HDR le tutoriel

 

Après avoir gagné le concours de février, Steve54 a demandé un tutoriel sur le HDR. Donc, chose promise…

Avant de commencer, nous allons mieux voir ce qu’est le HDR

Petites explications ICI et LA

Nous pouvons maintenant entrer dans le vif du sujet, et voir comment produire ce genre d’image.

Qu’est-ce qu’il faut pour faire une image HDR?

  • Un sujet qui se prête à ce style d’image.
  • Un appareil photo.
  • Un programme de retouche, ou spécialisé HDR.
  • Un trépied.

Comme on peut le voir dans cette petite liste, en vert foncé les éléments indispensables, en vert clair, nécessaire, mais on peut s’en passer. Pourtant, je le conseille plus que vivement.

Par contre, on ne peut pas se passer d’un appareil photo…pas besoin de vous expliquer pourquoi. On ne peut pas plus se passer d’un programme de retouche ou d’un programme spécialisé dans le HDR. Pour la raison évidente que c’est grâce à lui que l’on va pouvoir monter son image.

Parlant de programme, il faut savoir qu’il y en a beaucoup.

Personnellement, je favorise Photomatix Pro. C’est un programme spécialisé qui laisse beaucoup de liberté et qui va très loin dans la conception d’image HDR. On peut utiliser directement des fichiers RAW, plus fort encore, on peut créer avec ce programme en quelques cliques un HDR à partir d’une seule image RAW!

Je ne peux que le conseiller.

Pour les programmes de retouche habituelle, comme photoshop, ils intègrent aussi des options HDR. Je les trouve malheureusement moins performantes. On peut aussi monter ses HDR avec ce genre de programme en utilisant les calques. Je vous donnerais le lien d’un tutoriel efficace.

Pour le tutoriel du jour, je vais utiliser photomatix, qui, comme je l’ai dit plus haut, me semble le plus performant pour la création d’HDR.

Vous trouverez le programme téléchargeable en démo ICI

Je vous rassure, je ne gagne rien à conseiller ce programme, je ne suis pas sponsorisé!…Mais si le patron de cette boite passe par là et veut m’offrir quelque chose, il est le bienvenu :mrgreen:

Plus sérieusement, passons au dernier point, un sujet qui se prête à ce style d’image.

Pourquoi je vous parle de ça?

En fait, je vois souvent des images HDR faites avec des photos dont la dynamique d’origine n’est pas très étendue. Du coup, sans HDR l’image aurait donné parfaitement bien. Donc, à moins de chercher un rendu bien particulier, je conseille d’utiliser le HDR que pour des images qui ont une forte dynamique. C’est avec ce genre de photo qu’on obtiendra les meilleures images.

Pour l’exemple, voici une photo qui cumule les difficultés pour un appareil photo. Vous pardonnerez à cette image d’être d’un banal et d’une mocheté absolue, elle n’est pas là dans un but artistique, mais bien pour mettre en avant les difficultés techniques d’une telle prise de vue.

 

Comme on peut le constater, entre le ciel clair, le mur en plein soleil et la partie dans l’ombre, l’expo était très difficile.

Il est impossible pour un appareil photo normal d’encaisser de telles différences de dynamique. Les écarts entre les hautes et basses lumières sont bien trop grands.

Commence ici le travail.

La création d’une image HDR

La prise de vue:

Après avoir choisi son sujet, le lieu, le bon moment…eh oui, c’est du travail, on peut commencer.

  1. Prendre son trépied, l’installer et peaufiner le cadrage (pas comme je l’ai fait moi)
  2. Régler son appareil sous le format RAW. Je conseille ici le RAW, car son encodage 12 ou 14 bits va permettre au programme d’aller chercher des détails dans les hautes et basses lumières.
  3. Commencer la prise de vue. Ici, on va prendre le réglage d’origine et changer la vitesse d’exposition entre chaque vue. Beaucoup d’appareils photo ont le bracketing auto qui permet de justes déclencher et l’appareil s’occupe seul de faire les changements qu’il faut. Il faut trois vues au minimum, j’en conseille sept, ce qui permet d’avoir le top en dynamique.

La conception du HDR:

De retour à la maison, on va décharger les images de son appareil. Ensuite nous allons ouvrir photomatix.

