Houppette

Ce charmant volatile (un Pélican Rose) m’a posé pas mal de problèmes. Son joli plumage rose pâle, en plein soleil, est une difficulté en soi car c’est un vrai piège. Très vite on peut obtenir une sur-ex (partie trop claire d’une image) si on ne fait pas attention.

Comme je voulais garder une profondeur de champ très courte (pour isoler le sujet de l’arrière-plan), j’ai ouvert mon diaph au maximum (F/2,8) ; pour être certain d’avoir une expo correcte sur l’oiseau, j’ai fait ce qu’on appelle une mesure spot.

La mesure spot (que l’on trouve sur les reflex numériques) est un outil radical pour maîtriser.

Mais qu’est-ce que la mesure spot, et à quoi va-t-elle servir ?


Un reflex de base calcule l’explosion en prenant en compte une grande partie de l’image, qu’il coupe en plusieurs zones (mesure matricielle ou multizone). De ces zones, il fait une moyenne pour en déduire l’exposition la plus juste.

Si, la plupart du temps, on peut faire confiance à cette mesure qui s’en sort très bien, il y a des cas qui peuvent la piéger. Notamment avec des animaux au pelage clair en plein soleil, car l’animal ne représente qu’une petite partie de l’image, alors que l’appareil va chercher à obtenir la meilleure exposition pour toute la photo. De par ce fait, il ne va pas être tenu compte des zones claires, car dans la moyenne, elles ne représenteront presque rien.

Il y a deux moyens pour remédier à ça.

Le premier, c’est de faire une correction d’expo en sous-exposant de 1 à 2IL selon le cas. Avantage, on garde la rapidité d’exécution (puisque la correction sera standard). Désavantage, il faut bien connaitre son appareil et bien maitriser l’expo pour prédire de combien il faut sous-exposer.

La deuxième solution est la mesure spot. Avantage, il prend la mesure sur 2 à 3% de l’image (selon l’appareil photo), donc les parties claires sont parfaitement exposées. Désavantage, si l’animal (ou toute chose que l’on veut photographier) bouge trop vite, il est difficile, voire impossible, de faire une mesure spot, mémoriser l’expo et recadrer.

En effet, la recette pour une bonne mesure spot est de placer l’endroit où s’effectue la mesure (normalement le capteur AF du centre) sur la partie claire de l’image (pour la mienne, ce fut la tête de l’oiseau). Appuyer sur la mémorisation d’expo (il faut voir le mode d’emploi pour votre appareil, mais en règle générale c’est un bouton proche du déclencheur. Sur les boitiers Canon, il est symbolisé ainsi: * ) puis recadrer et déclencher.

Quand on a compris le truc, tout devient plus simple.

Avec cette astuce, plus de problèmes dans les cas de lumière difficile !

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

32 Comments
  1. Alors c’est bien que tu parles de la mesure spot, car je galère encore énormément. Il y a un mois, je me suis entrainée avec mon 50D et mon chat (oui bon je sais c’est pas super comme sujet mais il a le mérite de m’entraîner aussi à appréhender les sujets qui sont imprévisibles.)

    Bon dans mon cas c’était le contraire, j’avais un fond blanc (carrelage inintéressant) et mon sujet (le chat) sous-exposé malgré son pelage tabby roux (relativement clair) et une lumière tungstène, c’était le soir.

    J’ai fait 1 mesure spot correcte, le reste était raté. 1 sur 10 environ c’est pas terrible. J’ai pourtant lu la notice mais il y a un truc qui a dû m’échapper… En tout cas ça m’a prouvé que j’ai intérêt à m’entrainer pour les fois où j’en aurais vraiment besoin.

    Je crois que c’est entre la mesure et le recadrage, je n’ai pas bien compris les critères qui font que la mesure est gardée, plus l’AF à gérer et la zone de précision du “spot”…. et 2 à 3% ça ne me parle pas trop en terme de dimension dans le viseur en fait! :mrgreen:

    • Ha oui … je vois que tu as eu plusieurs problème !

