Test terrain: Canon EOS 6D

Le plus petit des grands...

6d

Après la prise en main complète que je vous avais proposée en novembre dernier (voir ICI) je suis content d’enfin pouvoir vous « offrir » un vrai test terrain.

Après un long moment passé en tête à tête avec le Canon EOS 6D, je vais vous livrer un test complet qui, comme à mon habitude, est fait sur le terrain, loin des labos, là où travaillent les photographes!

Pour ce test, j’ai cherché à vous offrir une vision large de ce que pouvait offrir la bête, de ce fait vous trouverez en fin d’article une mini interview d’un propriétaire de 6D qui, à travers cette entrevue, vous livrera sa vision des choses.

Alors, la question de fond est que vaut vraiment le Canon EOS 6D sur le terrain, question à laquelle je vais me faire un plaisir de répondre!

Pré-Test :

Après avoir eu la chance de pouvoir jouer avec un exemplaire de présérie, Canon Suisse m’a envoyé un boîtier définitif pour ce test.

Ce qui est amusant, c’est qu’à chaque fois que je reçois un nouvel appareil à tester,  je suis toujours excité comme un enfant devant une surprise. Je sais que cela peut paraitre étrange, mais ouvrir le colis c’est un peu comme ouvrir un cadeau à Noël, et c’est donc toujours très motivé que je commence mes tests.

Mais comme tous ces beaux jouets se doivent d’être chargés avant de pouvoir les emmener faire un tour sur le terrain, le premier rituel reste le même, lire le mode d’emploi.

Si vous avez déjà utilisé un boitier Canon, on pourrait presque juger que cette lecture est inutile, tant le fonctionnement des boîtiers de la marque rouge reste sur une même logique.

Mais je ne le répéterai jamais assez, il est primordial de lire le manuel, car il y a toujours des petites choses qui changent et des astuces que l’on découvre lors de cette lecture!

Surtout avec un tel boîtier, qui à première vue semble simple, mais qui a tout de même une belle fiche technique!

Fiche technique

  • Capteur : 24 x 36 mm 20,6 Mpix
  • Antipoussière : oui
  • Viseur : pentaprisme 97%
  • Écran : TFT de 7,7 cm de diagonale, 1,04 millons de pixels
  • Mise au point : 11 points AF f/5,6 et croisé au centre (-3 à 18 IL)
  • Mesures d’exposition : TTL sur 63 zones (SPC double couche) : Évaluative – Sélective (8% du centre) – Spot (3,5% du centre) – Moyenne à prédominance centrale.
  • Modes d’exposition : sélection auto scènes, Modes scènes (dont scène de nuit à main levée, rétro éclairage HDR) et P Av Tv M
  • Vitesse d’obturation : 30 s à 1/4000 s (pose B) synchro-X 1/180 s
  • Motorisation : 4,5 images par seconde
  • Sensibilité ISO : 100 – 25 600 ISO plus extensions 50 ISO (L) et 102 400 ISO (H2)
  • Mémoire : 1 slot SD (compatible UHS1)
  • Vidéo : MOV Full HD 1920 x 1080
  • Alimentation : batterie BGE13
  • Connexion : mini HDMI – vidéo ( PAL/NTSC) – micro
  • Poids : 755 g
  • Autre : WiFi et GPS

L’avantage que j’ai à tester un boîtier Canon, c’est qu’étant équipé dans la marque, j’ai loisir de lui adjoindre pas mal d’objectifs que je possède déjà. Ce qui me permet de le tester vraiment dans la plupart des conditions de terrain.

Je sais que beaucoup d’entre vous attendent une confrontation avec son concurrent le plus direct le Nikon D600, je vous en toucherai quelques mots en fin d’article…

La batterie étant chargée, place au test sur le terrain…

Ergonomie :

canon-eos-6d

La première chose qui saute aux yeux quand on regarde ce reflex, c’est sa compacité pour un boitier 24*36! Et quand on le prend enfin dans les mains, on voit que l’apparence va avec le poids, ce reflex est très léger, le plus léger des FullFrame que j’ai eu l’occasion de tester.

En plus d’être léger, il est très compact, à peine plus grand qu’un appareil de la catégorie à trois chiffre chez Canon du style 550D.

Pour vous faire une idée, voici une petite image où nous avons de gauche à droite:

  • Canon EOS 1Dx
  • Canon EOS 6D
  • Canon EOS 550D

comparaison-taille

Comme on peut le voir sur cette photo, le 6D (qui se trouve au milieu) est bien plus petit que le 1Dx, mais pas si différent du 550D.

Quand on regarde le dos de l’appareil, on se trouve en terrain connu (du moins pour les habitués de Canon), seul manque à l’appel le minijoystick comme sur le 1Dx ou le 5D Mark III, qui a été remplacé par un multicontrôleur au centre de la roue codeuse.

Lors de mes premiers essais, je trouvais cette solution moins pratique, mais finalement, au vu du nombre de capteurs AF, cela convient très bien et on s’y habitue vraiment très vite.

Sur le capot supérieur, on retrouve l’indispensable afficheur LCD très détaillé nous informant de toutes les choses à savoir et, qui comme ses grands frères, est rétroéclairé en orange pâle à la demande.

J’apprécie plus cette couleur que le bleu, qui à mon sens donnait moins de contraste; ici, avec cette teinte orangée, la lecture est plus simple, plus agréable.

6d-lcd

Toujours sur le dessus du boitier se trouve le barillet de sélection des différents modes, avec son bouton central de sécurité (pour éviter les changements intempestifs) une petite astuce qui change bien la vie, ce qui manquait clairement sur le 7D.

Sur le dos de l’appareil, on découvre le grand écran LCD de 7,7 cm de diagonale pour 1,04 million de pixels, ce qui offre une très belle définition qui permet de réellement constater la netteté de la photo, et ceci même en plein soleil.

Je sais que certains sont déçus que ce reflex n’ait pas un écran orientable, de mon point de vue, il ne manque pas sur le 6D pour deux raisons:

  1. L’angle de vue de cet écran est très bon et permet de visualiser ce qui s’y trouve sous presque tous les angles.
  2. Le WiFi apporte un vrai plus, mais je vous en parlerai un peu plus bas.

Pour ce qui est des menus, on retrouve l’excellent travail d’harmonisation de Canon, que l’on soit avec le plus petit des boîtiers ou le vaisseau amiral de la marque, la logique est la même et surtout, l’ergonomie est particulièrement bien pensée. Un must en la matière à mon sens!

Nous allons passer à une pièce des plus importante pour moi sur un reflex…

Le viseur:

Le viseur du Canon EOS 6D est assez grand, très clair et plutôt agréable.

Avec un dégagement oculaire de 21mm, les porteurs de lunettes seront bien lotis, pour le grossissement, avec son x0,71 on est dans le correct sans être exceptionnel.

Pour le reste, on retrouve les points habituels, comme les capteurs autofocus actifs rétroéclairés en rouge et toutes les informations habituelles. La question du jour, est-ce qu’une mise à niveau du programme interne permettra de rétroéclairer en permanence les capteurs AF actifs en AI-Servo ?

Ce viseur qui n’offre pas une visée 100% (97% « seulement ») n’est certes pas le point fort de cet appareil, mais il reste tout à fait agréable et de bonne qualité.

