Test terrain: Nikon D600

Le petit plein format qui a tout d'un grand?

Dans le monde de la photo nous trouvons deux acteurs majeurs qui ont souvent tendance à se suivre de très près, je veux parler de Nikon et Canon.

Il y a quelque temps de ça, ces deux grosses boîtes ont chacune annoncé la sortie de boitiers qui sur le papier semblent similaires, à tel point que même leur nom ont un joli point commun.

Le premier à dégainer fut Nikon qui nous a présenté le D600 la nuit du 12 au 13 septembre, puis Canon 5 jours plus tard avec le 6D.

Très rapidement après son annonce on trouve le  Nikon D600 à la vente.

De son côté Canon traine un peu plus, et à l’heure ou j’écris ses lignes toujours aucun 6D en vitrine, le géant rouge nous promet pourtant une distribution effective début décembre.

Dans les deux cas, ce qui est mit en avant sur ces boitiers sont leurs côtés experts, mais aussi, et surtout les premiers pleins formats 24*36 abordables.

Belle promesse, et nous allons voir ensemble ce qu’il en est réellement sur le terrain!

Pré-Test:

Nikon D600 | Nikkor 24-70mm f/2,8 

Le Nikon D600 a fait couler beaucoup d’encres, c’est donc avec une impatience toute légitime que j’attendais de pouvoir tester l’engin.

Quand Nikon Suisse m’a proposé de me l’envoyer, j’ai sauté sur l’occasion et j’ai attendu le colis tel un enfant attendant le père Noël au soir du réveillon.

Chose amusante, mon ami et collègue blogueur Marc Charbonnier a reçu presque en même temps que moi un exemplaire du D600 prêté cette fois-ci par Nikon France pour test. (voir son test ICI)

Nous avons donc fait ce test en parallèle et parfois ensemble et avec l’appui d’un “Nikoniste” endurci (comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus), j’ai nommé Sébastien F,  qui nous a donné de très bons conseils et des informations précieuses, merci à lui.

On peut dire que vous avez de la chance, grâce à ça, ce test sera d’autant plus complet.

Ergonomie:

Quand on sort le boitier de son carton, ce qui saute directement aux yeux c’est la compacité de ce reflex pour un plein format. Sans être petit, il est clairement compact.

Si on regarde la photo ci-dessus, on peut voir de gauche à droite le D800, D600 et D7000, on remarque très clairement qu’il a des proportions proches du D7000.

L’aspect de compacité est en parfaite adéquation avec le poids, car en plus d’être petit, il est vraiment léger. Il affiche 850g sur la balance, et c’est vraiment agréable. Je reviendrais là-dessus un peu plus bas quand je parlerais de la prise en main.

Côté commande, le D600 est clairement dans la gamme amateur-expert. On retrouve l’afficheur LCD sur le dessus, les doubles molettes, le pad de contrôle…etc.

Tout Nikoniste sera très à l’aise avec le D600 qui reprend à peu de chose près l’architecture des autres boitiers.

Pour les autres, on comprend assez rapidement l’utilisation de l’appareil, mais un tour par le mode d’emploi reste tout de même une étape obligatoire si on veut vraiment bien comprendre ce reflex.

L’afficheur principal de 8cm est très clair et contrasté, il a une très bonne définition et est lisible dans la plupart des situations, il faut vraiment un fort soleil pour que cela soit vraiment difficile.

Un très bon écran de contrôle arrière que nous offre là Nikon

Le viseur:

Comme vous le savez, j’attache une importance toute particulière au viseur qui pour moi est l’un des instruments les plus indispensables d’un bon appareil.

Ici le viseur est clair, très précis et agréable à l’œil.

Toutes les infos nécessaires à la prise de vues sont là, tout ce qu’il faut sans fioriture, on ne demandait pas plus.

Un viseur clair et agréable, un vrai savoir-faire de Nikon qui m’ont toujours surpris en bien pour la qualité de leur visée.

Par contre, la fiche technique du Nikon D600 annonce un viseur 100%, mais je suis désolé de le dire, ce n’est pas le cas. Je pense qu’il cadre comme un très bon 97, voir 98%, mais pas vraiment à 100%.

Prise en main:

L’appareil photo est très bien dessiné, et la prise en main est très agréable, et ceci malgré sa compacité.

C’est un parfait compromis de taille, juste assez grand pour avoir une bonne préhension sur le revêtement de très bonne qualité, et juste assez petit pour qu’on ait envie de le prendre partout avec nous. D’autant plus qu’il est très léger, de fait très agréable à manipuler, et ceci même durant de longues heures.

Ici les ingénieurs de Nikon ont fait du très bon travail, et il n’y a pas grand-chose à dire, sauf pour le bouton ISO…

Le bouton pour changer les ISO se trouve tout en bas à gauche à côté de l’afficheur principal. Si bien, qu’il est tout simplement impossible de changer les ISO en gardant l’œil au viseur.

J’avais noté le même problème sur mon test du Nikon D4, à une différence près, sur le D4 on peut sans problème paramétrer un autre bouton qui sera asservi à cette tache, dans mon cas j’avais choisi le bouton d’enregistrement direct qui se trouve idéalement placé sous l’index.

Sauf qu’ici, les fonctions personnalisées ne permettent pas de faire un tel réglage, et on se voit obligé de décoller l’œil du viseur pour changer de valeur ISO. C’est d’autant plus vrai avec des objectifs qui font un certain poids, comme le 70-200mm par exemple.

Côté technique:

Pour revenir aux choses positives, malgré son poids “plume” et sa compacité, le Nikon D600 est très bien construit et affiche fièrement une “construction tout-temps”. S’il n’encaisse pas aussi bien une intempérie que son grand frère le D4, il sera capable de supporter une petite pluie sans problèmes.

Du côté des bonnes nouvelles, nos amis de chez Nikon ont eu la bonne intelligence de pourvoir le D600 d’un double slot pour carte SD.

