Comment photographier les Nouveau-nés (bébé)

Article Invité

illustration-article-nouveau-nes

Tout d’abord, Darth, Merci de me laisser la plume… C’est un honneur que de retrouver mes lignes sur THE Darth’s Blog!!

Je vais donc vous aider un peu avec cette lourde tache qu’est la photographie d’un nouveau-né. Que ce soit le vôtre ou celui de vos amis, vous voulez évidement que le résultat soit à la hauteur de l’évènement, et donc impeccable… Pour cela, il vous faudra vous munir d’un peu de technique, une pincée d’originalité, d’une bonne dose de patience, et surtout d’une bonne préparation.

De la préparation? Pourquoi? Parce que le jour de la séance photo, vous aurez une quantité de choses à gérer: la lumière, la technique, la sécurité du bébé (à ne pas négliger bien entendu…), l’appréhension des parents (ainsi que la vôtre), les décors, les accidents involontaires et les humeurs du petit, etc… Donc plus votre shooting sera préparé, plus vous aurez de chances de bien gérer tout le reste. Mais PAS DE PANIQUE!! Je vous donne quelques petites astuces, et deux ou trois conseils pour que tout se passe bien!

La sécurité

Avant de commencer quoi que ce soit, gardez toujours à l’esprit que seule la sécurité du bébé compte!!! Sachez que beaucoup des photos que vous aurez pu voir en cherchant l’inspiration, sont en réalité des photos composites, c’est à dire, l’assemblage de plusieurs photos. Donc pitié, pas de bébé suspendu à un drap, accroché à une branche, ou façon hamac, ou tout autre idée dingue comme celles là ! En tout cas, pas au début !

Certaines poses peuvent aussi être dangereuses pour le bébé s’il n’est pas maintenu. Dans l’exemple ci-dessous, Il a fallu prendre deux photos, puis les assembler sous photoshop. J’expliquerais cela en détail dans un prochain article.

erwan

Ou trouver ses accessoires?

C’est une question que je reçois assez souvent.

Il faut déjà que vous ayez une idée globale de ce que vous souhaitez faire. Pour une première fois, essayez quelque chose de simple, ne vous lancez pas dans des poses trop compliquées pour le bébé, car il faut quand même un peu d’expérience. Cependant, mettre le bébé sur le ventre dans une malle est assez facile à réaliser par exemple, car ils se sentent bien dans cette position et se callent bien d’eux même. Cherchez l’inspiration tout autour de vous et une fois que vous avez une idée claire de ce que vous souhaitez faire, alors commence la recherche d’accessoires…

Il y a des sites spécialisés pour la vente en ligne de ce genre de produits. Beaucoup me contactent pour me les vendre. Je ne m’en suis jamais servis pour deux bonnes raisons: la première, ces accessoires sont hors de prix (comptez 20€ (hors frais de port) pour un bonnet et une culotte tricotée au lieu de 5 à 6€ si vous le faite maison). La deuxième raison, c’est la créativité, et l’originalité. Avez vous envie que vos photos ressemblent à toutes les autres? C’est sur, cela facilite la tache, cependant vous n’aurez pas la même satisfaction si vous avez pensé et imaginé votre décor du début à la fin, et recherché vous même les accessoires. Mais c’est à vous de voir quel est votre objectif lors de cette séance photo.

Donc pour trouver vos accessoires, soyez à l’affût en permanence. Dans les magasins de décoration, de vêtements (châles, foulards), dans les magasins de tissus pour les fonds, dans les brocantes et dans les merceries pour trouver des petites fleurs, nœud, rubans, ou autre.

Et puis si vous souhaitez habiller le bébé d’un joli bonnet, rien de tel que de le fabriquer vous-même. Vous ne savez pas encore tricoter? Pas de panique, You tube est là ! En quelques heures j’avais fabriqué mon premier bonnet. Vous pouvez alors le faire sur mesure, et surtout avec les couleurs qui s’accorderont parfaitement avec votre décor. Et puis, si vous n’avez pas la patience… Appelez mamie tricot, elle sera contente de se sentir utile!