C’est pourtant un gros regret pour moi qu’il ne soit pas 100%, car dans l’ensemble le viseur reste de très bonne qualité et ce petit manque est bien dommage.

La prise en main:

ciuri-6d

Canon EOS 6D | EF 24-105mm f/4L IS USM | 105mm | f/4 | 1/400s | 800 ISO

L’étude ergonomique de ce boîtier est très bien pensée, malgré sa compacité, il reste très agréable et offre une très bonne prise en main, en grande partie due à sa poignée bien dessinée qui confère une bonne préhension et la matière utilisée pour recouvrir l’appareil aux endroits où on le tient est très agréable.

Le boitier est bien construit en métal (sauf quelques parties en polycarbonate) et bénéficie d’une bonne protection tous temps qui saura prendre une petite pluie sans en souffrir plus que ça.

Couplé à un objectif de série L, on pourra sans trop de remords affronter quelques intempéries.

Pour le reste, toutes les commandes sont bien placées et tombent sous les doigts avec logique, même le multicontrôleur se trouvant au centre de la roue codeuse finit par être pratique à l’usage sur le terrain.

Seul point noir à mon goût, le déplacement du bouton ISO (comme cité plus haut) qui, malgré sa forme particulière qui nous permet de le trouver sans quitter l’œil du viseur, aurait été bien mieux placé tout à droite.

Si on fait exception de ce petit « faux pas » pour le placement du bouton ISO, on peut dire que Canon fidèles à eux-mêmes nous ont livré un boitier avec une ergonomie superbement pensée, très simple et agréable à utiliser!

La qualité d’image:

Vous commencez à avoir l’habitude maintenant, je teste la qualité d’image en tenant compte de trois points bien précis.

Ce sont toujours les mêmes, car ce sont vraiment ces points qui définissent la qualité de l’image au final.

Et ces différents points, qui rentrent en ligne de compte pour offrir la meilleure qualité d’image qui soit dans toutes les situations possibles, sont:

  • La qualité de l’exposition.
  • La qualité de l’AF et son suivi.
  • La qualité des images fournies et la gestion de la montée en ISO.

Nous allons donc les détailler afin de voir ce que le petit 6D a dans le ventre!

Commençons par…

La qualité d’exposition:

Canon EOS 6D | EF 24-70mm f/2.8L II USM |24mm | f/6,3 | 1/100s | 200 ISO

Depuis quelques années maintenant, Canon fait un travail absolument remarquable du côté de l’exposition.

Le module de mesure de 63 zones fonctionne de façon vraiment impressionnante.

J’ai souvent l’impression d’un peu me répéter dans mes tests, d’écrire les mêmes choses, mais que pourrais-je dire d’autre?

Oui, le 6D est capable d’offrir une bonne exposition dans presque toutes les situations!

Oui, sur le terrain, cela donne une exposition que l’on a peine à prendre en défaut. Que l’on soit en contre-jour, à la tombée de la nuit, en lumière artificielle ou naturelle…etc.

Pas moyen de vraiment la piéger, ou alors en la poussant vraiment dans ses derniers retranchements… Et là encore, ce n’est pas l’exposition même qui déclare forfait, mais la dynamique du capteur qui ne peut physiquement plus tenir la route.

Sans compter que des outils tels que la correction de luminosité sont plutôt efficaces pour aider à gérer au mieux les scènes difficiles

Oui, vous pourrez vous reposer sur la qualité de son exposition!

Mais si de ce côté notre petit 6D fait presque un sans faute, qu’en est-il de son …

Autofocus et piqué:

mouette-6d-600mmf4

Canon EOS 6D | EF 600mm f/4 L IS USM II | f/4 | 1/500s | 100 ISO

Soyons francs, c’est le point délicat de cet appareil, celui que beaucoup ont pointé du doigt à la lecture de la fiche technique.

En effet, ce sont « seulement » 11 collimateurs autofocus qui sont proposés, et dont la couverture est pour le moins étriquée.

Les 11 capteurs sont regroupés vers le centre de l’image, disposés comme l’étaient ceux du 5D MKII

Dans un autre sens, le capteur central annonce une sensibilité de -3IL, ce qui est énorme et en fait à l’heure actuelle le reflex le plus sensible de la gamme EOS.

Traduit dans un langage plus « imagé », cela correspond à une mise au point quand votre œil n’arrive plus vraiment à distinguer ce qui se passe et perd la plupart des détails:

test-6d-af

Pour bien comprendre, la photo ci-dessus a été prise avec les exif suivants:

  • Modèle de l’appareil : Canon EOS 6D
  • Objectif : EF24-105mm f/4L IS USM
  • Distance focale : 105 mm
  • Ouverture : f/4.0
  • Durée d’exposition : 1.000 s
  • Équivalence ISO : 1600

Pour ceux qui n’imaginent pas ce que cela donne, je les encourage à « baisser » la lumière jusqu’à que l’appareil affiche les mêmes réglages. Vous verrez que c’est réellement impressionnant!

On vient de démontrer qu’il fait la mise au point dans des conditions de lumière très difficile, mais est-il capable de suivre un objet en mouvement et donc de faire une mise au point rapide tout en gardant un suivi efficace?

La réponse est oui!

Sans être aussi rapide qu’un 1Dx ou qu’un 5D Mark III, le Canon EOS 6D s’en sort plutôt pas mal et est clairement plus efficace que son ancêtre, le Canon EOS 5D Mark II.

Comme on peut le voir avec la photo de la mouette en vol qui ouvre ce sous-chapitre, le petit 6D est tout à fait capable de faire de la photo d’action.

Certes, on ne sera pas aussi à son aise qu’avec un boitier mieux taillé pour ce genre de prise de vues, mais il va s’en sortir, d’autant que quand il accroche un sujet, il le tient très bien et il n’y a que peu de déchets.

Le vrai problème reste vraiment que la plage qu’occupent les capteurs dans le viseur est vraiment trop étroite.

On aurait pu se passer de plus de capteurs, mais on aurait vraiment aimé que ceux présents soient mieux répartis!

Une fois la mise au point faite, il faut encore que l’engin nous offre un beau piqué.

test-6d-pique

Canon EOS 6D | EF 24-105mm f/4L IS USM | 55mm | f/4 | 1/1’250s | 100 ISO

Si vous prenez le temps de cliquer sur l’image ci-dessus, vous allez être conquis par le piqué du Canon EOS 6D qui nous offre ici une très belle prestation.

J’irais même jusqu’à utiliser le mot impressionnant!

Le Canon EOS 6D s’en sort très bien, reste à voir ce qu’il a sous le capot pour la  question de…

La gestion de la montée en ISO:

Canon EOS 6D | EF 24-70mm f/2.8L II USM |70mm | f/2,8 | 1/100s | 25’600 ISO

Ce qu’on peut dire de ce reflex, c’est qu’il n’a pas à rougir devant ses ainés!

S’il ne fait pas jeu égal avec le Canon EOS 1Dx qui garde tout de même une bonne longueur d’avance, il est mieux doté que son grand frère le Canon EOS 5D Mark III.

La montée en ISO du 6D est tout simplement impressionnante, je pense qu’on ne peut pas trouver d’autres mots!

