Master Tour, petite balade en voiture…

Oui, je suis toujours en vie, j’ai un peu hiberné, comme les ours, mais je suis toujours vivant.

Mon retour est surtout temporaire, je vous donne RDV en septembre pour le VRAI retour du blog avec toutes les explications et détails sur ma longue absence, mais en attendant je me devais de vous conter une petite histoire que j’ai beaucoup aimé vivre.

Et si on faisait une balade en voiture:

En août dernier, j’ai reçu un très sympathique mail de Gregory, qui me demandait si j’étais intéressé par participer à une mini web série proposé par Euromaster dans le cadre d’une petite opération commerciale. Quand vous aurez fini la lecture de mon billet, vous pourrez allez voir les détails de cet épisode ici: Balade architecturale à Lausanne.

L’idée, c’était de faire la route du point A au point B en voiture en parlant de ma passion, mon métier et le coeur de mon blog, en un mot la photo.

J’avoue que j’ai trouvé l’idée bien sympathique, au-delà de toute autre motivation, pouvoir faire un bout de route pour parler de ma passion et que ce soit dans un cadre différent et un public différent que celui qui me suit m’a beaucoup plus.

C’est donc un oui très positif que j’ai fait suivre dans ma réponse.

Organisation et balade en train:

Bien sûr, après avoir dit oui, il fallait organiser la petite balade, c’est ainsi que j’ai échangé pas mal de mail et de coup de téléphone avec Gregory, et je reconnais très franchement que j’ai tout de suite eu beaucoup de sympathie pour ce sympathique personnage, qui à su m’épater plus d’une fois … mais on y reviendra un peu plus loin.

Après avoir longuement parlé, j’avais le choix de l’étape, soit Colmar -> Genève, soit Genève -> Nice si ma mémoire est bonne.

Comme je n’avais jamais vu Colmar et que j’avais plus d’intérêt pour ce trajet que celui en direction de Nice, j’ai donc choisi cet itinéraire.

L’idée était que je me rende à Colmar en train et que l’on fasse la route jusqu’à Genève en voiture.

Pour ceux qui me connaissent bien, ils doivent savoir que j’ai un problème avec le train, mais quelque chose d’infernal.

En fait, je suis malade en train, level GOD, même en prenant des médicaments contre les mots de voyage et tout, je suis vraiment malade.

Ce qui est le plus étonnant, c’est que je peux prendre l’avion, le bateau sur une mer déchainée, lire dans une voiture …etc, pas le moindre problème, mais le train me rend vraiment malade.

Donc, autant dire que la balade en train Genève/Colmar fut un véritable enfer pour moi.

Découverte de l’équipe et de Colmar:

Découverte de Colmar, c’est un bien grand mot, soyons franc, quand je suis sorti du train, je ressemblais un peu à un Zombie, ma seule et unique envie était de trouver mon hôtel, prendre ma chambre et m’écrouler sur le lit.

C’est donc avec une joie non dissimulée que j’ai appris que l’équipe n’avait pas fini les derniers plans de l’épisode avant le mien et qu’on se verrait un peu plus tard, j’ai donc pu dormir un petit moment, ce qui m’a fait du bien.

Assez tard, soyons francs, j’ai rencontré l’équipe, qui devait tourner LE dernier plan de l’épisode avant qu’on se trouve un petit restaurant pour manger.

C’est à ce moment-là que j’ai découvert l’équipe, que j’ai découvert nos pros de la prise d’image, que j’ai découvert notre charmante présentatrice et que j’ai pu mettre un visage sur le prénom Grégory.

On a cherché un coin sympa dans la ville pour qu’ila puissent tourner cette scène de fin, enfin, quand je dis “on”, je veux plutôt dire “ils”, je n’ai fait que suivre en parlant avec eux.

C’est à ce moment que j’ai commencé à faire connaissance avec les membres de l’équipe et que j’ai eu la surprise de découvrir que Gregory parlait russe.

