Cette photo est retouchée!

geneve-suri-nb

…Hé oui, je l’ai passé en N&B!

Je pense que vous avez deviné de quoi va parler mon article. Si vous n’avez pas encore compris (ce serait étonnant quand même) je parle de cette fameuse loi que veut faire passer la députée UMP Valérie Boyer.

Elle veut que toute photo retouchée soit signalée ainsi: “Photographie retouchée afin de modifier l’apparence corporelle d’une personne”

Elle espère ainsi préserver les gens d’une fausse image qu’ils se font des mannequins et autres célébrités en couverture de nos magazines:

Ces Images peuvent conduire des personnes à croire à des réalités qui, très souvent, n’existent pas.

Cette mesure, si elle passait, concernerait la publicité, mais également la photo de presse et d’art, et ceci, sur tout support que ce soit.

Partant de là, je me suis interrogé et j’ai essayé de voir la chose de façon objectif.

Voici ce qui ressort de ma pensée.

En première lecture, cela peut sembler être une bonne chose.

En effet, qui d’entre nous n’a jamais vu une photo d’un magazine en se disant:

Celle-là (la photo), elle est vraiment retouchée!

On pourrait donc se dire que le dicta de la mode qui nous rabâche des formes et des physiques parfaits serait mis à mal et qu’au final, ce ne serait pas si mauvais que ça.

On ne verrait plus de pub avec des filles qui ont des jambes aussi longues que celles des Barbies, et on ne verrait plus non plus des bourrelets présidentiels fondre miraculeusement. On ne verrait plus des peaux si lisses qu’elles en perdent toute expression, et certaines dames politiques garderaient à leurs doigts tous leurs bijoux.

Mais cette loi veut aussi toucher à la photo d’art.

Et là, j’ai commencé à réfléchir de façon plus approfondie, en essayant de comprendre ce qu’allait engendrer une telle loi.

Je peux volontiers admettre que la photographie de presse ne devrait pas avoir le droit d’être retouchée. On ne peut pas travestir l’info. Et pour moi enlever un membre de la sécurité sur une photo d’un président et du pape, c’est de la désinformation.

Par contre, si un spécialiste du portrait qui présente ses clichés retouche sa photo, on ne devrait rien avoir à redire. C’est de l’art, et l’art ne devrait pas avoir de barrières. Personne n’a crié au scandale quand de grands peintres en ont fait autant.

Il est pourtant vrai qu’en peinture notre vision des choses est différente, car même si l’artiste a triché, on ne voit pas dans la peinture une réalité. Ce qui n’est pas le cas de la photo qui nous renvoie une image que notre cerveau interprète comme une capture de la réalité.

Mais, est-ce que les gens sont vraiment dupes ?

La question est posée, qui arrive encore à croire ce qu’il voit dans les médias en ce qui concerne les images?

Sur mes propres photos, certains arrivent à me demander si elles sont reoutchées.

On peut donc douter de la crédulité du public face à ces images.

Il y a aussi un autre problème à ce texte de loi, qu’est-ce qui distingue une retouche d’un traitement? Qu’elle est la frontière entre les deux? J’en avais d’ailleurs parlé dans un article que vous pouvez trouver là: cliquer ICI

Cette frontière brumeuse entre la retouche et le traitement pose donc un réel problème. Car si on considère qu’une image est retouchée du moment qu’elle passe sur un programme tel que Photoshop, on peut dire que 100% des images publiées son retouchée!

Malheureusement, il existe pourtant bien un mal profond qui pousse certaines personnes à chercher la perfection de leur corps en trouvant comme modèle ces “humains ” qui grâce à la retouche ne le sont plus vraiment.

On peut alors essayer d’extrapoler, est-ce qu’un simple avertissement va les empêcher de rêver à cet idéal?…On peut effectivement en douter.

Je ne vais pas entrer dans le domaine qui ne m’est pas familier, en vous faisant un long discours sur la psychologie. Pourtant, je pense bien que pour résoudre le problème les députés devraient plutôt privilégier cette piste.

Conclusion:

L’idée part d’une bonne intention, en effet elle a pour but de protéger les personnes les plus fragiles.

Malheureusement, elle est très mal mise en oeuvre et surtout ne cible pas le vrai problème. Elle finit par imposer des barrières liberticides qui au final feront plus de mal aux personnes non concernées qu’aux grandes publications….Les phrases sur les paquets de cigarettes en sont la bonne preuve.

Pour les habitués de mon blog, vous connaissez ma position quant à la retouche (voir ICI et ) mais est-ce que je veux pour autant qu’une loi m’oblige à le faire? je dis NON, bien qu’en réalité cette loi ne me toucherait pas, j’habite en Suisse. Mais il ne faut pas laisser ce genre de loi liberticide avoir un avenir.

C’est donc un mauvais combat que livre cette chère Valérie Boyer.