Comme vous le savez maintenant, si vous êtes un habitué, cela fait un moment que j’ai pris parti de ne plus faire une série de photos à chaque valeur ISO pour vous les présenter.

Je pense simplement que prendre un objet en augmentant la valeur ISO n’est pas un compte rendu juste de la réalité du terrain!

En effet, un éclairage qui donne un 1/20 de seconde à f/5,6 pour 100 ISO, donnera 1/5’000 de seconde à la même ouverture pour 25’600 ISO, ce qui est loin d’être la situation lumineuse la plus catastrophique. De fait, le fichier présenté ne souffrira que très peu du manque de lumière, ce qui sur le terrain est bien différent. En règle générale, on utilise de telles valeurs pour pallier un manque de luminosité.

Quand on regarde la photo d’illustration de ce chapitre, on voit qu’elle a été prise à 1/100 de seconde, à une ouverture de f/2.8 pour 25’600 ISO.

Comme on peut le constater si on clique sur l’image pour regarder le crop 100%, le fichier est tout particulièrement propre!

Certainement une des plus belles montées en ISO du marché et certainement la meilleure gestion des hauts ISO de sa catégorie.

Sur ce point, Canon montre vraiment son savoir-faire et sa maitrise de la gestion du bruit numérique.

Le Canon EOS 6D a une plage ISO qui s’étend de 100 à 25’600 ISO, je conseillerai de rester à 12’800 ISO qui est encore exploitable, réserver 25’600 ISO en cas de besoin, sachant que pour être imprimé il faudra un peu de travail, et au final garder les valeurs H1 et H2 uniquement pour du dépannage.

En résumé, ce petit reflex offre une très belle montée en ISO qui pourrait faire rougir plus d’un boitier!

Mais le petit à d’autres tours dans son sac, comme…

Le WiFi et le GPS:

test-6d-iphone

Le Canon EOS 6D propose pas mal de petits « plus », tel que le HDR…etc, mais c’est surtout sur deux de ses fonctions que je vais me pencher aujourd’hui, car elles sont, et de loin, les plus intéressantes.

En premier lieu, je vais parler de sa puce GPS, qui pour beaucoup est une bonne nouvelle.

Cette fonction est très simple, quand le GPS est activé, au moment de la prise de vue, il va inscrire les coordonnées GPS dans le fichier IPTC de la photo.

Nous retrouverons dans les exif les coordonnées exactes d’où a été faite la prise de vue.

Comme le GPS fonctionne en permanence quand il est activé (même quand le boîtier est sur « off ») la batterie en pend un sacré coup, et se vide plutôt rapidement.

Je ne saurais que trop vous conseiller de le désactiver quand vous n’en avez plus besoin.

Si le GPS est intéressant, pour moi la vraie innovation est le WiFi.

C’est une option qui n’est pas obligatoire, mais qui devient vite indispensable!

La mise en œuvre est très simple, première chose à faire, télécharger l’application EOS Remote.

Puis suivre simplement les instructions pour lier le boitier à votre smartphone ou tablette.

Une fois la liaison effectuée, vous voilà maitre de votre appareil que vous pouvez commander depuis votre téléphone ou votre tablette.

Régler les ISO, la vitesse, l’ouverture, la mise au point…etc.

Les possibilités offertes par un tel système sont incroyables et ouvrent beaucoup de champs. Avoir un écran de contrôle amovible et indépendant, depuis lequel on peut contrôler son appareil offre de belles perspectives de prises de vue… Je laisse votre imagination travailler!

Une très bonne idée que Canon a eu là!

Mais ceci est mon point de vue, on pourrait se demander ce qu’en pensent les autres!

C’est pour ça que nous allons voir…

L’avis d’un utilisateur:

Pour une fois, j’avais envie d’un peu changer les choses et d’innover.

C’est ainsi que j’ai eu l’idée de faire l’interview d’un heureux propriétaire du Canon EOS 6D pour qu’il nous donne son avis sur ce boitier qui partage sa vie depuis décembre, vu qu’il a été un des premiers à obtenir ce reflex.

Laissez-moi vous présenter David STEINER, qui tient un très sympathique blog que je vous conseille d’aller voir: http://www.dsteiner.fr

Sans plus attendre, commençons cette interview:

Salut David STEINER, pourrais-tu te présenter aux lecteurs qui ne te connaissent pas ?
Bonjour, je m’appelle David, j’ai 29 ans, je vis en région parisienne. Cela fait maintenant 5-6 ans que je fais de la photo en tant qu’amateur.

Quel équipement avais-tu avant de te décider  à changer pour le Canon EOS 6D ?
Avant le 6D, j’avais 2 appareils : un Canon EOS 600D (réflex grand public) et un Fuji X10 (Compact expert).

Pourquoi avoir  eu envie de changer ?
J’avais envie d’une meilleure gestion des hauts ISO, d’un viseur un peu plus grand par rapport au 600D et envie de gouter à la faible profondeur de champ des + grands capteurs.

Qu’est-ce qui a motivé à choisir le 6D ?
J’ai longtemps hésité entre un 6D, 7D et un 5D Mark II. Finalement le 7D ne m’aurait pas apporté la meilleure gestion en hauts ISO et le 5DII, bien qu’excellent, était en fin de vie commerciale… J’étais équipé en objectifs en monture EF donc compatibles avec le 6D alors je me suis dis qu’il fallait y aller. J’ai donc choisi le 6D après avoir lu les premiers tests (dont ta prise en main), qui mettaient en avant sa très bonne gestion des hautes sensibilités et son très bon capteur : J’ai donc vendu tout mon matériel, à l’exception des objectifs EF) et j’ai pré commandé le 6D pour être sûr d’en avoir un dès sa sortie.

Qu’est-ce que t’a apporté ce boitier par rapport à ton équipement précédent ?
Au début, j’ai pensé n’avoir gagné qu’un meilleur capteur et un viseur plus grand, mais au fur et à mesure, je me rends compte qu’il y a bien + que ça : le viseur est bien + agréable que sur mon ancien 600D, les photos à 6400 ou 12800 ISO sont très largement exploitables, l’ergonomie est meilleure (la croix pour choisir son collimateur, l’affectation d’un bouton pour passer du mode AF « One Shot » en Ai-Servo (suivi du sujet), la gestion du Wifi avec l’Appli mobile, le GPS (même si je ne l’utilise que très rarement), un AF avec autant de collimateurs que le 600D mais diablement efficace dans l’obscurité, une autonomie excellente (+ de 1000 photos à l’aise avec la batterie), et sûrement d’autres éléments… !

Pour toi, quels sont les points forts de cet appareil ?
Son poids comparé au modèle supérieur (5D Mark III) est un atout important, le capteur est excellent, la gestion des hautes sensibilités est bluffante. La connexion Wifi intégrée est également un moyen efficace de regarder ses photos sur sa tablette dans le train ou de partager les photos simplement. Elle permet aussi de piloter le boitier, ce qui peut être pratique pour être présent sur les photos de groupes par exemple ! Le collimateur central de l’AF est incroyable, il accroche partout !