Vous allez alors cliquer sur Créer image HDR. Une boite de dialogue va s’ouvrir, cliquez sur Explorer, puis sélectionnez les images qui vont composer votre HDR. Vous pouvez directement les importer dans leur format RAW d’origine. Puis finalement, appuyez sur OK.

Une autre boite de dialogue va alors s’ouvrir:

Je vous conseille les mêmes réglages que moi. (En bleu).

Le programme va alors travailler un petit moment (selon la puissance de votre ordinateur). Puis vous ouvrir une image proprement HORRIBLE!

Ne vous faites pas de souci, c’est normal!

Enregistrez cette image, elle vous permettra de procéder à plusieurs développements possibles sans refaire à chaque fois le travail d’importation des photos.

Cliquez alors sur l’icône « Tone Mapping« .

C’est à partir de là que le vrai travail commence.

Votre image va alors s’ouvrir, elle sera mieux que la première fois. Il va donc falloir maintenant jouer des curseurs pour arriver à un réglage optimal de notre photo.

A partir de là, le rendu ne tient qu’à vous.

Pas de recette miracle, selon ce que vous aimer, selon votre envie vous pourrez obtenir à peu près tout ce qui vous passe par la tête.

Mais je vais commencer par vous détailler la boite de dialogue bloc par bloc.

En haut nous avons ça:

Le HDR-Compresseur est une autre façon de créer son HDR, mais il offre moins de possibilités, je vais donc passer par-dessus.

Nous allons donc nous concentrer sur le HDR Révélateur.

Regardons les trois premiers curseurs :

  • Intensité: Il va permettre de régler la valeur du tone mapping appliqué à l’image. En d’autres termes, plus on va le pousser loin sur la droite, plus l’effet sera fort et la dynamique étendue. Et plus on va le pousser vers la gauche, et moins l’effet sera fort.
  • Saturation des couleurs: Comme son nom l’indique, ce curseur permet de plus ou moins saturer les couleurs. Je conseillerais d’utiliser ce curseur en tout dernier!
  • Lissage du contraste: Il permet de doser plus ou moins fort l’effet d’intensité. Je dirais que pour régler le rendu de l’image il faut jouer de pair avec intensité et lissage des contrastes. Plus le lissage sera bas plus l’effet sera marqué. Ce qui va aussi provoquer ces forts effets de halo. Plus il sera haut, moins il sera marqué. Le contraste étant moins important, le dégrader entre chaque zone sera plus doux.
  • Luminosité: Pour régler la luminosité. Je vous déconseille de le toucher, car on verra un peu plus bas, qu’un curseur permet de faire ça bien mieux.

Passons à la suite de la boite de dialogue:

 

Onglet Ton:

  • Le curseur point blanc va donner plus ou moins de force aux tons clairs.
  • Le curseur point noir va donner plus ou moins de force aux tons foncés.
  • Le curseur gamma va lui jouer sur le gamma, autrement dit, sur la luminosité de l’ensemble de l’image.

Onglet Couleur:

  • Le curseur température va jouer sur le rendu de l’image. Poussé sur la droite il va donner une atmosphère plus chaude. Poussez à gauche, plus froide.
  • Le curseur saturation des hautes lumières va, comme son nom l’indique, plus ou moins saturer les hautes lumières.
  • Le curseur saturation des ombres, va plus ou moins saturé les basses lumières.

Onglet Micro:

  • Le curseur Micro-contraste va augmenter l’accentuation de l’image
  • Le curseur Micro-Lissage va diminuer le bruit numérique (notamment dans les ombres)

C’est deux réglages qu’il vaut mieux effectuer sur un programme de retouche spécialisé si vous en avez un. Car leur performance ici est plutôt limitée.

Onglet O/L:

  • Le curseur Lissage des hautes lumières permet de diminuer le bruit chromatique dans les hautes lumières, fait perdre aussi en contraste.
  • Le curseur Lissage des ombres permet de diminuer le bruit chromatique dans les parties plus denses, fait perdre aussi en contraste.
  • Le curseur Coupure des ombres permet une transition entre les basses et hautes lumières plus en douceur.

Finalement:

Je dirais qu’il n’y a pas de recette miracle. On peut obtenir un peu tout ce que l’on veut, il suffit de tester, d’essayer de bouger les curseurs et regarder ce qu’il se passe.

On peut obtenir des rendus diamétralement opposés avec les mêmes images.