Ah bien entendu, pensez à regarder dans votre propre grenier s’il n’y a pas des objets qui pourraient faire l’affaire! Un panier en osier, une valise, une couverture, une vielle poussette…

Demandez aux parents s’ils ont des objet qu’ils aimeraient utiliser. Et si cela est possible, si l’objet s’y prête, cela peut donner de grands moments !

Je me souviens pour la photo ci-dessous, le berceau était celui du papa quand il était lui même tout petit. Le jour de la séance photo, il a mis son fils pour la première fois dans son berceau, ce fut un grand moment d’émotion pour lui, et j’étais là pour l’immortaliser. La photo, à ce moment là, à pris une autre dimension.  Ce n’est certes pas ma meilleur photo, car c’était dans mes débuts, mais ce moment est l’un de mes meilleurs souvenir en tant que photographe nouveau nés.

nael

Et puis parfois vous avez imaginé une image depuis longtemps sans trouver l’accessoire idéal pour la réaliser, et au hasard de vos ballades vous vous retrouvez nez à nez avec l’objet idéal pour ce que vous souhaitiez faire.

Ca a été le cas pour l’image ci-dessous. Cela faisait 6 mois que je voulais mettre un bébé dans un sac, j’avais gardé l’idée dans un coin de ma tête, sans jamais trouver un sac à la bonne taille, au bonnes couleurs, avec un aspect douillet et chaleureux et surtout assez ferme pour qu’il ne plie pas sous le poids du bébé.. C’est finalement un sac fait pour les chiwawas qui a fait mon bonheur !! Je n’y avait pas pensé mais je l’ai trouvé dans un centre commercial sur un stand bien mis en évidence… « Parfait » me suis-je dit !!

erwan-2

Dernier conseil pour les accessoires : Point trop n’en faut!!! Le sujet principal est bel est bien le bébé, ne le faite pas disparaître derrière un monticule d’accessoires inutiles. Le décor doit servir à mettre le bébé en valeur, et non l’inverse!

Organisation de la journée shooting

Surtout, ne prévoyez rien d’autre dans votre journée que la séance photo. Un bébé peut se montrer capricieux, et il m’est arrivé d’attendre des heures que le bébé s’arrête de pleurer. Alors quand il se calme, il faut être très réactif car cela peut ne durer que quelques minutes. Votre meilleure arme sera donc… La patience!

Quand faire la séance photo?

L’idéal, est de réaliser la séance photo dans les 15 premiers jours du bébé, le mieux est encore entre 4 et 10 jours. Le bébé dort encore beaucoup et pleure peu. Son sommeil est très profond, ce qui permet de le bouger et le changer de position assez facilement. Passé les 15 premiers jours, ils sont plus éveillés, plus agités, et surtout… les coliques commencent… Le cauchemar des parents, et… du photographe !

Déroulement de la séance

La séance photo commence vers 10h. J’installe le matériel et en profite pour discuter avec les parents et faire plus ample connaissance. Je leur montre les décors prévus et leur explique comment va se passer la journée.

On déshabille bébé, que l’on emmitoufle dans une couverture bien douillette et bien chaude (bah oui, va pas falloir le faire quand il dormira, ca risquerai de le réveiller !),  Maman nourrit bébé, qui est alors repus, et la séance pourra commencer une fois qu’il sera bien endormi.

(Petite astuce pour savoir s’il est profondément endormi ou s’il somnole : Levez un de ses petit bras, et lâchez le (pas trop haut quand même.. !) si son bras redescend doucement, c’est qu’il est dans un sommeil léger et qu’il résiste encore à la manipulation. S’il tombe comme une pierre, c’est bon, il est à point !)

Il faut que votre planning des décors soit assez clair dans votre tête (s’il y en a plusieurs). Commencez par un décor assez simple pour voir comment le bébé réagit. Puis augmentez la difficulté. Cela permet aussi aux parents de s’habituer à vous voir manipuler leur petit joyau. Le fait que les décors soient bien préparés à l’avance permet aussi d’en changer rapidement, et donc de profiter au maximum du laps de temps ou le bébé est de bonne composition, cela peut vite s’arrêter, il faut donc profiter de chaque minute.