Et ses points faibles ?
Je regrette le faible nombre de collimateurs, ou plutôt l’emplacement, ils sont trop peu, et trop au centre du viseur. Dommage aussi qu’un flash ne soit pas intégré pour piloter d’autres flashs sans avoir à passer par un accessoire. Autre chose, l’appli mobile pourrait être + complète et se transformer en véritable intervallomètre et permettre le mode Bulb aussi (dans une future v2 ?). Dommage qu’il ne soit pas accompagné d’accessoires pensés pour le 6D : un flash pilotable en wifi par exemple (?).

Et pour finir, je te laisse carte blanche, qu’as-tu à rajouter sur le 6D ?
C’est un boitier qui ne fait pas l’unanimité, il a un positionnement étrange dans la gamme, il n’est pas destiné à un propriétaire de 7D, ni à quelqu’un qui utilise un 5DII, pourtant c’est un boitier qui a énormément à apporter à quelqu’un comme moi, un amateur qui a envie d’aller + loin, qui ne veut pas mettre le prix d’un 5DIII, qui cherche un boitier simple, efficace et pas trop cher (on tombe parfois sur des annonces à 1500/1600€). Pour ma part j’en suis pleinement satisfait. Je vois une grande différence sur la qualité globale de mes photos depuis mon passage au 6D.

Merci d’avoir répondu à ces quelques questions !
De rien, merci à toi de nous offrir en permanence d’excellents contenus !

Maintenant que nous avons vu tout ce qu’il y a à voir sur le 6D, et que nous avons même eu droit à un avis extérieur, il est temps pour nous de passer à la…

Conclusion:

test-6d-buse-variable

Canon EOS 6D | EF 70-200mm f/2,8L IS USM II | 200mm | f/5,6 | 1/2’000s | 200 ISO

Le Canon EOS 6D est un appareil assez incroyable et qui à vraiment su me séduire.

Au-delà des mots, car pour une fois, je ne me contente pas de vous inviter à vous l’offrir en vous expliquant à quel point je le trouve bien, non, pour une fois, j’ai décidé de moi aussi passer le pas en décidant que le Canon EOS 6D devait rejoindre mon fourre-tout et venir épauler mon Canon EOS 1Dx

Beaucoup de personnes m’ont demandé pourquoi je n’ai pas privilégié le Canon EOS 5D Mark III.

La réponse fut simple, j’avais envie d’un petit appareil compact, léger, mais qui répondait à certaines de mes exigences.

Avant le Canon EOS 6D j’avais pour seconder mon boîtier principal un 550D (Cliquez ICI pour voir son test terrain)

Bien que j’adore ce petit reflex à trois chiffres très compact et léger, il manquait à mon sens quelques détails pour qu’il soit « parfait », comme la double molette de réglage ou un afficheur LCD sur le dessus du boîtier…etc, tout ce que j’ai trouvé avec le 6D.

Je dirai pour résumer que je trouve cet appareil extraordinaire (vous l’aurez compris), j’ai clairement eu le coup de foudre pour cet appareil photo, qui en offre vraiment beaucoup!

Si vous n’avez pas besoin d’un AF ultra-performant, si vous ne faites pas de vidéo, du moins si vous ne cherchez pas une qualité de vidéo optimum, si vous cherchez un appareil léger, qui saura s’en sortir dans la plupart des situations, si vous cherchez un boîtier qui sait monter haut en ISO en offrant des fichiers de qualité, …etc, le Canon EOS 6D est fait pour vous.

Ce ne sera pas une bête de course comme le 1Dx, pas plus qu’un boîtier aussi complet que le 5D Mark III, mais c’est sans aucun doute un incroyable reflex avec une qualité d’image exceptionnelle aux ressources vraiment intéressantes.

Je sais que beaucoup d’entre vous attendent mon verdict quant à la comparaison avec le Nikon D600.

Il faut savoir que ces deux boîtiers sont vraiment extraordinaires, et que l’un dans l’autre, il est difficile de trancher.

D’ailleurs, si vous êtes équipé dans l’une ou l’autre marque, il n’y a pas de quoi changer de crèmerie.

De mon côté, au risque de faire grincer quelques dents et d’aller à l’encontre de mon premier avis (publié dans le test du Nikon D600 voir ICIje pense que le Canon EOS 6D gagne d’une courte tête.

Si je n’étais pas équipé et que je devais trancher, mon choix irait vers le Canon pour les raisons suivantes:

Certes le Nikon D600 a une dynamique un peu plus large, certes son AF est un peu mieux fourni, ce sont d’ailleurs ces deux éléments qui m’avaient fait pencher en sa faveur lors de mon premier avis, mais c’était avant d’avoir réellement testé le Canon EOS 6D.

Depuis, j’ai vu que les différences d’AF en suivi et de dynamique sont finalement assez ténus. Le D600 à une courte avance. Par contre, la gestion de la montée en ISO est clairement en faveur du 6D, l’AF en très basse lumière lui est aussi favorable et les options comme le WiFi et le GPS ont fini de me convaincre.

Mais attention!

Ceci est loin d’être une victoire par KO debout, c’est une très courte victoire du bout des cheveux avec une photo-finish très difficile à départager.

C’est bien parce qu’on m’a demandé de le faire que je rends ce verdict.

Au final, l’un et l’autre de ces deux boitiers sauront satisfaire pleinement leur propriétaire!

Je terminerai cet article en disant simplement que le Canon EOS 6D est à mon sens l’un des meilleurs appareils de sa catégorie et que, si vous hésitiez à casser votre tirelire pour vous l’offrir, n’hésitez plus, ce petit bijou en vaut vraiment la peine!

Sur ce, bon courage et bonnes photos.. Qu’elles soient en rouge ou en jaune!

Pour acheter cet article, cliquez ICI: Canon EOS 6D + objectif 24-105mm f/4

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

48 Comments
  1. Hé bien hé bien!!
    Pour un peu je casserai ma tirelire… MAIS il n’a pas de flash intégré, sauvée (sauf qu’en fait je ne m’en sers quasiment jamais du flash pop-up….)
    ce n’est pas grave, il me faut un défaut. HOP! :lol:

    Super test en tout cas. Bon pas trop de sous et ma priorité ça reste le 35mm Sigma dans mes achats puis le renouvellement à terme de mon fidèle 50D. :ll:
    Peut-être même une conversion IR à la clef pour lui offrir une deuxième vie…

  2. Rombzh

    Hello,

    je lis ton blog depuis un bon bout de temps maintenant, mais c’est ce dernier test qui me pousse à laisser un commentaire (comme pas mal ici j’ai l’impression!).
    J’ai un 60D depuis quelques temps déjà (je fais surtout de la photo de paysage et pas mal d’astro), et ça fait un moment que je songe à passer au cran supérieur. J’ai lorgné sur le 5D MkIII, mais après ce test terrain, je dois dire que c’est plutôt le 6D qui me tend dorénavant les bras ! Encore merci pour m’avoir convaincu à économiser pas mal ! :)

    J’ai une question tout de même. Aujourd’hui j’ai :
    le 10-20 mm DC de Sigma
    le 17-70 mm 2.8-4 DC Sigma
    le 50 mm 1.4 de Canon
    et enfin le 70-200 mm 2.8 APO DG HSM de Sigma une fois de plus

    En gros je garde les 2 derniers objectifs, mais il me faut absolument un 24-xx… J’hésite pas mal sur le 24-70 2.8 DG de Sigma (encore !), pour raisons de budget forcément ! J’ai lu quelques comparatifs entre celui là et le 24-70 de Canon, il n’a pas l’air trop dégueu, et tellement plus abordable. Ce qui m’ennuie un peu, c’est son fichu diamètre de filtre de 82mm, sympa pour mes filtres existants… Sinon et bien il y a toujours le 24-105 de Canon… Bref j’hésite plus du tout sur le boîtier mais sur le bel objectif à lui offrir.
    Un/des avis sur le Sigma ?

