Photoshop or not … !?

La photo d’illustration de cet article, vous la connaissez bien, j’ai consacré un billet à sa réalisation, qui expliquait en détail comment cette image était née et comment je l’ai réalisée.

Si je vous la remets ici, c’est que cette photo a eu beaucoup de retours très positifs et a également suscité beaucoup de questions.

Ces questions tournaient toutes autour d’un sujet principal, est-ce que cette image est truquée ?

Le ciel est-il d’origine, la pluie est-elle réelle …etc.

Beaucoup ont pensé que j’ai changé le ciel, rajouté l’effet de pluie en post-prod, parmi les éléments qui ne leur semblaient pas naturels.

Il faut dire que cette image est très typée, le rendu est particulier et je peux comprendre que l’on se pose la question, car personne ne pourra nier un passage intensif sur Photoshop, bien qu’aucun élément n’a été rajouté, tout ce qui se trouve sur cette image est bel et bien d’origine.

Pourtant, parfois, les gens sont sûrs que l’on a truqué certaines images, que l’on a fait des montages, pour des photos au rendu bien plus “naturelles”, ce n’est donc pas la complexité du rendu, qui pousse à avoir ce jugement, ce serait plus la difficulté “apparente” de la mise en oeuvre de l’image si elle avait été faite directement comme présentée dans sa version finale.

Pourquoi je vous parle de tout ça ?

En naviguant sur mon compte Instagram, j’ai croisé une photo que j’ai trouvée très originale. Elle m’a vraiment beaucoup parlé et je me suis demandé comment le photographe avait réalisé cette image:

Cette photo a été faite par Chris Benny, qui l’a postée sur son compte Instagram.

Je me suis demandé comment il s’y était pris, il faut dire qu’assez naturellement, on a tendance à imaginer qu’il a pris la photo en voiture, puis la maison le fond composé de beaux gratte-ciels, pour finir le nageur, et qu’il a réuni le tout sur Photoshop … Eh bien non!

Comme on peut le constater avec cette photo des coulisses, l’image a été réalisée en une seule prise.

Alors, je sais la question que vous vous posez ….

Ne serait-ce pas plus simple de faire un montage sur Photoshop ?

Il faut prendre les choses avec un peu de recul pour bien comprendre.

On peut résumer la réalisation d’une image de deux façons:

  1. Celui, qui va faire une photo pour le plaisir et uniquement pour le plaisir.
  2. Celui qui va faire une photo pour remplir un contrat et honorer une commande.

Dans le premier cas, l’important reste la réussite de son image, le temps que l’on va y passer n’aura pas beaucoup d’importance, puisque seul le résultat compte.

Dans le cas numéro deux, c’est plus délicat.

En effet, si on est mandaté pour créer une image, cela veut dire que l’on doit créer une photo qualitative en un minimum de temps, car comme le dit l’adage bien célèbre: “le temps, c’est de l’argent”.

On peut facilement tomber dans le piège, qui laisse à penser qu’un montage sur Photoshop est plus simple et “rapide” à réaliser … c’est pourtant totalement faux!

Prenons la photo de la Mercedes, si le photographe a choisi de faire ainsi, ce n’est pas parce qu’il est puriste et ne voulait pas faire de composition, la raison est bien plus simple.

On peut penser que de faire venir une voiture à côté d’une piscine idéalement située pour avoir un beau décor, un arrière-plan époustouflant, puis plonger son matériel dans l’eau pour avoir à la fois la voiture, les immeubles de l’arrière-plan et le nageur sur la même image est plus compliqué à mettre en place que de simplement photographier tous les éléments séparés pour en faire une seule image à la fin.

Mais c’est une erreur car une photo “product” donc, commerciale, passe obligatoirement par Photoshop pour la rendre le plus parfaite possible, c’est une étape INDISPENSABLE:

Prenons cette image d’une canette de soda que j’ai réalisée (et que vous avez déjà vu dans mon précédent article).

Aucun trucage, tout est d’origine, pourtant, c’est 4h de retouche:

En effet, on doit harmoniser la lumière, même si on a bien nettoyé toutes les surfaces, il reste des poussières, des traces, il y a aussi des éléments que l’on doit retoucher, comme la couleur, les textures, certains rendus, etc.

La prise de vue, quant a-t-elle, avec la mise en place du matériel, réglage des flashs … etc, m’a demandé envions 45 minutes, donc, si on compte bien, il me faut presque 5 fois plus de temps pour retoucher mon image que pour prendre la photo.

Ce qui dans le monde de la photo est en effet le bon rapport, on compte entre 4 à 5 fois plus de temps de retouche que de prise de vue.

Ici, il s’agit d’une image où ce n’est que de la retouche “cosmétique”, pas d’intégration ou autre fantaisie du genre, je vous laisse donc imaginer le temps qu’il faudrait pour réunir plusieurs éléments dans une même image que le tout soit réalisé, bien équilibré, avec une bonne lumière et une colorimétrie juste sur tous les éléments, sans compter les ombres et toutes les choses qui font que les compositions ne sont pas aussi simples qu’on ne l’imagine à mettre en place.