Quand la prise de vu fut terminée, on a mangé dans un resto Italien, puis nous sommes retourné à l’hôtel passé une nuit afin d’être en forme pour le lendemain … ce qui ne faut pas le cas de tous.

Départ …

Quand je me suis réveillé le lendemain matin, j’étais toujours malade, j’étais même très mal et du coup j’avais un peu d’appréhension pour faire cette route.

Je me suis donc forcé à prendre un bon petit déjeuné, puis je suis parti avec Gregory récupérer notre carrosse pour cette étape, puis direction l’Euromaster ou nous avons rejoint le reste de l’équipe.

Nous avons tourné la première scène de cet épisode de la websérie … oui, vous verrez tout ça, je vous mets la vidéo en fin d’article.

Une fois la petite scène tournée et le “pipi de sécurité” effectué, nous avons pris la route direction Genève … non … pas tout de suite, direction Lausanne en fait, et pour être plus précis, direction l’EPFL.

Un peu de routes à travers les montagnes pour découvrir l’EPFL:

Je vais me faire passer pour un gars un peu chauvin, mais les routes suisse sont à mon goût vraiment très belles, surtout ce trajet, qui nous fait rouler au milieu des montagnes et nous offre de beaux paysages pour ravir nos yeux.

C’est aussi une très bonne ambiance pour se laisser à parler, de tout de rien, et durant notre balade en voiture ou j’étais en compagnie d’Hélène et de Grégory.

Quand je dis que nous avons parlé de tout, je pense qu’on a vraiment parlé de tout, de science, de religion, d’art, de cinéma, de photo bien sûr, bref, de belles discussions très intéressantes, qui avec l’aide de ces beaux paysages, nous on donné l’impression que le temps passait trop vite.

Nous sommes arrivés à Lausanne ou le but était de faire de la photo d’architecture du fameux bâtiment “Rolex”, qui a cette forme particulière de vague donnant droit sur le lac.

Cela m’a fait drôle de revenir presque en pèlerinage sur ce lieu chargé de souvenirs pour moi.

On a passé un moment à faire les prises de vue pour l’épisode, puis nous sommes repartis en direction de Genève, toujours dans une belle ambiance et de belles discussions, profitant de la route pour réaliser mon interview:

Conclusion:

Je fus malade deux jours, d’un point de vue “santé”, j’ai vraiment souffert, par contre, j’ai passé réellement un merveilleux moment et je garde un superbe souvenir de ce roadtrip, un souvenir avec un déclencheur émotionnel simple, quand je croise un Euromaster, j’y repense et c’est vraiment très sympa.

Alors, je sais, comme ce fut une petite opération commerciale, on peut penser que mes mots ne sont pas le reflet d’une réalité, je ne vous demande pas de me croire sur parole, mais tout ce que j’ai écrit ici, je l’ai vraiment pensé, j’ai vraiment passé un merveilleux moment où je me suis bien amusé, j’ai découvert des personnes attachantes et j’ai vécu une très belle aventure.

De mon côté, je vous donne rendez-vous en septembre pour le retour du blog, avec pas mal de changement en perspective, mais faut toujours faire ce que l’on aime … ainsi que des explications détaillées sur ma très longue absence et l’avenir du blog.

Sur ce, bon courage et très bonnes photos !!!

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

9 Comments
  1. Salut Darth,

    Super !!! nous avons de tes nouvelles :tumbsup: J’ai l’impression au vue des photos que tu vas beaucoup mieux :zooh: . On va patienté tranquillement jusqu’au mois de septembre :ll:

  2. Philoux

    Hi Darth,
    je ne savais pas qu’il y avait des ours en Alsace ?
    Belles routes suisse effectivement…en Aout nous suivrons le même chemin de Munster jusqu’en Italie.
    Vivement Septembre.
    Au plaisir.
    Philoux_alex

0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