    Merci encore !

    Romain

    • Mola

      Sur le Sigma non, mais t’as pas pensé au Tamron 24-70 2.8 VC ?
      Il a plutôt (très) bonne presse, est USD (equivalent USM chez Tam’), la stab’, ouvre à 2.8, semble plutôt costaud / bien construit. Et cerise sur le gâteau, coûte environ 900 Euros.

      Moi mon hésitation se porte plutôt entre ce dernier et le 24-105…

      Par contre 82mm aussi (mais de toute façon un 2.8 avec un moins grand diamètre de filtre, à part le 24-70 2.8 Mk I je vois pas…)

      • Rombzh

        En fait j’avais pensé en premier lieu au Sigma plutôt qu’au Tamron car il y a 150-200 euros d’écart entre les deux, ça me permet de me racheter un ND 400 Hoya 82mm :)

        Après je veux pas avoir un cheval de course avec le 6D et une vieux caillou « tout pourri » pour l’accompagner ! Je vais chercher de ce pas des comparatifs Tamron Sigma sur cet objectif.

        C’est pas facile de choisir !

  3. pierre

    Merci Darth pour ce superbe test. Moi qui cherchait à changer d’appareil vers du full fram et une superbe qualité d’image, cela me conforte vers ce EOS 6D. J’ attend encore quelques mois et il sera miens….

    Par ailleurs, étant sur un 500D, va falloir que je change mes optiques (sauf mon 50mm 1.8)… quel optique à zoom transstandard conseille tu pour couvrir la majorité des usages classiques (portrait et paysage) ??? un 24-70? et pour de la photo plus sportive (meeting aérien)? je pensais un 70-200 L. du coup ça doit couvrir l’ensemble de mes besoins. Merci pour ton avis.

  4. Merci pour ce test Darth. Par ta faute cet appareil me fait envie, tu as donc bien travaillé ;)

    Plus sérieusement, j’apprécie ces retours d’utilisation et d’utilisateurs qui m’en apprennent souvent plus que les seules mesures de labo.

  5. Nos

    Pour finir mes lectures de test, comment ne pas finir par le 6D mais il est vrai que le viseur à 97% me refroidit un peu. En tout cas merci encore pour cet autre test.

  6. patlechat

    Possesseur du 6D depuis 1 mois je confirme ton superbe test. La montée des iso est un vrai + ..même dans des cas où la lumière ne manque pas (bateau et gîte ).
    Tu as toutefois oublié un + important : le mode silencieux !
    J’ai fais une série de photos en concert baroque et ai interrogé mes voisins après. Ils m’ont dit ne pas avoir été gêné par mes déclenchements …mais par ceux du photographe officiel à 5 mètres!
    Je sais que mes propos vont choquer mais tout est rigoureusement vrai. Le bruit de declenchement est tres doux meme si il est toujours présent. En concert c’est a mon avis un vrai+
    Merci encore pour ce test et pour ton honneteté; il n’est pas toujours facile de reconnaître s’être trompé.
    Au plaisir de te relire

  7. Lainé

    Bonjour,
    pour compléter votre comparatif 6D-D600:
    Pas de flash intégré sur le 6D! Pas de double slot! Pas de possibité d’utiliser les objectifs au format APS-C!
    Pas de viseur 100%! rafale à 4,5 images/s au lieu de 5,5! sans oublier le parc optique favorable à Nikon
    (objectifs Ai et Ai-s notamment).
    Cordialement

  8. @Lainé :
    Bonjour,

    Je vais reprendre point à point :

    « Pas de flash intégré sur le 6D! »
    Le pentaprisme prend trop de place pour mettre un flash, d’une, et de deux aucun 24×36 numérique de Canon n’a de flash intégré, c’est un choix que j’approuve, car vu la taille des objectifs qu’on met dessus, bonjour la zone d’ombre en grand angle…

    « Pas de double slot! »
    Faux problème lié à votre préférence personnelle. De mon côté j’aurais plutôt voulu avoir de la compact Flash, mais c’est plus cher, en contradiction avec le positionnement commercial.

    « Pas de possibité d’utiliser les objectifs au format APS-C! »
    Là par contre, il s’agit une méprise, car même si on pouvait mettre de l’APS-C, bonjour le vignettage, si on peu encore appeler cela vignettage, je dirais plutôt pochoir, car les lentilles ne sont pas du tout adaptées pour ce type capteur.
    Si on voulait quand même en monter un (type Tamron ou Sigma) on risquerait de voir le miroir s’écraser contre la bague arrière de l’objectif qui entre dans la chambre. Je doute que le capteur aime les éclats du miroir ;)

    « Pas de viseur 100%! »
    C’est un regret aussi. On s’en passe très bien ceci dit.

    « Rafale à 4,5 images/s au lieu de 5,5! »
    La différence n’est pas si flagrante, et le boîtier n’est pas conçu pour le sport et l’action, c’est le terrain du 5D III et 1D-X.
    D’autant plus qu’en mode silencieux, le 5D III et le 6D sont peu ou prou à la même vitesse d’environ 3 images par secondes.

    « sans oublier le parc optique favorable à Nikon (objectifs Ai et Ai-s notamment). »
    Il me semble, sauf erreur, que Canon a l’offre la plus large en terme d’objectifs.
    L’exemple le plus flagrant est que le 70-200 f/4 n’est arrivé que très récemment chez Nikon.
    Les deux seuls objectifs chez Nikon que je pourrais « regretter » (n’ayant pas les moyens de me les offrir) sont les 14-24mm et 200-400mm, encore que pour ce dernier, la réponse de Canon soit en cours.

    Ce message n’a pas pour but de m’en prendre personnellement à toi, mais de te montrer que ces points négatifs ne sont pas des problèmes liés au 6D mais de besoins de ta part qui ne collent pas au 6D.

  9. Cantalette

    Bonsoir Darth ,
    Je possède 1 40d et suis tentée par un full capteur .
    J’ai acheté et rendu le 5D car avec le 24 70 sigma , cela faisait un couple trop lourd pour moi .
    Je suis presque prête à acheter le 6D , ce qui me chagrine est le viseur à 97% .
    J’aurai aimé qu’il soit parfait selon mes critères et celui-ci en fait partie.
    Je n’utilise que le collimateur central , l’écran orientable ne m’attire pas plus….
    Les rafales à 4,5 i/s , c’est déjà pas mal ( quoique le 40D était pas mal déjà ) : que vais-je rater qui nécessite une rafale plus élevée ?
    Ton analyse correspond tout à fait à ce que j’ai lu sur ce boitier .
    Elle est très claire , facile à lire et bien écrite , félicitations ….
    Il me reste à faire le pas et à regarder mon compte en banque …..
    Merci encore pour ce partage d’infos .

