base à retenir c’est qu’il faut la base de la pyramide avant le sommet. En gros sans outil approprié, si on a les connaissances et l’état d’esprit, on trouvera la solution. Par contre, si on a l’outil sans la technique ni la vision, on va faire du ********* de ************

    ;)

    Tout ca pour dire, que je retrouve un peu cette logique dans ton article, bon en plus photo (mais en moins synthétique :P )

  9. Sartarius

    Comment dire !!!!

    Cet article est tellement pertinent pour ceux qui vont aller faire un stage chez notre “Grand Gourou” :$$: :$$: :$$:

    Pour ceux qui l’ont deja fait !!! un bon rappel :tumbsup:

    Pour les autres …… Inscrivez vous TISUITE :lol: :lol: :lol: :lol:

  10. Cocagne

    Bon voila la c’est du grand Darth ! Je sais il a parfois des idées bizarres comme un ours en peluche alors que tout le monde sait que c’est son doudou. mais bravo l’artiste.

  11. Noxos

    Salut,
    Il manque plus qu’a notre “grand gourou” qu’a nous pondre un article sur l’équipement idéal pour faire des portrait……… :)

  12. Merci pour cet article que je le confirme se prête à beaucoup de situation.
    Mon seul reproche est de ne pas t’entendre parlé dans la vidéo ou tu guide ton modèle.
    Sinon l’autre vidéo est vraiment top.

    Bravo :tumbsup:

  13. Je viens de me rendre compte que j’aimais beaucoup cette phrase

    Malheureusement, parfois il nous manque un assistant, dans ce cas là, si personne n’est là pour vous aider … l’arme secrète, c’est l’ours en peluche!

    Si on ne lit pas ce qui précède, on peut trouver étrange qu’une peluche puisse nous assister lors d’un shooting…… :lol: :nawak:
    :zooh:

  14. La photo de portrait reste et restra un mystère pour moi! Après avoir lu ton article de bout en bout je vais retenir une seule chose qui peut s’adapter – à mon sens – à tout type de situation: Vider la carte mémoire, contrôler le matériel, charger les batteries afin de pouvoir partir d’un bon pied le lendemain sans soucis. Il m’est arrivé l’une ou deux fois de zapper ces petits détails et de me retrouver au sommet d’une montage à 4-5h de la voiture sans carte mémoire ou sans batterie :evil:

    • Je plussoie !! encore ce WE… crapahuter toute la journée attendre patiemment le couché de soleil au dessus de la mer et voir l’appareil s’éteindre avec écrit en plein milieu “changez les batteries”…. :mrgreen:
      :cry: :cry:
      Ca m’apprendra… :lol:

  15. Vivien

    Très bon article, c’est vrais que cela manquait cruellement dans tous ce que l’on peut lire !
    Le même pour les reportages de mariage (même si certaines astuces sont les mêmes) pourrait être un vrais plus !
    :tumbsup:

    • Comme tu le dis si bien, pas mal d’astuce seront similaire.

      Mais comme je ne fais pas de photo de mariage, j’avoue que c’est pas rapidement que tu vas trouver un tel sujet sur mon blog ^^

5 Pings & Trackbacks
  1. […] Lire l’intégralité de cet article sur darth.ch […]

  2. […] Des astuces pour la photo portrait, qui vont au-delà des astuces techniques  […]

  3. […] Portrait : au-delà de la technique. […]

  4. […] Portrait : au-delà de la technique. […]

Répondre à Actualité photo du 1er juin » Le Bloc Note Annuler la réponse

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