Premier exemple, un rendu bien connut. Celui qui signe le HDR. Très contrasté qui ressemble à un dessin. Avec une photo qui aurait plus de couleur, l’effet serait encore plus surprenant.

A l’opposé, une image bien plus naturelle. Difficile ici de savoir sans indication qu’il s’agit d’un HDR. La dynamique est certes étendue, mais elle n’est pas choquante. Cette image reste très réaliste.

Quand on compare ces deux images à celle de base, que l’on préfère un rendu saturé ou naturel, on voit tout de suite l’avantage que peut amener le HDR dans nos prises de vue.

Dès que l’on est en présence d’une forte dynamique, le HDR est un outil redoutable!

Le HDR est une histoire de gout.

Personnellement, je suis plus fan des HDR de nuit discrets (comme l’image de lustration de ce billet) que des HDR clinquants plein de couleurs et très saturé qui sont très proches des dessins.

Attention, je parle bien de les faires, et non pas de les admirer.

Car si j’aime faire des HDR tout en douceur, j’aime beaucoup admirer les ouvres de certains photographes qui poussent très loin le rendu.

Je vous conseille de bien vous amuser, de faire un maximum d’essais. Car, comme pour toute chose, c’est l’expérience qui vous permettra d’obtenir le meilleur.

Bon courage et bonne photo.

PS: Pour faire un HDR avec différent calque sur Photoshop, cliquer ICI

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

49 Comments
  1. steve54

    Merci Darth de nous avoir aussi montrer que l’effet peut être plus ou moins forcé, car lorsque l’on parle HDR, le résultat est forcément irréaliste et l’on n’insiste pas forcément sur le fait qu’il élargit la plage dynamique.
    J’ai aussi apprécié le site de Franck !!!!
    A+

  2. Très heureux que cette article t’es fait plaisir!

    J’espérais que tu sois satisfait de ton prix, et il semble que ce soit le cas, alors tan mieux!

    Il est vrai que le HDR est souvent vu comme un effet très fort, et ce n’est pas toujours le cas!

    C’était important pour moi de le souligner.

    J’espère rapidement voir une de tes œuvres ;)

  3. j’attendais ton article avec impatience et je ne suis pas déçu loin de là !
    c’est clair, très bien détaillé et un néophyte pourra très vite se faire plaisir en suivant ton pas à pas.

    le HDR est vraiment une question de goût (et j’en ai fait les frais sur mon blog!). On aime ou pas. Je crois qu’il faut bien choisir son sujet : bâtiments, véhicules, la nuit sont des thèmes qui se prêtent bien à cet exercice encore faut il qu’ il y ait déjà au départ une image « forte ».

    Moi j’ai un petit souci avec la nuit et n’ai pas eu trop le temps de m’y pencher. J’ai une forte montée du grain (malgré le 100 iso) et mes noirs ne sont plus noirs au final…. Dis docteur comment on fait?

    Merci d’avance et merci pour le lien (j’ai fait de même!)
    ;-)
    ps steve54 : merci pour le compliment et as tu un site ou blog?

  4. Merci Darth,
    Quel talent pour décrire et expliquer ce curieux procédé.
    Faudra que j’essaie avec un logiciel OpenSource celui-ci par exemple (Qtpfsgui)
    Mais comme ces machines me font peur, je prendrai mon courage à deux mains.
    Merci en tout cas et bientôt pour mes test…

  5. Très bon tuto Darth, une fois de plus, Bravo !

    Tout comme Picam, je pense essayer avec Qtpfsgui (pour être exact, j’ai déjà essayé une fois, mais ne comprenant rien à ce qu’on me demandais, j’ai laissé tomber…)

    Je pense que les curseurs doivent se correspondre un minimum et que ton tuto devrait m’être bien utile.

    Merci !

  6. Franck, merci de ton passage et pour le lien que tu as mis sur ton article.

    Pour ce qui est du HDR de nuit, c’est vrais que c’est une difficulté de plus à surmonter.

    Le gros problème vient surtout à cause de l’éclairage qui modifie la teinte du ciel et qui créait une montée de bruit dans les partie sombre.

    Ma recette est la suivante. Je fais une expo sur bien plus que 7 vue, et j’élimine les images trop claire (qui, contrairement à ce que l’on peut croire, son responsable de la montée du bruit.)

    Dans les cas vraiment difficile (comme pour l’image d’illustration) j’ai été obligé de passer par un programme spécifique pour reprendre le ciel qui était proche de la toiture, car une forte montée de bruit était présente.