Je vous invite à signé la pétition suivante (cliquez ICI) ainsi que de lire quelques commentaires par là (cliquez ICI)

Au final, je vous propose de jeter un oeil sur l’édito de Guy Michel Cogné dans le dernier Chasseur d’Images.

Bon courage et bonne photo…retouchée ou non ;)

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

15 Comments
  1. La proposition de loi est absurde bien entendu mais elle aura eu le mérite de faire parler. Si les publieurs de photos abominablement modifiées pouvaient enfin prendre conscience des dangers des images non légendées. Car le problème n’est pas la photo mais l’absence de légende.

    Enfin, tout ceci démontre une absence de connaissance de la photographie.

  2. oud_s@hotmail.com

    Mouais c’est plus DR qui m’emm* profondément : à quand un décret interdisant l’utilisation de ce DR qui empêche au minimum de se faire de la pub ?

    A quand une mention “attention vous allez faire bobo à quelqu’un ” écrit sur un lance-roquettes ?

    Quel intérêt en retire l’auteur de cette daube, à part un contrôle des images ? Quel prestataire sera chargé de ces vérifications ? Sur quels logiciels ?

    Amitiés

  3. Ghile

    Je constate qu’encore une fois nos dirigeants n’ont pas la moindre idée de ce dont ils parlent (cf Christine Albanel parlant des pare-feus de la suite open-office et rédigeant hadopi…). Le problème, c’est que s’ils restent inactifs, ils sont mal notés par Sa Seigneurie et ils giclent. Résultat : ils pondent tout et n’importe quoi… parce que franchement, d’où ça sort un projet de loi pareil ???

  4. Bon article! C’est marrant, je suis en train d’écrire un petit article sur “retoucher ses photos” ;-) On aura toujours des pours et des contres… Et en plus quand il s’agit de lutter contre le problème de l’anorexie (qui ne se déclenche pas à la simple vue d’une photo retouchée!), on cherche des solutions un peu simplistes. Peut-être vaudrait-il déja mieux contrôler les agences de mannequins, non?

  5. Vous avez tous des avis qui sont très instructif, et je vous remercie de les avoir partagé.

    Oud_s, c’est vrai que le débat du DR devrait être pris un peu plus au sérieux, je ferais peut-être un article prochainement sur le sujet.

    Chou, merci pour avoir mis ce lien sur ton site très sympa ;)

  6. taz

    J’avais jamais pensé au fait que dans les journaux, ils retiraient des agents de sécurité ou autre. c’est vrai que dans ce cas, ça devrait être interdit

    Voici une tentative de définition entre un traitement et une retouche
    Traitement : touche la totalité de l’image ou une zone globale (arrière plan, premier plan) par ex: luminosité, contraste, température, etc.
    Retouche : traitement local (les yeux, les feuilles d’un arbre), modification du profil d’une zone (le contour du nez, etc.), supprimer/ajouter une autre photo, modification des couleurs localement (des yeux bruns qui deviennent verts)

    Sur la loi, on risque de voir ce texte partout, et on va arriver au syndrome “5 fruits et légumes par jour”, à savoir tout le monde le connait mais tout le monde s’en fiche. Quelq’un peut dire quel pourcentage de la population applique cet adage depuis que ce texte apparait partout ?

  7. steve54

    Je met un peu de temps à répondre à cet article, car lorsque j’ai entendu pour la première fois parlé de ce texte, je me suis dit que cela était une très bonne mesure. Avec ton article et après en avoir discuté avec un modèle (amateur) que je viens de faire poser, je suis plus nuancé.

    Tout d’abords, je comprends la nécessité d’étendre la mesure aux photographies d’art, car les grands groupes s’engouffreront dans la faille pour ne pas mettre l’apposition, de plus, il sera beaucoup plus long d’établir si la photo à été prise par un artiste ou tout autre photographe.
    Je pense aussi comme taz qu’il faut séparé le traitement et que seul la retouche doit être visé par ce texte.

    Dans les pour :
    – Ça calmera surement nos chers politiques de voir sur les clichés “officiellement” non-posé, apposé cette avertissement, cette polémique a, en effet, pu mettre au jour le fait que certains bourrelés ont miraculeusement disparus sur notre président, je pense que dans le contexte actuel, ils ont d’autres chats à fouetter que mettre en avant leur image trafiquée dans les journaux.

    – Le fait aussi que de superbes mannequins trié(e)s sur le volet, soit triturés dans tous les sens pour être embelli m’a toujours dérangé. Le message délivré est du style ; “t’auras beau être la plus belle des femmes, on est loin du résultat attendu, regardes tous les artifices qu’il faut mettre en oeuvre pour y arriver ! “.

    – Enfin, ce texte n’empêche pas la retouche, il l’a dénonce simplement.

    Dans les contres :

    – Le fait de ne plus pouvoir modifier les lignes d’une personne sur ordinateur conduira à une dérive supplémentaire, les mannequins vont devoir corriger leur défauts physiquement. Les chirurgiens plastiques vont avoir du travail par dessus la tête !

