L’histoire d’une photo: Stylo Montblanc

Camera
IQ3 100MP
Focal Length
120mm
Aperture
f/10
Exposure
1/1000s
ISO
50

Je vais essayer un nouveau concept d’article, c’est donc une petite expérience pour voir ce que vous en pensez et si ça plait, j’essayerais de renouveler de temps à autre l’opération.

Le but est de vous expliquer l’histoire d’une photo, de son idée, jusqu’à sa réalisation.

Et comme vous l’aurez deviné, la petite histoire du jour concerne cette photo.

L’idée :

Trop de liberté, c’est parfois difficile !

Il y a plusieurs types de clients, ceux qui ont un cahier des charges très complet ou tout est millimétré et ceux qui font “confiance” au photographe, entre ceux deux extrêmes, on a toute sorte de degrés de “confiance”.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à choisir je préfère un cahier des charges HYPER précis ou le moindre petit reflet et la moindre petite ombre est programmée, qu’un client qui te dit fait ce que tu veux.

Dans le cas de cette image, c’était un “fait ce que tu veux”, du coup, c’était à moi de poser les bonnes questions, car un client qui te laisse faire ce qu’il veut à toujours une idée en tête, même s’il ne le sait pas sur le moment, c’est juste au photographe de savoir trouver les bons mots pour obtenir l’information.

Finalement, après une discussion, il est ressorti que l’on allait partir sur une image minimaliste, avec la présentation du stylo et de sa pochette et un reflet pour mettre en avant le produit.

Préparation :

J’ai fait quelques croquis rapides pour cette montre, mais l’idée était assez claire pour que je n’aie pas eu besoin de les utiliser, surtout, que j’avais une bonne marge pour interpréter la scène à ma manière.

J’ai donc surtout réfléchi à comment j’allais éclairer cette scène, comme j’allais tenir le tout en place …etc.

Pour le support, j’ai simplement utilisé une plaque de plexiglas blanche brillante.

Pour tenir la pochette, je l’ai posé sur une petite … brique Lego, parfois être photographe c’est aussi faire preuve d’astuces.

Pour maintenir le stylo en place sans qu’il ne glisse, l’astuce fut d’utiliser une peu de “patafixe”, simple et efficace et sans risque pour le stylo.

Une fois tout bien en place, surface nettoyée, poussière dégagée, il est temps de passer à …

La prise de vue :

Ici, le but était d’avoir un fichier très qualitatif très haute résolution, j’ai donc choisir de shooté avec le PhaseOne XF – IQ3 100MP et l’objectif LS 120mm f/4 Macro.

Pour l’éclairage, comme on peut le voir sur le plan, je suis resté dans la simplicité, ici le but est de faire une sorte de HighKey, jouer sur la douceur de la lumière pour mettre en avant la matière du stylo.

Une grande softbox à gauche de 135cm, une softbox carré à droite avec un panneau diffuseur placé près du stylo pour répartir la lumière de façon très uniforme avec une bonne gestion des reflet.

L’idée est également de créer le petit effet de vignettage directement à la prise de vue, grâce au flash placé de façon stratégique à l’arrière de la scène derrière le fond blanc.

Le point difficile étant le petit rubis, que je devais faire ressortir tout en respectant sa colorimétrie.

Un autre point important étant d’avoir une netteté parfaite sur tout l’objet du point le plus proche au plus éloigné de l’objectif.

Pour réussir à faire ça, j’ai fait ce qu’on appelle un focus Stacking.

C’est une méthode, qui consiste à prendre plusieurs photos successivement en décalant la mise au point et en “remontant” limage en post-traitement pour avoir une PDC impossible à obtenir autrement.

Le but est vraiment d’obtenir le rendu le plus parfait possible à la prise de vue pour avoir le minimum de retouche à faire et ainsi gagner du temps.

Post-production :

La post-production, sur ce genre de photo est capitale, car en packshot tout doit être parfait et il ne doit pas y avoir le moindre défaut.

C’est ainsi qu’on passe un temps fou à nettoyer la scène, car malgré le soin apporté à rendre la scène la plus propre possible, il reste un nombre incroyable de petites saletés.

On passe également beaucoup de temps à corriger les défauts des objets mêmes, sur le stylo il n’y avait presque rien, mais la fourre étant en cuire, il est clair qu’elle n’était pas parfaite et du coup on doit travailler à rendre le tout le plus parfait possible.

