Choisir un Reflex, mode d’emploi

Que ce soit pour le choisir, ou pour savoir comment conseiller, vous êtes au bon endroit!

Si je prends le temps d’écrire cet article, c’est que la question m’est très souvent posée.

Je vois aussi sur différent forum toujours la même question.

Si vous êtes de ceux qui ne savent pas comment choisir, ou si vous êtes de ceux qui ne savent plus quoi dire quand on vous demande un conseil, je pense que cette lecture vous sera salutaire !

Tout d’abord, première chose à savoir, PERSONNE ne peut choisir un appareil à la place de quelqu’un, tout au plus on peut l’aider à l’orienter dans le choix qu’il va faire.

Une fois cette chose bien en tête, on peut commencer!

Je vous conseille de prendre une feuille, et de noter chaque point, afin d’avoir un aperçu global à la fin de tous les détails qui vont vous aider à choisir (ou à faire choisir) le bon reflex.

La base:

Avant même de penser budget, ou autre, la première chose qu’il faut avoir en tête, c’est ce qu’on veut faire de son appareil photo.

Bien entendu, le budget sera déterminant, mais on ne va pas dépenser son argent de la même façon si l’on veut faire que du portrait, ou si l’on veut être touche-à-tout.

Ce n’est pas tant le boitier qui va être déterminant, mais bien l’objectif qu’on va lui donner.

Car, n’oublions pas que la chose la plus importante en photo, c’est l’objectif !!!

Vous pouvez avoir le meilleur reflex de la création, si vous lui mettez un cul-de-bouteille devant le capteur, vos photos seront de qualité médiocre.

L’objectif:

De manière implicite, c’est lui qui va déterminer la marque qui va être la vôtre pour le futur.

En effet, à moins d’être riche, on change plus volontiers de boitier que d’objectif, du coup, le choix de son premier reflex quelque par nous “lie” à une marque.

Plus vous allez augmenter le nombre de vos objectifs, et moins vous aurez de chance de pouvoir changer.

Partant de ce constat, autant choisir votre objectif dans la bonne marque.

Pour choisir la marque, il va falloir tenir compte de deux choses principalement.

  1. La palette d’objectif que celle-ci peut vous fournir, aussi bien en neuf qu’en occasion. Rien de plus terrible que de finir dans une marque qui ne propose pas un choix assez large. Cela peut sembler sans importance au début, mais il ne faut pas oublier que votre passion va évoluer, et si un jour vous avez besoin d’un objectif à décentrement et que vous êtes coincé chez un fabricant qui n’en fait pas, et qui n’en fera jamais, car ce n’est pas un produit que cherche ces clients cible…vous allez bien regretter votre choix, et dépenser bien plus d’argent pour migrer dans une marque qui propose un produit qui correspond à vos attentes.
  2. La marque que possèdent vos proches. Toujours en tenant compte du point 1, vous avez tout intérêt à choisir une marque que possède l’un de vos proches, histoire de profiter des “prêts ” qu’il pourra vous faire.

Pour le choix même de votre premier objectif, à savoir quel sera celui qui va finir sur votre boitier, le budget ainsi que votre orientation sont des points primordiaux.

Ici, je ne vais pas pouvoir vous donner une liste exhaustive de chaque objectif qui convient pour chaque situation et pour un prix déterminé.

Le mieux, quand vous savez qu’elle est votre orientation, et qu’elle est votre budget, c’est d’aller sur un forum et de poser la question ainsi:

Je peux mettre xxx € dans un objectif de la marque yyy et je désire faire tel ou tel style de photo, qu’est-ce que vous pouvez me conseiller.

Dans ce cas, il est bien plus simple pour connaisseur de guider la personne sur un choix, il sait ce que vous voulez faire de l’objectif (un peu de tout, portrait, macro, que sais-je encore) et il sait aussi le budget et la marque, ce qui va facilité sont travail pour vous orienter.

Ergonomie:

Comme je l’ai dit au début, vous allez certainement rester une grande partie de votre vie photographique avec la même marque, une chose devient donc capitale, celle de se sentir bien avec son appareille.

Pour ça, il est impératif d’essayer l’ergonomie des boitiers.