Question obturateur, le Nikon D600 affiche une longévité estimée à 150’000 déclenchements, ce qui est pas mal du tout.

Pour les performances, c’est 1/4000s qui sera la vitesse d’obturation la plus rapide et une synchro-X à 1/200.

Cela peut sembler léger comparé au 1/8000s de ses grands frères D800 et D4, mais en réalité, sauf cas particulier, il reste assez rare que l’on ait besoin de vitesse supérieure à 1/4000s.

Les fans de photos à pleine ouverture en plein soleil vous diront le contraire, mais ils restent des exceptions.

Dans les mauvaises nouvelles, nous pouvons dire au revoir à la prise flash. On pourra toujours arguer que maintenant on passe plus facilement part des transmetteurs radio, mais je trouve quand même cette perte un peu dommage. Surtout pour ceux qui ont encore de “vieux” sets de flash qui fonctionnent parfaitement bien et qui gardent un système filaire.

Question motorisation, D600 n’est pas ridicule avec ses 5,5 images par seconde, ce qui est très bien surtout qu’il tient la cadence. J’ai réussi à engranger 62 images en JPEG fin et 21 en RAW avant que le boitier ne cède et affiche un gros ralentissement.

Quand on sait le nombre de pixels qu’embarque le Monsieur, on ne peut que saluer l’exploit!

Et en parlant du nombre de pixels, passons à …

La qualité d’image:

Nikon D600 | Nikkor 70-200/2,8 VR II | 165mm | f/5,6 | 1/40s | 5’000 ISO

Comme je vous en parlais un peu plus haut, le Nikon D600 affiche 24 millions de pixels au compteur. Ce qui n’est pas rien et permet d’envisager le plus sereinement possible un tirage A2+ avec même de quoi faire un petit recadrage.

Mais avoir beaucoup de pixels n’est pas forcément un gage de qualité. Alors, qu’en est-il pour le Nikon D600 ?

Plusieurs choses rentrent en ligne de compte pour offrir la meilleure qualité d’image qui soit dans toutes les situations possibles.

  • La qualité de l’exposition.
  • La qualité de l’AF et son suivi.
  • La qualité des images fournies et la gestion de la montée en ISO.

Nous allons donc détailler ces trois points en regardant les réactions du Nikon D600 loin des labos de test, mais bien sûr le terrain. Commençons par…

La qualité d’exposition:



Nikon D600 | Nikkor 70-200/2,8 VR II | 85mm | f/4 | 1/2’500s | 200 ISO

Que dire sur l’expo?

Pas grand-chose, sinon qu’elle est toujours juste. Ici le travail de Nikonà été exceptionnel!

Le D600 expose juste et profite de toutes les qualités du CMOS de 24Mo pixel et sa capacité dynamique pour nous sortir de toutes les situations, même les plus difficiles.

On peut se reposer sur cet appareil qui saura exposer juste quelque soit la luminosité et à l’instar de son grand-frère le D4, la seule limite qu’il aura seront celles de la  “physique” autrement dit, la capacité du capteur à encaisser une grande différence de luminosité.

Mais sauf cas extrême comme de forts contre-jours ou autres amusements du genre, le D600 vous délivrera des images impeccables.

Si vous décidez de prendre vos photos en RAW (ce que je vous conseille) l’encodage sur 16 bits vous donnera la possibilité d’aller encore chercher des informations dans les ombres et les hautes lumières.

Le Nikon D600 n’a rien à envier à ses cousins et autres grands frères du côté de l’expo, il est tout simplement impeccable!

L’autofocus et piqué:



Nikon D600 | Nikkor 24-70mm f/2,8 | 70mm | f/4,5 | 1/160s | 200 ISO

L’autofocus et le piqué sont des points clefs de la photo. Il faut dire que l’un va rarement sans l’autre.

Avoir un piqué extraordinaire, mais un AF qui ne suit pas, va donner des images de mauvaises qualités. Cette affirmation fonctionnant dans les deux sens.

LeNikon D600 a un AF performant et de bonnes qualités. Ce ne sont pas non plus les foudres de guerres qu’on trouve sur les D4 ou autre D800, mais tel n’est pas son but ni ce pour quoi il a été pensé.

Sur le papier c’est 39 collimateurs qui seront là pour vous épauler. Configurable en 9, 21 ou 39 points actifs, vous pourrez choisir les réglages bien connus des Nikonistes, soit: AF-A, AF-S et AF-C, puis choisir la qualité du suivie, du simple capteur au suivie 3D.

Nikon n’a plus à faire ses preuves quant à la qualité de leur AF, et ici le D600 ne déçoit pas. Très bon, réactif, il saura faire le point dans la plupart des situations.

Quand il commence à faire sombre, l’AF ressent quelques difficultés et parfois met un peu de temps. Mais rien d’anormal ici.

Ce qui est plus décevant, le Nikon D600 à l’instar de son concurrent le plus direct le Canon EOS 6D, souffre d’une répartition des collimateurs trop étroite pour un format 24*36mm.

Ici, pas moyen d’aller faire le point sur un sujet excentré sans décadrer, la répartition des collimateurs étant vraiment trop au centre.

Passons au piqué des images, car c’est ici la vraie bonne nouvelle.

Avant d’aller plus loin, je vous laisse cliquer sur l’image de la petite fille (Merci à ma petite puce Ciuri qui s’est prêtée au jeu en bougeant autant qu’elle pouvait! ^__^ ) et vous faire mal aux yeux tellement ça pique!

Je pense que ce crop 100% se passe de commentaire tant la qualité du piqué est superlative. Ici on est carrément sur une autre planète, et la qualité des fichiers que fourni ce petit Nikon D600 est tout simplement bluffante!

Que dire de plus si ce n’est: Bravo Nikon pour ce superbe boulot!

