Test terrain: Olympus Stylus 1

olympus_stylus_1

Quand j’ai reçu cet appareil, j’avoue que j’étais content, cela ne faisait pas longtemps que j’avais testé l’Olympus OM-D E-M1 et je me suis dit que si la qualité de ce petit bridge était aussi bien dans sa catégorie que son grand frère dans la sienne, j’allais passer un bon moment.

Comme je vous l’ai expliqué avec le test du Canon Gx1 MKII, les compacts ne sont pas des appareils avec lesquels je me sens à l’aise, de fait, je préfère que le test soit réalisé en doubles mains avec ma sœur Cindy, qui reste une néophyte de la photo et qui ne voit pas un appareil de la même façon que moi.

Je pense qu’un regard plus simple d’une personne qui ne vit pas 100% de son temps dans le monde de la photo est un plus non négligeable pour un tel test.

Le point de vue de l’expert, qui sait mettre à mal un appareil, regarder ce qu’il a dans le ventre, et le point de vue de la personne lambda, qui va l’utiliser avec un recul différent, une vision différente, donnera un test plus pondéré.

C’est de cette façon que je vais continuer à réaliser tous mes tests sur des bridges ou boîtier plus modestes – sauf si vous me faites clairement savoir que vous n’aimez pas -, les tests de reflex vont quant à eux garder la même ligne éditoriale.

Assez parlé, passons aux choses sérieuses…

Premier contact :

stylus1-vues

Attendre d’un constructeur qu’il vous envoie un appareil photo, c’est toujours un moment sympathique, comme le jour de Noël, en moins coloré, moins froid et moins décoré, mais pour l’impatience du passage du Père-Noël, la magie opère à tous les coups.

On ouvre donc son carton, tel l’enfant qui déballe ses cadeaux le matin de Noël, à la différence près, j’ai le droit d’utiliser un couteau … :-P

Plus sérieusement, une fois l’appareil sorti du colis, la batterie mise en charge et une lecture studieuse du mode d’emploi, je suis retourné vers le boîtier pour un peu l’examiner.

Quand l’appareil est en position OFF, difficile de se dire que le petit cache un zoom qui varie de 28 à 300mm, ce n’est que l’interrupteur en position ON que l’objectif se déploie.

Ma sœur constate que ce bridge n’est pas loin de la taille des hybrides de la gamme Olympus, elle a l’œil, car, on est très proche dans le rapport poids/taille des OM-D, les cousins hybrides.

De mon côté je suis content, du sien, elle est perplexe, si j’aime les grands appareils, bien que celui-ci n’en soit pas un, elle préfère les boîtiers très compacts. Elle relativise pourtant, car, comme elle le dit si bien, on ne peut pas tout avoir, un appareil miniature et des capacités de qualité. Je pondère un peu son propos en ajoutant que ce boîtier est vraiment très compact pour ses capacités!

Sont look est très proche des autres appareil de la gamme Olympus, on dirait un hybride, et je pense que le néophyte ne fera pas la différence entre un OM-D et ce Stylus 1.

Arrêtes anguleuse, proéminence là ou devrait se trouver le prisme – mais où en réalité est logé le très bon viseur électronique de 1,44 millions de pixels -, le look général de cet Olympus est plutôt sympa.

On sent très vite que l’ergonomie a été pensée pour faciliter la vie de l’utilisateur, même si la cible du Stylus 1 est les photographes experts, on comprend que les ingénieurs ont pensé au plus débutant qui voudrait s’offrir un appareil de qualité. On voit ça sur la face arrière, qui en plus du PAD de contrôle ne comporte que 4 boutons, simple, efficace.

Il faut dire qu’ils ont eu la bonne idée de mettre juste à l’arrière de l’objectif une bague de réglage que l’on peut paramétrer et qui va permettre d’obtenir plusieurs fonctions du bout des doigts, très bien pensé.