Selon la marque, les molettes et autres boutons ne sont pas placés de la même façon.

Ce qui peut sembler n’être qu’un détail peut vite devenir quelque chose de difficile à vivre.

C’est pour une simple raison d’ergonomie que je suis passé personnellement de Nikon à Canon, car malgré plusieurs années de vie commune avec du matériel Nikon, leur ergonomie ne me convenait pas, alors qu’a d’autre, c’est celle de Canon qui leur semble tout à fait un ingérable.

L’ergonomie est donc un point essentiel pour le choix de son reflex, on doit se sentir bien avec.

Là, pas de secret pour trouver, il faut essayer, aller dans des magasins et prendre le boitier en main et voir s’il vous correspond.

Le budget:

C’est bien entendu lui qui va déterminer à quel point on va se laisser aller.

Quelqu’un qui est riche ne va pas trop se poser de question, quelqu’un qui n’est pas fortuné va quant à lui devoir faire des concessions.

Vous savez de combien vous disposez, ou disons de combien vous êtes prêt à mettre dans votre achat.

Comment répartir l’argent ?

La plus grande part de votre pactole devra être alloué à l’objectif, il n’y a pas un ratio tout fait, la bonne logique veut qu’il vous reste assez d’argent pour mettre un boitier derrière votre objectif.

Je dirais simplement qu’il est préférable d’avoir un boitier entrée de gamme et un objectif moyen voir bon, que de vouloir un reflex haut de gamme et un objectif moyen voir mauvais.

Je sais que pour l’égo, se promener avec de l’entrée de gamme et un objectif de très bonne qualité peut être difficile…mais quand vous verrez la qualité des photos, vous n’allez pas regretter ce choix.

D’autant, qu’un boitier à une espérance de vie bien plus courte qu’un objectif !

Pour preuve, mon 70-200 a été acheté en 2002, depuis trois nouveaux boitiers ont transité par mon sac photo, et lui est toujours en place et risque de l’être encore de nombreuses années.

Le reflex:

On arrive au bout de processus, vous avez maintenant sur votre papier vos choix les plus importants, dont la marque et de ce fait, le reflex qui va vous intéresser va être simple à trouver.

Il reste deux solutions :

  1. Vu l’objectif que vous voulez acquérir, vous ne pouvez vous offrir que les premiers modèles, dans ce cas, pas trop besoin de réfléchir.
  2. Vous avez assez d’argent pour hésiter entre plusieurs modèles. Ce qui va conclure votre choix sera vos besoins. Il n’est pas nécessaire de prendre un appareil qui vous offre 8 images par seconde si vous ne voulez photographier que des bibelots, pas plus que vous n’aurez besoin d’un capteur full frame si vous ne voulez faire que de la macro…etc.

Le choix de votre reflex sera donc dicté par vos finances et vos besoins.

Il vaut mieux un appareil un peu moins performant qu’on utilise à 100%, qu’un appareil pro qu’on ne prend jamais, car trop compliqué.

Conclusion:

Dans tous les cas, si on arrive à déterminer nos besoins et que l’on comprend les priorités, le choix d’un reflex se fait presque tout seul, sans trop de complication.

Après, il reste toujours une part de satisfaction personnelle, l’envie d’un certain objet qui nous fait plaisir pour une raison ou une autre.

Avant tout, il faut savoir se faire plaisir, mais il faut aussi être raisonnable sur ce plaisir.

Il n’y a rien de pire qu’un appareil photo qui reste dans son sac, car il ne satisfait pas nos attentes.

Avant de conseiller ou d’acheter un appareil, il faut juste bien se connaitre et savoir ce qu’on attend de celui-ci !

Bon courage et bonne photo !

PS: Voir aussi Les vendeurs photo, cliquez ICI

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

47 Comments
  1. Tu dis : “pas plus que vous n’aurez besoin d’un cap­teur full frame si vous ne vou­lez faire que de la macro”

    L’exemple est mal choisi, beaucoup de “macroteux” ne jurent que par le Full-Frame et par la très faible profondeur de champ qu’il permet d’obtenir (=> beau fond flou).