C’est d’autant plus à souligner que ce reflex est aussi très à son aise sur…

La gestion de la montée en ISO:



Nikon D600 | Nikkor 70-200/2,8 VR II | 200mm | f/2,8 | 1/15s | 6’400 ISO

Si vous êtes l’un de mes fidèles lecteurs, vous savez très bien que cela fait un moment que j’ai pris parti de ne plus faire une série de photo à chaque valeur ISO pour vous les présenter.

Je pense simplement que prendre un objet en augmentant la valeur ISO n’est pas un compte rendu juste de la réalité du terrain!

En effet, un éclairage qui donne un 1/20 de seconde à f/5,6 pour 100 ISO, donnera 1/1’250 de seconde à la même ouverture pour 6’400 ISO, ce qui est loin d’être la situation lumineuse la plus catastrophique. De fait, le fichier présenté ne souffrira que très peu du manque de lumière, ce qui sur le terrain est bien différent. En règle générale, on utilise de telles valeurs pour pallier un manque de luminosité.

Quand on regarde la photo d’illustration de ce sous-chapitre, on voit qu’elle a été prise à 1/15 de seconde, à une ouverture de f/2,8 pour 6’400 ISO. Autant dire qu’ici la valeur ISO élevée était un vrai besoin.

Si vous cliquez sur l’image pour voir le crop 100%, vous vous rendrez compte du superbe travail de Nikon qui délivre un fichier vraiment très propre.

De base le Nikon D600 à une échelle ISO comprise entre 100 et 6’400 ISO, que l’on peut pousser de 50 à 25’600 ISO.

Dans la pratique je conseille toujours de rester dans les valeurs de base d’un appareil, gardant le “supplément” pour dépannage seulement.

En bref, Nikon à fait un très beau travail et on pourra utiliser sans remords ses fichiers jusqu’à 1’600 ISO, avec un peu de travail en post-traitement à 3’200 ISO et 6’400ISO. Comme expliqué plus haut, je garderais pas contre pour des cas exceptionnels les valeurs supplémentaires.

Conclusion:



Nikon D600 | Zeiss Distagon 25mm f/2.8 | f/5,6 | 1/250s | 5’000 ISO

J’ai partagé un très bon moment avec ce boitier durant ce test.

Il a été mon compagnon de tous les jours et je me suis vraiment habitué à lui. Le rendre fut difficile tant il a été un boitier agréable pour la photo au quotidien.

Ce n’est certes pas une foudre de guerre qui sera à l’aise sur le bord des pistes ou en photo purement d’action, mais c’est un boitier qui saura se sortir de la plupart des situations et qui vous délivrera toujours des fichiers de très bonne qualité.

Que vous soyez un accro des RAW et des développements aux petits oignons, ou encore un accro au JPEG direct, le Nikon D600 répondra à vos attentes.

La question plus difficile et que l’on entend partout est son positionnement de prix.

On parle du premier “reflex FF abordable“, mais il vous en coutera tout de même environ 2’000€ (également aux environs de 2’000.- CHF) pour accéder au monde du plein format.

Est-ce que cela en vaut la peine?

Ma réponse est nuancée. J’aurais préféré que le tarif soit sous les 2’000€, du genre 1’800€, mais je ne pense pas que vous allez regretter cet achat.

Le Nikon D600 a vraiment une belle fiche technique et offre beaucoup, c’est une belle entrée dans le monde du plein format que je ne peux que conseiller, surtout si vous cherchez un appareil compact et léger, mais de très bonnes qualités.

Nous voilà au bout de test terrain, et je sais quelle question beaucoup d’entre-vous se pose:

Entre le Nikon D600 et Canon EOS 6D lequel est le meilleur?

À l’heure actuelle je n’ai pas eu de version définitive du  Canon EOS 6D, seulement une version de présérie dont j’ai publié une prise en main complète (voir ICI – en fin d’article).

Donc, ce que je peux dire pour le moment est à prendre au conditionnel et surtout en tenant compte du fait que je n’ai pas testé d’exemplaire définitif du 6D! Mise à jour 20 février 2013: Le test définitif du Canon EOS 6D a été publié (voir ICI)

Pour le moment, le Nikon D600 gagne le match d’une très très courte tête (je dirais du bout des cheveux). Cela se joue réellement aux détails et à très peu de choses. Des choses qui peuvent encore évoluer dans la version définitive du Canon

Fondamentalement, mise à part l’AF un peu mieux fourni sur le Nikon D600, les fiches techniques de ces deux appareils sont très très proches.

Mes conclusions vont peut-être changer ou s’affirmer après le test terrain définitif du Canon.

En attend, ce que je peux dire, c’est que si vous avez envie de vous offrir le Nikon D600, foncez, vous n’allez pas le regretter!

Sur ce, bon courage et bonnes photos… Quel que soit votre appareil!

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

141 Comments
  1. Excellent test ;-) Et ravi d’avoir pu tester ce boitier avec toi et de publier aussi un article sur ce boitier le même jour! C’est pas mal pour des Canonistes quand même! Comme quoi on n’est pas sectaires :-D

    • Jean-Luc

      Bonjour,
      Je souhaiterais apporter une petite correction sur l’article, concernant la sélection de la sensibilité. Depuis le Nikon D90, une nouvelle fonction appelée “Afficher ISO/ISO simplifié” est apparue et est maintenant disponible sur les D90, D7000, D600 et D800. Elle permet d’affecter le réglage de la sensibilité ISO directement à la molette qui ne sert pas lorsqu’on est en mode de prise de vue P, S ou A. Il est donc possible de régler la sensibilité ISO sans enlever l’oeil du viseur du D600 :-)

  2. Ah tiens, j’ai lu un article de quelqu’un qui a changé de crèmerie. Canon vers Nikon et qui trouvaient que la récupération dans les basses lumières était meilleure avec un Nikon.
    Bon ok, normalement si on expose bien, on n’a pas à récupérer les infos dans les basses lumières… j’ai vu l’article qu’a relayé Pitch sur G+ mais là du boulot je n’y accède pas… je te retrouverai le lien à l’occasion.