      J’ai fait un article sur les différente mesure : https://blog.darth.ch/2009/02/13/les-differentes-mesures/

      Ce que tu as surtout oublié, c’est de mémorisé l’expo.

      Tu fais ta mesure spot sur ton chat, ensuite tu appuies sur [*] pour mémoriser l’expo (qui reste en mémoire 6s) tu peux ensuite décadrer sans soucie.

      Sinon, certaine fois le contraste entre l’arrière plan et le sujet est tel que le seul moyen d’obtenir une photo correctement exposé est d’utiliser le flash.

      Si le sujet est clair sur un fond foncé, c’est cool, l’effet peut être sympa, mais si c’est le contraire tu vas avoir un gros pâté blanc derrière.

      Donc, selon à voir si tu n’aurais pas intérêt à regarder du côté du flash.

      Si t’as pas compris un truc dans mon explication, n’hésite pas à me le dire ;)

  2. Mais en repensant aux photos, le chat n’était pas uniformément éclairé… Sans compter les pupilles dilatées, et on parle d’un chat donc rien à voir avec celles de nos yeux d’humains. Je crois que j’ai surtout eu du mal à trouver la bonne zone, pas trop sombre, pas trop claire pour avoir un ensemble cohérent… Car le clair était sur la tête, près des yeux sombres…

    Donc c’est sûr pour s’entrainer ce n’était pas le plus simple comme conditions. Mais j’en ai fait une où l’expo du chat était vraiment bien… Je crois que j’avais visée la truffe rose :lol: (ça m’avait marqué)… mais j’ai peut-être cru viser la truffe.

    Mon autre souci c’est que j’ai un peu la tremblotte :sad: du coup je ne sais pas trop comment il mesure son expo! :lol: En fait ce qui manque ce serait un indicateur dans le viseur qui te montre en permanence l’endroit où as été faite la mesure de lumière :lol:.

    • Je vais peut-être t’apprendre quelque chose, mais ton appareil à un repère pour la mesure spot !

      Regarde l’image ci-dessous, c’est le cercle que j’ai coloré en rouge ;)

  3. J’avais vu mais je n’étais pas sure que ça correspondait à la surface prise en compte mais ça va m’aider merci. Ca me parait énorme pour 2 à 3% de l’image! :shock:

    Après comme je t’ai dit, j’ai la tremblotte, et je fais un peu bouger la zone et je dois un peu perturber la mesure spot. :sad:

    • Le tout est de savoir pourquoi tu as la tremblotte.

      Sinon, il est vrai que la zone “marquée” est un peu plus large que la vrai zone spot, mais c’est un bon repère.

      La vraie zone spot est à peine plus grande que ton capteur AF … c’est dire que pour visé si tu as la tremblotte, ça risque d’être délicat ! ;)

  4. Mais je ne sais pas pourquoi, même quand je retiens ma respiration j’ai (moins) la tremblotte. Que ce soit un compact ou un réflex c’est pareil. Bon si je peux poser mes mains je limite voir supprime mais debout, les coudes près du corps, rien à faire ça “bouge”. :cry:

    Et pourtant je ne bois pas de café. :sad:

  5. Souffrante peut-être, mais de quoi je ne sais pas. Bon c’est sûr que quand j’utilise le tamron 28-75mm à 75 ça bouge plus qu’à 28… mais c’est gênant si je dois faire des photos à basse vitesse.

    Après le “bouger” est relatif, il faudra que je teste mes possibilités en basse vitesse. Je sais que ponctuellement j’arrive à prendre à 1/60 (on va dire à 50mm environ)
    Exceptionnellement, les coudes posés, j’arrive à faire une photo sur 10 ou 15 à 1/30…

    Après je pense qu’il faut que je trouve mes repères pour être bien stable. Peut-être aussi que la concentration que j’utilise pour penser à tous les paramètres de la photo font que je bouge “plus”.

    Peut-être que je suis trop exigeante aussi… va savoir! :mrgreen:
    Aurais-tu quelques tests repères pour savoir si je bouge trop ou que je suis juste “normal”? :|

    • En fait tu ne tremble pas … tu en veux trop !