Maintenant que l’aspect extérieur a été visionné et que l’ergonomie a été visitée, allons nous promener pour tester tout ça…

Première sortie :

paysage-stylus1

Photos d’illustrations:

Mis à part les photos de l’appareil et la photo des livres, toutes les autres ont été réalisées par ma sœur Cindy – Merci à elle d’avoir participé à ce test

Pour ma première sortie en compagnie de ce petit appareil, je n’étais pas seul, j’étais accompagné de ma petite puce, Ciuri, 5 ans et demie (la demie, c’est super important).

Pourquoi cette précision?

Tout simplement, car Ciuri est tombée amoureuse de cet appareil, un peu trop gros pour elle, mais elle l’a adoré, si bien, que lors de cette première sortie, je ne l’ai presque pas touché et les jours suivants elle l’a utilisé avec beaucoup de joie.

Un petit autoportrait de la puce face au miroir … pardonnez-lui la qualité de cette photo. :nange: :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rassurez-vous, je l’ai eu assez longtemps en main pour me rendre compte que, si je ne suis toujours pas fan des viseurs électroniques, celui-ci est plutôt pas mal, ma sœur est carrément séduite, elle aime le viseur électronique, pas forcément son rendu, mais les facilités qu’il apporte. Quant à Ciuri, de son côté elle n’en a cure, elle se contente de viser avec l’écran.

Ce boîtier très compact garde une très bonne prise en main, l’ergonomie est soignée et il est très agréable de faire des photos avec, c’est d’autant plus vrai que la plupart des commandes tombent très judicieusement sous la main.

Les ingénieurs ont pensé à placer certaines commandes en double à des endroits stratégiques, comme la commande de zoom, que l’on trouve sous le déclencheur, mais également sur la gauche de l’objectif, ainsi, selon son habitude, on peut actionner le zoom avec l’un ou l’autre, et il faut reconnaitre que c’est un détail, mais un détail qui a toute son importance.

La bague de réglage qui permet de contrôler différents paramètres offre la possibilité de sélectionner le diaph quand on est en priorité ouverture, ce qui rend le contrôle très simple, un peu comme sur les vieux appareils argentiques.

Comme la puce s’est accaparé l’appareil durant cette première sortie, je n’ai pas pu le tester de façon aussi optimale que je le désirais … mais cette première sortie n’était qu’un début, j’ai poussé bien plus loin les tests.

Petites balades en solitaire et autres tests:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour bien tester l’engin, j’ai fait plusieurs balades en solitaire. J’ai utilisé cet appareil comme mon boîtier principal et à d’autres occasions, comme une sorte de “bloc-note” qui accompagnait mon reflex.

Pour ma part, cet appareil a su me séduire dans beaucoup de situations, que ce soit pour photographier la nature ou pour des photos plus terre à terre, comme une pile de livres pour illustrer un de mes articles, il a répondu présent de façon très positive.

Son capteur au format 4/3 de 7,3 x 5,5 mm sans être un tout petit capteur, n’est pas non plus très grand, il est environ 20 fois plus petit qu’un capteur plein format, ce qui ne permet pas une gestion fine de la PDC, mais qui offre tout de même un arrière-plan flou à 300mm sur des sujets assez proche. J’avoue que malgré l’ouverture à f/2,8, une profondeur de champ plus courte m’a manqué.

Ce qui est amusant, c’est que ma sœur n’a pas été du tout troublée par ça, au contraire, elle était plutôt contente que ses photos soient le plus souvent nettes sur le sujet. Il faut dire que pour se faciliter la vie, elle était le plus souvent en mode tout auto et n’avait pas à réfléchir à autre chose qu’à sa photo.

On notera aussi la performance impressionnante du stabilisateur optique (et non pas sur le capteur) qui fonctionne vraiment de façon redoutablement efficace!

Il faut dire que l’engin est fait pour faciliter la vie, les menus clairs accessibles permettent de régler l’appareil de façon très simple, et ceci même quand on est deux utilisateurs avec une façon de faire bien différente.

