Test Terrain: Fuji X-Pro2

x-pro2-illustr

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tenais à m’excuser du temps que j’ai mis à publier ce test, pas mal de problèmes perso m’ont un peu contraint à repousser sa publication.

Comme vous le savez, j’aime les tests faits avec attention et je peux le dire ici, avec amour, du coup, je ne voulais pas me précipiter ni écrire ce compte rendu rapidement juste pour le publier, parfois, il faut savoir prendre son temps.

Et je le fais ici avec d’autant plus de plaisir, que l’on parle du successeur d’un appareil qui est clairement entré dans la légende…

Pré-Test:

Si on regarde rapidement le Fuji X-Pro2 il est très difficile de voir des changements, un premier regard nous donne l’impression que tout est pareil.

Il garde son look rétro, qui lors de la sortie du premier du nom était un point très fort, qui a pas mal contribué à amadouer les amoureux de la photo.

Il y a pourtant quelques changements significatifs de l’ergonomie, que nous détaillerons un peu plus loin dans l’article, mais c’est surtout à l’intérieur de l’engin que se trouvent les vraies avancées, notamment grâce à son nouveau capteur, qui gagne au passage 8 millions de pixels, un sacré bond dans la définition, reste à savoir si la qualité d’image a suivi le même chemin …

Fiche technique

  • Capteur : CMOS X-Trans APS-C 24,3 Mpx
  • Monture : X (Fujifilm)
  • Antipoussière : intégré au capteur
  • Viseur : 2 360 000 points Oled multi hybride pour le X-Pro1
  • Écran : LCD 7,6 cm, 1 620 000 points
  • Mise au point : TTL par détection de contraste à corrélation de phase
  • Mesures d’exposition : Mesure TTL sur 256 zones Correction d’exposition +/- 2 IL.
  • Modes d’exposition : P,S,A,M.
  • Vitesse d’obturation : 30 à 1/8000 seconde, Synchro-X 1/250 s – obturateur électronique 1/32000s
  • Motorisation : 8 images par seconde
  • Sensibilité ISO : 100 à 51200 ISO
  • Mémoire : Carte mémoire 2x SD / SDHC / SDXC (UHS-I)
  • Format image : photo : JPeg / Raw, 6000 x 4000 pixels
  • vidéo : full HD 60 images par seconde
  • Connexion : WiFi USB 2, mini HDMI, mini-jack (micro) 2,5 mm et télécommande
  • Dimensions : 141 mm x 83 mm x 46 mm
  • Poids : 495 g sans optique, mais équipé (batterie, carte)

Maintenant que l’on en sait un peu plus sur la théorie, passons à la pratique du terrain en commençant par …

L’ergonomie:

fujifilm-x-pro-2-multi

Je suis content de constater que Fuji a eu la bonne idée d’écouter ses clients et ainsi de revoir certains points de l’ergonomie de son nouvel appareil.

Tout en gardant l’esprit et l’esthétique du premier, ils ont tout de même redessiné certains points de l’appareil, c’est ainsi que l’on se retrouve avec une meilleure poignée, qui de fait offre une préhension encore améliorée.

Ils ont aussi revu les commandes, ce qui se traduit par l’ajout de la molette à l’avant, d’un joystick à l’arrière, la mollette de correction d’expo agrandie pour plus de simplicité, la migration des boutons qui étaient à gauche de l’écran à la droite de celui-ci et l’ajout de touches “programmables”, et sur le dessus un accès direct aux valeurs ISO avec un système de “double” molette que l’on soulève pour changer la sensibilité, ce qui permet de contrôler le triangle d’exposition sans même avoir à allumer l’écran.

Comme on peut le voir, ils ont vraiment été attentifs aux détails, écoutant les désirs de leurs client.

Du point de vue ergonomique, il n’y a guère que l’écran tactile qui me manque, pour le reste, c’est une très belle évolution.

Le viseur:

HMVF2-Image1

Un des grands points forts des X-Pro c’est bien entendu la visée hybride.

Comme je l’avais dit lors du test du premier du nom, si l’idée sur le papier me semble séduisante, j’avoue que je suis toujours perplexe à l’utilisation et finalement je finis par faire le choix du viseur électronique, qui me semble plus “simple” et ergonomique à l’usage.

Pour autant, ceux qui aiment cette visée hybride seront ici servis, car elle s’est clairement améliorée avec le cadre en surimpression : on peut cadrer finement, on sait ce qui va en résulter c’est donc très bien.