On ne finit pas une correction de la colorimétrie et du rendu final.

Présentation au client :

C’est la partie la plus délicate, car même quand on a l’habitude, même quand on est sûr de soi, c’est le moment stressant où l’on va avoir son avis, ses retours, ses compliments ou ses critiques (parfois les deux en même temps).

Le plus souvent, si on a bien fait son travail en amont, si le cahier des charges était clair ou que l’on a bien récupéré les infos pour le rendre le plus précis possible, tout devrait bien se passer.

Ce qui fut le cas pour cette image, qui a été beaucoup appréciée.

Si part hasard, cela ne devrait pas se passer de la meilleure des façons, aucun souci à se faire, corriger certains points selon les indications des clients et parfois même reshooter une image fait parti des choses, qui arrive et n’est pas synonymes d’un ratage, mais bien d’une façon de peaufiner le travail.

En effet, c’est parfois en ayant la photo réalisée sous les yeux que l’on se rend compte de certains points à revoir sans y avoir pensé avant, entre imaginer une image et l’avoir en réelle, il y a toujours une certaine marge.

Ensuite, qu’est devenue cette image … je dois bien avouer que je n’en ai pas la moindre petite idée.

Ce qui est amusant, c’est qu’il m’est arrivé beaucoup de fois de faire des photos dont je n’ai jamais su la destination finale et même si elles ont été publiées un jour.

Ce petit mystère est quelque chose qui m’amuse quelque part et parfois j’ai eu de bonnes surprises, croisé une de mes photos lors d’un voyage de l’autre côté du monde au milieu d’un magazine dont je ne comprends pas la langue ou sur une affiche publicitaire dans une rue si loin de chez moi!

Conclusion :

J’espère que cette petite expérience pour vous faire un billet un peu différent vous aura plus et que vous avez apprécié l’idée.

N’hésitez pas à me faire des remarques et des propositions, je suis ouvert à toutes vos suggestions.

Sur ce, je vous dis bon courage et bonnes photos!

Pour du contenu supplémentaire et exclusif ➡

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

6 Comments
  1. Bournier

    Personnellement, je préfère largement des tutoriels sur la façon de faire de la photo comme ceux-là, que des tutoriels photoshop (oui, y’a déjà des milliers de tutos photoshop sur le web alors que des tutos prises de vues y’en a peu…). Je préfère savoir comment faire une belle photo plutôt qu’apprendre à l’arranger dans PSD.
    Par exemple, je n’y connais rien en photo studio et savoir comment organiser tout le matos pour un beau portrait selon ce que l’on veut obtenir serait top (flashs, softbox, parapluies, fonds..). Rien que là-dessus, y’a 10 tutos à faire. Ou bien portrait extérieur, ou face à une fenêtre, ou lowkey, lightkey… (le genre de truc qu’on a déjà vu et lu plein de fois dans des magazines mais jamais pratiqué !). Et en achat photo studio, par quoi commencer ? Après des idées j’en aurais des tonnes, y’a tellement de choses à faire en photo ! (surtout quand on connaît ses lacunes). Bravo pour ce site en tout cas. Un passioné.

  2. Franky..
    ” J’ai fait quelques croquis rapides pour cette montre, mais l’idée était assez claire pour que je n’aie pas eu besoin de les utiliser, surtout, que j’avais une bonne marge pour interpréter la scène à ma manière.” =>> C’était pas un stylo ? ;)

  3. Bazinga

    Article super intéressant d’un point de vue technique. Comme dit plus haut, il existe plein de tutos divers et variés sur la retouche et autres post traitements. Mais finalement très peu sur le packshot.
    Et l’idée de présenter la démarche dans son ensemble, depuis la commande du client jusqu’à la présentation du rendu final donne un aperçu très complet de ce type de travail.
    En revanche, svp, pour les lecteurs un peu sensibles à cela, essayez de faire un effort sur l’orthographe et la grammaire, le texte est rempli de fautes : ce n’est pas “fait comme tu veux” mais “FAIS comme tu veux”, “cuir” et non “cuire”, “PAR hasard” et non “part hasard”.. Bref, tout le long du texte.
    Pour être honnête (et désolé si je suis désagréable), cela nuit à la qualité de votre blog, à la diversité des articles publiés et à leur justesse technique.

0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