  10. Damien DUMONT

    Bonjour,

    D’abord, bravo pour ce test, je le trouve beaucoup plus objectif et parlant que certains autres tests « scientifique ».
    J’ai toute fois 2 questions:

    Je vois sur les photos que canon à supprimé les boutons à doubles utilités (expo/wb – af/drive). Comment ces réglages sont ils paramétrable maintenant?

    Ensuite, je possède un 5D mkII et je pense sérieusement à le changer pour passer sur ce 6D pour plusieurs raisons:
    – mon 5D2 est bien mais très bruyant! En concert, rien de tel pour se faire remarquer!
    – la montée en ISO est juste « insuffisante ».
    En ce qui concerne mon parc objectif, j’ai essentiellement du Sigma (85mm f/1.8, 70-200mm f/2.8 OS, 24-70mm f/2.8). Donc tous en en FF.
    Pour ce qui est de la mise au point, étant un ancien de l’argentique, je n’utilise que le centrale!

    Donc, est ce que je fait le bon choix de passer d’un 5DmkII au 6D?

  11. Vael

    Bonjour,

    Ne pas oublier non plus qu’avec ce boitier, l’on peut monter tous les anciens objectifs (M42, Takumar, Rokkor, …) dont plus d’un ont beaucoup de charme et d’intérêt à pas cher.

    Ce qui n’est pas possible avec le D600 compte tenu du tirage qui fait perdre la mise au point à l’infini.

    Ce boitier est tentant.

  12. Jean Baptiste

    Bonjour Darth,

    merci tout d’abord pour ce test terrain détaillé. Je suis actuellement équipé d’un Eos 7D (avec lequel j’utilise le plus souvent mon Canon 100 macro f2,8 et mon Sigma 10-20mm EX DC). Je souhaiterais investir dans un FF pour la qualité d’image en intérieur sombre (je fais beaucoup de photos d’intérieurs d’églises et monuments de ce genre) et en portrait.

    Le 5DIII est clairement hors de mon budget et je souhaite rester chez Canon pour conserver mes deux objos ci-dessus (j’ai vu que pour le grand-angle il suffisait d’ouvrir à 11mm au lieu de 10 et hop plus de vignettage… Vrai ?), donc le 6D me tente beaucoup (le 7D ira dans le fourre-tout de mon père :zooh: ). Je prendrai sûrement le 6D avec un 24-105 L f4.

    Merci d’avance !

    JB

  13. Niko PARIS

    Bonjour, je viens de passer d’un 550D au 6D, après avoir longtemps hésité avec (et testé)un 5D MkIII ….

    votre test m’a bien inspiré ….et j’en suis plus que ravi. Associé à mon 24-70 2,8 L et mon 70-200 4 IS L, et mon 50 1,8 … il répond parfaitement à mes attentes notamment pour la street photo et les voyages un peu sportif …. ergonomie, qualité d’image, silence, ISO (juste excellent!) et surtout légèreté (ce qui est intéressant dans un sac à dos et sans pied à se balader à 4000m d’altitude !) … le wifi et le GPS sont peut etre gadgets, mais finalement bien pratiques

    seuls bémols: un seul slot de carte SD … et les collimateurs un peu trop concentrés (à mon gout)

    Encore merci et bonne continuation photographique !

  14. Stephane

    Salutations,
    je suis néophyte, je n’ai pour l’heure aucun appareil.
    J’ai seulement fait une utilisation basique et ponctuelle d’un Nikon D??? et le Canon 7D.
    Ma question porterait sur les collimateurs …
    quelles conséquences (fâcheuses) d’en avoir seulement 11 très localisés dont seulement 1 croisé ?
    comment faire pour ne pas avoir que des photos dont la mise au point est centrée ?

    Merci pour ce blog fort intéressant et pratique

    • Aurélien

      Bonjour.

      Je réagis un peu tard, mais je suis passé il y a un an de mémoire d’un 600D à un 6D. Faisant beaucoup de photos de concerts musiques actuelles, je cherchais un plein format de préférence, accrochant bien niveau autofocus en basse luminosité, et avec une bonne gestion de la montée en iso… J’ai depuis diversifié mes usages, mais en suis toujours ravi.
      Petite astuce pour « compenser » un peu le défaut des collimateurs : il est possible de ne pas mettre la mise au point automatique sur le déclencheur à mi cours, mais sur un bouton à proximité (AF-ON, mise au point arrière…). C’est ce que je fais pour ma part, faisant ma mise au point toujours sur le collimateur central et cadrant ensuite, profitant ainsi de la qualité de la mise au point sur ce collimateur, sans pour autant que la mise au point ne soit faite qu’au centre de la photo finale. Et en bonus, du moins pour moi, ça sépare mise au point et déclencheur.

  15. Jean-Jacques

    Bonjour,
    Je viens de commander le 6D et je l’attends avec impatience. Ses points faibles relatés le sont beaucoup moins pour moi, car j’ai pris l’habitude depuis des années de faire la mise au point au centre avec le déclencheur à mi-course, puis de recadrer et déclencher. J’ai actuellement un 7D et je procède toujours ainsi.
    Le viseur à 97 % ne me gène pas du tout, il permet de laisser un peu de marge et comme de toutes façon je traite systématiquement mes photos sous Lightroom 5 et Photoshop CC, en Raw 16 bits Prophoto RGB, en recadrant toujours, je ne vois pas où est la gêne.
    Je ne me sers jamais non plus du flash intégré.
    Seuls regrets : 1/4000 s au lieu de 1/8000 s, synchro flash à 180 au lieu de 250, 4,5 i/s au lieu de 6 i/s. Mais franchement, ce n’est pas cela que je trouve indispensable.
    Par contre ses points forts me semblent impressionnants, sensibilité ISO très élevée, qualité du bruit, Full-frame, qualité de l’image, Wi-Fi, GPS intégré, visibilité agrandie, sensibilité aux basses lumières.
    Je peux récupérer mes batteries Canon à longue durée, mais du côté des cartes mémoire adieu les FF haut de gamme. On ne se ruine pas, toutefois, avec des SDHC équivalentes.
    Et, côté objectifs, avec le Tamron 24-70 2,8, le Canon 70-200 2,8 (plus un multiplicateur 1,4), le Canon 50 1,4 je pense être bien équipé. Par contre le Fish-Eye 10-15 (APS-C) ne fonctionnera pas et c’est bien dommage pour les visites virtuelles 360° avec tête 360Precision Ajuste (réglée pour ce Fish-Eye et mon 50D, que je vais donc garder.
    Encore 2 ou 3 jours à attendre…

    Par contre, avez-vous des idées pour revendre mon 7D (état neuf) avec un 28-105 4, et 3 cartes CF haut de gamme 32 Go ?
    Merci d’avance.

  16. A.

    Bonjour Darth et à vous tous,

    Je me permets de t’écrire pour te demander quelques conseils. Je souhaite passer a du FF et rester sur la marque Canon, j’ai trouvé une offre d’occasion a 2000$ sur internet d’un canon 6D avec une 24-105mm ce qui est bien pour mes projets photos. Je voulais te demander ce que tu pensais au niveau du tarif et si c’était un bon prix.

    Je voulais savoir si c’est possible d’assurer du matériel d’occasion, je souhaite a mon retour en France assurer mon matériel .

    Merci à vous en tout cas.