On compte en plusieurs dizaines d’heures … et ceci sans compter qu’il faut encore prendre les photos de chaque élément séparément.

Donc, imaginons qu’on soit très bien préparé et que l’on mette 45 minutes par shoot (avec une voiture  et un nageur en action, je n’y crois pas, mais admettons) et que l’on photographie:

  • La voiture
  • Le nageur
  • Le bâtiment
  • L’arrière-plan

Cela nous fait 4 heures de shooting, ce qui va donner 12 heures de retouches (si on est très très rapide), ce qui aura donc demandé 16 heures pour produire l’image.

Alors qu’en prenant tous les éléments d’un seul coup, en imaginant un shooting lent de 2 heures et donc 8 heures de retouche, cela donne 10 heures pour produire une image.

Imaginons maintenant que pour un tel contrat, on soit payé 5’000€.

Dans le cas de l’intégration complète (donc image par image) cela correspond à 312,5€ de l’heure (brute bien sûr), alors que dans le cas de la prise de vue d’un seul coup, on passe à 500€ de l’heure. On est à plus de 60% de différence de gain.

Ce qui est très loin d’être négligeable, et là on ne parle que du gain d’argent, on ne compte pas le gain de temps, temps que l’on peut utiliser à d’autres fins, 6 heures de temps dans notre exemple correspondant plus ou moins à une journée de travail “normal”, ce qui est énorme.

Beaucoup de matériels :

Le principe reste le même pour la débauche de matériels.

On peut facilement faire une photo très complexe avec un seul flash, alors qu’en production pro on en aura utilisé 7 ou 8 et parfois plus.

La différence sera simple sur le papier, avec un seul flash, il faudra faire plusieurs photos, déplacer le flash entre chaque image pour obtenir l’éclairage précis dont on aura besoin.

Puis quand toutes les photos seront réalisées, on va les “monter” sur Photoshop pour avoir un rendu final qualitatif, le même qu’avec les 8 flashs utilisés d’un coup.

On peut donc faire de magnifiques photos avec très peu de matériel, mais cela va demander bien plus d’investissement de temps, aussi bien à la prise de vue qu’en post-traitement.

Voilà pourquoi sur les productions pros il y a une débauche de matériel, tout ce qu’on fait à la prise de vue, en UNE fois, c’est tout ce qu’on aura pas à faire en post-prod, c’est tout le temps que l’on va gagner et donc de l’argent qui va entrer dans nos poches.

Conclusion :

La prochaine fois que vous verrez les coulisses d’une prise de vue pro, que vous verrez du matériel à profusion, des set-ups très compliqués et une débauche de moyen, ne vous dites plus, il aurait pu le faire “plus simplement” avec Photoshop …

Vous savez maintenant que si c’est possible de le faire avec Photoshop et peu de moyens, ce n’est ni plus simple, ni plus rapide … c’est du coup tout simplement plus cher!

Bien sûr, plus cher UNIQUEMEMENT si notre but est de gagner de l’argent avec les photos.

Si le but est de se faire plaisir pour son loisir et sa passion, alors là, il n’est peut-être pas plus “simple” de faire avec des moyens limités, mais sûrement moins compliqués et surtout moins cher …

Le paradoxe de la production pro face à la passion!

Bon courage et bonnes photos, que ce soit pour le plaisir ou pour manger!

À propos de l'auteur:

Il est beau, fort et musclé... Enfin, s'il n'est pas tout ça, il est passionné de photo, passion qu'il essaye de vous transmettre du mieux qu'il peut!

24 Comments
  1. Alex

    Bravo pour cet article. Le problème de la jeune génération, c’est qu’ils ne voient plus que par Photoshop…
    Quand je reçois des stagiaires, que je critique leur méthode de prise de vue, j’entends à chaque fois…. c’est pas grave, je ferai ça avec Photoshop !! Hé bien non, pas ici, tu peaufines, tu fignoles, un point c’est tout ! Tu feras un minimum de retouche en post.
    Photographe depuis 25 ans et utilisateur de Photoshop depuis 1996 :tumbsup:

  2. Ca dépend aussi des besoins du clients et de l’approche du photographe.

    certains photographes ont été formé sur photoshop avant de tenir un boitier. D’autres ont des habitudes différentes et manient moins facilement PS.

    J’avais assisté à un shooting durant lequel le corps du modèle était divisé en plusieurs parties assemblées ensuite dans Photoshop. Le photographe s’était concentré sur le visage, puis sur le torse, puis les jambes, les bras et même la main droite qui tenait un objet particulier.

    Tout était calibré pour le résultat final et au final je pense que cela a permis de gagner du temps. La position du modèle n’aurait pu s’obtenir naturellement qu’après une très longue séance photo, pour que tout soit parfait.

    • Pour une photo d’^horlogerie, je peux faire jusqu’à 200 photos pour une même image.

      Donc, oui, dans l’abslu ce que tu dis est vrai.

      Là ou se trouve la nuance, c’est que si c’est fait ainsi, c’est qu’il y a un vrai bénéfice à le faire ainsi.