Mais tout ceci prouve qu’il est simple à utiliser, qu’il a une bonne ergonomie et on en déduit facilement que son zoom 28-300 nous permet d’envisager beaucoup de situations, mais cela ne nous donne pas une vision de la qualité des photos qu’il produit …

La qualité de ses fichiers :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est ici que ma sœur quitte le jeu, car pour elle, bien que cette partie soit intéressante, elle n’a pas réellement le recul nécessaire pour analyser. De son point de vue les photos sont belles, mais nous on veut en savoir plus.

Je suis d’accord sur ce premier jugement, la colorimétrie est assez juste et offre un résultat final agréable à l’œil

L’autofocus fait très bien son travail et de fait, les photos sont plutôt pas mal, même si je trouve qu’il y a un manque de piqué assez visible à 300mm

C’est quand on monte dans les hauts ISO qu’on sent les faiblesses d’un capteur, qui certes reste grand, mais boxe dans une catégorie poids léger.

À 1’000 ISO on a encore un beau fichier, à 3’600 ISO ça se dégrade et au-delà, je ne m’y aventurerais pas.

Mon ressenti général est que le Stylus 1 délivre de bons fichiers, même si de mon point de vue, je les trouve un peu trop “granuleux” dans l’ensemble ceci même à 100 ISO, mais ce n’est pas une mesure de labo, un simple ressenti.

Est-ce que je cherche trop le petit détail? Je ne sais pas, mais j’avoue qu’à y regarder simplement tout va bien et à scruter je finis par trouver des choses qui ne me plaisent pas.

Pour autant, ne voyez pas là des propos qui vont cataloguer ce pauvre appareil dans la catégorie des bon à jeter, il reste de très bonne qualité et offre malgré tout de bons fichiers.

Conclusion :

lac-stylus1

Ce sympathique petit boîtier a beaucoup pour lui, simple à utiliser, de très bonne qualité avec une taille et un poids qui en font un compagnon facile à prendre avec soi, il délivre des fichiers de bonne facture permettant d’obtenir de belles photos avec la souplesse de son zoom 28-300mm, on est paré pour la plupart des situations.

Ma sœur a été séduite et s’est très vite imaginé propriétaire d’un tel appareil, une idée qu’elle trouvait séduisante. Ciuri, du haut de ses 5ans (et demie, n’oublions pas) est elle aussi tombée sous le charme de cet appareil qu’elle utilise très facilement, même si celui-ci a une taille un peu trop importante pour elle.

De mon côté, je suis mitigé, à la fois séduit par la construction, le design, la facilité et l’ergonomie, je reste par contre un peu sur ma faim pour la qualité des images.

Je ne dis pas que c’est mauvais, horrible, ou tout jugement aussi dur et définitif, je ne suis juste pas séduit par le rendu. Les photos me semblent toujours un peu trop “douces”, “granuleuses”, manquant un peu de pêche.

Peut-être que je deviens un peu trop difficile?

Dans tous les cas, cet appareil reste un bon petit bridge, sympathique avec un design que j’apprécie et je pense que personne ne sera déçu s’il décide de l’acheter.

Bon courage et bonnes photos

Pour acheter cet article, cliquez ICI: Olympus Stylus 1

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

40 Comments
  1. kevin

    Juste pour te dire que j’ai toujours plaisir à lire tes tests et en particulier le XT1 qui me fait diablement envie (j’en ai parlé dans un groupe sur FB ;-) ah…les franky)
    Continue ainsi pour les boitiers de ce type, j’aime bien avoir une culture générale sur tous les boitiers ne serait ce que pour donner des conseils à mon entourage. C’est une bonne idée de donner aussi la main à des néophytes, ça donne une vision complémentaire