    A part cette remarque ton article résume bien ce qu’il faut savoir. Se connaître soi-même et savoir ce qu’on veut faire de son appareil photo, voilà la base :smile:

  2. Hello Darth,

    Très bon résumé de base pour choisir son réflex. Ça va aider pas mal de personne à faire leur choix.

    Je pense que tu as oublié un élément essentiel également dans le choix de la marque et du boitier: La prise en main!
    Je n’ai pas d’appréhension concernant les marques mais ce qui m’a également fait choisir Canon est le fait que je l’ai bien en main, alors que les Nikon que j’avais essayé ne me convenait.
    Et cette remarque va également dans l’autre sens, des amis ont acheté Nikon car l’ergonomie Canon ne leur convenait pas. (sans oublier toutes les autres marques sur le marché ^^)

  3. Bon article Darth mais malgré tout, il y a toujours des problèmes pour la personne qui est passionnée de photo et qui pratiquera autant la macro que le paysage et des portraits.
    Les choix APS/FF et des objectifs restent trop souvent cornéliens dans ces cas! Même si, malheureusement pour nos porte-feuilles, les boitiers sont presque du consommable aujourd’hui…pas les objectifs (comme ton 70-200).
    Une question que je me pose de plus en plus: doit-on forcément se spécialiser dans la photo en tant qu’amateur?

    Bonne journée. Bertrand

  4. Super article! C’est vrai qu’au début on est un peu perdus devant le vaste choix de boitiers et d’objectifs.

    Et une fois qu’on a choisis CANON, on ne peux qu’en être content :mrgreen:

  5. snooz

    Tres bon article !
    Peut etre que le mieux est de commencer avec un compact et de ne pas aller directement vers le reflex. D’arriver a bien maitriser l’outil et lorsque les limites du materiel se font ressentir de faire jouer son imagination , son sens artistique , pour aller au dela de la simple photo technique ! Le passage au reflex se fait alors de facon plus naturel …
    En fait quand je vois ce que certains arrivent a faire avec un compact moyen dans certaines galeries , je me dis que je n’utilise pas mon reflex au mieux !

    • Houlà, beaucoup de réponses ce matin, je vais essayer de répondre à tout le monde.

      trolli101 Effectivement, tu n’as pas tord, certain préfère le FF pour faire de la macro. J’ai même lu un article dans chasseur d’images (et vu des tests de mes yeux) qui parlait de certain photographe qui font de la macro avec des très longues focale (genre 500/4 et 400/2,8)

      Ici, je me concentrais surtout sur le débutant qui veut acheté son premier reflex, et je pense que celui-ci préférera au début gagner quelque mm sur sa focale que la douceur du bokeh. Mais tu fais bien de le souligner, car c’est la preuve que le choix d’un appareil photo est au final une grande histoire de compromis.

      Didil que te dire ? Tu es mon sauveur, je viens de rajouter ce chapitre capital, qui je l’avoue m’était sorti de l’esprit quand j’ai rédigé mon article, donc GRAND MERCI !

      Bertrand je suis de ton avis, est-ce que l’amateur doit ce spécialiser ? J’avoue que c’est un débat à part entière.

      Personnellement, je suis plus d’avis qu’un amateur finit par avoir un sujet de prédilection, quelque chose qu’il affectionne plus que les autres sujets photographiques, sans pour autant en devenir exclusif.

      Mais au final, c’est souvent cette affinité avec une certaine partie de la photo qui nous pousse à certains achats.

      Le fan d’architecture va finir par s’offrir un objectif à décentrement, qu’il ne va certainement utiliser que pour ces photo d’architecture. Cela ne veut pas dire qu’il ne fait que de l’architecture, mais que pour ce sujet qu’il aime vraiment, il est prêt à dépenser un peu plus que pour le reste de son activité photo.

      Bullit toi et moi on sait que c’est Canon les mieux….mais on doit faire semblant de rester objectif :mrgreen:

      snooz tu touches du doigt quelque chose de primordial, on ne devrait passer au reflex que lorsque son compact ne nous offre plus les moyens d’évoluer dans ce qu’on veut faire.

      Comme tu le dis, ainsi le passage ce fera plus en douceur, mais je doute que cela comble la grosse interrogation quant à savoir: “quel devra être mon premier boitier” même si la réponse vient plus facilement….du simple fait que la personne qui fait ce chemin connait ses besoins, et du coup ce est-ce qu’il lui faut.