      J’exagère à peine en disant que s’il avait pu “bloquer” la fille dans une position idéale, il aurait fait la prise en une fois …

      Mais encore, que … tout dépends de la destination de l’image, du prix, du besoin, de l’infrastructure …etc.

      Il faut donc se dire que le photographe fera tout pour “gagner” du temps, et de fait de l’argent.

  3. Cédric68

    4h de retouche pour le soda ? Ah quand même. J’imaginais naïvement qu’avec une bonne prise de vue la retouche était légère…

    Intéressant article, merci.

    • En fait une bonne prise de vue demande moins de retouche, c’est claire … mais tout les détails que tu ne vois pas à 1000px de large, se voit terriblement quand on est à plein résolution.

      Ici, c’est une image de 100 millions de pixel.

      Les petites poussière, la cannette pas parfaite, …etc.

      Sont des choses qui doivent être reprise.

  4. corto8

    Faisant de la photo en amateur pour mon plaisir, je découvre tout un univers…. Merci pour cet article que je trouve passionnant, très bien rédigé et très instructif.

  5. Excellent article qui ouvre bien des débats autour du vrai et du “faux”. Comme on a tendance à vivre de plus en plus dans un monde de mensonges et que les gens aspirent de plus en plus à la vérité, la première question que l’on me pose est “Est-ce que vos images sont retouchées ?”.
    C’est à la fois une question qui énerve mais qui est légitime parce que cela dépend de la perception que l’on a de la retouche. Personnellement, j’ai un capteur qui est complètement con et qui ne sait pas restituer correctement la plage dynamique que perçoit mon œil, voire ma fibre artistique. Alors oui je retouche.
    En revanche, j’ai plus de mal avec des images construites de toutes pièces (paysages) qui adoptent des standards et des modes, que l’on voit partout, sur tout les sites photographiques, à tel point qu’il est presque difficile aujourd’hui de différencier une “signature” visuelle.
    Alors question de référence ou de goût ?

  6. Bravo,
    Très bel article qui explique que le matériel ne fait pas tout et surtout que le matériel n’est qu’un outil pour faire gagner du temps.

    Merci beaucoup :tumbsup:

  7. Sympathique article et instructif.
    C’est marrant je n’aime pas trop la photo de la voiture. Elle est trop… je ne sais pas dire précisément… à part le ciel que je trouve trop chargé et pas assez naturel alors que la voiture plus… bref, une sorte de déséquilibre qui nuit à l’ensemble de mon point de vue.

    Merci sinon Darth pour les explications côté pro! (Impossible pour moi de faire ce métier parce que je n’aime pas passer des heures derrière l’ordinateur pour obtenir la photo “parfaite”)! Je préfère passer ces heures de retouches à autre chose…. comme faire des livres photos pour regarder mes photos autrement que derrière un écran. :lol: (mais ça me demande aussi des heures de boulot ! :dead: 8-O )

  8. Hello tous !

    Je ne pense pas qu’il y ait de bonnes ou de mauvaises pratiques. Tant que cela est fait en connaissance de cause et que ce soit justifié.
    Chacun ne verra pas le gain de temps au même endroit. Ne maîtrisant pas PS, j’essaie faire un maximum avant.
    Dans l’absolu, je suis entièrement en accord avec toi Franky mais chacun exercera comme il a appris.

    Merci pour l’article en tout cas :) :tumbsup:

  9. Hello,
    Bon perso l’image de la voiture j’aime pas du tout. Trop de curseur ont été touché pour moi mais c’est une histoire de goût ce type de rendu ne me plaisant pas. Sans rancune ;-)
    Après c’est aussi pour cela que j’utilise des filtres ND Grad parfois pour éviter au maximum de retoucher mes images Avec des filtres numériques qui souvent dénature l’image et vont à l’encontre de ma philosophie de l’image.
    Certains te diront j’ai un 5DSr comme ça je peux recarder à foison mes compos… ouais c’est bien… mais…
    ;-)
    A bientôt !

  10. Je me suis posée la question lors des premières photographies de ma fille durant ses premiers mois de vie, si je devais oui ou non retoucher mes photos,
    il s’avère que pour certaines oui, et d’autres non,
    je m’explique, pour des portraits, que d’elle, je repasse la photo surun logiciel d’édition photo, mais en ce qui concerne les scènes de vies, là par contre, pas de retouche, pourquoi? tout simplement pour me rememorer plus facilement le moment où elle a été prise, les personnes qui étaient là et tout ça du même regard,
    je pense qu’il faut juste savoir doser, ou savoir s’abstenir de retoucher quand cela n’est pas necessaire

0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire

;) :zooh: :twisted: :tumbsup: :roll: :plok: :ouch: :oops: :oops2: :nawak: :nange: :mrgreen: :momi: :mmmh: :lol: :ll: :l: :houla: :hihi: :grrr: :gne: :evil: :dead: :cry: :arrow: :D :-x :-o :-P :-? :) :( :$$: 8-O 8)

↓