    – Une image même annoté de cette mention changera-t-elle la perception que l’on a de celle-ci ? Lorsque je constate tout ce qui se passe dans le monde, je suis perplexe quant au bien fondé de l’intelligence humaine.
    Et malgré que certaines campagnes se basent sur des femmes rondes, je pense que se sont les mentalités qu’il faut changer, travail de longue haleine. Je pense, enfin, que contrairement à ce que nous voulons faire croire, la société actuelle n’est pas si Open-mind que çà.

    Pour conclure, je comprends l’apparition de ce texte qui tente d’éradiquer les problèmes de dégout de certaines personnes vis à vis de leur corps qui n’est pas en adéquation avec l’image de la société, car au delà de l’anorexie qui est mis en lumière ici je pense que certaines personnes se suicident tout simplement. En revanche, je pense que ce texte doit être complété par une mesure visant directement le recrutement des mannequins avec un poids/taille minimal et demander un minimum de retouches esthétiques.
    Enfin, le plus gros problème persistera dans les mentalités, et là y’a un gros boulot, pour ne pas dire infaisable.
    Pour autant, doit-on laisser la porte ouverte à tout et ne pas agir ?

    PS: à l’avenir, si le président veut se voir svelte, le lilliputien devra se faire liposucer.

    • Merci pour ton texte très intéressant.

      J’ai pris le temps de le lire pour comprendre ton point de vu, et c’est vrai que ta vision des chose est pertinente.

      Malheureusement, je doute terriblement que ceux qui vont créer la loi aient ta finesse d’esprit… ;)

  8. Un sujet récurrent sur ton blog!
    Je me demandais du coup si ton point de vue avait un peu évolué en 2 ans ou pas? (désolée mais c’est ça de relire les anciens articles c’est plus “frais” dans ma mémoire).. (j’ai dit UN PEU évolué, autrement non il n’a pas évolué fondamentalement).

    J’aime bien le point de vue de steve54.
    Le seul problème, comme tu le dis dans ton article, c’est de définir la frontière… Les extrêmes c’est facile, il suffit de prendre une photo pro ana et on se rend vite compte qu’il y a un problème. Pour une photo retouchée moins “sauvagement” comme la vidéo que tu présentes, je pense que OUI les gens sont dupes.

    Ok la photo est retouchée, ils en ont “le sentiment” mais derrière ce mot, ils sont incapables (et moi aussi) de dire quelles retouches ont été faites. En même temps, sans connaître “l’original” cela peut devenir vraiment difficile. Cernes supprimées? Peau sublimée? Ou s’arrête la perfection du maquillage et le début de la retouche? Les gens sont dupes, c’est un peu normal aussi, c’est le but de les tromper! La publicité n’est pas que mensonge mais elle vise surtout à montrer les choses sous leur jour parfait.
    (Ils n’essaieraient pas de faire des photos parfaites d’ailleurs?? ;-) )

    Peut-être que cette proposition de loi a quand même un autre bon fond: on en parle. C’est parfois déjà énorme.

  9. C’est vrai, le bon côté de la chose c’est qu’on en parle, que des articles sont fait, que des débats son lancé.

    Et juste pour cette aspect c’est une bonne chose.

    Comme quoi, il y a des bons côté à toutes choses ;)

    • L’idéal serait de n’avoir à faire aucun des deux.

      Dans les deux cas, c’est une image déformée de la réalité qu’on livre aux gens et c’est cela qui est vraiment néfaste. Ils essaient de ressembler à quelque chose qui n’existe pas. :(

      • Oud_s

        Oui enfin bon dans ce cas, il ne faut pas lever le matin car on risque de faire une chute … Ou alors on ne peut pas se maquiller/raser le matin car on triche …

        Ce que je veux dire, c’est que si il y a une marque affichée, on se doute quand même que la photo a été réalisée avec un parti pris ! Et que donc elle a été retouchée et reprise ! Et que la retouche, en photo, peinture,sculpture et autre, a toujours été présente. Après la retouche “qui tue”, manipulatrice et insidieuse se fait surtout et reste commanditée par une certaine forme de pouvoir : au moins pour le marketing c’est clair, il faut que ce soit vendeur.

      • Il y a un juste milieu entre “l’embellissement” et la transformation pure et simple.

        Je ne critique pas le maquillage et les petits “triches” pour unifier le teint, ça fait partie du jeu. Mais il y a des retouches tellement importantes qu’on a affaire à une autre personne qui n’existe pas. C’est les traitements lourds que je critique et qui ne pourraient être corrigés que par de la chirurgie esthétique (pour le nez par exemple) ou impossible comme agrandir les yeux ou les écarter.
        Et les gens sont finalement assez crédules, je ne trouve pas certaines pratiques du marketing saines.

0 Pings & Trackbacks

Répondre à Didier Vereeck Annuler la réponse

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