    Je suis étonnée que tu mettes le 6D si proche, je pensais que l’AF ou les collimateurs du Nikon lui donneraient un avantage plus net, bien tu n’aies pas testé un 6D finalisé. 8-O
    Mais il est vrai que je n’ai pas potassé la fiche technique et que je m’y perds dans les gammes Nikon… je ne comprends rien avec leur chiffres et quel boîtier correspond à quoi..
    :gne:

    En tout cas, c’était un test très intéressant. ;)
    Mais 2000 euros, Nikon ou Canon, c’est trop cher à mes yeux ! :twisted:
    Je garde mon 50D pour l’instant. :l:

    • J’ai vu cet article depuis longtemps, on en a d’ailleurs débatue sur le forum de CI (mais je ne trouve plus le lien) où j’ai démontrer de façon assez tangible que le gars n’était pas d’une objectivité total, bien au contraire.

      En fait, je peux faire la même pirouette avec un fichier issue d’un 1Dx, et je ne parle pas des autres arguments qui font juste sourire ^^

    • Darth: on en a d’ailleurs débatue sur le forum de CI (mais je ne trouve plus le lien) où j’ai démontrer de façon assez tangible que le gars n’était pas d’une objectivité total, bien au contraire

      Bah l’important c’est qu’il soit content de son choix. :-P
      Je pense aussi que les 2 constructeurs se battent pour rester au coude à coude… à se demander s’ils ne s’entendent pas sur les prix… :-x
      Pour les arguments qui font sourire, j’ai eu l’impression qu’il comparait des objectifs ancienne génération Canon avec les derniers nés de chez Nikon… forcément… Canon perd, mais l’inverse serait aussi vrai. C’était un combat déloyal.
      :nawak:

      Non mais plus sérieusement, je suis assez étonnée du prix de ces “entrées de gamme”. Pour moi ça méritait de le mettre au niveau du 7D à sa sortie (alors que le 7D est supérieur en gamme mais en APS-C) mais pas plus.

      Donc j’attends! ;)
      Je n’ai pas les moyens de m’offrir un 5D mk III

    • Oui, il y a en autres le coups des objectifs.

      Par exemple, un moment il parle de compacité du 24-120/4 de Nikon. Celui qui a déjà vu cet objectif pourra le qualifier de tout, sauf de compact ^^

      Tu devrais attendre que le 6D baisse un peu ^^

  3. Beaucoup d’atouts pour ce D600 mais je ne suis pas prêt à passer au full frame.
    Je fais pas mal d’animalier et le format APS-C a beaucoup plus d’intérêt pour moi (coefficient de conversion X1,5)
    Depuis le D7000, Nikon n’a plus sorti de boitier APS-C “expert”. Dommage car je pense qu’il y a vraiment un marché…

    • Désolée pour le retard à l’affichage de ton commentaire, askimet a frappé et… je viens juste de le voir.
      Franky n’a probablement pas eu le temps de faire un peu de tri non plus avant.

      Sinon pour l’APS-C “expert”, il te reste à changer de crèmerie et opter pour le 7D! :lol:
      Mais il va commencer à se faire vieux maintenant…

      • Le problème étant (surtout s’il fait de l’animalier) qu’il doit avoir un parc d’objectifs existants chez Nikon… Et changer tous ses télés… Gloops le banquier qui fait une crise cardiaque quand même !!!

  4. zanguyo

    Excellent Article/test ! :)
    Apparemment Nikon a fait du bon boulot avec ce D600 !
    Petite ombre au tableau (en dehors du fait que je sois Canon ^^) est le prix…
    Certes abordable pour un boitier FF mais tout de même pas à la portée de toutes les bourses, pour l’instant :)

    Sinon, :tumbsup:

  5. Onikenji

    Super article comme d’hab :tumbsup:
    Ce boitier est effectivement une réussite je pense.

    Petite coquille cependant dans le début de ton article : tu expliques que les D600 et 6D sont les premiers 24*36 abordables. Hors Sony à sorti il y a fort bien longtemps un A850 qui se monnaient à 2000€. En fin de vie on le trouvais même à 1600€ neuf dans les bonnes boutiques ;)

    • En premier lieu merci pour le compliment et ton passage.

      Je n’ai pas oublié le A850, petit appareil qui avait tout pour lui et lancer à 2000€ il y a deux ans (presque trois) de cela.

      Seul problème, les deux gros constructeur n’ont pas suivie et Sony malgré ses qualité indéniable ne pèse pas encore assez lourd dans le monde de la photo pour “lancer” une nouvelle air.

      Par contre, quand Nikon et Canon font le même geste au même moment, cela prend tout son sens, et à un poids qu’on ne peut ignorer.

      En tout cas merci pour cette remarque et tes connaissance très utile sur la gamme Sony! (que je suis en bonne voix de bientôt tester ^^)

      • Onikenji

        Parfaitement d’accord avec toi : Sony n’a pas et n’est pas prêt d’avoir le poids de Canon et Nikon. Mais voilà je pense que ça ne change pas les faits : ce ne sont pas les premiers 24*36 abordables ;)

        Hâte de voir tes tests du matériel Sony :tumbsup:

  6. Lainé

    Merci pour ce test.
    Gros avantage du D600 sur le futur Canon 6D: le petit flash intégré au boitier qui, de plus, commande sans
    fil d’autres flash!
    AL

    • C’est vrai que c’est un très bon argument en faveur du D600. Après, on peut aussi noter que le 6D a le Wifi (je ne parle pas du GPS que je trouve d’une utilité relative) et ça c’est un argument de poids aussi.