  2. tozman

    Merci pour ce test, cet appareil que j’avais acheté pour ma mère m’a tellement séduit que je l’utilise très souvent et que je pense en acheter un pour moi.
    Si la taille de l’appareil est comparable à l’E-M5, il ne faut pas oublier que l’on parle AVEC l’objectif, ce qui change tout lors d’une ballade en famille ou l’on ne sait pas si l’on aura besoin de faire de la macro (l’appareil est très bien en macro) ou du télé. Le flash intégré est une bonne chose également, et on a le luxe d’une griffe flash avec mode RC pour piloter un flash secondaire (le flash intégré est également RC, mais je ne l’ai pas testé).
    Comme toi, la déception est de mise au niveau de la profondeur de champ compte tenu de l’objectif, mais on arrive tout de même à des résultats en portrait qui ne permettent pas de se douter que la photo a été prise avec un bridge.
    Cet appareil assez méconnu (le RX100-1-2-3 doit y être pour quelque chose), mérite son statut de bridge expert et ne peut pas décevoir tant qu’on reste sous les 800 ISO à mon goût.

    Merci d’avoir pris le temps de partager ton expérience :tumbsup:

    PS : Comme à son habitude chez Olympus, le stabilisateur d’image est impressionnant (objectif stabilisé et non capteur, mais ça fonctionne à merveille).

    • Très bonne précision pour l’objectif, je vais certainement rajouter cet élément capital, surtout avec un zoom qui monte à 300mm!

      Merci pour ton très sympathique retour! :tumbsup:

    • Kéno40

      Je dirai plutôt : “contrairement aux autres Olympus qui ont une stabilisation boitier en 5 axes (y compris sur certains compacts), il s’agit là d’une stabilisation de l’objectif. Mais ça fonctionne à merveille”
      Tu dis que cela fonctionne à merveille, mais est-ce parce qu’elle est juste suffisante pour cette taille de capteur ou bien est-elle aussi performante que la 5 axes sur les hybrides?
      Si tu zoomes un peu fort, tu n’as pas une baisse de la performance de cette stab?

      • Tozman

        Elle fonctionne bien, dans le sens où on a vraiment un taux de photos nettes supérieur avec que sans, à focale équivalente et sans trépied. C’est un test tout à fait subjectif et pas scientifique.

  3. Comme ressenti, j’ai le même. En ce sens qu’à force de netteté à haut isos, dès que j’utilise du matériel un cran en dessous en terme de technologie (ou vétuste), le coté “sale” du numérique ressort. Même sur des dos mf.

    Cependant, quand je vois, sur le net, les photos réalisées par tes testeuseS, je pense que c’est plus une vision de personne tout le temps dans la photo.

    Et que, des fois, “oublier” que c’est notre métier (pas dans le cadre de ton blog !) se révèle salvateur.

    C’est la lumière qui se laisse parfois apprivoiser par le photographe. Et là, le meiux se montre l’ennemi du bien.(Olé !)

  4. Michaël

    Très sympa ce test et comme nombre de tes lecteurs, j’apprécie le fait que tu mettes ces appareils dans des mains moins expertes. Cela nous donne un autre point de vue et c’est un beau partage d’expérience.
    Merci:)

    • Tu veux dire quoi par “débutant qui veut s’améliorer?”.

      Tu te découvre une passion pour la photo et tu voudrais avancer plus loin? Tu as déjà un appareil, si oui lequel …etc

      Il me faut un peu plus de détails pour t’aider.

      • Luc

        J’avais pas pensé, mais c’est vrai que plus de détails c’est mieux.

        Je fais beaucoup de photos avec mon iphone, j’adore ça, j’utilise des programme pour améliorer les images, mais je voudrais aller un peu plus loin, je me sens limité. Un appareil plus performant, compact et qui me permet de progresser serait bien, je ne sais juste pas si c’est le bon choix.

      • C’est pas une mauvaise idée que de commencer par ce genre d’appareil, celui-ci a l’avantage d’avoir un très bon objectif et de permettre de contrôler son appareil quand on le désire tout en ce laissant aller quand on veut moins se prendre la tête.

  5. Hello,

    Juste attention… le stylus est un 4/3 oui…. mais il ne partage pas celui des OMD 4/3 dont les capteurs sont bien plus gros… (enfin gros..)