    • qsammi je l’ai fait dans cette optique, car c’est vraiment une question qui revient souvent.

      Donc, je me suis dis que le mieux à faire, était ce petit mode d’emploi :D

      Didil je vais te faire devenir un VIP de mon blog lol :mrgreen:

  6. snooz

    gsammi : on devrait “tager” la marque a laquelle on est affilié ! Du coup on serait plus facilement ou se trouve l’ennemi (canon) … ;-)

  7. Comme je te disais sur face de book, ton article m’as bien été utile aujourd’hui. J’ai conseillé un ami pour un reflex et au même temps j’en ai profité pour le ramenner du bon côté de la force!!! :mrgreen: :lol:

  8. pffff Canon VS Nikon… on s’en fout on est photographes et c’est ce qui compte…bon Sony, pentax etc, faut pas abusé non plus!! :mrgreen: :mrgreen:

    ah ouais le prochain article…je l’attends aussi :lol:

  9. steve54

    J’aurai de plus en plus de mal à répondre à cette question, car de plus en plus indécis pour ma part.
    Il y a quelques années, je n’aurai pas hésité longtemps, le marché n’était pas saturé par l’offre. Aujourd’hui, j’ai déjà constaté que nos boitiers suivent la consommation à outrance, et un boitier de bonne facture est obsolète au bout de 3ans, de plus, de très bons boitiers se trouvent sur le marché de l’occase.
    Il est clair de prime abord qu’il serait raisonnable d’orienter notre acheteur potentiel sur Canon/Nikon quant au parc d’objectif qu’ils proposent face à la concurrence.
    Mais notre amateur veut seulement investir dans le pack de départ et voir quelques années plus tard si l’envie perdure et s’il veut progresser…. Alors je pense que la marque n’a rien d’important (que se soit un 400D et 18-55 ou un pentax Km l’investissement est perdu).
    Je pense aussi qu’il est absurde de monter un 70-200 L-IS sur un tel boitier.
    Que la personne n’ait pas les moyens est un chose, mais quitte à avoir un 500D neuf, autant acheter un 40D ayant bien vieilli (avis perso).
    Je déplore que notre amateur tombe dans le piège du “je veux le dernier cri” car il pourrait s’acheter du matos un peu plus haut de gamme à un prix frôlant le bas de gamme neuf !!
    Cependant, même avec des avis avisés comme les nôtres, le débutant se focalisera sur le matériel neuf.
    Bref, conseiller c’est bien mais acheter pour soi c’est encore mieux !!!!

    PS: moi mon anni., c’est le mois prochain, et j’ai moins de prétention que bullit, un simple 1DM3 me conviendrait. ;-)
    Tu vas passer au 4 ?

    • Bullit : Faudra que tu me donnes ta date de naissance !

      Steve: Je suis presque 100% d’accord avec ce que tu dis, sauf le coup du 70-200/2,8, perso, je ne trouve pas choquant un tel choix, bien au contraire.

      Si je vois une personne qui a un 550D avec un 70-200/2,8 je me dirais qu’il a certainement fait le choix le plus judicieux, bien plus que celui qui aura un 5D MKII avec un 28-300/4,5-6,3 qui est à mon sens une aberration.

      Pour le reste, je crois qu’on est sur la même longueur d’onde.

      Pour le MK III pas de soucie, c’est quand tu veux.

      Pour ma part, je ne vais pas passer au MK IV, je pense qu’il n’y a pas une différence assez net entre les deux modèle pour me faire changer, l’argent que je vais économiser, je vais le mettre dans un ou deux objectif…notamment un 100/2,8 macro L IS USM.

  10. steve54

    Etant donné le prix du 550D, je pense que pour avoir une meilleure ergonomie avec l’objectif dont tu parles, un 50D d’occase me parait plus approprié (avis perso encore une fois)…. C’est tout ce que je voulais signifier….
    Entièrement d’accord avec toi pour le 5D mark2 !!!!

    PS: Toujours preneur pour le 1DM3. :mrgreen:
    Quand les finances me le permettrons, je crois que je m’orienterai sur ce type de boitier !