      Quand on voit à quel point ça peut nous faciliter la vie, on en tombe vite amoureux.

      Merci pour ton passage et ton commentaire très pertinent :tumbsup:

    • C’est le cas de tous les boitiers Nikon (en dehors du D4, assez étrangement d’ailleurs, de ce que j’ai cru comprendre) : vive les flash déportés sans matos supplémentaires ;)

    • Chez Canon, à l’exception du 7D, tout ce qui est en catégorie pro, le flash Pop-up passe à la trappe.

      Après, sur le D4 je pense que c’est vraiment logique, quand tu vois la taille du prisme, tu te poses plus de question! Un viseur exceptionnel demande un certain sacrifice! :tumbsup:

  7. Sulian

    Bonjour

    Quid de l’état du capteur après les tests ? Pas mal de sites pointent du doigt un capteur contenant pas mal de tâches après utilisation.

    • Je n’ai pas parlé de ce problème, car le boitier que j’avais et même après un contrôle soigneux, ne présentait pas ce défaut.

      Marc sur son test en parle, de mon côté, rien à signaler.

      Donc, voilà pourquoi je n’en fait pas mention.

    • J’ai effectivement constaté un tâche sur le capteur… c’est ennuyeux mais je pense que Nikon corrigera le tir. Mieux vaut peut-être ne pas acheter les premières séries…

      • EtAlors

        effectivement mais si tout le monde attend et bien c’est reppousser le probleme tant la production a etait importante lors de sa sortie

        le boitier deffectueux que tu as evité en decembre tu l’auras en avril !!! :cry:

  8. Bravo pour ce test très complet et clair comme d’habitude… Ça donne vraiment envie ! Mais pour l’instant je suis encore (très) loin des limites du mien… et (très) loin du budget pour changer !

  9. Salut Darth, encore une fois un très beau test boitier bien rédigé qui donne plaisir à lire.
    C’est pas le D600 qui me fera passé chez Nikon ni même l’article de Tristan Shu.

    En tout cas, je trouve que tes test valent beaucoup plus et sont beaucoup mieux rédiger que certains publiés dans des magazines normalement spécialisés !

    A très vite.

    • Je te remercie, et crois moi ce que tu dis me touche beaucoup!

      La différence entre moi et certains magazines, c’est que mes tests se font vraiment sur le terrain.

      Quand je reçois l’appareil je passe du temps avec, je fais simplement ce que va faire le photographe lambda et donc je juge sur une pratique de la photo que tout photographe fera.

      Dans un magazine ils vont en premiers lieux faire des tests sur mires, dans des labos pour “calculer” l’AF avec précision, la qualité des fichiers…etc. Puis, s’il reste du temps, ils vont sortir et faire quelques photos dehors, histoire de voir le comportement de l’appareil.

      Mais un appareil photo est fait pour aller sur le terrain, et non pas photographier des mires dans un labo.

      De fait, si leurs conclusions sont certainement juste d’un point de vue purement “scientifique” elles ne reflètent pas toujours la réalité du terrain.

      En tout cas, merci pour ce commentaire :tumbsup:

  10. Sartarius

    Super article comme d’habitude :tumbsup: :tumbsup: :tumbsup:

    Par contre, la fiche technique du NIKON D600 annonce un viseur 100%, mais je suis désolé de le dire, ce n’est pas le cas. Je pense qu’il cadre comme un très bon 97, voir 98%, mais pas vraiment à 100%.”

    Tiens c’est un reproche que l’on fait aussi au 6D, mais bizarrement les nikonistes le passe sous silence et nous disent tous que c’est un 100% :p

    • Ici le problème vient que la fiche technique du D600 donne le viseur comme 100%, ce qui n’est pas le cas sur le terrain.

      Le 6D quant à lui affiche une valeur de 97%, et c’est plus ou moins le cadrage qu’il a effectivement.

      Après, il est vrai que ça ne se joue pas à grand chose!

      • Sartarius

        je comprend bien, mais quand tu discutes des 2 protagonistes, les “pro” D600 te sortent comme argument que le viseur est du 100% et justement ton test prouve que c’est un 97-98%.
        Pour moi je D600 et le 6D sont de la même trempe avec certains avantages au jaune et d’autres au rouge. Apres on rentre toujours dans la guéguére Jaune contre Rouge et vice versa.

        Un peu comme IOS ou Android, PC ou Mac, BMW ou Mercedes, Boing ou Airbus :-P

        Pour moi le choix se situe au niveau ergonomie, autant je me sent à l’aise avec les rouges autant dès que j’ai un jaune en main, je ne le suis pas.
        Si ça avait été le contraire je serais jaune :zooh:

  11. Super test comme d’hab !
    Petite question : quand on le passe en mode DX (pour beneficier du coeff 1.5 pour de la.photo animalière par exemple), du coup les collimateurs sont mieux répartis, non ? Puisque les bords de l’image ne sont pas utilisés ?! Ou bien ça ne change rien ?

    • Oui, dans ce cas c’est mieux répartie, mais faut avoir encore envie de passer au forma DX, ce n’est qu’un simple cadre gris (sans que les bords ne devienne plus foncé) qui t’indique la limite.

      Donc, à mon avis, t’as meilleur temps de rester en FX et de recadrer après coup!

      • Merci de ta réponse.
        Oui, rester en FX et recarder… Pourquoi pas… Ou alors passer sur le D800 pour avoir encore plus de latitude de recadrage ^^
        Bref, choix difficile… T’as pu tester les 2 : si tu devais faire une sortie photo animalière, plutôt D600 pour son encombrement réduit ? Ou D800 ?

    • D800, j’aime bien les gros boitier, et il est clairement plus rassurant, vu que tropicalisé ^^

      Sans compter que son AF est largement meilleurs, le seul regret c’est la cadence un peu en-dessous du D600.