    Cela explique les différences niveau résultat Iso ;-)
    Reste qu’il me plaît bien ce petit bridge…

  6. isatis 13

    bonjour .. comme toi je suis assez difficile mais ces hésitations me font passer à côté de bonne photos à prendre sur le vif grâce à un apn que je n’ai youjours pas acheté , car je voudrais boxer dans la catégorie supérieure (sony rx10, lumix fz1000/..etc ) avec de la profondeur de champ ….bon on me propose un stylus 1 lpour 350 euros .. qu’en pensez-vous

  7. Lulu

    Merci beaucoup pour ce test ! J’ai découvert votre site en faisant des recherches notamment pour cet appareil et j’apprécie le test effectué de manière combinée avec expert photo/novice photo, c’est du coup plus général et met vraiment en avant les qualités selon le besoin photo.
    Je photographie avec un reflex et plusieurs objectifs et je cherche aujourd’hui un compact “polyvalent” (raw, zoom, qualité d’image, etc) qui me permette de partir plus légère de temps en temps. Vous avez testé le Canon G1X II et l’Olympus Stylus 1, qui sont les deux compacts entre lesquels j’hésite. Quel est votre ressenti “comparatif” sur ces deux compacts par expérience ?
    Merci beaucoup d’avance pour la réponse et au plaisir de lire d’autres articles sur votre blog !
    L

  8. yoyo44

    Bonjour

    tout d’abord merci pour ces tests très précis.
    Je suis allé en magasin où par chance j’ai pu l’essayer. au zoom maximum, l’appareil n’a jamais su faire sa mise au point sur un sujet pourtant éloigné. Le vendeur qui a aussi l’appareil me répond que c”est dû à l’absence de carte mémoire.

    Qu ‘en pensez vous ?

    D’autre part à quoi sert précisément la bague autour de l’objectif, car en la tournant l’image à zoomer de manière considérable et en faisant la première impulsion sur le déclencheur, l’image à photographier est revenue au zoom optique que j’avais choisi.

    Merci de votre réponse.

    • Les vendeurs sont des spécialiste pour raconter n’importe quoi!

      Non, le problème de mise au point n’était certainement pas dû à l’absence de carte mémoire, qui n’a clairement aucune influence sur les performance de l’appareil quand à sa réactivité pour la mise au point.

      Je vois deux problème possible, le magasin était assez sombre, du coup, à la plus longue focale cela peut poser quelque problème si l’appareil ne trouve pas de zone assez contrastée pour “accrocher”.

      Le deuxième problème pourrait venir des réglage de l’appareil, je ne sais pas ce qui a été fait, mais ce que tu m’expliques avec la bague, me fait penser que certains réglage on été touché.

      • yoyo44

        Merci de ta réponse. Et tu n’as jamais eu ce problème de mise au point en longue focale ?

        tu conseillerais comme appareils sinon en compact expert grand angle et vitesse d’ouverture assez courte ?

  9. JONCRET Catherine

    Bonjour, j’ai été ravie de lire votre analyse du Stylus 1 ainsi que les commentaires de vos lecteurs.
    En effet pour des raisons de santé je suis obligée de revenir à un appareil plus léger que mon reflex 5d et ses objectifs afin que je retrouve le plaisir de faire de la photo. Et justement un ami qui fait de la photo, après recherches me l’a conseillé. Et pour être un peu difficile je ne voudrais pas être déçue. Aussi votre test m’a rassurée quand à cet appareil. Merci.

  10. Christophe B

    J’étais possesseur d’un Canon 7D, et je n’en pouvais plus de porter une brique d’un à deux kilos (selon l’objectif), au point que je ne prenais plus plaisir à emporter mon appareil lors de mes sorties. Sans compter la réaction de certaines personnes lorsque je pointais mon “bazouka” pour les prendre en photo.
    Dès lors, je me suis mis à la recherche d’un plus petit boitier et j’ai acquis le stylus 1 dès sa sortie. Et là, je suis vraiment devenu fan d’Olympus, au point que j’ai revendu mon 7D l’année passée et que j’ai acheté un omd em10, histoire de démarrer petit. La taille du boitier l’em10 est comparable à celle du stylus 1. Dès qu’une optique est montée, il devient un peu plus encombrant, (encore que, ça dépend de l’optique). mais ce n’est rien comparé aux APS-C, sans même parler des full frames. Couplé à un 25mm f1.7 (équilvalent 50mm FF) par exemple,l’encombrement reste bien contenu. Par contre, en ce qui concerne la qualité des photos, y a pas photo, l’em10 délivre de bien meilleures photos que le stylus 1. Pour moi, un petit boitier µ4/3 reste le bon compromis en terme de poids/qualité de photos.