Personnellement, je trouve vite la limite quand j’utilise une optique trop “grosse” qui bouche une partie du viseur sur la droite et de fait fait vite perdre l’intérêt du viseur optique.

Pour ce qui est du viseur électronique en lui-même, comme tous les viseurs électroniques, il a le défaut de ses qualités, bien que les choses s’améliorent, mais on reste loin du confort d’une vraie visée optique du type “reflex”.

La prise en main:

x-pro2-mimi

Je suis toujours aussi séduit par la prise en main de ce boîtier, le Fuji X-Pro2 est un bon gaillard, solide, avec un corps en alliage de magnésium, qui lui offre à la fois légèreté et solidité.

Pourvu de 61 joints, il n’a pas peur de fonctionner dans les environnements les plus rudes, contrairement à ce que son look rétro pourrait laisser à penser.

Avec un poids avoisinant les 500g sans objectif, le petit n’est pas trop lourd, bien équilibré et pensé avec un soin tout particulier.

Sur le terrain la nouvelle molette avant, le joystick à l’arrière et l’accès aux ISO sur la molette de réglage sur le dessus de l’appareil, ainsi que les touches personnalisables sont de vrais plus qui nous facilitent la vie.

On finit par utiliser l’engin de façon très instinctive et sans trop y réfléchir, ce qui est vraiment une très bonne chose.

Il n’y a que les menus, qui à mon sens pourraient être perfectibles, avec une ergonomie plus “logique”, on est ici très proche de ce que fait Nikon, les spécialistes pour nous rendre dingues  … ^^

Mais pour le reste, c’est un vrai plaisir que de l’utiliser.

Qualité d’image:

bateau-xpro2

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut savoir que le capteur très spécial que Fuji a placé au cœur de cette configuration demande un dématriçage des RAW tout particulier.

Lors du test de la première version, je vous expliquais que des programmes comme Lightroom ne savaient pas tirer le meilleur de cet appareil, ce n’est aujourd’hui plus vrai et Lightroom tout comme Capture One, savent jouer de toutes les subtilités des fichiers pour en tirer le meilleur.

Ceci étant dit, passons à la suite…

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, voici les points principaux sur lesquels je me penche pour tester la qualité d’image.

Ces différents points, qui rentrent en ligne de compte pour offrir la meilleure qualité d’image qui soit dans toutes les situations possibles, sont:

  • La qualité de l’exposition.
  • La qualité de l’AF.
  • La qualité des images fournies et la gestion de la montée en ISO.

Nous allons donc les détailler afin de voir ce que ces appareils ont à offrir!

La qualité d’exposition:

paysage-xpro2

Désolé pour ceux qui attendent une critique cinglante, ici pas de quoi se plaindre, l’exposition est juste parfaite.

Les 256 zones font très bien leur travail et on sait que l’on peut compter sur une exposition de qualité, un gros plus bien agréable.

Quelles que soient les conditions, le Fuji X-Pro2 relève le défi haut la main, même pas moyen de le piéger avec un beau contre-jour difficile! Non, il saura se déjouer de ce piège, ceci aidé par la dynamique toujours aussi spectaculaire des capteurs Fuji.

En effet, le Fuji X-Pro2 ne déroge pas à la tradition et offre une dynamique toujours aussi impressionnante pour un capteur APS-C, j’ose à peine imaginer ce qu’un tel capteur pourrait donner en Moyen Format, nous auront peut-être une réponse en septembre …

Autofocus et piqué:

Le piqué est en relation directe avec l’autofocus, mais aussi tributaire de l’optique que l’on met devant le capteur.

Il faut savoir que Fuji a un très grand savoir-faire dans le domaine de l’optique. Ils produisent beaucoup d’objectifs pour les caméras professionnelles. Un savoir-faire que leurs Maîtres opticiens ont utilisé pour réaliser des objectifs de très bonne qualité.

Ceci étant souligné, nous pouvons continuer comme à notre habitude.

L’auto focus du Fuji X-Pro2 a été complètement revu et Fuji nous promet un gain de 30% par rapport à la première version.

Je ne sais pas si c’est vrai, mais il est clair que le bond en avant est réellement significatif!

Fort d’un nouveau système qui utilise une détection par corrélation de phase et de contraste sur le capteur, le gain de temps devient évident.

Appuyé de 77 points AF, qui couvrent 40% de l’image on peut faire son focus de façon très précise et rapide, c’est d’autant plus vrai que l’ajout du joystick à l’arrière permet de très rapidement sélectionner le capteur qui nous sera le plus utile.