    Picam et Aquillaa, je serais très heureux et curieux de voir les résultats de vos image!

    Je n’ai jamais essayé ce programme, et vos retours serait bien précieux!

    Merci de votre passage et de vos compliments qui me font vraiment plaisir!

  7. Bien voila,
    le premier essai avec le logiciel « Qtpfsgui » c’est programme du libre.
    J’ai fais l’essai une seule photo et j’ai un résultat surprenant, mais sympa.
    Me reste à tester les autres options… et il y en a ?
    J’ai mis les deux photos sur mon site… mais c’est le début.

    j’ai mis le site de Nicolas dans mes liens

    A bientôt et merci à Darth.

  8. Picam, j’ai effectivement vu ton essais et il est suprenant c’est vrai ;)

    J’ai hâte de voir tes essais avec plusieur image!

    Qsammi, content de t’avoir donner une piste pour essayer le HDR, toi aussi vien ici nous montrer tes essais ;)

  9. Chrystin

    youpie, depuis le temps que je cherche une explication claire, simple et précise, je l’ai trouvée!!!!!!!

    mais je savait déja qu’en venant chez toi j’aurais de très bonne informations, s’il te plait continue comme cela, il est génial ton blog !

  10. Hello,

    Merci pour ton passage et ton commentaire.

    Sache que si tu cherches un article et que tu ne trouve pas de réponse sur mon blog, fait le moi savoir, et je m’arrangerais pour te donner une réponse rapidement!

    Que ce soit par mail, ou sous la forme d’un article.

    Merci encore pour ton commentaire ;)

  11. chrystin

    ce n’est pas rentré dans l’oeil d’une aveugle ;-)

    mais déja lorsque j’ai des questions je viens ici, tu es une vraie source de renseignements.. on va t’appeller 007 ;-)

  12. Ben

    Un petit commentaire un peu tardif par rapport au dernier mais, forcé de constater que…tous les chemins mènent à Rome, ou plutot sur ton blog Darth!

    Depuis une petite quinzaine de jours j’ai découvert le blog du vénérable Trey Ratcliff (en anglais :sad: )…du coup je me mets à faire mes jolies séries de 3, 5 ou 7 photos, un coup de Photomatix et bla bla bla…

    Pas franchement convaincu des premiers résultats je googlise….et me voila sur ton tutoriel, en français, avec finalement l’impression qu’il n’y a pas 10000 endroits où trouver les bonnes infos ;)

    Encore une fois merci!

  13. Pas convaincu du tout mais bon……

    Chez Nikon, il y a Capture NX qui le fait très bien sans ces bidouillages, ça s’appelle le D-Lighting, il suffit de sous exposer sur plusieurs diaph et ça marche très bien sans ce prendre la tête, on dit merci qui….

    • Sauf que même chez Nikon et son D-lighting on ne peut pas aller aussi loin qu’avec un HDR !

      C’est simplement impossible pour un capteur d’encaisser autant de différence de dynamique en un seul cliché !

  14. Merci pour ce tutoriel.

    C’est quand même beaucoup de travail le HDR.
    En tout cas plus, me semble-t-il, qu’une retouche locale ou une fusion par calques (à condition d’avoir pris 2 photos à la prise de vue).
    Et le résultats me paraît plus naturel car seules les valeurs sélectionnées par l’opérateur sont modifiées et non une même valeur sur toute l’image.

    De plus, il ne me semble pas anormal d’avoir un (petit) pourcentage de valeurs crâmées dans une image car même l’oeil est parfois ébloui. Ce qui à mon avis rend l’image là aussi plus naturelle.

    Qu’en pensez-vous ?

    Frédéric

  15. Je ne peux pas nier le fait qu’une retouche locale avec deux images peut être plus précise et surtout bien plus naturel.

    Après, tout dépends aussi des écarts de luminosités que l’on retrouve sur la scène.

    Un franc contre jour ne pourra pas réellement être compensé avec ta méthode, et dans ce cas un HDR pourra aller plus loin.

    Par contre, il m’arrive de faire des images HDR que je travail avec l’image d’origine (celle qui a la meilleure expo) Ici on retrouve un peut la description de ta méthode avec pas mal de souplesse.

    C’est très efficace par exemple quand j’utilise mon ND 1’000 et que je me retrouve avec des chutes d’eau cramées.