    • Si tu prends un MKIII tu ne vas certainement pas regretter !

      C’est vraiment un appareil hors norme qui est à l’aise dans presque toutes les situations, j’aurais beaucoup de peine à changer de modèle tant celui-ci m’apporte satisfaction !

      Un must à mon gout.

  11. je suis souvent sollicité via mon blog de demandes de ce type de personnes qui veulent se lancer dans la photo. je dis sans complexe que je suis pro “Canon” par l’expérience que j’en ai depuis de nombreuses années.

    Si quelques uns sont allés vers d’autres marques (nul n’est parfait!) c’est le 450D qui pour moi remporte les suffrages en terme de rapport qualité prix. Avec le 500 puis 55OD c’est vrai que ce 450 mérite que l’on s’y intéresse de plus près.

    pour l’instant les personnes qui ont adopté “mon” choix en sont tout à fait satisfait pour les besoins qu’ils en ont. C’est là le plus délicat car si on prend goût à la photo il faut aussi anticiper l’avenir en terme de choix de boîtier. Entre un 450 et un 40D il y a une différence certes dans la construction et la cadence mais en terme de qualité les 2 se valent largement et si on fait pas du A3 tous les jours, j’ai des agrandissements en 50 X 75 cm qui “piquent”avec mon 40D de 10 méga.

    le budget des personnes qui se lancent est souvent serré et il est délicat d’intégrer d’emblée une optique haut de gamme. Si souvent le kit 450D + 18-55 IS est déjà un très bon début (surtout après un compact) on peut aussi facilement opter par exemple pour un petit 50mm f1.8 si le portrait est le premier souhait.

    Et puis je dis souvent que dans le prix, il y a aussi les cartes mémoires, les batteries supplémentaires, un bon sac de transport, toutes ces petites choses qui gonflent le prix aussi au final.

    Pour ma part je m’efforce toujours d’expliquer les limites des appareils que les personnes choisissent cela en fonction de leur budget. C’est souvent dans un second temps qu’elles me recontactent avec des besoins plus précis pour investir dans une optique haut de gamme cette fois.

    pour finir et à la vitesse des changements il faut se dire que dans 6 mois de toute façon son appareil sera dépassé par de nouvelles fonctions, mais qu’en terme de qualité pure il n’y aura pas forcément un gros écart… Alors autant faire comme moi : attendre qu’un nouveau sorte et investir dans un “vieux” dont le prix va chuter… C’est ce que j’ai fait avec mes 30 et 40 D acheté -30%
    (bon j’avoue aussi que j’ai craqué pour la nouveauté du 7D!)

    l’essentiel est de toute façon de connaître toutes les limites de son appareil pour en tirer le meilleur. je connais des “pros” qui fonctionnent au 450D et qui me démontrent régulièrement que ce n’est pas forcément le dernier né qui fait la plus belle des photos…
    ;-)

  12. chris

    franchement j’ai du canon, mais nikon est a des annees lumieres en terme d’af.
    d90 ou d300 51 points d’af avec des modes de controle vraiment utiles.
    je fais essentielement du sport et je vois souvent les limites.
    je n’ai pas essaye les 1d…mais c’est un autre budget.

    • Franck: Comme tu le dis, le matériel de la génération d’avant n’a souvent rien à envier au petit dernier.

      Pire encore, je n’arrive pas à comprendre cette vision des choses qui fait qu’un appareil qui était génial au moment de son achat, devient subitement inutilisable quand le nouveau modèle arrive.

      Je suis aussi pro Canon (comme tu le sais) mais je me devais d’être objectif et sans influence pour ce “mode d’emplois”

      Chris: Il est vrais que Nikon a de bon AF en règle général, mais pour avoir tester le Nikon D90 et le Canon D50 je ne peux pas dire qu’il y ait des année lumière entre les deux, et selon les sport, tu peux me croire ils seront tous les deux à la ramasse.

      Pour la série 1D, là, pour n’avoir que des 1D depuis la première version, leur AF est superlatif et donne satisfaction dans les cas les plus difficile.

      Quand tu sais que les 1D depuis le MKIII tourne à 10 images par seconde, je trouve hallucinant la précision de leur AF !