  12. Michaël

    Superbe article, très détaillé, honnête et sans compromis. Et accompagé de très belles photos. Un gros merci!!! Oui, le prix me chagrine aussi… mais ça risque de baisser un peu… Je sais être patient :)

  13. “…
    Les fans de photos à pleine ouverture en plein soleil vous diront le contraire, mais ils restent des exceptions.”
    LOL ! C’est pour moi !
    Concernant le viseur, ce n’est pas étonnant qu’il ne soit pas à 100% ; c’est impossible à ce prix.
    Les choses évoluent sans doute mais il se disait encore récemment que la précision requise pour ajuster un viseur 100% est sans commune mesure avec celle nécessaire pour 98%.
    Une petite malhonnêteté intellectuelle de la part des rédacteurs de la fiche technique ?
    Bel article en tout les cas.:-)
    A propos : bluffant le crop sur l’œil de la petite.
    (Ecrit sur mon smartphone ; Franky comprendra).

  14. Hé mais… :)
    :lol: :lol: On a le franky en pleine action sur un ponton avec un gros sac à dos !! :lol: :lol:

    Bon j’explique ma pensée, sinon personne ne va comprendre. :momi:
    J’ai hâte de voir le Darth se tirer de mon article où je lui ai imposé de sortir avec le boîtier de son choix + 2 éléments. Quand je vois son gros sac à dos, je me dis que je lui demande un sacré sacrifice sur le principe. :-P
    Mais je sais qu’il n’en sera que plus créatif par la contrainte. ;)

    J’AI HATE DE VOIR TOUT CA !! :twisted:

  15. eric

    Personnellement, je joue avec depuis deux mois. Venant du D200, c’est un gros saut en terme de qualité d’images, de réactivité de l’autofocus, de qualité d’exposition, etc. Aucun regret pour l’achat, et le prix s’oublie vite si on se fait plaisir avec.
    Bon, j’ai raté quelques générations entre les deux pour apprécier les écarts par rapport à un modèle plus récent.
    Mais comme dans beaucoup de domaine (téléphonie, ordinateurs…), tout ce qui nous est proposé maintenant est de grande qualité et il faut vraiment aller chercher le détail (donc on se servira une fois par an) pour juger un modèle par rapport à un autre. Et à force d’escalade dans le “mieux”, on se retrouve sur les D4 et 1DX, et le prix calme vite !
    Après, pour ce qui est ergonomie, le pire est de changer de marque. Si on reste dans la même marque et le même type d’ergonomie, on retrouve ses repères quasi instantanément. Trop d’ailleurs, on n’est pas obligés d’aller fouiller la fiche technique et sur le terrain, on se sait pas accéder à la fonction nécessaire à ce moment là !

    Cela faisait deux ans que j’attendais un remplaçant “abordable” au D200. D700 “trop vieux”, D800 trop gros pour mes besoins, volonté de revenir au format 24×36 et aux habitudes de ma jeunesse, le D600 est parfait pour mon usage.

    • En passant d’un D200 à un D600 le saut technologique est énorme, et tu dois être tout particulièrement content.

      Et comme tu le précises, à l’heure actuel, beaucoup de différence se joue sur le détail, et il faut chercher le poil dans l’oeuf ^^

      En tout cas, merci pour ton commentaire que j’ai beaucoup apprécié! :tumbsup:

  16. Je reste su mon 6D et suis impatiente car la mon 450D commence vraiment à montrer ses limites surtout dans la monté en ISO. Si j’avais la patiente de tout recommencer sur Nikon pourquoi pas.

    Je me réjouis que tu testes le 6D car avant de me lancer je vais quand même attendre les premiers tests.

    Le prix que tu indiques c’est le boitier nu ?

    • En fait, le prix que j’indique est tout à fait indicatif, et une petite recherche poussée sur le net va t’aider à trouver des prix plus… avantageux.

      Si tu es déjà en Canon, attend la sortie du 6D, mais entre nous, passer d’un 450D à un 6D, il n’y pas pas le moindre risque que tu sois déçue, bien au contraire! :tumbsup:

  17. bonjour,
    un test très intéressant même pour un cannoniste. Juste une remarque sur ce passage :

    En effet, un éclairage qui donne un 1/20 de seconde à f/5,6 pour 100 ISO, donnera 1/1’250 de seconde à la même ouverture pour 6’400 ISO, ce qui est loin d’être la situation lumineuse la plus catastrophique. De fait, le fichier présenté ne souffrira que très peu du manque de lumière, ce qui sur le terrain est bien différent. En règle générale, on utilise de telles valeurs pour pallier un manque de luminosité.

    On peut aussi utiliser (de manière assez courante pour moi) la première configuration décrite (1/250e, f/5,6; 6400 ISO) quand le sujet demande un peu de vitesse (photo de concert ou de cincle au petit matin au fond d’une rivière par exemple) C’est donc pas un config incongrue mais je suis d’accord qu’un boitier qui se comporte bien en plus basse lumière (ton exemple) aura toutes les chances de bien fonctionner avec un peu plus de lumière. (mais s’en rendre compte de visu c’est pas mal non plus)
    En tout les cas c’est un boitier intéressant pour les nikonistes (et qui finalement n’est pas si différent à priori d’un 6D, reste à voir les images en vrai)

    Beau boulot

    jipT

  18. Très bon test, comme tu le dis le truc dommage est vraiment le prix qui n’est pas vraiment ce que l’on pourrait apeller comme abordable.

    Celà dit, sur le papier à date le D600 semble bien plus intéressant que le 6D. affaire à suivre …

  19. Nokin

    Bonjour,
    Merci pour le test ! Très clair, et je retrouve mes impressions lorsque j’ai eu la possibilité de le prendre en mains quelques instants.
    Pour la remarque sur le bouton ISO mal placé, j’ai contourné le problème sur D7000 avec le mode “ISO simplifié” qui permet de modifier la sensibilité avec la molette intérieure, et contrôle de la valeur dans le visuer.
    Je suppose que le D600 possède également cette fonction ?