    Bonne journée

  17. Bruno

    Bonjour,
    Tout d’abord, merci pour tes nombreux articles, c’est un plaisir de lire tes tests très instructifs.
    Je possède actuellement un canon 550D et bien que ce soit un bon appareil, je trouve que la qualité des photos qu’il délivre n’est pas top, les photos manquent de contraste, elles sont souvent assez fades, grisâtres (j’utilise les objectifs 18-55 et 55-250 fournit avec le kit).

    J’économise depuis quelques temps et me renseigne sur plusieurs alternatives :
    – Tout changer et prendre un canon 6D avec un obj L (mais je ne sais pas encore lequel).
    – Passez chez Nikon avec le 600D (se pose encore le choix de l’objectif)
    – Rester dans le monde des aps-c et passez soit au 7D ou 70D chez canon (avec l’obj 15-85) ou D7100 chez Nikon.

    Est-ce que d’après tes tests, il y a des choix qui te semblent judicieux dans la mesure ou j’aimerais avoir, par rapport à mon 550D, un meilleur piquet, une meilleure montée en iso et un meilleur auto-focus.
    En gros, tout mieux :)

    Merci d’avance

  18. jerome

    Merci pour ton test sur le 6D.

    J’ai opté pour le 6D avec objectif 24-105 au lieu du 5D mark 3 car pour mon utilisation il suffit largement. Et l’ option WIFI m’intéresse assez.
    D’un autre côté pour le même budget j’ai pu prendre l’objectif 135 L F2 en complément, en espérant ne pas regretter

    Hâte de tout tester et de voir la différence par rapport à mon ancien canon 400D :D

  19. Xavier Mdf

    Bonjour et merci pour ce test.
    Il est très intéressant et agréable à lire.
    Tout à l’air d’aller sauf pour

    si vous ne faites pas de vidéo, du moins si vous ne cherchez pas une qualité de vidéo optimum,

    Au niveau vidéo, est ce que le 6D est « mauvais » ou en dessous du 5D (ce qui me semblerai normal) et un peu mieux (ou aussi bien) que les autres bon EOS ?
    Merci d’avance pour la réponse.
    Xav

  20. Bonjour,

    Excellent test qui va surement beaucoup m’aider dans mon choix pour un nouveau boitier Canon (J’ai gagné un 500D + le 18-55 classique, acheté le 70-200 f4, et possède quelques objectifs anciens de mon père, dont 2 Carl zeiss, 50mm 1,4 et 100mm f2,8). Il ne me reste plus qu’a économiser et croiser les doigts pour pouvoir me l’offrir en fin d’année !

  21. Bonjour !

    Je me joins à tous ici pour te remercier pour ton test.

    Professionnel depuis 5 ans avec un 5DmII, j’ai toujours regretté le bruit impressionnant qu’il fait, de son ÉNORME défaut en montée d’ISO (bien qu’à sa sortie il était l’un des meilleurs de sa catégorie) et de son synchroflash limité à 1/200. Pour le reste, très bon boîtier.
    Depuis peu, je me suis spécialisé dans la prise d’objet (bijoux de créateur) et j’ai vraiment besoin d’une connexion wifi avec mon ordinateur ou mon Ipad pour voir en permanence ce que chaque photo donne.
    J’ai testé hier la montée en ISO d’un 5dmIII et j’ai été scotché par une qualité bluffante. Et là tu nous dis qu’elle est encore meilleure ? Ouaou !

    Question : penses tu que le 6d puisse répondre à mes critères : mariage, studio photo (flash elinchrom), soirée boîte de nuit, église, boîte à lumière ?

    Merci !

  22. chanfi22

    Un grand merci pour ce test qui m’a décidé à faire le grand saut vers le full frame et depuis hier je suis l’heureux possesseur du 6D (avant j’avais un 500D).
    Me reste plus qu’a l’appréhender (mais cela semble assez facile) et a me lancer sur le terrain.

  23. doumé

    Bonjour

    J’en ai un depuis une semaine. Il a l’air bien même venant d’un bon boitier le 5D1.
    Par contre ne sous expose t-il pas systématiquement ?

    doumé

  24. Test très intéressant, et qui me convainc un peu plus que ce sera mon futur boitier en remplacement de mon (vieux et excellent) 5D, qui est un peu lourd pour mon dos fatigué…
    Merci Mr Darth

  25. Pierre Swartenbroekx

    Bonjour Darth,
    Merci pour cet excellent article sur le Canon EOS 6D.
    Je suis revenu récemment à la photographie avec un reflex digital, après avoir été un passionné de Asahi Pentax (argentique : tous les boîtiers, en les revendant au fur et à mesure) et puis Nikon argentique (F 401).
    J’ai d’abord acheté des compacts Canon, en terminant par le G1X, qui m’a accompagné notamment au Myanmar (j’habite à Bangkok). Le G1X donne de très bonnes photos, mais il est LENT !
    J’ai donc décidé de revenir au reflex et j’ai acheté le Canon EOS 7D ( 15-85 mm et 50 mm f/1.8, puis 70-200 f/4 L IS – superbe objectif – avec le TC 1,4 x III, puis le 17-55 mm f/2.8 – j’ai craqué – et enfin le 100 mm macro f/2.8 L, superbe aussi) et j’ai découvert avec cet appareil les énormes progrès qui ont été réalisés dans le domaine de la photographie depuis quelques années.
    Je viens d’essayer le EOS 6D (mon anniversaire tombe dans deux semaines), côte à côte avec le EOS 7D et je dois dire que la différence de qualité est significative.
    Ton test et tes commentaires ont fini de me convaincre, car je fais surtout du « reportage » (« candid pictures » en anglais,) des marchés, des temples, du portrait et des photos de voyage. De plus, je suis de l’ancienne école, donc je privilégie la priorité à l’ouverture et l’utilisation du capteur central, donc le 6D est parfait pour moi.
    Je trouve aussi que le 6D est plus fidèle que le 7D dans le rendu des couleurs (meilleure balance des blancs) et dans la stabilité de l’exposition, sans compter sa montée en Iso remarquable et sa capacité à faire des photos en basse lumière (marchés couverts, par exemple).
    Enfin, il est plus léger que le 7D et plus facile à utiliser le cas échéant par une « débutante » – ma compagne – qui a l’œil photographique!
    Je compte acheter le EOS 6D en kit avec le 24-105 mm f/4 IS, pour le « reach » et je garderai aussi le 7d pour l’animalier.
    Encore merci pour cet excellent site!
    Schwarzie

  26. jerome

    je fais de la photo de sport, de moto sur circuit, et je veux un boitier capable de gérer les hauts ISO, le 6D a l’air d’être au top sur ce côté là, mais on parle bcp de probleme de suivi du sujet. Mon petit 500D y arrive, alors pourquoi le 6D n’y arriverai pas ? est-ce un bon choix comtpet enu que je n’ai pas les moyens de mettre 3 000 eur dans un boitier ?