      Pour moi c’est un must, et j’avoue qu’en photo animalière un AF si performant me manquerait réellement.

  13. Ha oui, mais là je t’ai devancé de près d’un an!

    J’ai publié cet article en février 2010!

    Mais c’est bien que l’on soit sur la même longueur d’onde.

    Et n’hésite pas à en faire un toi même, cela pourrait très bien être complémentaire, comme nos article sur la photo dans le froid 8)

  14. Perso j’ai fait mes debut avec un bridge FZ50 panasonic. Ce qui etait bien avec ce bridge c’est qu’il avait un objectif (35-400 environ) avec bague de mise au point et de zoom comme sur un vrai reflex. Avec ses mode P A S M je m’en servai comme un reflex. La qualité d’image était très correct en extérieur, un peu moins en intérieur. J’ai trop vite changé (au bout de 10 mois) pour un 450D + 18-50, m’étant rendu compte que j’utilisé peu les longues focales. Aujourd’hui j’utilise plus mon eos 3 argentique + 35mm pour sa prise en main, son trés grand viseur et son coté spartiate (pas de live view, style d’image, ecran, histogramme….).
    Moralité pour un débutant, quand on me demande je conseil souvent de prendre un bridge debrayable pour commencer, de se trouver sa plage de focale favorite. Et ensuite si la passion et les moyens le permette de prendre un reflex et normalement a ce stade le passioné est capable de choisir son reflex et objectif tout seul.
    …. Enfin c’est un avis comme ca en passant.

  15. mondial974

    D’autre part, les boitiers numerique canon (je ne connais que cette marque mais j’imagine nikon aussi) entrée de gamme et pro ont atteint de tres bonne performance et qualité jusqua 3200 iso. Alors autant prendre directement un boitier avec lequel on se sent bien et peu importe l’objectif. La qualité optique ne sera peut etre pas au rendez vous. Mais un boitier avec lequel on se sent bien surtout s’il a un grand viseur comme sur les canon 5d et nikon d700 permet de mieux “rentré” dans l’image, de mieux composé la photo et finalement lui donné plus d’impact, une signification, un sens.
    Aujourdhui les ameliorations ne porte quasiment que sur les modes video alors……
    Enfin tout ca pour dire que que prendre un boitier amateur qui glisse des mains avec un trou de serrure en guise de viseur et lui adjoindre un objectif haut de gamme n’est pas systématiquement un bon conseil.
    J’ai l’impression d’etre le seul de cet avis :(

    • Sur le principe tu as raison, le problème c’est le budget!
      Alors certes un bridge de bonne qualité est une piste intéressante pour un débutant.
      Après pour un full frame… on change de catégorie de budget, surtout côté objectifs! Car si mettre un très bon objectif sur un boîtier amateur n’est pas forcément l’idéal, le contraire est inenvisageable! :lol:

  16. Désolé, mais je ne suis pas su tout d’accord avec ta conclusion.

    Un boitier auquel on va adjoindre un objectif qu’on peut qualifier de “cul de bouteille” pourra être le meilleur boitier du monde l’image sera mauvaise.

    Au contraire, si tu prends un boitier entré de gamme, mais que tu lui adjoins un objectif de très grande qualité, l’image va grandement gagner en qualité.

    La partie la plus importante d’un appareil photo, quoi qu’on en dise, reste l’objectif.

    À l’heure actuelle, un de mes lecteurs et ami, Bullit, possède un Canon EOS 450D auquel sur mes conseille il a adjoint des objectifs de très bonne qualité (tout série L de Canon) je peux t’assurer qu’il ne regrette pas une seconde!

    Le seul achat qu’il regrette, c’est celui d’un objectif entré de gamme qu’il n’utilise plus tellement la différence avec les objectifs de bonne qualité se fait ressentir sur l’image.

    Puis tu investit pour 15ans dans un objectif, un boitier, même si tu y fais attention dure généralement 3 fois moins de temps!

    Crois-moi, l’objectif est LE PLUS IMPORTANT! 8)

  17. Je confirme ce que tu notre ami Darth.

    Au départ j’avais un 18-55 et un 70-300 Sigma et quand j’ai eu l’occasion d’essayer un objectif haut de gamme de Darth, j’ai vite fait de tout revendre.

