La technique plus importante que l’instinct ?

La question semble étrange, mais elle a toute son importance, car c’est devenu plus qu’une question, pour certain c’est un argument …

Je m’explique !

Je n’ai jamais caché à personne que mon amour de la photo est large, j’aime l’image, j’aime l’art, mais j’aime aussi le matériel et j’aime la technique.

La technique, c’est ce qui me pousse à vous faire des article sur “qu’est-ce que le RAW“, sur “comment fonctionne la profondeur de champ“, sur la couleur, sur comment comprendre la composition …etc

Ces articles vous explique comment fonctionne votre appareil, pourquoi il agit et réagit de tel ou tel façon dans telle ou telle autre situation, ils expliquent aussi comment comprendre ce qui fait d’une photo une photo agréable à regarder, le jeu de la lumière, des couleurs, de la composition …etc

Quand je regarde mes statistique sur ce genre de publications, je me rends bien compte que c’est le genre d’articles qui vous parlent.

J’ose de fait croire que c’est intéressant et que ça apporte quelque chose.

Pourtant, on me dis très souvent sur les forum et le groupe Facebook, que la technique on s’en fou, seul compte “l’instinct” du photographe.

Est-ce que ces personnes ont raison où est-ce qu’une bonne photo va au-delà du simple “instinct” et que de savoir comment fonctionne notre appareil et ce qui fait qu’une image accroche le regard peut nous aider à faire de meilleur photo.

On va essayer de répondre à cette question de la façon la plus objective qui soit.

L’instinct, il n’y a que ça de vrai !

Ce serait mentir que d’affirmer que savoir exactement comment fonctionne la profondeur de champ va vous aider à faire de meilleurs photos, ou que de comprendre les dessous d’un fichier RAW vous permettre d’obtenir de meilleurs images.

Cela peut dans la mesure du possible aider à connaitre les limites de son matériel, ne pas espérer une PDC ultra-courte avec un 14mm ou ne pas imaginer rattraper des haute lumière complètement cramée à la prise de vue.

On peut très bien composer avec son instinct (c’est souvent ce que je conseille de faire) et comprendre les jeux de lumière, la couleur, sans en étudier tous les aspects, ce sont le genres d’infos que l’on apprend avec l’expérience, sans avoir besoin de savoir le pourquoi du comment.

Pour autant, est-ce que connaitre les dessous de la photo, le côté purement technique a un avantage?

La technique, c’est la base !

Le nier serait aussi ridicule que d’affirmer que c’est indispensable de les connaitre.

Comprendre comment fonctionne la composition, pourquoi certaine façon de faire on plus d’impact que d’autre, savoir lire une lumière, comprendre comment elle va interagir sur le résultat final, bien avoir en tête ce qui influence la PDC, dans quel situation et de quel manière il faut la réfléchir, comprendre l’influence d’une couleurs sur un sujet, leur interaction entre elle … etc, sont autant d’informations, qui vont aider le photographe à construire son image, à construire une image de qualité.

C’est un peu comme faire de la cuisine, on peut préparer de sympathique plat sans connaître toutes les technique, c’est bon, on en prend même deux fois, mais cela n’a rien avoir avec les plats préparer par une cuisinier expérimenté qui connait toutes les astuces, le pourquoi du comment, et dans ce cas, leur repas son des chef-d’œuvre.

Personne ne niera que le cuisinier du dimanche fait de bon plat, mais ils n’auront ni l’allure, ni le gout, ni la finesse d’un repas préparer par un expert en cuisine.

La photo doit se penser de la même façon, on peut faire les choses sans problème sans se poser plus de question, on aura de sympathiques photos, parfois de belles surprises, mais un moment, pour obtenir le meilleur d’une image, pour avoir la finesse et la qualité, ce petit “truc”, qui fait que votre photo sort du lot, il faut en passer par la technique, car elle fait parti intégrante du processus.

Que retenir de tout ça ?