  20. Visio

    Comme le test le montre, des photos superlatives. En revanche, je renvoie pour la 2ième fois mon appareil pour nettoyage au revendeur, le problème des tâches persistant. Alors, mieux vaut conseiller d’attendre que Nikon trouve une solution avant d’en acquérir un.

    • En fait, il semblerait qu’au bout de 3’000 déclenchements le problème disparaisse.

      Ensuite, il m’est difficile d’annoncer qu’il faut attendre pour acheter un boitier, d’autant qu’on ne sait pas si les nouvelles production on été “changée” ou pas, vu que Nikon ne communique pas sur se problème :(

  21. Cyril

    Bonjour… Test très sympa :tumbsup:

    Petit parenthèse si vous permettez sur le service commercial Nikon qui prend vraiment les gens pour des imbéciles.

    Ce boitier sorti milieu septembre est aujourd’hui déjà 12% moins cher qu’à son lancement. Je trouve cela absolument navrant pour les acheteurs de la première heure. Il s’agit d’une politique commerciale lamentable.

  22. J’apprécie son petit poids et son moindre encombrement…
    Les Jpeg sont propres et bien exposés et la réactivité de l’AF excellente avec le 500+ TC.
    Un choix que je ne regrette pas dans l’immédiat

  23. Florian

    Hello,
    Excellent article !

    Voilà je suis possesseur d’un D7000 depuis 1 année et j’ai été un peu déçus de ce boitier pour des problèmes d’AF (FF/BF) de photos floues pourrait aussi être due à une relevée très(trop) forte du miroir .Je l’ai fait calibrer par le SAV mais je trouve que ce n’est pas encore ça !
    Depuis la sortie du D600 je me tâte les prix descendent de plus en plus, – de 2000.- (avec 24-85) chez Melectronique, cela vaudrait il la peine de remplacer mon D7000 par ce D600 ??

    Merci et bon week end

    Flo

  24. sebneo

    Très bon test, il est appréciable de voir un Canoniste essayer du Nikon en gardant de la neutralité, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. J’en connais un bon sur Canon qui descend tout le reste et je vois des commentaires de Nikonistes sur des forums descendre Canon alors que… Franchement je suis Nikoniste mais pas sectaire, les 2 marques ont leurs points forts et faibles.
    La seule chose qui me freine un peu est la couverture AF vraiment centrée. J’ai beau avoir un D90 bien moins bon en caractéristiques qu’un d600, au moins la couverture AF en DX est très bonne.
    Mais par contre ce détail sur les clichés du d600 me font fondre! A tel point qu’à force d’en regarder partout sur le net, je vois mes clichés vraiment moyens en détails!
    Alors que prendre un D800 ou D600? On arrive à trouver du d800 neuf à 2350€ et le D600 à 1699€ en nu. Est ce que ça vaut la peine de mettre 650€ supplémentaires? Par contre la question est, est ce que mon 85d passera bien sur 24mo et surtout 36mo pixels? J’envisage un 16-35 en UGA et un 24-85 ou 28-300 en même temps.

    • Je suis Suisse, donc neutre…. :-P

      Je rigole, mais blague à part, être équipé dans une marque ne fait pas de moi un fan absolu de la marque.

      Pour moi un appareil photo est avant tout un outil qui est là pour servir le photographe, alors, Canon, Nikon, Sony ou d’autres, tant que ça fait ce que je lui demande, le nom gravé sur la face avant de l’appareil m’importe peu.

      Même si j’aime bien rigolé en jouant les fans de Canon, quand je teste, je suis objectif et neutre.

      Pour ta question, difficile de répondre, car je n’ai pas tester le 24-85, mais j’ai entendu beaucoup de bien sur lui, et part contre le 28-300 j’ai comme quelque doute quant à son efficacité.

      Après, pour le choix entre le D600 et le D800, tout dépend de tes besoin. Et là, difficile de t’aider sans savoir ce que tu attends de ton appareil.

  25. Merci pour ce beau post, les photos sont de qualité.
    J’ai testé ce “petit” D600, la chose qui m’a vraiment déplu c’est son viseur! Je trouve la visée vraiment trop petite. Etant habitué à mon D700, je pense que je ne pourrai pas m’y faire!
    Pourtant les 24 Mo sont vraiment ce qu’il me faut, pas plus surtout. La seule solution que je pense envisager est un D3X! Pas de chichi, pas de vidéo, un déclencheur vertical, un vrai gros viseur. Et du pixel efficace.
    J’ai peine à me dire qu’il va falloir débourser 3000€ pour un boitier d’occasion!!!!!!!

  26. Je possède un D90 depuis presque 3 ans. J’en suis satisfait…
    Intéressé pour passer en full frame,
    Ma question est de savoir si ça vaut vraiment le coup de passer au D600. La différence entre les deux est elle telle que l’investissement puisse se justifier..?
    Qu’en est-il aussi au niveau des poussières qui se déposent sur le capteur..? j’ai trouvé deux articles à ce sujet qui ne me rassurent pas trop.
    D’avance,merci

  27. phedre49

    Je possède le D600 depuis sa sortie. Je regrette cet achat.
    Appareil excellent MAIS mes photos sont inexploitables comme une quantité impressionnante d’autres photographes. En cause, un capteur qui se salit à chaque déclenchement par l’usure prématurée de pièces et/ou la défectuosité d’un module.
    En l’absence de solution par Nikon, et de remplacement du boitier défectueux ,je regrette vivement cette acquisition.

  28. Article intéressant! La seule chose qui me gène sur le D600 est l’utilisation de cartes Sd ça peut devenir très gênant quand on commence à aligner des rafales successives, J’ai eu le cas sur mon D800e car ma carte CF etait pleine et le temps de déchargement du buffer dans la Sd était franchement beaucoup trop lent.