Cependant, lorsque le bébé est bien installé dans le décor, ne le bougez pas avant d’être sur d’avoir l’image que vous vouliez réaliser. C’est surtout au moment du changement de décors qu’il risquera de se réveiller, donc prenez le temps de peaufiner sa position, et de vous assurer que vous êtes satisfait de chaque détail de votre image (position du bébé, fond, lumière, bokeh…)

Entre temps, il est possible que le bébé se réveille, laissez alors les parents avec bébé, ils sauront le calmer mieux que vous, et attendez le prochain créneau.

Pendant ce temps là, vous pouvez aussi en profiter pour faire quelques clichés avec les parents, et installer le décor suivant. Il ne faut pas oublier aussi de prendre quelques photo du petit chou lorsqu’il est éveillé (éviter quand il pleure évidement), mais les photos ou on arrive a capter un regard une expression particulière ou un sourire ont toujours un impact particulier et dégagent une certaine émotion.

jules

N’hésitez pas à renoncer à un décor si vous sentez que les parents ou le bébé sont trop fatigués. Le principal est de passer un bon moment en respectant le rythme de chacun, et surtout celui du bébé.

Ce genre de séance peut être très éprouvant pour les parents qui seront assez bouleversé de vous voir manipuler leur bébé. Soyez à leur écoute aussi. Si vous voyez que c’est difficile pour eux, simplifiez les décors, ou écourtez un peu la séance. Chacun réagit à sa manière. Plus vous serez à l’aise plus ils le seront aussi, mais cela viens après quelques séances.

Mettre le bébé à l’aise pour qu’il accepte les positions

Il y a quelques petites astuces très importantes pour se donner toutes les chances que le bébé s’installe facilement dans le décor:

Le bruit blanc

Vous trouverez une application sur votre smart phone qui s’appelle «White noise», le bruit blanc. C’est le bruit que fait la TV quand elle ne capte aucune chaîne. Mettez votre smart Phone quelque part dans le décor, près de bébé, sous une couverture ou derrière le décor, cela lui permet d’avoir un repère dans l’espace, et cela va l’apaiser. Les parents ont souvent été bluffés de l’efficacité de cette astuce et on aussitôt téléchargé l’application!

La bouillotte, Vous aimez arrivez dans un lit glacial ? Non ? Bébé non plus !

Et oui, les astuces de grand-mère sont souvent les meilleures en ce qui concerne les bébés! Vous pouvez préchauffer l’endroit ou vous aller positionner le bébé avec une bouillotte ce que évitera qu’il se réveille au moment crucial!

La température ambiante

Évidement, vous aller vouloir mettre le bébé nu… C’est plus gracieux qu’avec la genouillère, et la couche… Enfin, comme vous voudrez, à chacun son style après tout! Mais si vous décidez de le déshabiller, il faut que la température ambiante soit entre 27 et 30 degrés. Prévenez les parents de monter le chauffage pour ce jour là, et prévoyez un petit chauffage d’appoint au cas où, c’est plus prudent!

Chouchouttez le!

Pendant 9 mois, le bébé a été dans un espace très confiné. Donc il a besoin de se sentir sécurisé et entouré. C’est pourquoi finalement, les décors qui semblent les plus difficiles car avec très peu d’espace, sont souvent les plus facile. J’ai mis une fois un bébé dans un casque de moto, il a dormit comme un loir!

leo

Si votre décor n’est pas du tout confiné, alors entourez bien le bébé de vos mains (chaudes si possible) ainsi que de celles de la maman ou du papa, pour l’apaiser. Lorsqu’il est bien endormi, enlevez vos mains délicatement. Peut être qu’à ce moment là il se réveillera, alors renouvelez l’opération.

Et enfin…

Gérez votre stress !!

Les bébés sont de vrai éponges, et ressente l’ambiance de la pièce. Et évidemment, ce n’est pas tous les jours que l’on manipule un tout petit bout, donc il est naturel d’avoir un peu d’appréhension. Mais si les parents sont stressés, ou si vous l’êtes, il sera plus difficile de mener à bien la séance photo. Et en plus vous ne profiterez pas de ce moment. Avant de commencer la séance, avant de frapper à la porte des parents, je me pose 5 minutes, je ferme les yeux, et je respire, je me relaxe, je retrace rapidement dans ma tête les décors prévus et les choses à ne pas oublier, et c’est partit!