Je vais me faire quelques ennemis – en période ou j’ai besoin d’aide je sais pas si c’est une bonne idée 🙄😂 -, mais j’assume ce que je vais dire.

Au-delà de ce que pensent certains artistes auto-proclamé, qui disent voler au-dessus de la technique leur essence de photographes et d’artistes faisant tout le reste, il est illusoire de penser qu’on peut un jour devenir un photographe de haut vol si on ne s’intéresse pas un minimum à la technique.

Après, comme dit plus haut, NON, ça ne vous empêchera pas de faire des images et parfois même de belles images, mais il est claire qu’il vous manquera quelque chose, si votre style ne sont pas les photos floues au fond d’une cave, mais des images qui émerveille nos yeux, il vous faudra vous pencher un minimum sur le sujet.

C’est un peu comme les peintre, certains sont de superbes artistes, mais ils savent choisir leurs pinceaux, connaissent la spécificité de leur forme, de leur dureté, de la matière utiliser, même chose pour le type de toile, de peinture, …etc.

Tout artiste peintre de qualité, connait un minimum de technique, on ne peut pas se dire artiste et ne pas connaitre sur le bout des doigts les outils, qui nous permettent de nous exprimer.

Je ne vais pas vous faire toutes les analogies, mais en vrac, je dirais, sculpture, musique, Poterie, ..etc.

Ce qu’il faut retenir, c’est que la technique NE DOIS JAMAIS prendre le pas sur l’instinct, mais au contraire la technique doit servir l’instinct.

Si on garde à ne pas passer cette frontière, si on sait rester un “artiste” qui utilise la technique et qu’on ne devient pas un technicien, qui est essaye d’être un artiste, alors, on  a tout à gagner.

Conclusion :

Quelque soit votre façon de faire, vos connaissances et votre envie de progresser, ce qui reste le plus important, c’est de prendre du plaisir.

Alors, si vous ne trouvez aucun plaisir à la technique et que vos productions vous semble satisfaisante, oubliez tout ce que je viens d’écrire, prenez juste du plaisir avec votre passion, le but est d’être heureux.

Un jour peut-être que vous vous sentirez limité et il sera peut-être temps de vous faire violence pour vous pencher sur ce qui vous fera progresser.

Faites de la photo, c’est ce qui a de plus important, peu importe comment vous la pratiquez, avec ou sans technique, le but c’est juste d’avoir un maximum de plaisir.

Bon courage et bonnes photos

Un Tips pour pleins de superbes contre-parties

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

17 Comments
  1. Mathieu Fay

    J’ai tendance à dire que ce qui fait une bonne photo se résume en trois points :
    – Un bonne technique
    – L’oeil du photographe (voir ce que les autres ne voient pas)
    – L’émotion.
    Et le plus important commence par le bas : L’émotion, le moins important : la Technique.
    Un seul point permet déjà une photo correcte ou bonne.
    Mais si on arrive à cumuler les trois c’est plus que gagné.

    J’aime bien ton article :)

  2. Moi je suis un technicien de formation. Mais d’un autre coté je suis aussi un peu “artiste”. Mes proches trouvent que mes photos sont de plus en plus belles car je pense que j’ai atteins un niveau suffisant en technique pour m’affranchir d’elle et laisser plus l’artistique prendre le pas. Donc j’approuve cet article :tumbsup:

  3. De quelle technique parte t’on ? Technique de prise de vue ? Technique de traitement ?
    Parce que de mon point de vue, la technique de traitement a aujourd’hui pris le pas sur celle de la prise de vue.
    De fait, tout se ressemble, tout s’immite.
    La technique de prise de vue est essentielle parce une image ratée ne deviendra jamais une belle image (quoi que… Selon les canons Instagram ou Facebook). Mais cette technique doit vite laisser place à l’oeil et au côté instinctif que l’on a perdu depuis l’arrivée du numérique, je trouve.
    Ressentir les choses et montrer ce que l’oeil du photographe voit est bien plus important que la technique par laquelle c’est transcrit, même si celle-ci contribue au résultat.
    En revanche, la tehnique pure retouche va finir par pourrir la photographie parce qu’elle exonère trop l’instinct et ne permet plus de distinguer suffisamement les talents. On s’émerveille devant des images faites d’une multitude d’autres, pures créations et on appelle encore cela de la photographie. C’est de la pure technique qui n’a d’instinct que celui de composer selon le rendu souhaité.