Il est également à noter que l’on peut accéder à 273 points AF, qui couvrent la quasi-totalité de l’image, mais ceux-ci ne fonctionnent qu’en détection de contraste sur le capteur et sont donc bien plus lents.

Pour le piqué, c’est presque une évidence, entre les optiques de très bonne qualité et le capteur sans filtre passe-bas, on ne pouvait pas avoir de mauvaises surprises!

Le piqué est tout simplement superlatif, le summum dans cette catégorie d’appareils!

La gestion de la montée en ISO:

xpro2-iso

Encore une fois (n’en déplaise à ceux qui cherchent du sang) Fuji a superbement travaillé!

Comme vous le savez maintenant, si vous êtes un habitué, cela fait un moment que j’ai pris parti de ne plus faire une série de photos à chaque valeur ISO pour vous les présenter.

Je pense simplement que prendre un objet en augmentant la valeur ISO n’est pas un compte rendu juste de la réalité du terrain!

En effet, un éclairage qui donne un 1/20 de seconde à f/5,6 pour 100 ISO, donnera 1/5’000 de seconde à la même ouverture pour 25’600 ISO, ce qui est loin d’être la situation lumineuse la plus catastrophique. De fait, le fichier présenté ne souffrira que très peu du manque de lumière, ce qui sur le terrain est bien différent. En règle générale, on utilise de telles valeurs pour pallier un manque de luminosité.

Quand on regarde la photo d’illustration de ce chapitre (qui est déjà un crop d’environ 50%), elle a été prise à 1/40 de seconde, à une ouverture de f/5,6 pour 12’800 ISO.

Comme on peut le constater si on CLIQUE sur le crop 100% (crop brut avant traitement), le fichier est tout particulièrement propre que ce soit dans les hautes ou dans les basses lumières!

Une très belle maîtrise de la montée en ISO.

Il faut savoir que les valeurs de base de ces boitiers sont comprises entre 200 et 12’800 ISO, que l’on peut étendre de 100 à 51’200 ISO.

Je dirais que les fichiers supportent sans trop de problèmes la montée jusqu’à 12’800 ISO, à partir de 25’600 c’est jouable pour l’impression avec un bon travail de post-traitement. Au-delà, je déconseille, ou alors uniquement pour un affichage web qui ne dépassera pas 1’200px de large.

Conclusion:

plat-xpro2

Nos amis de Fuji ont fait un superbe travail avec ce nouveau boîtier, c’est plus qu’une simple évolution, le changement du capteur à lui seul vaut le détour en offrant une image encore plus qualitative que la première version.

Un bel appareil, bien pensé avec une superbe qualité d’image et un parc optique de qualité, Fuji nous offre ici un superbe appareil que bon nombre de photographes auront beaucoup de plaisir à utiliser.

Si vous vous hésitez à vous l’offrir, si vous voulez partir sur un hybride de qualité, il n’y a plus à hésiter, je vous conseille de vous laisser tenter!

Bon courage et bonnes photos!

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

30 Comments
  1. Brice

    Moi ce qui m’intéresse vraiment chez Fuji c’est de pouvoir mettre mes optiques Canon et de voir ce que ça donne en qualité d’image sur les grands angles et en AF sur les gros télés genre 400 f/2.8
    Le XT-2 aurait alors peut-être une petite possibilité de venir compléter mon matériel à la place d’un 7D dont je ne veux pas entendre parler. Mais c’est vrai que je trouverais aussi pas mal que Fuji se lance dans le FF…
    Merci pour ce test

  2. Coucou !
    Alors moi comme je te l’ai dit. J’attendais plus d’infos ;-)
    On trouve beaucoup sur le net des tests sur le xpro2. C’est des street photographe la plupart du temps. Ils vénèrent leurs nouveaux jouets.
    Ici, je vois que tu en es aussi très content malgré quelques petits points.
    Le retour est sympa. Même j’ai quelques questions.
    Niveaux viseurs optique c’est celui plus ou moins du x100t. Mais le 23 est plus petit à cause du cadre du 16mm implémenté. N’est-il pas trop petit lorsque l’on regarde maintenant avec un 35?
    Le viseur optique est-il sombre ? Celui du x100t reste sombre et n’arrive pas à remplacer le viseur électronique quand celui-ci devient trop bruité et sombre? Est-ce le cas aussi sur le pro2?
    Le socle fin est-il suffissment large pour empêcher l’apn de vibrer ou glisser comme sur le x100? Surtout avec un objectif lourd comme le 16-55 f2.8?
    L’autonomie? Certains disent partir avec 7 batteries pour assurer une grosse sortie photo sur 2 jours? As-tu pu vérifier cela?
    Est-ce que la télécommande passé toujours par le déclencheur (à l’ancienne), car c’est super fragile?
    As-tu pu vérifier le suivi d’af? Sur le xt-1, j’ai trouvé encore un peu limite ?
    J’en ai sûrement d’autre 😁😁😁

    • Il y a beaucoup de question, je vais essayer d’y répondre au mieux, désolé si j’oublie quelque chose ^^

      Alors, je n’ai plus mémoire du X100T, donc, difficile pour moi de répondre juste sur une comparaison, je sais juste que de mémoire il me semble mieux.

