[Le Mardi c’est Denis] Non mais allo quoi …

A l’heure des « luttes »  pro/cons hybrides vs reflex, où l’on parle de disparition du reflex, où les avancées technologiques permettent à nos appareils d’être presque plus intelligents que nous (oui, ok, pour certains le « presque » est de trop), bref, au moment où nous sommes à l’aube d’une sans doute nouvelle ère photographique, il est amusant de constater que l’appareil le plus communément utilisé pour prendre des photos dans le monde est ….. Et par « dans le monde », j’entends par là  pas uniquement par l’élite que nous sommes, nous les photographes, mais bien par l’ensemble de la population terrestre, ou presque (non, là, le « presque » peut rester)…. Bref disais-je avant d’être assez grossièrement interrompu par moi-même, ce dont je ne me félicite pas, l’appareil le plus utilisé dans le monde pour prendre des photos est donc …. le smartphone. Je ne vais pas rentrer ici dans la différenciation des amateurs de pommes ou de batteries qui explosent, on va parler de smartphones en général.

Voilà, c’est fait, c’est définitif le futur de la photo, c’est le smartphone, on arrête de se prendre la tête avec les luttes inter marques et inter-systèmes, ça nous fera gagner du temps pour nous permettre de prendre plus de photos.

Cette constatation est finalement assez logique quand on y pense : tout le monde a un smartphone… ou presque (et arrêtez de me les brisez avec vos remarque sur les « ou presque », non mais !),  tout le monde aime prendre des photos… ou presque (…. no comment…) et puis surtout, le smartphone, on l’a tout le temps avec soi. Or il n’est de meilleur appareil que celui qui l’on a avec soi. Amen, la messe est dite une deuxième fois.

Le but de cet article n’est pas vous convaincre que votre smartphone est le meilleur appareil du monde. Déjà, parce que ce n’est pas vrai et ensuite parce que c’est plein de limitation. Non, l’idée de ce billet, c’est d’attirer votre attention sur le fait que vous pouvez tirer le meilleur parti de ce petit objet que la grande majorité d’entre nous a toujours sur soi.

Un bloc note de repérage.

Il m’arrive très régulièrement en me déplaçant pour quelque raison que ce soit, de passer par des endroits sympas, de voir une lumière plutôt cool à une certaine heure a un certain endroit,  de découvrir  un « fond « qui pourrait être utile pour une future séance. A la longue, Il n’est pas toujours évident de s’en souvenir. Or si à ce moment-là, vous prenez une simple petite photo avec votre smartphone, en y ajoutant une petite note, vous vous faites vite une petite bibliothèque de possibilités de photos à exploiter au moment voulu. Votre photo ne doit pas être la meilleure au monde, il s’agit juste d’un document de travail que vous utiliserez dans le futur.

Un petit outil d’apprentissage.

On est d’accord, malgré les progrès réalisés, l’appareil photo de votre smartphone est encore plein de limitations si on le compare à votre boitier habituel. Mais de par ces limitations, il en devient un ludique outil pour apprendre à mieux gérer vos lumières, vos compos, vos réglages… Quand vous l’utilisez, pour peu que vous n’utilisiez par le moment full auto inclus, mais que nous prenions la main en manuel via une des nombreuses applis dédiées, vous allez être amené à réfléchir autrement. « Think outisde the box » comme diraient nos amis anglo-saxons. (oui, j’ai laissé l’expression en anglais, parce que je trouve que c’est plutôt joli qu’en français « réfléchir à l’extérieur de la boîte ») Et tout ce qui nous force à changer nos habitudes et à voir les choses sous un angle différent est toujours bon à prendre et vous permettra lors de vos séances de peut-être penser à des possibilités auxquelles vous n’auriez jamais pensé auparavant.

Un appareil photo.