    • Le débat entre la retouche et la photo est très difficile, il est aussi parsemé de préjugé, d’un côté comme de l’autre et très souvent d’un manque de culture photographique.

      Après, comme je le dis toujours, il y a une nuance entre un compositing (image composée de plusieurs autres images) et une retouche … et encore.

      Du temps de l’argentique il existait des retouche très très poussée, ce n’est pas le numérique, qui a apporté la retouche, loin de là.

  4. Hello,

    Pour ajouter ma pierre à l’édifice, je n’adhère pas vraiment à cette opposition technique VS instinct.
    Il n’y a pas d’une part ceux qui connaissent bien la technique, et de l’autre ceux qui la refusent et se laissent porter par leur grand instinct d’artiste (je caricature). A mon avis, il est plus pertinent de définir d’abord quel est le projet, le propos, ses limites et ce qu’on veut y mettre. Et se servir du reste pour le réaliser. Cette opposition occulte un peu ce travail personnel et intellectuel je trouve.

    Bonne journée !

    • C’est justement un peut le but de mon article, dire que la technique pure sans une vision d’artiste n’apportera rien, comme une vision d’artiste sans l’aide de la technique n’apportera rien non plus.

  5. L’instinct est à prendre en compte. Souvent déclencher par une émotion c’est ce qui donnera un petit plus à nos photos.
    Pour autant, la technique n’est pas à négliger. Tout comme conduire, il faut passer par une phase d’apprentissage, d’entrainement qui fait que par la suite tout deviendra automatique. L’instinct, la compo, etc etc pourront alors prendre une plus grande part dans la réalisation de nos images

    Merci pour ce (encore ;) ) très bon article :tumbsup:

  6. Salut Darth,

    Super article, mais qui a ses pour et ses contres ;)

    Bien sur qu’il faut de la technique, mais pour moi l’œil a + d’importance :l: Comme je le dis toujours, une image ce réfléchie avant d’être faites ! A l’époque de l’argentique, la pellicule avait un cout + le développement + le tirage (12, 24 ou 36 poses). Et du haut de mes 17 ans, avec mon argent de poche, mon matériel sur le bras, j’apprenais a faire des photos :ll: Aujourd’hui nous ne faisons + de photo, mais des images ;)

    Donc je suis comme Mathieu, il y plusieurs paramètre à prendre en compte :

    1) L’œil (car on peux avoir toute la meilleur technique du monde, si on n’a pas l’œil est bien :arrow: )
    2) La technique (maitrise du reflex + gérer la lumière + composition, ….. )
    3) L’instinct, la sensibilité, …

    Courage à toi,
    A++++

    • Je ne dis pas le contraire, mon article va dans se sens, la technique sans une vision d’artiste ne sert à rien et la vision d’artiste sans la technique ne sert à rien non plus.

      Après, il ne faut pas non plus penser qu’à l’époque de l’argentique, les photographes était bien plus “sérieux” que nous et sortait des images parfaite du premier coup, à cette époque je dirais même que la technique était encore plus importante, on se rendait compte de ses erreurs, seulement une fois le tirage de nos photos réalisé

      • Oui tu as raison : Non, les images n’étaient pas parfaites du 1er coup ;) Sur une pellicule de 36 poses, ils devaient rester 5 photos de bonnes et peu être 1 d’extra ;) Mais, elle avait un coût, cette pellicule :nawak: et les boitiers n’étaient pas aussi performant :ll: Aujourd’hui on tire plus vite que son ombre et après on sélectionne :-P

        :zooh:

0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