  29. Joli test ! Je suis très content de mon Nikon D600, même si j’étais déjà très content aussi de mon D7000. Ce sont véritablement de superbes appareils. Peut-être qu’un jour je passerai au Numérique Pro, mais la différence de prix est telle que la question se pose vraiment. Absolument d’accord avec vous pour l’autofocus, c’est la principale faiblesse de ce boîtier, même par rapport au D7000, la mise au point est plus difficile. Par contre, le déplacement entre les 39 collimateurs est plus rapide (j’utilise toujours l’AF manuel).

    • Salut Machou,

      J’ai acheté le D600 fin février à Genève.
      Il en est à son 2ème retour SAV à cause du problème des taches.
      Je décris le problème sur cet article avec preuves à l’appui. (photos et timelapse au retour du SAV)
      http://tcrphotos.ch/nikon-d600-taches/

      Apparemment le chasseur d’image de ce mois-ci traite du problème du D600.
      C’est vraiment désespérant :(

      Je ne peux que te conseiller d’attendre avant d’acheter ce boitier.

      cdt,
      Thomas

  30. Dans le menu du D600 catégorie échantillonnage NEF (RAW) je n’ai que le choix entre 12 bits et 14 bits mais pas 16 bits comme tu le conseille : “Si vous décidez de prendre vos photos en RAW (ce que je vous conseille) l’encodage sur 16 bits vous donnera la possibilité d’aller encore chercher des informations dans les ombres et les hautes lumières”.

    Que puis-je faire pour avoir les 16 bits ? Une mise à jour peut-être ?

    Merci

    • Je dirais que c’est bien le “14bits” de l’option.

      Par contre, je l’ai utilisé pendant longtemps cette option, et je l’ai au final désactivée :
      – pas vraiment de différence de qualité décelable entre le 12 et 14bits sur les photos que j’ai réalisées (sauf si les images sont destinées à du N&B derrière, auquel cas il peut y avoir un intérêt à utiliser le 14bits, principalement pour les hautes-lumières effectivement)
      – activer le 14bits amène DE FACTO un mode rafale anémique en terme de fréquence.

      J’ai choisi mon camp perso ^^

  31. Micha

    Salut, d’abord félicitation pour le test du D600 ! Sans le côté trop technique il permet sérieusement d’envisager cet appareil ( ce qui sera sans doute mon cas demain ) ; une petite question le 24/85 est-il réellement performant ( je viens du 16 85 dont je suis relativement satisfait ) ? D’avance un grand merci

  32. CBalvani

    Bonjour Darth,

    Je suis à la veille de remplacer mon D90 + 18-105 par un modèle Full frame.
    Je n’ai pas d’autre objectif.
    je fais surtout de la photo de voyage, paysage, architecture et “reportage”
    A ce jour, il n’y aucune certitude d’acheter un D600 sans problème.
    Alors, j’hésite vraiment dans le choix nouveau boitier. En effet, soit je reste chez Nikon, et il me reste deux options : le D7100 et D800, mais, d’après la lecture des essais, il semble que le problème de flou de bougé reste équivalent sur les deux modèles (rapport Nombre de pixel/surface capteur).
    Soit, je passe chez Canon pour un 5D mark III ou 6D, avec l’absence de flash intégré.

    Merci d’avance pour les conseils, s’il est possible d’en donner, avec ce nombre d’option.
    Et merci pour les articles et essais réalisés.

  33. zizzou

    Très bon test il y a du sérieux derrière ,
    Voilà je suis jeune amateur j ai d3200 dont je ne suis pas très satisfait ,sur tout prise en main petit pour moi,AF qui suit pas bref j”était tente par le d7100 dont j ai lu le test ,mais la avec le test d600 ça donne envie ,la question est:est ce que je saute le pas vers LaFF étant an mateur ou je reste asp-c sachant que le problème des taches m effraie ( j ai trouve d600 avec 24-85 à 2049€ avec 5 ans garantie)
    Merci bcp

  34. Thibaut

    Salut Darth,
    je vois dans le test que tu as tester le D600 avec le Nikon 24-70 f/2.8, que pense tu de cet objectif sur le D600?
    Je cherche un zoom standard @f/2.8 pour mon D610 pour être plus polyvalent qu’avec mes fixes et j’hésite entre entre le nikon et le Tamron 24-70VC.
    Le Nikon est vieillissant mais une valeur sur, le Tamron a l’avantage du prix et la stab mais apparemment certains exemplaires souffre de problème BF/FF ou sous-ex…

  35. Ce boitier avait tout pour plaire tant sur le papier qu’à la lecture des nombreux tests. Malheureusement, les tâches d’huile et de poussières sur le capteur l’ont littéralement achevé! À cela il faut rajouter une communication désastreuse, des démentis inutiles et surtout le plus grand tueur: l’effet amplificateur des forums. Malgré la sortie du D610, de nombreuses personnes se sont rabattu sur d’autres boitiers! Cette mauvaise gestion de la crise aura valu à la marque un bien mauvais coup de pub. J’espère qu’ils auront retenus la leçon pour le futur!

4 Pings & Trackbacks
  1. […] Test terrain: Nikon D600 | Darth's Blog Voilà le 2ème test terrain du D600. Cette fois c'est Franky du Darth's Blog qui s'y colle. Intéressant de voir les 2 l'un après l'autre !!! […]

  2. […] actualité (si si ^^ ) qui date un peu, puisque la sortie date de début novembre dernier. Marc et Franky avaient chacun un Nikon D600 à tester(sûrement la raison de la veste jaune de Marc ! ), il […]

  3. […] actualité (si si ^^ ) qui date un peu, puisque la sortie date de début novembre dernier. Marc et Franky avaient chacun un Nikon D600 à tester(sûrement la raison de la veste jaune de Marc ! ), il […]

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