      Une règle d’or à ce souvenir, c’est que la vitesse d’obturation doit toujours être égale à l’inverse de la focale pour éviter tout risque de bougé.

      Par exemple avec un 200mm il faut être au moins à 1/200 secondes !

      Comme quoi faire des photo à 1/30 à 75 mm tu peux déjà être contente de toi ;)

  6. Bon c’est pas parfaitement rigoureusement net non plus, suffisamment en tout cas pour ne pas être choquant. Mais je l’oublie toujours cette règle… :lol:
    Ca finira par rentrer à force qu’on le répète… Il y a des trucs comme ça qu’on ne mémorise pas.

  7. Mais bon la règle à ces limites, va faire une photo nette au 1/10s avec un très grand angle 10mm…. sans pied ça me paraît infaisable.
    Et avec un APS-C on fait x1,6 pour la vitesse aussi? :mrgreen: Parce qu’après tout la focale réelle est différente.

  8. Bon j’ai refait des tests aujourd’hui… Il faudra que je relise la notice en détail (je ne l’ai pas avec moi). Je crois que je commence seulement à choper le truc mais j’ai encore du déchet… :???:

  9. C’est normal, la photo reste une activité où la patience prime !

    Tu auras beaucoup de déchet … toute ta vie.

    Ronis disait:

    La photo est un art ou l’on ne montre que 1% de sa production, quand on expose beaucoup !

  10. Oui là ça ferait cher le cours avec le TGV… ça fait combien 35CHF en euros d’ailleurs? :?:

    Non mais là j’ai relu la notice donc normalement le 50D n’est pas trop stupide, pourtant j’ai l’impression qu’il n’a pas fait ce qu’il y a marqué dans la notice… :???: Encore des tests à faire!!! :mrgreen:

  11. Oui, ça fait un peu cher !

    Moi-même je suis bon marché cela fait du 25€ de l’heures, ce qui est accecible.

    Je fais des cours de 2h avec 30 minutes de théorie et 1h30 de pratique.

    Mais je ne prends qu’un élève à la fois et que le samedi … du coup, j’ai peu d’élève lol :lol:

  12. Beh en tout cas, sans forcément le récupérer on peu s’amuser avec, mon dernier élève à profiter d’une leçon pour faire des photo exclusivement avec mon 1D … il a beaucoup apprécié :mrgreen:

  13. J’ai été assez déçue aujourd’hui, j’ai voulu pousser le vice à prendre un portrait en contre jour. C’était plus un test pour moi qu’une séance de shooting et je n’ai pas réussi à avoir mon portrait bien exposé…
    Je voulais tenter d’avoir un fond bien blanc derrière mais mon appareil a tout de même sous-exposé mon sujet malgré la mesure spot sur le visage… Peut-être aurais-je dû viser le “corps”?

    Encore de la pratique en perspective, car je n’ai pas toujours le résultat que j’aimerai… :???:

  14. Sans voir la photo, difficile de te dire ce qui a foiré.

    Mais je pense que la partie que tu as visée n’était pas foncé !

    Mais le fond blanc à contre jour, c’est un sport un peu délicat, souvent on est soit à côté de la plaque (comme pour ta photo) soit le ciel est trop blanc, et il “déborde” sur le sujet principale qui voit ces bord cramé et légèrement flouté par le trop plein de lumière.

  15. L’entrainement est aussi nécessaire pour bien anticiper les réactions de l’appareil, sans compter le fait de connaître son objectif, une des raisons pour lesquelles j’ai un peu merdé mes dernières photos d’intérieur.

    Je ne connaissais pas bien les limites de l’objectif et les miennes avec et je suis sure que je me suis retrouvée à côté de la plaque en partie à cause d’une “préparation” un peu légère.
    Mais au moins ça m’apprend bien qu’un objectif ça s’apprivoise, autant qu’un boîtier. J’ai bien appris la leçon!

0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