  27. Bonjour,
    Bonjour et merci pour ce très bon test et toutes ces explications ;-)
    Je suis à 24 heures de le commander et vraiment j’ai hâte de passer au plein format!!!
    Encore merci

    Vito

  28. bONJOUR

    je lis souvent les tests de boitiers et objectifs sur les revues et le net
    et je dois dire que j’aime particulièrement les tiens
    toujours dans le respect des marques sans dénigrements et sans partis pris
    clairs et même captivent
    moi qui suis depuis quelques temps a l’affut de tests sur le EOS 6D
    je suis convaincu et au plus tard au salon je pense me l’offrir
    merci pour ton travail précieux
    Ray

  29. Phileon

    Bonjour,
    Photographe amateur depuis 1975, j’ai franchi le pas de la photo numérique quand mon Minolta 9000 a rendu l’âme après 19ans de bons et loyaux services. Mes finances ne me permettant pas de me payer un appareil FF pro et comme Minolta avait disparu, je me donc suis dirigé vers Canon et son 350D en 2004, largement satisfaisant pour moi à l’époque (il est toujours en backup de mon 700D). Cependant, bien que j’ai acheté des APS-C bon marché, j’ai toujours choisi des objectifs FF de qualité tels que le EF 24-105mm f/4L IS USM avec son piqué excellent. Mon grand regret, jusqu’à présent, est d’avoir perdu le contrôle de la profondeur de champs sur les APS-C mais aussi la plage dynamique réduite de ces appareils. Ton article m’a conforté, enthousiasmé; j’avais un peu peur de faire l’acquisition d’un appareil FF bon-marché qui me décevrait. Ton honnêteté dans tes analyses m’a convaincu, je vais casser ma petite tirelire et me lancer. Je retrouverai certainement la joie d’antan du FF. Pour les vieux comme moi, la MAP centrale, le viseur à 97%, les 4,5i/s, etc… c’est très bon. Il faut relativiser, ce n’est pas à l’appareil de choisir son sujet, la zone de MAP, la profondeur de champs, etc… finalement c’est notre sensibilité, notre passion qui doit ressortir du cliché. Il me semble qu’avec cet appareil, les limites techniques sont repoussées et notre émotivité va pouvoir s’épanouir et se refléter dans notre travail sans trop se ruiner. Merci pour ton objectivité.

  30. Merci pour ce test qui renforce mes convictions… :)
    J’avais un 5D qui est tombé en panne et j’ai dû le remplacer par un 6D finances obligent
    Je suis contente de mon acquisition parce que :
    – le 6D est plus léger que le 5D
    – il est plus silencieux
    – l’ergonomie de la poignée est meilleure
    – le viseur est plus confortable
    – le réglage dioptrique est mieux protégé contre les dérèglements accidentels
    – le bouton lock est une sécurité
    – les menus sont très clairs et bien ordonnés
    J’avais mon 5D depuis 7 ans et en passant au 6D je fais un grand bond technologique et je n’ai pas besoin de plus pour mon travail photographique. C’est vrai que les images prises en basse lumière sont extraordinaires même quand on grimpe en iso.
    – la wifi et le GPS que je n’ai pas encore testé
    – l’ergonomie change peu mais il faut se faire au joystick qui change de place
    Ce que je regrette :
    – le changement de batterie, j’en avais 2 + un grip dans lequel on pouvait y glisser 6 piles
    – le changement du parc cartes mémoires, j’en avais assez pour faire face à un long déplacement
    – la prise flash qui a disparu… :(
    d’ailleurs à ce propos quelle est la meilleure et moins onéreuse solution pour connecter le 6D à mes flashs Elinchrom avec une batterie Ranger Speed ?
    Merci d’avance pour vos conseils…

  31. phox-l

    Hello,
    Merci pour le test darth.
    Actuellement je suis équipé en Nikon mais j’envisage de changer de crémerie, pour quelques objectifs canon et parce-que je trouve le marché de l’occasion canon plus fourni, pensez vous que cela peut justifier un changement vers un 6D ou un 5dii?

  32. Bonjour Darth,
    Je ne sais pas si tu accèderas à ce commentaire, mais je tenais véritablement à te remercier pour cet article. Il y a un an, j’ai commencé à me renseigner sur ce qui se faisait sur le 24×36 en numérique. Or, cet article est véritablement celui qui m’a le plus convaincu que, pour moi, le meilleur compromis serait le Canon 6D, et du bien-fondé de ses qualités. J’ai attendu ensuite que les conditions soient favorables… jusqu’à ce soir, où j’ai pu m’acheter ce magnifique boîtier avec un 24-105mm f/4 L. Pour te dire, à l’heure où j’écris, je ne l’ai pas encore mis en service, j’attends que la batterie se charge, et il patiente dans sa boîte que j’étudie un minimum sa documentation… Je pense que j’ai beaucoup de choses à découvrir, surtout que je vais passer du Canon T90 (argentique à monture FD sans autofocus) et un bridge Canon Powershot SX 40HS au 6D. J’ai hâte, même si je prends mon temps, notamment de découvrir l’incroyable montée en ISO, qui pour moi est à l’heure actuelle l’un des très grands avantages des reflex numérique…

    • Hervé

      Bonjour Venturi91,

      Je suis moi-même en train de lorgner (baver serait plus juste) sur cet appareil. Quelles sont tes impressions après 3 mois d’utilisation?

      Merci d’avance.

9 Pings & Trackbacks
  1. […] Après la prise en main complète que je vous avais proposée en novembre dernier (voir ICI) je suis content d’enfin pouvoir vous « offrir » un vrai test terrain.  […]

  2. […] l’a attendu un peu, mais le test du Canon EOS 6D par Darth est paru! A lire de toute urgence si le plein-format vous fait de […]

  3. […] Test terrain: Canon EOS 6D Après la prise en main complète que je vous avais proposée en novembre dernier (voir ICI) je suis content d’enfin pouvoir vous « offrir » un vrai test terrain.Après un long moment passé en tête à tête avec le Canon EOS 6D, je vais vous livrer un test complet qui, comme à mon habitude, est fait sur le terrain, loin des labos, là où travaillent les photographes!Pour ce test, j’ai cherché à vous offrir une vision large de ce que pouvait offrir la bête, de ce fait vous trouverez en fin d’article une mini interview d’un propriétaire de 6D qui, à travers cette entrevue, vous livrera sa vision des choses. […]

  4. […] Test terrain: Canon EOS 6D | Darth’s Blog Canon EOS 6D, LE test terrain sur le darth’s Blog […]

  5. […] Après la prise en main complète que je vous avais proposée en novembre dernier (voir ICI) je suis content d’enfin pouvoir vous « offrir » un vrai test terrain.Après un long moment passé en tête à tête avec le CANON EOS 6D, je vais vous livrer un test complet qui, comme à mon habitude, est fait sur le terrain, loin des labos, là où travaillent les photographes!Pour ce test, j’ai cherché à vous offrir une vision large de ce que pouvait offrir la bête, de ce fait vous trouverez en fin d’article une mini interview d’un propriétaire de 6D qui, à travers cette entrevue, vous livrera sa vision des choses.Alors, la question de fond est que vaut vraiment le CANON EOS 6D sur le terrain, question à laquelle je vais me faire un plaisir de répondre!  […]

  6. […] Je vous conseille également la lecture de cet autre test terrain sur l’excellent article de Darth’s Blog. […]

  7. […] Je vous conseille également la lecture de cet autre test terrain sur l’excellent article de Darth’s Blog. […]

  8. Pixeline dit :

    […] Je vous conseille également la lecture de cet autre test terrain sur l’excellent article de Darth’s Blog. […]

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