      Le viseur n’est pas sombre sincèrement, je l’ai trouvé plutôt pas mal de ce point de vue.

      Pour la batterie, oui ça pompe pas mal, mais je n’ai pas eu de mauvaise surprise non plus, donc, faut prévoir mais sans devenir parano.

  3. Cedric68

    Merci de ce test. A l’occasion, si tu pouvais réaliser un petit comparatif Olympus-Panasonic-Fuji, cela pourrait être sympa. Je pense qu’il y a pas mal de monde qui est tenté d’alléger son sac avec ses hybrides qui commencent à avoir des performances plus qu’intéressantes.

    Ayant trouvé un Oly omd em10 d’occasion avec 3 fixes, je découvre ce petit monde fort sympathique. Et s’il me convient, je monterai probablement en gamme, d’où ma suggestion.

    Désolé de la disgression limite HS.

    • Un comparatif va être difficile, car c’est pas simple de réunir les trois appareil, d’autant que si Olympus me prête du matériel, ce n’est pas le cas de Panasonic

  4. Hervé

    Merci pour ce super test, perso j’utilise le X-pro 1 depuis plus de 2 ans, et c’est un bon appareil, Pourtant, je suis équipé Canon de la tête au pied, et je ne changerais pour rien au monde. Mais ce que fait Fuji j’adore. En 1er le bruit, désolé mais un miroir ça fait un bruit de kalachnikov, le X-pro c’est du velours. La discression: combien de fois j’entend: ” mon grand père en avais aussi un comme ça avant” (ok je ne sais pas si c’est une chouette remarque). Et la qualité d’image, franchement j’aimerais bien voir un comparatif avec Leica !. Il y a des choses à dire, c’est vrai, sur le cache d’objectif pourri, des menus un peut kon, un écran pas trés fidèle, et aussi une gestion des flashs bof bof. Je passe du cactus V6 vers un ST E3 pour commander mes 600 (ça c’est du lego … duplo). Mon avis, un télémétrique ne remplace pas un réflex, c’est complémentaire.

  5. :hihi: Coucou, un rapide passage déjà pour te souhaiter un bon anniversaire!! :hihi:

    Un point m’intrigue sur ce boitier sans filtre passe-bas écris-tu. Qu’en est-il de ses performances sur des plages inhabituelles comme les UV? Et quid de l’IR (oui tu m’as vu venir) :lol:

    Article intéressant. Je suis déçue d’avoir raté le mais qu’est-ce!! :cry: Tu pourrais prévenir par mail! :twisted:

    Bon week-end et ne mange pas trop de gâteau!! :-P

  6. jean

    Bonsoir ,
    En attente de livraison du XPpro2,je suis ravi de votre article ,même s’il manque d’objectivité ;(comment faire quand on aime .!)je suis de ceux là .Mon questionnement était sur la tenue de la batterie ,mais vous y avez répondu ; l’autre question, ;c’est l’équilibre de ce boitier avec le 16/55 et 50/140 ? j’ai honnêtement des doutes sur la stabilité de l’ensemble .Qu’en pensez-vous ? le grip du XT-1 résout le problème ,mais là ???
    Quand vous dites Iso de 100 à ….. vous voulez dire que vous sous-exposez à moins un ? sinon la logique est toujours Iso 200 à …. ;12500 .Merci de me lire et me répondre.

  7. jean

    RE: Bonsoir ,
    j’ai omis de vous demander ,si les fichiers Raw et/ou Jpeg ,,sont exploitables avec Lightroom ,version 5.7 ?
    D’autre part ,le XPro2 ,est-il fourni avec un logiciel, comme le fut le XPro1 .
    Merci de vos réponses .

  8. Je ne suis toujours pas fan de ce type d’appareil, mais il faut bien avouer qu’ils font quand même envie ! :)

    Est-ce que les avancées/améliorations par rapport au 1er du nom justifient un passage au 2 ?