A moins que vous soyez quelqu’un qui ne connaît pas le stress, alors cette étape est primordiale! Et rappelez vous, que le plus important est de passer un bon moment tous ensemble, alors DETENDEZ VOUS!

L’aspect technique

La Lumière

Faut-il maîtriser les flashes studio?? Clairement : Non ! Ce n’est pas nécessaire pour ce genre de photo. Je travaille entièrement en lumière naturelle. Cependant, il faut alors avoir conscience de quelques paramètres. Il faut que la pièce ou vous ferez vos photos soit la plus lumineuse possible, et que la lumière extérieure soit elle aussi lumineuse, et mais surtout diffuse (c’est a dire pas de lumière directe). L’idéal est une journée nuageuse mais claire, dans ce cas, la gestion de la lumière sera facilitée, les nuages servant de diffuseur naturel. En cas de journée ensoleillé, placez des diffuseurs aux fenêtres (des voilages blancs feront l’affaire). S’il y a une baie vitrée dans la maison, placez-vous a proximité.

Les lumières studio permettent bien sur de mieux contrôler la lumière, mais attention tout de même à ce que la lumière soit la plus douce possible! Évitez les coups de flash direct, les yeux des bébés sont très fragiles!

Lumière studio, ou lumière naturelle, à vous de voir, selon vos goûts et vos envies, les deux options s’offrent à vous! Tout est possible !

Le matériel

J’utilise un 5DMII, mais un simple boîtier d’entrée de gamme fera l’affaire! Coté objectif, j’utilise un 50mm 1.4, il est très lumineux, a un beau piqué, un beau bokeh, il est parfait pour le portrait. L’utilisation d’un objectif macro peut aussi permettre des compositions plus intimistes sur des petits détails de bébé, les mains, les yeux, les pieds etc… Pas besoin de grand chose d’autre que cela!

Des réflecteurs sont indispensables, au moins un, pour déboucher les ombres (si vous avez choisit la lumière naturelle)

Il est plus pratique d’avoir un support de fond pour maintenir la couverture ou le papier peint ou autre qui vous servirons de fond.

Les réglages

Darth à déjà fait de nombreux articles sur le sujet, donc je ne vais m’étendre. Mais quand même quelques petits conseils spécifiques…

La peau des nouveaux nés a tendance à être un peu rougeâtre. Vous pourrez contrer cela en adaptant votre balance des blancs, et en surexposant un peu la scène.

Utilisez une grande ouverture pour donner une bel aspect doux à votre photo.  La vitesse soit être au moins de 1/60 pour éviter le flou de bougé. Les isos les plus faible possible, comme toujours…

La retouche

Ce sujet mériterait un article à lui tout seul. Cependant, la retouche est quelque chose d’assez personnel, et c’est à vous de trouver votre patte. Cependant, fuyez les traitements trop contrastés qui auront tendance à faire ressortir toutes les petites nuances disgracieuses d’une peau de bébé, et éviter trop pousser la saturation (toujours pour cette histoire de rougeurs). Le sujet est délicat, votre traitement doit l’être aussi, et être fait avec finesse. Avec l’outil correcteur, effacez toutes les petites peaux, et petites griffures qu’on souvent les bébés, afin que rien de vienne perturber la lecture de l’image.

J’utilise beaucoup la retouche sélective car le bébé et le décors ne méritent pas le même traitement. Cela permet de contraster le décor, tout en gardant l’aspect doux et délicat du nouveau-né.

Voilà, vous avez maintenant tous les éléments en main pour réussir vos photos de bébés, à vous de jouer !

À propos de l'auteur:

Admettre que la vie humaine soit gouvernée par la raison, c'est détruire toute possibilité de vie...Suivre ses rêves, ses envies, ses folies, ses passions, c'est ainsi que je veux mener ma vie http://www.barbara-rhumel.com/

2 Comments
0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