Finalement,  il faut bien le reconnaitre, on peut aussi réaliser de sympathiques photos avec nos smartphones. Et une fois que vous commencez, ça peut même devenir un challenge pour vous. J’aurais bien rajouté le terme « addictif », mais c’est peut-être un peu poussé quand même….encore que, suivant les cas…. (là, j’ai évité le ou presque ! Na !). Et vous n’êtes même pas obligés de repasser par la case « ordi » pour développer vos photos, vous avez à votre disposition tout une série d’applis disponibles (gratuites ou payantes) pour vous permettre de  finaliser vos photos directement sur votre smartphone. De plus, si vous êtes abonnés à Adobe CC, je vous rappelle que LR Mobile est inclus dans votre abonnement (et en plus, ils ne cessent de le perfectionner).

J’espère qu’à la suite de ce petit billet, vous regarderez votre smartphone différemment et que vous n’hésiterez plus à vous amuser avec, parce que, le plus important n’est-il d’essayer de s’amuser autant que possible ?

Sur cette pensée philosophico-bistrotesque, je vous dis à la semaine prochaine. Et surtout, on se rappelle hein ?

Pour du contenu supplémentaire et exclusif ➡

À propos de l'auteur:

Photographe belge, une fois. :-)Passionné par la lumière.Mes champs d'activité couvrent le portrait, les paysages, l'architecture, les voyages ainsi que les mariages et la famille.Mon travail a été publié dans différents magasines, tel le Photoshop User Magazine ou le Dark Beauty Magazine et j'ai également été lauréat de plusieurs concours internationnaux, notament dans le domaine du portrait, du mariage et du paysage.

22 Comments
  1. Cédric68

    Denis, par curiosité, tes photos ont été traitées avec un outil d’un smartphone ou sur pc ? Il y en a de bien sympas.

    Ceci dit, un petit compact,voire hybride, qui tient dans la poche peut aussi jouer ce rôle.

    Tout comme un smartphone (certains) peut faire plus que de simples photos de repérage. Ceci dit, avec le gps, c’est effectivement bien pratique.

    • Denis

      Toutes ont été editées sur smartphone, la plupart avec LR mobile, qq unes avec Snapseed.
      Bien sur qu’un petit compact peut faire la meme chose, mais ca te fait 2 appareils a transporter, sans compter qu’avec ton smart, tu as la geolocalisation ;)

  2. Le natel prend de plus en plus la place des réflexes. Ils sont petits, légers, et quand je vois les pub pour le dernier natel à la pomme je me dis que je comprends pourquoi certains journalistes l’utilisent pour illustrer leurs articles ou pour créer de petits clips vidéos. D’ici quelques années je pense que le téléphone remplacera de plus en plus l’appareil photo. Sauf pour certaines catégories spécifiques ou il est nécessaire d’avoir un bockeh de fou ou une longue focale

  3. Nicolas

    Preum’s ! (je fais comme tout le monde, je tente).

    Faut réussir à ranger ses photos au smartphone aussi, parce qu’entre les photos de repérage et les autres, ça peut vite devenir le bordel. Pour ma part, les photos au smartphone, c’est juste pour envoyer en mms en général, après je n’ai peut être pas le photophone de l’année aussi. ;)

    • Denis

      C’est juste une question d’organisation.Et pis, tes photos, tu ne les gardes pas dans ton phone, mais dans ton Pc ou tout devrait etre mieux organisé. ;)

      • Nicolas

        Mais du coup comme c’est du repérage, ne vaut t’il pas mieux les garder [aussi] sur son téléphone ? Comme ça le jour on est de sortie avec le reflex (ou l’hybride, cf l’article du lundi :-P ) on peut savoir si il y a des coins à proximité qu’on avait repéré.

  4. Denis

    Nicolas:
    Oui j’avais plus architecture/paysage en tête.

    Pareil…. quand je pars faire des photos, je sais ou et quand. Les infos du repérage, j’en ai besoin pour programmer ma sortie, pas quand je suis sur place.
    Mais apres, chacun sa façon de faire. ;)

  5. Super article :)

    J’ai mis du temps à me servir de mon smartphone, à vrai dire des années ! Ce qui m’a poussé c’est instagram :ll: De plus, ils ont fait des progrès et du coup j’apprécie sa légèreté et sa polyvalence :ll:

    :tumbsup:

0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