    Pour les petites zones cramées, tout dépend de leurs postions et de leurs nombres.

    Cela peut donner du réalisme, mais ça peut aussi gâcher une photo.

    Si je regarde tes images, la grande majorité sont parfaitement exposé sur toute la scène, et le peu qui présentent des zones « cramée » elle sont réduite et font partie d’une logique qui va avec le décors.

    Bref, je crois que dans l’ensemble on est plus ou moins d’accord.

  16. Bon il va falloir que je m’entraine un peu, c’est particulier la retouche d’un HDR. J’ai un exemple moyennement convaincant. En tout cas, c’est vraiment intéressant comme résultat.

    Et comme d’habitude c’est à utiliser avec modération! :lol: :lol:

  17. Moi je conseille surtout de ne pas se contenter de Photomatix ou CS5, mais bien de retravailler l’image une fois le HDR créé afin d’en sortir le meilleur:

  18. Ca y est, tu vas voir mes premiers essais de HDR par mail. J’aimerai vraiment ton avis pour savoir si je suis sur la bonne voie ou s’il vaut mieux que je passe mon chemin.

    Je sens qu’il me manque un petit quelque chose mais alors quoi exactement… :-?

    • Coucou,

      Je me permet de te répondre par les commentaires, car j’ai ces jours la bougeottes et comme mes mails arrive sur mon ordi (je sais, quand on a un iphone, c’est la honte de faire ça).

      Ta photo des escalier est très belle, et franchement j’adore, sans savoir que c’est du HDR, on aurait eu beaucoup de peine à deviner, les tons pourpre son très beau et le rendu est plein de douceur.

      Pour le paysage de montagne, je pense que le problème vient du fait que la scène n’avait pas besoin d’un traitement HDR!

      Ce qui te manque dans ce cas, c’est la vrai différence de dynamique que le HDR aurait du compenser et qui « signe » ce style d’image!

      Mais pour des premiers essais, c’st très réussit, bravo!

    • Je crois que tu as réussi à me vexer pour les montagnes! :lol: Bon c’est ma faute, j’aurais dû t’envoyer les originaux. Je pense contrairement à toi que le HDR était mérité! Je vais finir par croire que j’aime les rendus « signés » HDR et que je suis incapable d’en faire! :lol: :lol:

      Pour l’escalier, j’ai effectivement voulu éviter un rendu agressif, il faut dire que le sujet ne s’y prête pas trop. Je pense par contre avoir un peu moins réussi la « chambre » que je vais t’envoyer en punition :-P . Mais c’est la faute au bruit je pense…
      Mais dans l’ensemble, ça me rassure un peu. :-P Merci pour les critiques!

    • Ha oui, je dois avouer que là le rendu laissait croire qu’il n’y avait pas de fort décalage de lumière.

      J’ai hâte de recevoir ta punition pour te dire ce que j’en pense.

      Et courage, comme pour tout, le HDR l’expérience compte aussi! 8)

  19. Bon je sais que c’est toujours un peu le désert sur les vieux articles….

    Mais je n’arrive à sauvegarder mon image avec Photomatix avant les différents développements. J’ai cherché partout mais l’option est grisée. Je ne comprends pas.

    Quelqu’un a-t-il réussi cette étape? :gne:

  20. Sysy

    ;) :$$: ;) Bravo pour les descriptions d’utilisation. Souvent ces modes d’emploi qui se disent pour débutants emploient déjà des mots qui nous sont inconnus quand on n’est pas du tout mais alors pas du tout un pro.
    Je ne vais pas manquer d’essayer un bel effet HDR.
    Encore merci de penser à nous pauvres gens sans expériences. ;) :$$:

    • ;) Crois-moi, même avec le tutoriel de Darth, ce n’est pas si facile. La version en a profité pour évolué depuis et il y a des choses qui ne sont pas forcément intuitives ni identiques.

      Mais on finit par s’y retrouver. :tumbsup:
      Mais sans le tuto de Darth… :dead: je n’imagine même pas. :plok:

      Bon essai! Il faut 2 ou 3 HDR pour arriver à cerner suffisamment le logiciel et obtenir les effets qu’on souhaite.

2 Pings & Trackbacks
  1. […] tuto plutot bien fait sur l’excellent blog de Darth un vrai couteau Suisse de la […]

  2. […] Tuto photo: le HDR –> I Love it!!!!!! […]

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