    Il me disait souvent que la qualité était incroyablement supérieure mais je ne croyais pas la différence si importante. Depuis je ne peux m’en passer.

    Le seul objectif que je n’utilise pas très souvent est un grand angle Sigma. Une fois habitué à la qualité et l’ouverture des bons objectifs, difficile de redescendre. ;)

  18. Ouais je suis quand même d’accord sur le principe boitier entré de gamme + objectifs haut de gamme si c’est pour admirer ses photos sur écran à 100%.
    Un amateur débutant va certainement imprimé que du 10×15, une fois par an du A4 et très rarement du A3. Et encore si c’est le cas ca sera certainement une impression chez le photographe du coin ou sur internet à prix bon marché donc bas de gamme.
    La qualité optique c’est bien, mais pour transmettre une émotion, un message… ben pour moi le boitier est plus important.
    Je ne pense pas avoir absolument raison, c’est simplement mon avis. En fait ca dépend surtout de la pratique et de l’exigence de chacun.

  19. C’est aussi une satis­fac­tion per­son­nelle que d’admirer des images en belle qualité.

    ça dépend peut-être du point auquel on est accro à la pho­to­gra­phie. Un gros pas­sionné, à la longue, ne se conten­tera plus de la basse/moyenne qua­lité des objec­tifs entrée de gamme ;-)

    Tu pourrais toi avoir une Canon 1D et monter un 18-55 ou 70-300 dessus??! :-P Si si! J’ai déjà vu ça! 8-O

  20. J’ai aussi vu ça, avec en fait un Nikon D3 et un 18-55/3,5-5,6… 8-O

    Mais le sujet n’est pas là.

    Tu parles d’impression A3 de 10*15…etc.

    C’est bien joli, mais il faut reconnaitre qu’à l’heure actuelle, que l’on soit amateur ou expert, la plupart de nos photos ne sont pas imprimées.

    J’ai dans mon salon 4 photos grand format, dans ma chambre 3 photos grand format, et la même chose à quelques endroits différents…etc.

    On va dire que mes photos imprimées en A3+ doivent représenter une soixantaine d’images.

    Mais juste sur mon blog il y a plus de 400photos.

    Car actuellement on voit plus les images sur des écrans que sur papier.

    Alors, si on a un “petit” écran de 13″ avec une résolution de 1280px de large, croit moi que la différence entre un bon et un mauvais objectif saute aux yeux, et pas besoin de la voir à 100% !

    D’ailleurs, en parlant de voir une image à 100% (ce qui est une hérésie, mais ça n’engage que moi) sans aller aussi loin, un simple recadrage et tu comprendras les limites des objectifs entrée de gamme.

    Pire encore, plus le boitier est récent, et plus il a de pixels, plus la résolution spatiale demandée à l’objectif sera élevée. Le pouvoir séparateur d’un objectif pour encaisser les 18Mo pixel d’un Canon 550D est si grand qu’un objectif de base ne peut le faire.

    Et dans tous ces exemples, je ne parle pas de visionnage de l’image à 100%.

    Bref, je ne suis pas là pour te contredire, et ne crois pas que j’argumente uniquement pour ça, je t’explique simplement mon point de vu basé sur des faits tangibles et non pas sur des impressions….mais surtout sur une longue expérience dans le domaine 8)

  21. Pour faire un choix il n’y a rien de mieux que de se rendre dans une grande surface. Toutes les marques sont présentes. Il suffit de prendre en main les différents boitiers, regarder l’ergonomie, la prise en main, faire les points positifs et négatifs des différentes marques. Une fois que le choix est fait il suffit de se rendre chez un revendeur de la marque pour essayer la gamme au complet. L’avantage chez lui c’est qu’il aura une large palette de matériel et s’il est sympa, ils vous laissera prendre des images devant son magasin. Une fois le bon choix effectué il suffit de négocier le prix :tumbsup:

One Ping
  1. […] Si vous avez tranché pour un reflex, je vais être fainéant et vous suggérer d’aller lire un article que j’ai écrit tout spécialement sur le sujet: Choisir un Reflex, mode d’emploi […]

Répondre à trolli101 Annuler la réponse

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