    • Chorus

      A mon humble avis, il y a la même différence entre le Xpro1 et le Xpro2 qu’entre l’IPhone 4 (que j’ai) et l’IPhone 6s (qu’a mon fils !).
      L’électronique embarqué n’a rien à voir. 4 ans, c’est énorme dans ce domaine. Le traitement d’images et l’autofocus sont désormais aux normes. Sans parler du capteur 24M qui permet des recadrages plus grands (portraits par exemple).
      L’étanchéité apparait.
      L’ergonomie a bien progressé : boutons regroupés à droite, joystick etc… ; mais il garde certaines faiblesses de ce côté là semble-t-il (boutons épaule droite mal conçus).

      Pour autant, quand on regarde les choses objectivement, le XT2 sera meilleur dans bien des domaines. Et moins cher. Les voix du marketing sont impénétrables…
      Après c’est une question de gout ; personnellement je n’aime pas du tout le look faux reflex et lui préfère la discrétion du Xpro2.

  9. Chorus

    Bonsoir,

    J’ai été un chaud partisan du Xpro2.
    Aujourd’hui je m’interroge sur sa polyvalence et son prix.
    Pourquoi une telle différence de prix avec le XT ? L’un a un viseur hybride, l’autre a un viseur numérique plus grand, un écran orientable etc… Demain il aura la 4K, une autonomie possible supérieure et d’autres subtilités.
    Je vois qu’à l’étranger objectifs X et Xpro2 sont l’objet de belles remises (200$ sur le boitier, 400$ sur de nombreuses optiques), pourquoi pas chez nous ? La pseudo promo actuelle est tellement ridicule qu’elle décourage plus qu’elle n’encourage à l’achat. Parfois il est urgent de s’abstenir plutôt que de faire des annonces tapageuses pour une réalité décevante.
    Revenons au boitier.
    Le viseur optique garde des atouts. Mais combien d’optiques sont adaptées chez Fuji, c’est-à-dire n’empiétant pas sur ce viseur ?
    A quoi bon un viseur optique s’il n’est utilisable qu’avec le 35 f:2, le 18 et le 27 ? Et que de ce fait le viseur numérique est plus petit ?

    Pour ma part j’aime le look du Xpro2. Enfin, je devrais dire “j’aime la discrétion du Xpro2”, plus que son look que j’aurais aimé plus épuré. Et je n’aime pas le style faux reflex des XT, Olympus E machin, Canon G5 truc etc…
    Par ailleurs je ne comprends pas pourquoi Fuji n’offre pas le choix entre un noir et un chromé comme il le fait pour d’autres boitiers.
    Mais d’un point de vue ergonomique, je remarque que les critiques faites sur ce boitier sont souvent orientées vers la correction d’expo qui bouge sans le vouloir (roue trop proéminente et trop souple) ou le joystick affublé des mêmes maux.
    L’avez-vous constaté ? Y a-t-il une parade ?
    Merci

  10. M6leica

    Merci pour votre test. Le Fuxi XPro2 est un appareil qui m’intéresse fortement. Ayant eu le XPro1, j’ai décidé de l’acheter mais certains commentaires par exemple la revue Chasseur d’image m’ont un peu refroidi. (…) Á 6400isos il vaut mieux :” Beneficier d’une lumiere homogène (…) Une autre solution est de travailler en Raw.” Chasseur d’image n 382 Avril 2016.Moi, sí j’achète le xPro2 c’est pour éviter de travailler en Raw, donc pour l’´instant je n’ai rien décidé. Merci de me donner votre avis sur ce sujet. M6Leica.

  11. Petit mais costaud! De ce que je vois de ton test, ce petit appareil a tout pour plaire! Et j’aime bien son côté vintage! En tout cas, ces petits appareils viennent jouer sur les plates bandes des reflex même si les performances sont moindres, le faible encombrement peu séduire!

  12. jean

    Darth,
    bonjour ,je sais qu’il n’est pas facile de répondre à tous les amoureux fUJI ,mais si vous pouviez répondre à mes questions ,je vous en serai gré .
    La visée de ce XPro2 ,possède t’elle d’un oeilleton caoutchouc ? avec le XPro1 j’y laisse mon verre de lunette !
    Ce boitier prévoit-il un grip ?
    Avec une bague Nikon ,est-il possible d’utiliser les vieux optiques AFS ?
    Merci de vos commentaires . A très bientôt .
    Jean ;

  13. Super test Darth comme d’hab! De la à lâcher mon D750 je sais pas, mes grosses paluches on du mal avec les jouets miroless! Mais en tous cas les photos sont superbes!

0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