  11. François

    Bonjour ,
    Ton test m’avais bien plu et comme d’autres ,je me suis laissé tenté par ce “jouet”
    Comparé à mon 5D II je ne pensais pas trop l’utiliser.
    Apres 6 mois en Islande je suis passé de 70% Canon 30% Olympus à l’inverse.
    Pas toujours drôle de porter le boitier et plusieurs objectifs.
    Du coup pour les paysages la vue du 17-40 monté sur le capteur du 5D II full frame est imbattable ,idem pour les photos en pose lente d’aurores boréales.
    Mais je n’ai presque pas utilisé le 150 macro ni le 120-400.
    Olympus utilisé en mode priorité ouverture (je viens de l’argentique)entre 100 et 400 Iso.
    A des vitesses très basses sans flous.
    Cascades en vitesse lente via la touche du filtre ND.(Hop le trépied et le filtre ND du canon en moins dans le sac)
    vidéo facile et qualité correcte en souvenir.
    Viseur électronique mais très correct (sans viseur ,je n’aurai pas acheté).
    Promené dans la poche de la veste de rando reste accesible.
    ergonomie bien une fois assimilée.
    Télécommande via smartphone sympa (pourtant je suis loin d’être un geek)
    Ou l’appareil m’a le plus surpris c’est à la prise de vue de sternes arctiques.
    Pour ceux qui connaissent pas: jolis piafs qui ont la bonne idée d’attaquer le photographe idiot qui s’approche d’eux….
    Canon avec 17-40 AF en manu et tir à vue ,résultat moyens.
    Olympus en mode auto AF en service ,mode rafale….
    super images.
    Donc Canon en basse lumière et Olympus de plus en plus utilisé.
    Mes vertèbres me disent merci.
    Les moins: autonomie de batterie assez bonne mais l’indicateur passe de plein à vide sans étape ou presque.
    Oielleton caoutchouc du viseur se détache…fini par le perdre.
    Menus nombreux et parfois compliqués et necessitent de mettre mes lunettes (j’utilise le Canon à l’aveugle!)

    Ma conclusion:super boitier que j’utilise avec plaisir ,ce n’est pas un gadget et les résultats sont très bons si photos à 400 Iso maxi

  12. FX Ollivry

    Bonjour,
    Je recherche un AP pour remplacé un Olympus ZX1 qui m’a laché. Je ne suis pas vraiment photographe et je préfère le côté baroudeur de petite taille avec beaucoup de réglage possible, une bonne luminosité qui permet de travailler dans (presque) toutes les situations. Bref, plutôt un compact expert, et j’en étais tout près d’acheter un RX100, même si pour le coup, la tenue en main n’est vraiment pas terrible.
    Et là, je découvre qu’Olympus a sorti ce qui me paraît être exactement ce qu’il me faudrait. Super!

    Sauf que à part 2 offres en occasion sur Internet, cet appareil a disparu des magasins, web ou solides!
    D’où ma question: pourquoi? y-a-t-il un loup? Un problème de conception? Olympus a peut-être eu peur que le petit fasse de l’ombre aux hybrides?
    Quelqu’un a-t-il une explication?
    Merci pour les retours.

2 Pings & Trackbacks
  1. […] des hybrides obligent les bridges à convaincre une clientèle de plus en plus exigeante. L’Olympus Stylus 1 fait partie de cette […]

  2. […] des hybrides obligent les bridges à convaincre une clientèle de plus en plus exigeante. L’Olympus Stylus 1 fait partie de cette […]

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